Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
iZotope RX 7 Advanced
Photos
1/7

Test d’Izotope RX 7 Advanced

Logiciel de restauration audio de la marque iZotope appartenant à la série RX

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public US : $1,199 incl. VAT
test
11 réactions
Restauration trois étoiles
9/10
Award Valeur sûre 2018
Partager cet article

Outil de référence dans l’univers de la post prod et de la restauration, RX poursuit sa conquête du monde de la production musicale.

Né il y a déjà plus d’une décen­nie, RX n’était à la base qu’un éditeur spec­tral se foca­li­sant sur les problèmes de base de la restau­ra­tion audio : suppres­sion de souffle, de boucle de masse, de clics, etc. De version en version, Izotope n’a toute­fois eu de cesse de mettre au point de nouveaux algo­rithmes, amélio­rant les trai­te­ments exis­tants d’une part mais propo­sant aussi une foule de nouveaux outils pour régler des problèmes auxquels personne ne s’était jusqu’ici attaqué, s’in­té­res­sant à tout ce qui pouvait compro­mettre la qualité d’un signal, que cela soit dû au contexte de l’en­re­gis­tre­ment (ambiance sonore gênant un dialogue, réverbe trop présente, vent, repisse), à la perfor­mance du locu­teur/chan­teur (plosives, sibi­lances, respi­ra­tions, claque­ments de bouche), aux problèmes de micros ou des préam­plis (frot­te­ment d’un lava­lier sur un tissu, effet de proxi­mité, satu­ra­tion) ou encore à tout ce qui tient aux défauts d’un support qui vieillit mal (vinyle qui craque notam­ment). Mais la variété et la qualité des trai­te­ments propo­sés par RX ne sont pas seuls respon­sables de son succès, car en vis-à-vis d’une gamme bien pensée en termes de rapport qualité/prix, l’édi­teur a eu à coeur de travailler l’er­go­no­mie de son logi­ciel pour qu’il ne se trans­forme pas en usine à gaz pour docteurs en trai­te­ment du signal. Les algos ont beau être complexes, l’usage demeure rela­ti­ve­ment simple, à plus forte raison dans cette version 7 qui se dote, comme les autres produits d’Izo­tope, d’un Assis­tant « intel­li­gent ».

Vous pouvez décou­vrir tout cela en vidéo, sachant que la conclu­sion se trouve dans le texte qui suit.

Assis­tés de bande

iZotope RX 7 Advanced : repaiassistantC’était à prévoir : après l’as­sis­tant de mixage de Neutron et l’as­sis­tant de maste­ring d’Ozone, RX dispose désor­mais lui aussi d’un assis­tant de restau­ra­tion répon­dant au doux nom de « Repair assis­tant ». L’idée de ce dernier, c’est de réali­ser une sorte de diag­nos­tic du fichier que lui soumet­tez et de vous propo­ser ensuite des solu­tions pour remé­dier aux problèmes détec­tés. Pour ce faire, vous n’au­rez qu’à préci­ser la nature de l’en­re­gis­tre­ment à trai­ter (voix parlée, musique ou autre) puis à lancer l’ana­lyse. En quelques secondes, RX va se char­ger ensuite de détec­ter les éven­tuels défauts du fichier (bruit de fond, satu­ra­tion, clics et boucle de masse) puis vous propo­ser trois solu­tions pour y remé­dier avec préécoute du résul­tat en vis-à-vis de l’ori­gi­nal. Vous pouvez certes choi­sir une des solu­tions propo­sées si elle vous semble conve­nir, mais vous pouvez aussi éditer la chaîne de trai­te­ments et de réglages corres­pon­dant à cette dernière. Comme dans Ozone ou dans Neutron, on est en effet ici face à une forme de préset adap­tif : le logi­ciel suggère quelque chose, mais on peut à tout moment prendre la main pour affi­ner les choses. C’est très bien vu et s’avère souvent très perti­nent, comme vous pouvez l’en­tendre sur ces exemple où le logi­ciel atté­nue le bruit de fond puis la satu­ra­tion :

assis­tant1
00:0000:07
  • assis­tant100:07
  • assis­tant1-proces­sed00:08
  • Vocals-clip00:11
  • Vocals-Declip00:11

Ce n’est pas forcé­ment à la hauteur de ce que l’on peut obte­nir en mettant les mains dans le cambouis, mais pour le temps que cela aura pris, cela demeure très honnête comme résul­tat. Souli­gnons-le tout de même : il y a quelques ratés. Sur le fichier suivant, RX ne détecte ainsi aucun bruit de fond, ce qui est bien étran­ge…

00:0000:00

Dans l’en­semble toute­fois, l’as­sis­tant s’avère très perti­nent : bien sûr, il ne fera pas mieux qu’une restau­ra­tion faite minu­tieu­se­ment « à la main », mais en sachant que cette dernière peut prendre un temps non négli­geable, il offre un excellent rapport entre rapi­dité et qualité, ce que même les profes­sion­nels devraient appré­cier dans les cas où le temps vient à manquer et qu’un trai­te­ment fait sur sugges­tion auto­ma­tique sera peut-être mieux que pas de trai­te­ment du tout… Un très bon point donc, d’au­tant que cet assis­tant est dispo­nible dans toutes les versions de RX : l’Ad­van­ced, la Stan­dard mais aussi la petite Elements.

