Electro-Voice
  • J'aime
  • Tweet
  • Mail

EV ou L'Acoustic, Meyer Sound, Martin Audio ???

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

cartigny.g

membre non connecté
cartigny.g
53 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 90

21 Posté le 06/05/2018 à 12:14:19Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
Une question : "2k max" désigne t'il le prix ou la puissance ?

Et bien je faisais reférence à la puissance !

Les systèmes que je vois et que tu me cite, en 2018 sont encore bcp utilisés dans le monde des free party. Justement un crew de passionné, me propose de me monter d'après plan, un système type turbo sound pour 1500 eu sur la base de 1,5 kilo de puissance.

""Un rappel, la puissance ne veut rien dire, seul le niveau sonore (à qualité égale) est significatif, 2kw envoyés dans des "radiateurs à membrane" Kéké Tuning ne donnerons jamais grand-chose . . . ""
je n'y connais pas grand chose avec cette notion de puissance. 1, 2 ou 5 killo. en générale les gars qui me proposent ça, utilisent ces valeurs pour simplifier la demande/besoin. "La question qu'on me pose, c'est combien de puissance vous voulez, pour faire koi ? " et je réponds, ben la puissance ça va dépendre de la qualité des composants des hauts parleurs que vous me proposerez. j'imagine bien que du Martin, ou Turbo sound, ne sonnera pas de la même manière que du composant éminence pour de la petite sono ou un éléimator.
Donc je ne sais pas trop répondre à la question de la puissannce. On va dire que je vais chercher une solution que je peux faire évoluer par exemple. Avec la possibilité de ressortir un maximum de fréquence. Après de là à dire que nous avons besoin d'infra basse pour starter,(plus tard prkoi pas) je ne suis pas persuadé que ce soit une priorité dans le Rock et se que nous voulons faire. Dans la musique electronique, on ira surement chercher plus bas. Pour rappel, à la base on veut sonner année mi 70'S mi 80'S au si bien en recording que sur scène. Après je remarque que de plus en plus de gars de la musique electronique veulent réintroduire une logique de travail avec des vraies guitares/ basses/ synthé, batterie accoustique. Et tant mieux !!! Par exemple, à la Prodgy pour se qui est du plus moderne, Allez oui c'est ça, on va dire que nous voulons sonner un peu à la prodgy, Sepultura, Led zeppin, à la Doors, ou encore Sex Pistols, Black Sabath, Les Cramps. En faite on veut du son pas parfait du tout, on veut du bruit sonor !!! mais que ça envois grave ! Un son koi ! Je trouve que le numérique est bcp trop parfait ! le son se ressemble de partout ! Nous on veut completement sortir de cette logique aseptisé. On ne fait pas une priorité de KhZ ou de dynamique et de son parfait. On veu des harmoniques, des compressions nautrelles bien captées à la base, plus que rajoutée. On veu sonner simplement, comme avant !!! (Paul Bocuse le chef étoilé, disait, avant de faire compliqué, faites simple, et il n'y a qu'une cuisine, la bonne !" Je pense que le numérique nous à bcp éloigné de se que nous sommes à la base, des musiciens. Et pourtant je connais un peu les 2 mondes.

[ Dernière édition du message le 06/05/2018 à 12:16:27 ]

Fresnel34

membre non connecté
Fresnel34
1495 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 370

22 Posté le 06/05/2018 à 15:31:19Lien direct vers ce postSignaler un abus
Re,

Citation de cartigny.g :
Et bien je faisais reférence à la puissance . . .
je n'y connais pas grand chose avec cette notion de puissance. 1, 2 ou 5 killo. en générale les gars qui me proposent ça, utilisent ces valeurs pour simplifier la demande/besoin. "La question qu'on me pose, c'est combien de puissance vous voulez, pour faire koi ?


Je vais essayer de faire simple avec cet exemple extrêmement parlant :

prenons deux enceintes

1er une actuelle Sonus Faber Venere, une enceinte HiFi plutot haut de gamme à 1500€ la paire



Caractéristiques :
2 voies
puissance 150w RMS
Sensibilité (dit aussi incorrectement rendement) 85dB/1w/1m
cela veut dire que si on y applique 1w, elle donnera à 1m de distance 85dB


2éme JBL Cabaret 4623 enceinte début 1980 - tarif professionnel en 1982 5919 FRANCS pièce



Caractéristiques :
2 voies comme la Sonus Faber
puissance 150w RMS comme la Sonus Faber
Sensibilité (dit aussi incorrectement rendement) 105dB/1w/1m
cela veut dire que si on y applique le même 1w qu'à la Sonus Faber, elle donnera au même 1m de distance 105dB

Que signifie cette différence de sensibilité de 20dB entre les deux enceintes ?

