Synthèse Sonore
Techniques du Son Synthèse Sonore
Qu'elle soit soustractive, additive, FM, granulaire ou encore à tables d'ondes, la synthèse a révolutionné l'histoire de la musique en ouvrant grand la porte à toutes formes d'expérimentation, de la musique au sound design.
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

[Bien débuter] Les champs d’application de la synthèse par modèle physique

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

Elka21

membre non connecté
Elka21
1926 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 538

11 Posté le 23/04/2015 à 22:13:25Lien direct vers ce postSignaler un abus
les deux méthodes existent, mais apparemment la meilleur fidélité est encore à base de samples: http://voxygen.fr/fr/content/la-synthese-vocale
Deux grandes classes de méthodes existent. Une première approche consiste à déterminer un modèle numérique de l’ensemble des productions vocales d’un locuteur. Les paramètres de ces modèles sont alors utilisés pour générer le signal de parole. Ceci concerne les méthodes de synthèse articulatoire, de synthèse par formants ou encore les récentes techniques de synthèse HMM (Hidden Markov Model). Malgré les efforts de recherche dans ce domaine, ces méthodes paramétriques ne parviennent pas à restituer une parole suffisamment naturelle. La seconde approche procède par juxtaposition de segments de parole préalablement enregistrés. Cette technique dite de synthèse par concaténation est la seule qui permette de produire une parole véritablement naturelle. C’est la voie suivie par Voxygen

pour moi , la complexité ce joue dans le détail, comme pour les instruments acoustique, on arrive par la synthèse à une bonne approche, mais la qualité finale utilise peut etre 10, 100,1000 fois plus de calculs à condition de trouver aussi les bons algorithme qui gère les vibrations annexes de l'instrument, je veux dire pour un piano,la théorie de la corde en résonnance, ça c'est le plus simple . . .

[ Dernière édition du message le 23/04/2015 à 22:30:43 ]

Mekanik Zain

membre non connecté
Mekanik Zain
5458 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 1 644

12 Posté le 24/04/2015 à 01:02:17Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
[...] mais la qualité finale utilise peut etre 10, 100,1000 fois plus de calculs [...]


En théorie, et à condition de disposer du temps de calcul adapté, il est possible de synthétiser en MP et cela de manière quasi-parfaite n'importe quel générateur sonore, voix humaine ou instrument acoustique et même, aussi dérangeant que cela puisse paraitre, des instruments électroniques (analogiques ou numériques) utilisant d'autres types de synthèse.

Typiquement, ce sont les premières millisecondes du "régime impulsionnel" qui vont consommer le plus gros des calculs car les interactions entre tous les éléments modélisés sont à la fois nombreuses et complexes, instables et chaotiques ... C'est pourquoi on recours aux tables d'ondes (samples) pour amorcer et simplifier les calculs de l'étage "driver" et ce dans l'optique d'un système de synthèse "temps réel" destiné aux musiciens ... La partie résonateur finira le travail en atténuant chacune des fréquences qui compose le timbre original de la note grâce à un système de delays couplés à des filtres ...

Donc, une synthèse MP, qui utilise des samples pour gagner en crédibilité sonique et en réactivité au jeu de l'instrumentiste, n'a strictement rien à voir avec de la lecture de samples qui caractérise les ROMpleurs fabriqués il y a plus de vingt ans ... Sauf à être sourd comme un pot, l'écart qualitatif entre les deux systèmes est aisément identifiable aussi bien dans l'authenticité des timbres que dans leur expressivité en réponse au jeu de l'instrumentiste ...

Ne fallait-il pas sacrifier Dieu lui-même et, par cruauté vis-à-vis de soi-même, adorer la pierre, la bêtise, la lourdeur, le destin, le néant ? F. Nietzsche

Elka21

membre non connecté
Elka21
1926 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 538

13 Posté le 24/04/2015 à 07:22:17Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
En théorie, et à condition de disposer du temps de calcul adapté, il est possible de synthétiser en MP et cela de manière quasi-parfaite n'importe quel générateur sonore

En théorie certainement, mais en pratique en 2015, LASS, Vsl, EastWest, VILabs avec son Ravenscroft, Synthogy etc . . . vendent encore pas mal de bibliothèque de samples :lol:
Et pense pas que leurs acheteurs soient trop sourd . . .

