Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Stagg US80-S
Photos
1/15

Comparatif des ukulélés Stagg US80S, Lâg U44S et Eagletone C20

Ukulélé de la marque Stagg

comparatif
20 réactions
L'appel de la plage

Le soleil a pointé le bout de son nez, le sable chaud et les vacances sont là. La plage, cet endroit de relaxation est propice à la composition. Mais parfois notre guitare préférée ne rentre pas dans nos bagages... La mode en ce moment tend vers les ukulélés, Guitalélés et autres instruments de « poches ». Aujourd'hui je vais m'intéresser aux petits ukulélés. Trois modèles ont retenu mon attention : un Stagg, un Lâg et un Eagletone.

Docteur Jey, raconte-nous une histoire

ukulélés Stagg US80S, Lâg U44S et Eagletone C20

Certains d’entre vous se demandent ce qu’est un Ukulélé et d’où vient-il ? Eh bien je vais vous répondre (je vous vois râler, les impa­tients au fond de la classe). Il s’agit d’un instru­ment tradi­tion­nel de l’ar­chi­pel d’Ha­waii, à 4 cordes pincées. Il ne s’agit pas d’une inven­tion, mais plutôt d’une modi­fi­ca­tion. C’est un dérivé du Cavaquinho (instru­ment d’ori­gine portu­gaise), ce dernier est arrivé sur les îles en 1879, à bord du bateau Ravens­crag, qui trans­por­tait les trois ébénistes de l’île de Madère : Manuel Nunes, José do Espí­rito Santo et Augusto Dias. Ces derniers ont modi­fié leur instru­ment pour donner nais­sance aux ukulé­lés. Mais je vous ai assez embêté avec mes vieilles histoires, il est temps de débal­ler les bestioles.

Le US80S

Stagg US80S

Commençons par le petit cousin belge Stagg. Une fois le carton envolé, j’ai le plai­sir de décou­vrir qu’une housse est four­nie. Cela peut paraître anodin, mais les construc­teurs en donnent de moins en moins, donc un bon point pour le petit. La fini­tion mate rouge foncé, un binding sur le corps et la tête accom­pa­gné d’un jeu de cordes GHS noir le rend sympa­thique à regar­der. Son dos, ses éclisses et son manche sont en acajou massif, sa touche est en palis­sandre. Ses dimen­sions sont assez réduites, avec une longueur totale de 54 cm. La prise en main est aisée et le manche est agréable à parcou­rir.

Stagg US80S

Les premiers accords sonnent faux, c’est évident, il n’est pas accordé. J’en profite donc pour tester les méca­niques. Tout se passe presque bien, à l’ex­cep­tion de la corde de Do. Son bouton en plas­tique blanc est desserré et tourne à moitié dans le vide, malheu­reu­se­ment il n’y a pas de vis pour le resser­rer. La tenue de l’ac­cor­dage n’est pas au mieux, mais je commence à jouer. Le son est plat, il lui manque un peu de chaleur, pour le rendre un peu moins gadget. Même si le son n’est pas au mieux, on peut quand même s’amu­ser avec. Ce petit 4 cordes, ne m’a pas vrai­ment conquis et son problème de tenue de l’ac­cor­dage n’a pas vrai­ment aidé.

ukus­tagg
00:0000:19
  • ukus­tagg00:19
  • ukus­tagg200:23
  • La housse
  • Les méca­niques
  • Manque de chaleur

Le U44S

Lâg U44S

Passons ensuite au français Lâg. Même surprise qu’avec le US80S, une housse est four­nie. Cette dernière est déco­rée d’un magni­fique logo typé hawaïen et surplombé du sigle de la marque. Son corps et manche sont en acajou, avec une touche en palis­sandre. La rosace porte le même style de déco­ra­tion que la housse. L’ins­tru­ment est revêtu d’un vernis satiné. Pour les cordes la firme a fait le choix de poser des Aquila, qui sont répu­tées et appré­ciées des utili­sa­teurs. La prise en main est iden­tique à son confrère bruxel­lois. Même si j’ai le sourire aux lèvres, j’ai un regard inquié­tant vis-à-vis des méca­niques. Heureu­se­ment pour moi, il n’y a aucun problème à l’ho­ri­zon. L’ac­cor­dage se fait sans soucis, et la tenue est assez bonne. Je frappe mes premiers accords, je découvre un son brillant avec des médiums présents. Malgré sa taille de soprano, il dégage quand même quelques basses, permet­tant d’adou­cir le son, en le rendant plus chaud et natu­rel. Je prends vite du plai­sir à jouer mon réper­toire spécial « coin du feu » pour cet été.

00:0000:00
  • La housse
  • Les cordes Aquila
  • Le design
  • Rien

Le C20

Eagletone C20

Enfin le dernier essayage. Le C20 de la marque Eagle­tone (Française égale­ment). Première décep­tion, pas de housse à l’ho­ri­zon ! À croire que je me suis déjà habi­tué aux housses four­nies. Les bois et la fini­tion ressemblent forte­ment au Lâg, à la diffé­rence que le manche n’est pas en acajou, mais en Okume (on en découvre des bois en ce moment). Cette mysté­rieuse espèce, connue aussi sous le nom de N’Goumi (ne pas confondre avec l’ins­tru­ment tradi­tion­nel N’Gouni), est un bois léger de Guinée équa­to­riale, qui n’est géné­ra­le­ment pas utilisé pour faire des guitares ou ukulé­lés. Hormis ce dernier détail fort étrange, le C20 reste joli et plai­sant à regar­der. Je peux faci­le­ment recon­naître les cordes blanches Aquila, l’en­tre­prise a opté pour la sûreté.

Eagletone C20

Sa longueur légè­re­ment plus grande que ses deux compères, le rend plus simple à jouer. Les méca­niques font bien leur travail, en lais­sant une bonne tenue de l’ac­cor­dage. Je sens aux premiers riffs la diffé­rence de gaba­rit. Le son est aéré et saupou­dré d’un zeste de douceur d’acajou. La forme dite « concert » offre une plus grande dissi­pa­tion sonore. Ce petit « joujou » m’a procuré du plai­sir à jouer les ryth­miques habi­tuelles.

ukuea­gle­tone
00:0000:18
  • ukuea­gle­tone00:18
  • ukuea­gle­to­ne200:22

 

  • Le prix
  • Sa taille
  • Les cordes Aquila
  • Le son
  • Pas de housse

Alors ?

Que dire des ukulé­lés que j’ai testés, si ce n’est qu’ils sont à peu de choses près dans le même esprit. Le Lâg sonnera quand même plus musi­cal que son compa­gnon belge. Mais par contre ces deux derniers sont vendus avec leurs housses respec­tives, contrai­re­ment à l’Ea­gle­tone. Si je devais choi­sir entre le Stagg et le Lâg, je penche­rai plus vers ce dernier pour son design et les cordes Aquila. Si on recherche juste un « uku » pour s’amu­ser ou débu­ter, j’op­te­rai pour le C20. Son manche un peu plus long permet une utili­sa­tion plus aisée (surtout pour les habi­tués des manches de guitares). Côté tarif, c’est l’Ea­gle­tone qui l’em­porte, avec un prix de vente de 45 € en moyenne. Les deux autres sont vendus aux alen­tours de 70 €.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.