Il faut savoir que les dB s'exprime logarithmiquement,
pour simplifier pour ajouter 10dB il faut multiplier la puissance par 10 donc une différence de 20dB = 2 differences de 10 dB donc une première augmentation de puissance x10 suivi par une deuxieme augmentation de puissance x10 soit un total de 10x10 = 100

Conclusion : pour arriver au niveau de décibel d'une JBL alimentée avec seulement 1 watt,
il faut envoyer 100 watts à une Sonus Faber ! ! ! !

Ou pire, pour arriver au niveau d'une JBL alimentée avec 100 watts et qui sort ainsi 105 + 2x10 = 125 dB
pour sortir ces 125 dB une Sonus Faber aurai besoin de 10x10x10x10 = 10 puissance 4 (40dB de difference)= 10000 watts soit 10 kilowatts - il y a longtemps quelle a explosé ! !

Conclusion 2 - tu viens de voir que la notion de puissance est accessoire, seul le niveau qu'on désire atteindre en fonction de la surface, de la distance ou du volume à couvrir et du rapport signal utile/ bruit ambiant est important. Tous ceux qui te dirons le contraire t'emmènerons dans une impasse.
Ce n'est pas pour rien que les prestataires sérieux se basent en premier sur la jauge et intérieur ou extérieur, et pas sur les kilowatts

J'espère pour toi que tu as saisi toute la différence ! et l'importance de la sensibilité d'une enceinte ! !

Il y a une chose qui me chagrine

Avec entr'autres, le fait que nous soyons obligé de guider dans cette notion primordiale de sensibilité, il apparait au fur et à mesure de tu ce expliques de ton projet que tu aucune notion de base de la sonorisation, de l'acoustique et autres bases indispensables, et ce n'est pas du tout un reproche mais un constat.

Avant de te lancer dans ton projet plutôt ambitieux , ne penses-tu pas prudent d'acquérir un peu plus d'assise technique ?

Un dernier point que j'ai failli oublier :

Citation de cartigny.g :
Donc nous cherchons un petit sytème mais de très grande qualité


Citation de cartigny.g :
En faite on veut du son pas parfait du tout, on veut du bruit sonor !!!


Là aussi, quand on en est à ce niveau de contradiction, il est prudent de faire un cahier des charges précis, surtout réfléchi et définitif de tes besoins, sinon tu risques surtout de ne pas arriver à un résultat satisfaisant !

Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l'eau riante et la danse infidèle des vagues

[ Dernière édition du message le 06/05/2018 à 20:49:23 ]

brikabrak

membre non connecté
brikabrak
4699 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 592

23 Posté le 06/05/2018 à 20:41:23Lien direct vers ce postSignaler un abus
En système qui "banane" avec un son "rock'n roll", vintage et en EV : MT1 ou MT2.
C'est un peu gros pour ta jauge mais ça sonne vraiment.
Le deltamax peut aussi coller.

4 Eliminators avec des subs peuvent aussi le faire mais le Q66 sera trop juste pour du live.

Ou les classiques PS15 Nexo ou DS15 apg...

[ Dernière édition du message le 06/05/2018 à 20:45:38 ]

JxB

membre non connecté
JxB
12019 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 497

24 Posté le 07/05/2018 à 03:21:30Lien direct vers ce postSignaler un abus

PS15 ça marche vraiment bien, surtout quand tu leur met du sub Nexo derrière, chez APG les DX15 sont chouette

Petermaler

membre non connecté
Petermaler
1498 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 110

25 Posté le 07/05/2018 à 21:28:21Lien direct vers ce postSignaler un abus
J'adore JBL, mais sincèrement les Cabaret annoncées à 105dB 1w/1m en bass-reflex, c'est juste...physiquement impossible. Il y a dans le meilleur des cas 5db de trop, plus vraisemblablement 7 à 9dB (considérant l'époque).
Il s'agit manifestement de la sensibilité de la partie aigu. De nos jours, les constructeurs (les plus sérieux tout du moins) utilisent plutôt la sensibilité la plus haute du transducteur de grave (ce qui donne une idée plus précise du niveau de pression acoustique que peut atteindre l'enceinte). Donner la sensibilité de l'aigu sur la fiche technique, et la puissance totale que peut encaisser l'enceinte, c'est légèrement trompeur pour le non-initié (et même pour l'initié en fait, si il n'a pas de pré-requis en technicité du matériel de diffusion).

