le_primate 18/07/2014

Alesis Micron : l'avis de le_primate

« Le faux jouet ! »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Tout à déjà été dit, et Google vous l'affirmera.
Le petit plus par rapport à son grand frere, le Ion : la boite à rythme, les setups et le séquenceur très très pratique, mais attention il faut voir à quelles conditions.

Le petit plus c'est le Vocoder, mais bon, pas fantastique, je préfère celui du Microkorg pour le même prix. Ceux qui le prennent pour le vocoder, passez votre chemin.

UTILISATION

L'interface est relativement claire, et ça serait facile d'utilisation si seulement l'écran était plus grand.
CA DONNE MAL à la TETE de programmer la dessus : tension dans le cou, les cervicales, aie aie aie ... mais les efforts sont souvent recompensés. Moi qui adore créer les sons, j'y trouve mon compte et la difficulté des menus fait que ça m'empeche de revenir trop sur un son , ce qui est une bonne limite.

Non en gros, on se perd totalement dans l'interface, les pages, les boutons rotatifs sont souvent imprécis, en plus j'ai déjà des mauvais contacts sur les potards noirs, etc...

Le séquenceur est facile d'utilisation, les setups (programme de plusieurs sons) sont très pratiques, on peut faire des merveille et tout assigner à différentes parties du clavier, mais attention c'est limité à une dizaine de sons !

Je l'utilise depuis 4 ans, acheté d'occasion, il a fait pas mal de scène.

La molette de pitch est idéale, les sliders aussi, mais le reste est foireux, ça m'est déjà arrivé de changer un son en plein morceau en effleurant un bouton...

Le clavier est pas cool du tout, c'est mou, c'est fragile, on ose pas taper dessus, cela dit c'est peut être mon modèle, un ami en avait un avec un clavier plus dur.

Le gros problème c'est le tout plastique, c'est vraiment de la camelote et ça se sent.

La polyphonie est ON NE PEUT PLUS MERDIQUE !!! à moins d'utiliser tout en monophonique, là, aucun problème, mais si on fait des setups, on se retrouve à devoir supprimer les unisons sur des sons. Car plus les sons sont complexes, plus il y a d'oscillateurs et d'effets, plus les sons prennent de la polyphonie et de la place.
Et en plus de ça, la mémoire est toujours pleine que ça soit au niveau des sons, des setups , des sequences (à moins de tout virer les presets d'usine) et ça c'est à s'arracher les cheveux.... on est obligé de faire trop de compromis. En plus, desfois tu supprime des sons, et il te dit toujours que la mémoire et pleine, et le seul moyen que j'ai trouvé c'est de redemarrer, et parfois tu appuies 10 fois sur le bouton et d'un coup ça marche !

Autre chose, dû à la mémoire.
Quand tu fais un setup avec un rythme 1 ou 2 pads et une basse, et bien tu est foutu, surtout en live. La Polyphonie se réduit et ça fait des glitchs aphex twinesques sur les rythmes, et le pire c'est que parfois, le kick passe à la trappe une fois sur 3 , le snare passe à la trappe au pif, enfin bref : ASIIIIILE !
Par contre c'est ce qui peut aussi faire le charme de la machine. Ca m'énerve et ça me fait bien marrer.

SONORITÉS

Alors là on arrive au meilleur chapitre !
Autant le micron possède un son très numérique : (bcp de subs et d'extrême aigus, les mediums on du mal à se faire entendre dans le sens ou c'est pas gras du tout, on est à 10 km des Ensoniq SQ80 ou autres. Numérique mais Chaud, flou, à l'arrache, pas hyper précis mais coolos !

Pas de sons "réalistes" c'est un synthé, impossible d'imiter un Grand Piano une vraie trompette et tant mieux !

Moi qui suis plutôt dans la new wave ou l'indus, ce synth est vraiment correct.

