Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Samson Technologies C-Que 8
Photos
1/51

Test Samson Technologies C-Que 8

Ampli Casques de la marque Samson Technologies appartenant à la série C Class

Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
test
Test Samson Audio C-Que 8

L'ampli pour casques C-que 8 de Samson rassemble dans un demi rack esthétique huit sorties casques, des contrôles pour chaque sortie casque et quelques autres fonctionnalités intéressantes. A utiliser en (home) studio.

Qui n’a pas été frus­tré un jour en voulant faire un boeuf chez lui avec des amis, en habi­tant en appar­te­ment, à cause du bruit que les voisins ne supportent pas ? La solu­tion serait bien sûr que chaque musi­cien puisse entendre le groupe au casque. Ce serait encore mieux si son instru­ment était joué plus fort que celui des autres musi­ciens, unique­ment dans son casque, afin de pouvoir mieux maîtri­ser son propre jeu. C’est ce que tente de propo­ser Samson avec son ampli­fi­ca­teur de casques quatre canaux C-que 8. A condi­tion de chaî­ner les modules, comme nous allons le voir.

Un petit rack

Le format demi-rack du C-que 8 est parti­cu­liè­re­ment léger et discret. Sa jolie couleur bleu métal­lisé est un choix esthé­tique dans la lignée de tous les petits modules déve­lop­pés par Samson de la série « C ». Des affi­cheurs LCD permettent de connaître le niveau sonore sur chaque sortie casque ainsi que sur l’en­trée prin­ci­pale, afin de déce­ler d’un coup d’œil une quel­conque satu­ra­tion du signal.

Les musi­ciens veulent géné­ra­le­ment entendre leur instru­ment plus fort que le reste du groupe pour pouvoir jouer juste. Il serait donc pratique que des entrées sépa­rées pour les instru­ments joués en live permettent de choi­sir son propre niveau d’ins­tru­ment. Ceci n’est malheu­reu­se­ment pas possible sur le C-que 8 (contrai­re­ment à certains modèles concur­rents comme l’Alto HPA6). Le seul « mix » qu’il est possible d’ef­fec­tuer est celui avec l’en­trée « inject », permet­tant une balance diffé­rente pour chaque audi­teur entre le son prin­ci­pal et le son « inject ».

A la place d’en­trées sépa­rées, on trouve la dupli­ca­tion des sorties casques à l’ar­rière du demi-rack, dont l’in­té­rêt est de pouvoir bran­cher huit casques au lieu de quatre. Seule limi­ta­tion : il faut, dans le cas où l’on branche deux casques sur le même canal, veiller à ce que les couples impé­dance / sensi­bi­lité des deux casques soient rela­ti­ve­ment équi­va­lents pour éviter que le son en sortie de l’un des casques soit très fort alors que l’autre casque délivre un signal à peine audible. Samson a prévu la chose en donnant dans son manuel la liste des impé­dances des casques les plus connus. Il est bien sûr possible, en revanche, de bran­cher des casques d’im­pé­dance complè­te­ment diffé­rente sur les sorties casques contrô­lées par les poten­tio­mètres de volume distincts.

Le C-que 8 est orienté vers les musi­ciens en répé­ti­tion ou lors d’un « bœuf » – bref, vers des personnes voulant se faire plai­sir avant tout – plutôt que vers les ingé­nieurs du son qui, eux, cherchent à travailler sur un son précis et neutre, géné­ra­le­ment sur des moni­tors (rares sont ceux qui mixent au casque !). On comprend donc que Samson propose une égali­sa­tion « flat­teuse » de la sortie de chaque casque grâce au petit bouton « shape » qui augmente légè­re­ment les basses et les aiguës du signal, à l’ins­tar de certaines chaînes hifi. Cette option permet égale­men de rendre le son plus intel­li­gible à faible volume.