[ Dernière édition du message le 07/05/2018 à 21:34:21 ]

Fresnel34

membre non connecté
Fresnel34
1495 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 370

26 Posté le 08/05/2018 à 01:43:28Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonsoir,

Citation de Petermaler :
Il s'agit manifestement de la sensibilité de la partie aigu. . . . Donner la sensibilité de l'aigu sur la fiche technique, et la puissance totale que peut encaisser l'enceinte, c'est légèrement trompeur pour le non-initié


et désolé Petermaler, mais sans vouloir paraître méprisant, tu parles et surtout tu fais des conclusions sur un sujet que tu ne maitrises manifestement pas . . .

La sensibilité du tweeter presse-citron JBL 2402 est de 110dB/1w/1m

Même si cela te parais étrange, la sensibilité du HP de grave de la JBL Cabaret 4623 qui est le JBL E-130 est bien de 105dB/1w/1m

Tu est jeune, 27 ans et donc tu n'as pas connu les HP des années 1970/80 et leur rendement extrêmement élevé !

Pourquoi ? pour simplifier , le Xmax était bien inférieur à ce qu'on trouve actuellement, donc les bobines mobiles étaient plus courtes, les plaques de champ étaient moins épaisses, et donc le flux magnétique était plus concentré
Les contreparties c'est qu'ils ne descendaient pas aussi bas en fréquence que les HP actuels et qu'ils supportaient moins de puissance, d'autant plus qu'ils ne bénéficiaient pas des progrès actuels en matière de tenue en température.

En exemple, je posterais un jour la photo d'un de mes premier HP qui date de fin des années 1970, le RCF L18P100ac, un très bel HP de 46cm, bobine de 10cm, aimant de plus de 20cm, puissance 150w, la suspension périphérique est quasiment plate, ne permettant qu'un faible déplacement, et ce qui ne ce fait plus de nos jours pour un HP de 46cm, c'est que ce n'est pas un HP de grave mais un Bas médium descendant à 60Hz et montant à plus de 6KHz, sa particularité : une sensibilité de 107dB/1w/1m ! ! !

et je ne te parle pas des HP Gougeon électrodynamiques ou Fane des années 1950/60 tricone de 80cm et plus avec des sensibilités encore plus grandes ! ! ! ! !

Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l'eau riante et la danse infidèle des vagues

Fresnel34

membre non connecté
Fresnel34
1495 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 370

27 Posté le 08/05/2018 à 02:41:56Lien direct vers ce postSignaler un abus
Re,

je viens de fouiller dans ma doc pour retrouver une note d'application Cabaret de Harman-France qui importait les enceintes JBL

La note est daté de 1982. pour te donner un exemple de ce qu'il y avait comme style musique à l'époque, c'est en 1982 qu'Imagination a sorti son plus gros tube "Just en illusion" avec cette bonne ligne de basse bien grasse . .

voila deux exemples employant 4 enceintes différentes de la gamme Cabaret

La 4623 que je décris dans l'exemple que tu me contestes :
1 tweeter + 1 38cm 150w 105dB/1w/1m

La 4680
2 tweeters + 4 25cm 300w 105dB/1w/1m

La 4625
1 38cm 200w 100dB/1w/1m

La 4695
1 46cm 300w 100dB/1w/1m

Voila les jauges que proposait Harman, alors que le disco imposait une sérieuse augmentation des niveaux sonores exigés par le public (et qu'il n'y avait pas de limiteur norme 105dB) :
De plus, tu remarqueras que pour ce qui est de la puissance d'amplification nous étions déjà en 1982 à ce qu'on recommande couramment de nos jours = 2x la puissance des HP







Quand on voit actuellement qu'on ne peut plus faire le moindre mariage avec 50 invités sans caisson de basse et si possible des MTH-4654 alimentés par des Proline ou des Lab Gruppen, on peut facilement se laisser-aller à penser que le matériel d'avant, même s'il ne taquinait pas le 30Hz, c’était pas des radiateurs à membrane, les watts étaient bien convertis en son, pas en chaleur! ! ! !






Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l'eau riante et la danse infidèle des vagues

Nick Zefish

membre non connecté
Nick Zefish
9636 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 168

28 Posté le 08/05/2018 à 11:11:05Lien direct vers ce postSignaler un abus
Hors sujet :
Citation :
c'est en 1982 qu'Imagination a sorti son plus gros tube "Just en illusion" avec cette bonne ligne de basse bien grasse


Oui et non!

