Synthèse Sonore
Techniques du Son Synthèse Sonore
Qu'elle soit soustractive, additive, FM, granulaire ou encore à tables d'ondes, la synthèse a révolutionné l'histoire de la musique en ouvrant grand la porte à toutes formes d'expérimentation, de la musique au sound design.
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

pour qu'elle raison une distorsion numérique n'a pas la qualité d'une distorsion analogique ?

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

jesuspeur

membre non connecté
jesuspeur
173 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 225

1 Posté le 11/10/2013 à 18:59:47Lien direct vers ce postSignaler un abus

bonjour

voila je me pose cette question :

pour qu'elle raison exacte une distorsion numérique ne peu pas atteindre la qualité d'une distorsion analogique ?

merci

 

[ Dernière édition du message le 11/10/2013 à 19:00:10 ]

offenbach

membre non connecté
offenbach
7077 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 1 512

2 Posté le 12/10/2013 à 23:04:55Lien direct vers ce postSignaler un abus

Ta question mérite d'être un peu mieux posée : tu parles de la distorsion comme un effet (emulation numérique de disto de guitare par exemple ?) ? ou bien de ce qui se passe lorsqu'un signal a un niveau qui dépasse ce que la machine (analog ou digital) peut supporter ?

Site officiel et boutique en ligne du Studio Delta Sigma https://www.studiodeltasigma.com

jesuspeur

membre non connecté
jesuspeur
173 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 225

3 Posté le 12/10/2013 à 23:28:46Lien direct vers ce postSignaler un abus

wep merci pas evident avec mes connaissances de formuler ma question, c'est ca que je veux dire :de ce qui se passe lorsqu'un signal a un niveau qui dépasse ce que la machine analog peut supporter

pourquoi n'est il pas possible d'avoir un effet numerique qui a exactement le son, le grain, d'un sherman filter bank? ou est la limitation dans le numerique?

d'apres ce que j'ai pu comprendre ca demanderai une trop grande puissance de calcul en temp reel

mais au niveau des algo on sait faire ? genre avec une machine avec 400 core i7 on y arriverai ? ou c'est quand meme impossible?

je lis dans le manuel du sherman que les distos numerique sont limitées par une profondeur de 20 bits, je me demande pourquoi?

merci :)

 

 

[ Dernière édition du message le 12/10/2013 à 23:30:53 ]

EraTom

membre non connecté
EraTom
2282 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 300

4 Posté le 14/10/2013 à 00:18:47Lien direct vers ce postSignaler un abus
Je t'assure que l'on sait très bien simuler une distorsion analogique sur un ordinateur. Avec les outils de simulations numériques pour l'électronique on sait même simuler les effets du vieillissement d'une lampe d'une disto (par exemple), ou la dispersion des productions des composants d'une disto.
En fait, on simule couramment des phénomènes bien plus complexes...

Le "temps réel" est effectivement une contrainte (je mets des guillemets parce que techniquement la contrainte est liée à la latence qui doit être réduite) qui obligent à simplifier le modèle numérique... mais tu verras que les fabricants d'effets audios numériques (hard ou soft) ne tarderons pas à proposer des produits qui auront le même niveau de finesse que les outils de simulation électronique.
Ça a même commencé, par exemple : https://www.u-he.com/cms/diva


Cette histoire de "20bits" de profondeur c'est n'importe quoi :
- un pc actuel propose du 64bits flottant en natif. Depuis très longtemps maintenant, ils savent gérer du 32bits float. De plus, rien n'interdit d'implémenter une couche de codage logiciel pour atteindre n'importe quelle précision (du 128bits en codant sur 2x64bits, ou plus). La limite reste le temps de calcul.
- l'erreur d'arrondi du passage au numérique est vu comme un bruit blanc additif ; pour se donner un point de repère, un cd sur 14bits permet d'avoir un rapport signal à bruit (de quantif) d'un peu plus que 90dB... je te laisse imaginer en 32bits float.
Pour le dire autrement, le bruit de quantification du numérique est TRES TRES négligeable devant les bruits d'une "prise de son analogique" qui sera envoyée vers l'effet (numérique ou non).


Ce qui peut poser problème en réalité est la fréquence d'échantillonnage... Même si l'on ne veut garder que les composantes harmoniques ajoutées dans la bande utile, il faut sur-échantillonner pour les calcules intermédiaires et c'est ça qui demande beaucoup de ressources (i.e. de la RAM et un CPU costaud).
Si tu sais ce qu'est un "développement en série entière" ou "de taylor" je pourrais te montrer le pourquoi du comment, mais si ça ne te dit rien j'aime autant éviter de te noyer dans des calculs assez longs... à ta demande.

jesuspeur

membre non connecté
jesuspeur
173 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 225

5 Posté le 14/10/2013 à 02:19:15Lien direct vers ce postSignaler un abus

merci :) , c'est ce qui me semblais comprendre "La limite reste le temps de calcul" pour avoir cette "qualité" (grain, rendu) en temps réel

le suréchantillonnage va surement evoluer lui aussi grâce a l’évolution du matériel cpu/ram

le coup du 20 bits dans le manuel du sherman m'avait dérouté...en plus aprés ca parle de 32 bits float donc je me suis dis il dois y avoir un truc que je capte pas

dans combien de temps tu penses qu'une disto numérique commercialisable a un prix correct pourra rivaliser avec un sherman filter bank ?