[ Dernière édition du message le 24/04/2015 à 07:29:18 ]

Anonyme

membre non connecté
Tchandra78
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 796

14 Posté le 25/04/2015 à 13:46:53Lien direct vers ce postSignaler un abus
Merci pour l'article. J'avais découvert un soft basé sur ce principe de synthèse sur le site de Simon Stockhausen, Chromaphone :
https://www.applied-acoustics.com/chromaphone/overview/
Je suis fan du résultat personnellement.
Voici les démos de Stockhausen (cliquez sur 1 des 2 patch, puis "sonic demos") :
http://www.patchpool.de/aas_chromaphone.html

ElJoMan

membre non connecté
ElJoMan
12 posts au compteur
Nouvel AFfilié

15 Posté le 25/04/2015 à 14:25:10Lien direct vers ce postSignaler un abus
Super dossier, merci.

Juste un manque à signaler dans les instruments cités qui utilisent la modulation physique : les WAVEDRUM de Korg.

Les tous premiers modèles (Original), totalement mythiques, étaient des précurseurs, au début des années 90.

Même si les 3 nouvelles éditions (Wavedrum X = gris ou noir, Oriental = Bordeaux, Global = bleu) permettent de superposer les modèles physiques avec de la lecture de samples, les volumes des deux systèmes sample/MP sont totalement séparés, donc on peut couper le son des samples et ne jouer qu'avec les algorithmes, qui sont de la "pure MP" il me semble.

Spécficité tout de même : cette modélisation physique est contrôlée par un signal d'entrée audio (le capteur-micro qui est sur la peau) - combiné à des données qui viennent du capteur piezo en dessous de la peau, pour prendre en compte la pression et/ou le "poids" de la frappe pour intervenir sur le résultat final.
Résultat final particulièrement vivant, même si c'est plus un outil de création selon moi, que de pure "imitation" - où il fait bien le job aussi.

La modélisation de percussions étant assez rare en MP (par rapport aux cordes, vents...) cela me paraissait important à signaler.

D'ailleurs, si des logiciels cités (ou d'autres) sont eux aussi plus spécifiquement axés ou performants sur les percus : je suis preneur des meilleurs conseils à ce sujet.

Merci Audiofanzine et sa communauté
(même si je n'y contribue pas bien souvent, et que tous les posts dans le forums ne sont pas tous du "niveau" de celui là - qui commence à devenir pointu !).

ElJoMan

Mekanik Zain

membre non connecté
Mekanik Zain
5458 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 1 644

16 Posté le 25/04/2015 à 17:54:14Lien direct vers ce postSignaler un abus
@ ElJoMan
Question alliance synthèse MP et drums, un regard sur DrumSpillage n'est pas du temps perdu !

@ Elka21
Certes, les très grosses banques de samples délivrent des timbres magnifiques mais question souplesse et réactivité au jeu en temps réel, elles sont à la rue ! De plus, elles ne sont réellement exploitables qu'à travers un ordinateur et une STAN ...
Non, ma critique ne visait que les ROMplers versus les claviers embarquant une synthèse MP et rien d'autre ... :-D

Ne fallait-il pas sacrifier Dieu lui-même et, par cruauté vis-à-vis de soi-même, adorer la pierre, la bêtise, la lourdeur, le destin, le néant ? F. Nietzsche

Elka21

membre non connecté
Elka21
1926 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 538

17 Posté le 25/04/2015 à 18:49:21Lien direct vers ce postSignaler un abus
Oui, effectivement j'ai confondu Romplers et banques de samples. C'est sur il y a pas photo là. Mais les grosses banques samples, c'est tentant aussi de les comparer avec la MP pour l'imitation de l'acoustique.
il y a eu beaucoup de posts sur le sujet avec les pianos, à chaque sortie d'une version de pianoteq en général, vais pas en rajouter ;) mais un autre exemple, en jouant avec les couches de vélocité, "Dan Dean Brass" en avait 8 il y a 14 ans sous Gigastudio, on arrivait quand meme à mettre un peu de vie dans des samples de cuivre très réaliste, on pouvait aussi y rajouter des filtres sensible à la vélocité.

je précise il y a 14 ans car curieusement, la solution de superposer les couches de vélocité qui rend les samples bien jouable en live n'est plus trop suivies par les éditeurs, exception pour les pianos et pas tous . . .

[ Dernière édition du message le 25/04/2015 à 18:59:57 ]

neR

membre non connecté
neR
128 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 1 148

18 Posté le 30/04/2019 à 15:55:01Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de Mekanik Zain :
@ ElJoMan
Question alliance synthèse MP et drums, un regard sur DrumSpillage n'est pas du temps perdu !


Arg! seulement pour Mac... :/
Revenir en haut de la page