Utili­sa­tions

On peut défi­nir trois utili­sa­tions prin­ci­pales du C-que 8 et voir dans lesquelles le module se débrouille le mieux. L’uti­li­sa­tion la plus évidente est d’avoir la sortie de sa table de mixage bran­chée sur les entrées du module et d’uti­li­ser le c-que 8 en mode « stéréo ». Chaque audi­teur choi­sit alors le volume sonore dans son casque indé­pen­dam­ment des autres. Dans ce mode, le module fait parfai­te­ment son travail. Le guita­riste le plus sourd (ke n’ai pas dit que tous les guita­ristes sont sourds, hein !) pourra côtoyer le chan­teur le plus sensible, chaque casque ayant un niveau et une égali­sa­tion tota­le­ment distinctes des autres sorties casques.

La seconde utili­sa­tion du module, plus spécia­li­sée, est de mettre à dispo­si­tion plusieurs écoutes casques simi­laires pour plusieurs musi­ciens devant s’ac­cor­der et s’en­tendre parti­cu­liè­re­ment (par exemple quatre chan­teurs, trois guita­ristes jouant des choeurs). Le C-que 8 permet d’en­voyer le signal de leur instru­ment (la voix ou la guitare selon le cas) dans l’en­trée « inject » et tout le reste du morceau (batte­rie, basse, synthé­ti­seurs etc.) dans l’en­trée prin­ci­pale « line input ». En mettant le c-que 8 en mode 2 canaux, chaque musi­cien peut ainsi choi­sir la balance entre son instru­ment et le reste de l’or­ches­tra­tion. Par contre, petite décep­tion ici : dans le cas d’une écoute en mode 2 canaux, le son sort en mono, celui de son instru­ment mais aussi celui de l’or­ches­tra­tion. C’est bien dommage de se limi­ter en mono dans un monde où le tout se joue en stéréo, voire en 5.1… De plus, si l’on revient au cas du chœur de chan­teurs, chacun d’entre eux est obligé d’en­tendre tous les autres chan­teurs au même volume que sa propre voix, puisqu’il n’y a qu’une seule entrée « inject » pour quatre musi­ciens, alors que le but serait d’en­tendre sa voix avant tout (ce que Samson appelle le « more me mix »). Ce qui nous amène à la troi­sième utili­sa­tion.

La dernière utili­sa­tion du C-que 8 est de chaî­ner plusieurs modules, en bran­chant la sortie « Link » de chaque appa­reil à l’en­trée « line in » du module suivant. Il est ainsi possible de monter à 8, 12, 16 ou plus de canaux simul­ta­nés, sans limi­ta­tion a priori. Les pieds du module supé­rieur se calent parfai­te­ment dans les pieds infé­rieurs, Samson ayant prévu que l’on puisse empi­ler leurs modules de la série C les uns sur les autres. Mais surtout, dans ce dernier cas, il est enfin possible que chaque musi­cien règle le niveau de son instru­ment indé­pen­dam­ment du niveau des autres… A quel prix ? Celui du nombre de modules cumu­lés.

Conclu­sion

Ce petit module, plutôt atti­rant en appa­rence, nous laisse fina­le­ment un peu sur notre faim à cause de ses quelques limi­ta­tions. En écoute clas­sique (plusieurs audi­teurs écou­tant le même signal), c’est un produit très correct et d’un très bon rapport qualité / prix. Mais imagi­nons main­te­nant que nous nous plaçons dans le troi­sième type d’uti­li­sa­tion décrit dans le para­graphe précé­dent. Pour quatre musi­ciens qui veulent être en mode « more me », il faut quatre c-que 8. Lorsque l’on compare alors le prix de ces quatre modules avec celui de l’Alto HPA6 (6 sorties casques stéréo, une entrée « inject » par casque audio, au prix public de 226 € TTC), la solu­tion signée Samson devient moins inté­res­sante. A cela s’ajoute le fait que dans ce mode, le son se fait en mono, ce qui fait réflé­chir à deux fois avant de craquer pour ce modu­le… Un avis mitigé donc. Je n’ai pas encore trouvé mon ampli casques l’idéal ! Peut être dans un C-que 8 Mk2 ?

Points forts
  • 8 sorties pour le prix de 4
  • Le look
  • La simplicité d'utilisation
  • L'encombrement réduit
Points faibles
  • Pas de possibilité de routing séparé des instruments avec un seul C-que 8
  • En mode "2 canaux", chaque source est mono
  • Le mode "more me mix" implique l'achat d'autant de modules qu'il y a de musiciens
Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.