Behringer V-Tone Bass BDI21
+
Behringer V-Tone Bass BDI21

V-Tone Bass BDI21, Simulateur d'ampli basse de la marque Behringer appartenant à la série V-Tone.

snoot58 08/02/2007

Behringer V-Tone Bass BDI21 : l'avis de snoot58

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent
Il s'agit d'une boîte de direct active, combinée à un préampli basse (transistors) qui peut modifier la tonalité et simuler la saturation d'un ampli à lampes. En poussant les réglages (fort niveau d'entrée de la basse, fort niveau d'overdrive et fort niveau de mélange son saturé/son clair), on arrive à une distortion assez importante, et des infrabasses ultra musclées. Mais disons que ce préampli excelle pour épaissir le son (suppression des fréquences très hautes, boost des infrabasses, gommage des partiels d'attaque...) et pour des saturations faibles à moyennes, son crunchy.

UTILISATION

Le boîtier n'a pas d'interrupteur, et se déclenche en branchant (vraiment à fond) un jack. On n'a pas de témoin de mise sous tension, il ne reste qu'à vérifier qu'on est bien alimenté en appuyant sur la pédale pour déclencher une diode rouge montrant qu'on exploite les effets. Le groundlift est efficace (il permet d'éviter certains ronflements).

Les réglages optimum varient selon la basse utilisée. Mais comme les potards ne sont pas gradués, il faut se fier à ses oreilles pour retrouver son son qu'on ne peut pas mémoriser simplement (il n'est pas interdit de faire ses marques personnelles...).
Il est bien dommage que l'on ne puisse pas utiliser l'alimentation phantom de la table de mixage pour faire fonctionner cette DI-préamp. Le compartiment pour pile 9V est très mal fichu, mais elle ne bouffe pas trop de piles... Les afficionados des pédales ont de toute façon un transfo 9V. Il est bien pratique d'avoir deux sorties (une symétrique, une XLR) utilisables simultanément.
Le nom des potentiomètres de réglage est assez explicite, et le manuel ne sert pas à grand-chose. Il pourrait donner quelques conseils judicieux sur les réglages les plus usités.

QUALITÉ SONORE

Les réglages optimum varient selon la basse utilisée (indépendamment des goûts de chacun et de l'effet recherché). Testé sur une Fender PB 57, on obtient très aisément un son typiquement rock classique. Avec une Yamaha RBX374, on obtient aussi de bons résultats, mais dans une gamme de réglages moins larges. Il est clair que la simulation d'un ampli basse à lampe générique est correcte, l'enregistrement de la basse devient très facile, et c'est pour cela qu'est vendu ce boîtier.
Dans les conditions normales d'emploi, ce boîtier n'introduit pas du tout de souffle en utilisant le préampli (gain normal, aigus raisonnables...). La DI est transparente (comparaison faite sur le même ampli, avec une entrée directe Hi-Z et XLR après symétrisation)
J'ai testé ce préamp sur une contrebasse, entre autres, mais franchement les résultats obtenus sont sans aucun intérêt. Je ne parle même pas d'autres instruments.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis deux mois. Je n'ai pas comparé cette pédale au SansAmp bass DI et MXR M80 bass DI qui ne tirent pas dans la même catégorie de prix, parce que de toutes façons, c'est à une basse branchée sur un vrai ampli basse qu'il faut comparer. Un émulateur d'ampli reste bien sûr un succédané, mais on en tire un son vraiment intéressant, au moins avec certaines basses.
En résumé, une petite pédale bien sympathique qui évite de trimballer partout son gros ampli basse, tout en obtenant un son satisfaisant, sans se ruiner. Une présentation un peu cheap, mais pas trop moche quand même évite de s'enthousiasmer trop, mais on en a très largement pour le peu d'argent qu'on a investi, on n'est pas déçu !