Les presets sont à chier à 70%, je dirais ... mais les sons qui restent sont de grosses tueries ... la section "basse" est vraiment excellente, y'a beaucoup de sons bien fat. Les cuivres et les leads sont parfois peu originaux.
Les SFX sont vraiment rigolos, bien fun à tester mais un peu gadgets
Les drums sont vraiment pas terrible, c'est trop typé electro clash / techno, beaucoup trop froid, glacial, même, sans consistance
Cela dit, branché sur une bonne sono dans une salle de concert, les kicks peuvent être redoutablement efficaces et riches en subs ! hi hat et claps excellents, mais les snares il faut oublier à moins de les programmer comme un roi (moi j'y ai pas trouvé mon compte, car ils sont trop trop synthétiques). Mais bon, c'est parfait si on veut faire du Schwefelgelb des débuts, du Adult ou de la minimal wave, par ex

Le micron est un synth qui sonne très "Techno dance trance des années 2000" un utilisateur l'a déjà dit, c'est exactement ça. Mais comme pas mal de synthé, on peut esquiver si on sait programmer des sons. Donc ne l'achetez pas si vous avez aucune notion en programmation ou si vous faites de la varietoche.

L'expression du synthé est pas terrible mais les potards sont vraiment accessibles et utiles, surtout les sliders que j'adore, parfait pour faire évoluer un son en live.

Les matrices de modulation sont excellentes
Les filtres, pas terribles, son plat et inconsistant, mais bon, allez, on est gentil.
La FM est très intéressante, c'est vraiment propre au Micron, rien a voir avec la FM de Yamaha par exemple, ca sonne plastique, jouet, lisse mais pas dans le sens péjoratif du terme.

En s'amusant avec la sync, la FM et les oscillateurs qui ont l'air assez classique, et bien on est capable de créer des sons innatendus, hallucinants, erratiques


AVIS GLOBAL

Une bête sauvage et douce à la fois dans un corps de jouet discount.
Un synthé studio idéal, niveau sound design et créativité c'est top mais il faut avoir le temps de le programmer.
Pour le live, c'est fragile, pas mal de petits bugs (même si ils sont pas très graves), mais c'est utile pour les basses et les kicks ... par contre pour le reste, on entends pas grand chose, les mediums passent en retrait de 200 à 5000hz DOMMAGE !

Je le garde car j'ai réussi à créer des sons que je chéris et que je n'arriverais jamais à recréer avec un autre synthé. Je pense à quelques pads qui sonnent comme des voix de monstres ou des voix humaines bizarres, des sons de minarets glitchants, des basses bien solides, évolutives et agressives, des leads un peu distordus ... Je le garde aussi parcequ'il est leger, pratiques, et les setups, sequenceurs et autres dépannent bien et font plaisir à synchroniser en MIDI !

Petit Récap

Les + :
- Les sons, leur diversité, créativité unique, c'est du Micron et c'est personne d'autre !
- Les basses
- Le sequenceur / setup
- Les sliders et la molette de pitch
- L'unison, le detune, la FM, la matrice d'édition pratique


Les - :
- Le plastique, le plastique, Les boutons, le plastique
- La polyphonie ultra limitée en synthé scène avec les setups (sinon ça va si on reste sur un seul preset)
- La mémoire du clavier beaucoup trop limitée, l'o.s., pas d'usb pour la sauvegarde des sons
- Les menus, les petits bugs
- Vocoder inintelligible
- Sine, Square, Saw ... avec des wavetables j'aurais pris encore plus mon pied

Je ne referais pas ce choix, le problème c'est que je l'ai fait, j'ai crée des sons hallucinants et qui me plaisent et du coup je ne peux pas m'en séparer juste ça (et aussi car il s'abime esthétiquement assez vite avec la scène).
Pour la création des sons, je conseille plutôt d'économiser pour un Alesis Ion (j'ai testé, c'est carrément plus vivant et amusant pour l'édition , et toujours aussi fou pour les sons), et si vous voulez vraiment le Micron, foncez sur l'AKAI miniak : c'est EXACTEMENT le même circuit que le micron, le même OS, tout pareil, sauf que l'emballage est beaucoup plus solide, c'est du AKAI, c'est moins cheap, c'est du metallique.

La je cherche plutôt des synthés en Rack, plus pratique pour la scène, moins fragile, on peut bourriner son clavier MIDI ...
Et du coup je vais me tourner vers du vieux Waldorf, beaucoup plus granuleux, Korg Wavestation (bien que ... assez ringuardos) ou le KURZWEIL K2000 que je conseille à ceux qui visent le micron, c'est plus polyvalent, on peut y integrer des samples et créer des sons vraiment bizarre et nouveaux, (si on ne se concentre pas sur les démos de sons qui trainent sur le net, avec des sons pseudo réaliste très datés) car le K2000 peut autant servir à Celine Dion qu'à Skinny Puppy, pour ne citer que des Canadiens.