ca a l'air d’être une puissance de calcul énorme en temp reel, j'ai du mal a évaluer, ca donnerai quoi pour des cpu actuel genre 100 core i7, 1000 ?

je cite le manuel du sherman fb2 :

Citation :

Les overdrives DSP n’existent pas, en fait, on peut juste atteindre la limite des 20 bit. Une overdrive doit être programmée, mais reste silencieuse. Pourquoi’? Un crash de voiture est toujours différent même dans les mêmes conditions. Mais, un crash simulé par ordinateur sera toujours le même. C‘est pourquoi le son analogique sonne toujours plus vivant qu’une ribambelle de routines qui essaient de simuler des circuits analogiques ...

plus loin dans le manuel :

Néanmoins, quiconque envisagerait d’acheter un SFB2 doit savoir dès à présent qu’un filtre à DSP 32-bit au son pure ou un quelconque “plug-in” n’ont rien en commun avec ce hardware imparfait.

 

[ Dernière édition du message le 14/10/2013 à 05:17:47 ]

EraTom

membre non connecté
EraTom
2282 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 300

6 Posté le 14/10/2013 à 09:02:59Lien direct vers ce postSignaler un abus
C'est de la com qui cherche à t'en mettre plein les yeux.

Je ne sais pas ce qu'il y a dans la tripaille du Sherman filterblank, mais ça n'a pas l'air aussi "ouf" qu'ils le prétendent.

Citation :
dans combien de temps tu penses qu'une disto numérique commercialisable a un prix correct pourra rivaliser avec un sherman filter bank
Je crois qu'il y en a déjà.
Sinon, aujourd'hui, c'est plus une question de volonté (il faut qu'un concepteur s'y attaque) que de limite technologique.

Je te propose te tester pas toi-même la démo du synthé Diva. Tu constateras alors les options, la qualité de la synthèse, et la façon dont il tape dans la jauge CPU par toi-même et ça te permettra de te faire une idée d'où l'on en ai sur l'émulation analogique.

deewey78

membre non connecté
deewey78
723 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 165

7 Posté le 14/10/2013 à 10:04:01Lien direct vers ce postSignaler un abus
Si j'en crois le test du synthé Monark de Audiofanzine, les développeurs de synthé numérique on commencé a simuler les "imperfection" dont parle le manuel du Sherman. Si j'ai bien compris il suffit de pousser la modélisation numérique un peu plus loin. Après je suis persuadé qu'une distorsion analogique restera inimitable dans sa totalité... Mais une simulation numérique doit pouvoir s'en approcher suffisamment pour tromper une oreille humaine.

Par contre, je suis peut être HS mais j'ai pas trouver de simulation d'ampli guitare logiciel qui sonne vraiment comme un vrai ampli. Mais je soupçonne plus les simulation de baffle que les simulation d'ampli.

jesuspeur

membre non connecté
jesuspeur
173 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 225

8 Posté le 14/10/2013 à 10:21:20Lien direct vers ce postSignaler un abus
wep chu daccord avec toi deewey78

aprés en theory je pense que si on continu a complexifier les algo et surtout qu'on a des puissances de calcul multipliés par 100 d'ici 10 ou 15ans admettons, ou pourrai arriver a avoir une disto numérique en temp reel qui sonne comme un vrai ampli ou une vrai pédale analo

et d'aprés ce que j'ai pu comprendre les algo serai meme deja assez bon, mais obligé detre simplifié pour donner un resultat proche en temps reel avec les puissance de calucls actuelle (cpu/ram)

la derniere fois j'ai vu un reportage sur les images de synthese de la lave qui rebondi qui eclabousse dans un des derniers star wars, avec des calcul fractal on dirais vraiment a 100% de la lave...par contre ya surement fallu des jours ou peu etre des mois pour faire un rendu de la scene

je pense que c'est la meme chose pour le son, pour l'instant

[ Dernière édition du message le 14/10/2013 à 10:24:01 ]

globule_655

membre non connecté
globule_655
1941 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 57

9 Posté le 14/10/2013 à 10:58:33Lien direct vers ce postSignaler un abus
Une distorsion analogique génère une infinité d'harmoniques tandis que tout ce qui se passe en numérique est fini.
Cela étant, même si les distorsions numériques n'ont pas la richesse d'une analogique (il est toujours jouissif dans un mix de surcharger l'entrée d'un préampli micro par exemple ou d'utiliser une pédale d'overdrive), il en existe tout de même de très convaincante et leur majorité peuvent trouver une utilité suivant le contexte.

Peace
Glob

L'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule....

Bla bla bla

[ Dernière édition du message le 14/10/2013 à 10:59:01 ]

jesuspeur

membre non connecté
jesuspeur
173 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 225

10 Posté le 14/10/2013 à 11:22:38Lien direct vers ce postSignaler un abus
wep c'est exact j'utilise les 2 perso
Revenir en haut de la page