Prise de Son & Mixage
Techniques du Son Prise de Son & Mixage

Si un bon mixage doit pouvoir s'appuyer sur de bonnes prises de son, il dépend aussi grandement des décision qui sont prises à ce stade. Le choix des micros, leur placement sont autant de paramètres qui influeront sur le projet, avant même que le mixeur ne dégaine EQ, compresseurs et réverbs pour mixer les pistes en un tout cohérent.

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail

[Bien débuter] Le choix du micro pour le chant - 4e partie

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

Nantho Valentine

membre non connecté
Nantho Valentine
3539 posts au compteur
Rédacteur

Score contributif : 40

1 Posté le 09/01/2019 à 15:06:13Lien direct vers ce postSignaler un abus
Le choix du micro pour le chant - 4e partie
Maintenant que nous connaissons les critères sur lesquels doivent se fonder notre choix de micro pour l'enregistrement du chant ainsi que les caractéristiques de nos micros, nous avons enfin toutes les cartes en main pour passer à l'action. Afin d'éclairer mon propos d'une façon un peu plus concrète, je vous propose aujourd'hui d'étudier quelques cas de figure hypothétiques et l'orientation de choix de micro que cela implique…

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !

Danbei

membre non connecté
Danbei
766 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 356

2 Posté le 09/01/2019 à 21:44:41Lien direct vers ce postSignaler un abus
L'idée qu'un micro moins sensible capte moins la réverbération de la pièce est une légende.
Ça voudrais dire qu'un micro n'est pas du tout linéaire (au sens mathématique, pas au sens de "réponse en fréquence plate") dans les niveaux faibles.
Plus précisément, ça voudrais dire qu'il agirai comme un expandeur et ça devrait s'entendre même dans ce qui n'est pas de la reverb: j'ai jamais entendu parler d'un tel micro et rien dans les spécifications techniques des micros ne laisse penser ça.
Ou alors ce serait une propriété des preampli ? Qui agissent comme des expandeurs, pas linéaire du tout dans leur zone de fonctionnement :???: : jamais entendu parler non plus.

Par contres il y a d'autres caractéristiques des micros qui semblent beaucoup plus crédibles pour expliquer les différents comportements fasse à la réverbération.

Ijaune

membre non connecté
Ijaune
1894 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 94

3 Posté le 10/01/2019 à 02:00:09Lien direct vers ce postSignaler un abus
sensible ou pas , je dirais plutôt que c'est la distance entre la source et le micro qui fait qu'on a plus ou moins de "reverbe" ou de son direct.
Pas sensible on va généralement être plus proche de la source qu'un micro sensible :noidea:

Danbei

membre non connecté
Danbei
766 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 356

4 Posté le 10/01/2019 à 08:13:40Lien direct vers ce postSignaler un abus
Ou monter le gain du préampli, c'est son rôle.

[ Dernière édition du message le 10/01/2019 à 08:14:20 ]

Ijaune

membre non connecté
Ijaune
1894 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 94

5 Posté le 10/01/2019 à 08:30:26Lien direct vers ce postSignaler un abus
En faisant ça tu montes du bruit là où à la place il y a la tenu d'un son voir juste encore de la reverb, non ?

régis6_6

membre non connecté
régis6_6
354 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 68

6 Posté le 10/01/2019 à 11:35:09Lien direct vers ce postSignaler un abus
Merci pour cet article, j'attends la suite avec impatience ! :bravo:

Une question me taraude, je n'avais jamais pensé à l'influence de la pièce sur le rendu des transitoires. Est-ce que quelqu'un aurait des exemples de pièces qui accentuent ou qui amortissent les transitoires ?