Quand on a besoin d'échanger entre technicien et musicien sur l'esthétique sonore recherchée, on va spontanément évoquer des chansons connues: "je voudrais une basse comme dans Billie Jean", "je voudrais un delay comme Elvis Presley", etc.

Je remarque que beaucoup de musiciens confondent le son disco avec le son dance. Ils me demandent du son disco, ils s'attendent à avoir une basse énorme. Or c'est le contraire: la basse disco n'a pas beaucoup d'extrême grave, et c'est ça qui lui donne son punch. "Just an illusion" est dans ce cas là: la basse est très présente parce qu'elle est très médium, là où l'oreille humaine est sensible. C'est un son assez similaire au funk et au jazz: la basse est un instrument à part entière qui doit être écouté, pas seulement un vrombissement sourd destiné à donner de l'assise au mix. Comparez les morceaux de Donna Summer, Gloria Gaynor, ABBA, les Bee Gees... par rapport à des morceaux de techno, d'eurodance ou d'électro plus récents, ça n'a rien à voir. Le kick n'a rien à voir non plus.

Les attentes en terme de grave varient énormément selon les styles de musiques (le reggae en veut à doooonf', la musette pas du tout), mais aussi selon les époques. Quand on voit qu'à Woodstock on sonorisait des centaines de milliers de personnes avec au total 12kW d'amplification on se demande d'où sort le ratio "10W/personne" souvent évoqué actuellement. La réponse est assez simple: on se contentait de niveaux bien plus faibles ET il n'y avait aucune basse. Concentré sur une plage de fréquence plus élevée, la sensibilité des HPs était meilleure qu'aujourd'hui (la qualité c'est une autre histoire).

Dans les années 90, on a commencé a avoir autant de Watt qu'on le voulait. Ça a permis de descendre plus bas avec des subs au rendement médiocre. On cherchait à faire vibrer le chevilles (ou "à faire vomir les taupes" comme dit un collègue). Ça donnait un son à la fois très physique mais aussi très mou (ou très rond). Depuis années 2000 on cherche plutôt le "kick", un son qui descend un peu moins bas mais qui te décroche la cage thoracique. On veut que chaque coup de grosse caisse soit une onde de choc.

Les esthétiques sonores sont intimement liées à la technique: Les auteurs du disco ont écrit la musique en fonction de ce qui était possible. Aujourd'hui on pourrait écrire de la disco avec une grosse basse infra... mais ça ne serait plus de la disco! Parce que cette basse légère de la disco, c'est aussi une certaine insouciance qu'on perd avec le gros infra.
Des liens avec la technique, il y en a plein: il n'y aurait pas de crooner s'il n'y avait pas d'amplification: à l'opéra on chante fort et ça casse complètement le sentiment de proximité. Il n'y aurait pas de rock avec les guitares saturées s'il n'y avait pas d'ampli guitare. Le hip-hop est intimement lié au sampler. Etc.

Mais je crois que je vais devoir splitter ce sujet!

[ Dernière édition du message le 08/05/2018 à 13:03:35 ]

Fresnel34

membre non connecté
Fresnel34
1495 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 370

29 Posté le 08/05/2018 à 11:46:53Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour,

toujours pour Petermaler :

Je sais bien que Wikipédia n'est pas l'alpha et l'oméga de la vérité cosmique et que des erreurs peuvent s'y glisser mais :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sonorisation

Citation :
En 1969, le mythique festival de Woodstock voit passer près de 500 000 spectateurs. La diffusion utilise des amplificateurs à tube d'une puissance totale de 12 000 W… digne d'une salle de concert de 500 places de nos jours.



Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l'eau riante et la danse infidèle des vagues

[ Dernière édition du message le 08/05/2018 à 11:54:12 ]

Fresnel34

membre non connecté
Fresnel34
1495 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 370

30 Posté le 08/05/2018 à 12:03:02Lien direct vers ce postSignaler un abus
Re,

Pour en rester à Woodstock et quand tu vois le peu de matériel qu'il y a en haut des tours, et qu'en plus tu le rapportes aux nombres de HP et à la puissance qu'il étaient capable d'encaisser en 1969, tu comprends que le matériel d'il y a 50 ans était bien plus sensible que le contemporain :





Une autre vue sur un autre plan :

Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l'eau riante et la danse infidèle des vagues

Revenir en haut de la page