Hakim+K

membre non connecté
Hakim+K
1909 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 470

7 Posté le 10/01/2019 à 13:22:39Lien direct vers ce postSignaler un abus
Je ne saurais dire si Danbei a raison ou pas mais je trouve dommage de choisir la sensibilité du micro par rapport à la pièce.
Il me semble que c'est plus par rapport au style de musique et par rapport à la voix du chanteur qui faudrait choisir la sensibilité.
Si on veut enregistrer une voix avec beaucoup de nuance c'est dommage de choisir un micro qui ne les retranscrira pas bien à cause de la reverb de la pièce. Il est préférable en home -studio de faire des prises très sèches sans aucune reverb. Pour ma part, en plus du traditionnel écran en mousse demi lune derrière le micro, je me suis bricolé un support métallique pliable sur lequel je mets 3 couvertures. Je n'entends quasiment pas de reverb dans mes prises et je place mon bricolage et mon micro n'importe où. Après faut pas être claustro ...

medoc13

membre non connecté
medoc13
7 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 1

8 Posté le 10/01/2019 à 15:57:21Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de régis6_6 :
Merci pour cet article, j'attends la suite avec impatience ! :bravo:

Une question me taraude, je n'avais jamais pensé à l'influence de la pièce sur le rendu des transitoires. Est-ce que quelqu'un aurait des exemples de pièces qui accentuent ou qui amortissent les transitoires ?

les chiottes, lol
chantes dans un coin de tes toilettes et tu verras tes transitoires.
à l’inverse d’une piece très aéré comme une salle des fetes par exemples.

[ Dernière édition du message le 10/01/2019 à 15:58:48 ]

medoc13

membre non connecté
medoc13
7 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 1

9 Posté le 10/01/2019 à 16:04:17Lien direct vers ce postSignaler un abus
le problème des ecrans pour ma part c’est que tous le monde a le meme son après, plat, je préfère garder un peu l’âme de la piece dans lequel on enregistre meme si c’est un salon simple mais au moins la prise sera différente et le chanteur se sentira beaucoup plus à l’aise... biensur sans des gens autour qui jacassent.
apres il ne faut pas abusé non plus, si trop de reverbe placer l’ecran mais assez loin, histoire de garder un peu d’aération quand même

[ Dernière édition du message le 10/01/2019 à 16:05:36 ]

Will Zégal

membre non connecté
Will Zégal
56196 posts au compteur
Will Zégal

Score contributif : 5 667Cet utilisateur possède un compte compos

10 Posté le 10/01/2019 à 16:28:00Lien direct vers ce postSignaler un abus
+1
Sans compter qu'on perd souvent beaucoup de naturel à trop atténuer la pièce, avec derrière de la galère au mixage car la prise se place beaucoup moins bien dans le mix.

A moins que ça ne soit un problème de compétences (mais je pense sans forfanterie que les miennes sont plutôt dans la moyenne haute de celles des home-studistes), je trouve que c'est une illusion que de vouloir travailler avec des prises très sèches et rattraper ça ensuite par des traitement ITB. On y sue sang et eaux et au final, la piste est bien moins intéressante qu'une prise faite avec un peu de distance, quitte à récupérer un peu d'une acoustique pas extraordinaire.
Evidemment, je ne parle pas d'acoustique pourrie avec du flutter de partout, etc.

Il ne faut pas oublier d'une part que la voix n'est pas émise que par la bouche, mais qu'une grande partie du corps entre en jeu, d'autre part qu'il est rarissime qu'on écoute quelqu'un chanter à 20 cm de nos oreilles.
Evidemment, il y a des cas particuliers comme celui du chant à la Gainsbourg, où c'est chanté tout doux, souvent presque susurré.

C'est une grosse erreur que j'ai faite au début surtout avec les prises d'instruments. Pour la voix, j'avais été prévenu, mais j'ai longtemps fait la connerie avec les instruments de les prendre de trop près. Mes prises sont devenues bien meilleures et mes mix autrement plus faciles quand je me suis décidé à éloigner les micros de la source.

Au final, je préfère, en cas d'acoustique difficile, chercher à exploiter celle-ci pour donner du caractère à la prise que de trop chercher à matifier l'acoustique ce qui donnera des prises sans vie. Pour ça, il faut prendre le temps (long il est vrai) d'expérimenter différents emplacements du micro et de la source dans le lieu, différentes orientations...
Et surtout, il faut oser avoir dès le départ une prise qui a son caractère et qui sera souvent moins malleable en post-prod.
Revenir en haut de la page