Rien que pour cette fonc­tion, cette version 7 pour­rait pous­ser les fidèles utili­sa­teurs du logi­ciel à se payer la mise à jour. Or, Izotope ne s’est pas contenté de cette seule nouveauté et nous propose plusieurs trai­te­ments qui étendent encore le champ d’ac­tion de RX.

Décons­truc­ti­visme

iZotope RX 7 Advanced : musicrebalanceParmi ces derniers, on citera en premier lieu Music Reba­lance qui vous permet de sépa­rer n’im­porte quel morceau de musique en 4 pistes : batte­rie, basse, voix et… le reste. Pourquoi l’uti­li­sera-t-on ? A priori pour adap­ter le mixage d’un morceau dont on ne dispose pas des sources à un contexte précis d’uti­li­sa­tion : la voix du chan­teur gêne votre voix off mais vous ne souhai­tez pas bais­ser toute la musique ? Un coup de fader et c’est réglé ! Sur ce point, le logi­ciel marchant clai­re­ment sur les plate­bandes des spécia­listes du démixage, Melo­dyne en partie mais surtout Xtrax STEM qui, hasard ou coïn­ci­dence, vient de sortir dans une nouvelle version ces derniers jours en guise de réponse du berger à la bergère. Et comme vous vous en doutez, on peut tout à fait pous­ser l’ou­til dans ses retran­che­ments pour isoler ou suppri­mer l’un des quatre éléments. Évidem­ment, il ne faudra pas s’at­tendre à des miracles, surtout sur les tenta­tives d’iso­le­ment qui dépendent beau­coup de la facture du mix, de l’usage qu’il fait de la réverbe et des trai­te­ments stéréo. Parfois, cela marche éton­nam­ment bien et parfois cela donne lieu à une bouche­rie sonore, ou plutôt un salon de coif­fure si l’on consi­dère les nombreux problèmes de filtrage en peigne consta­tés. En regard de sa simpli­cité de mise en oeuvre, l’ou­til demeure toute­fois suffi­sam­ment convain­cant et il pour­rait bien de ce fait atti­rer un nouveau public vers RX : les remixeurs et autres produc­teurs à l’af­fût de play­backs, de samples ou d’aca­pela.

Voyez ce que ça donne sur une chan­son en essayant d’iso­ler les éléments :

Ballad For A Bad Lad – origi­nal
00:0000:14
  • Ballad For A Bad Lad – origi­nal00:14
  • Ballad For A Bad Lad – only voice00:14
  • Ballad For A Bad Lad – only misc00:14
  • Ballad For A Bad Lad – only drums00:14
  • Ballad For A Bad Lad – only bass00:14

Pas forcé­ment très convain­cant ni exploi­table dans la plupart des cas, mais si on se contente de suppri­mer un élément, on peut obte­nir des choses suffi­sam­ment décentes pour qu’on puisse réor­ches­trer des choses et ainsi cacher les arte­facts appa­rus lors du trai­te­ment.

01 Ballad For A Bad Lad – no voice
00:0000:14
  • 01 Ballad For A Bad Lad – no voice00:14
  • 01 Ballad For A Bad Lad – no guitar00:14
  • 01 Ballad For A Bad Lad – no drums00:14
  • 01 Ballad For A Bad Lad – no bass00:14

Voyez d’ailleurs ces exemples où B-3, guitare élec­trique, Rhodes et tambou­rins viennent prendre la place de la guitare acous­tique, puis un essai de basse alter­na­ti­ve…

GregRe­mix1
00:0000:13
  • GregRe­mix100:13
  • GregRe­mix200:13

Bref, c’est un ajout très inté­res­sant et on espère qu’Izo­tope aura à coeur d’amé­lio­rer et déve­lop­per ce module qui rend RX toujours plus perti­nent pour un usage musi­cal. C’est sans doute d’ailleurs pour ce même usage que l’édi­teur s’est fendu de deux nouveaux modules venus complé­ter Time & Pitch : Variable Time et Variable Pitch.

On the pitch

De quoi s’agit-il ? Comme dans Time & Pitch, de pouvoir modi­fier la durée ou le tempo d’un enre­gis­tre­ment audio sans toucher à sa hauteur tonale, ou au contraire de modi­fier cette dernière sans pour autant que la durée ou le tempo ne varie, mais de le faire au moyen de courbes, d’où la notion de « Variable ».

iZotope RX 7 Advanced : dialoguecontourPour ce faire, il s’agit de para­mé­trer une courbe en ajou­tant des points à l’en­droit des varia­tions, sachant que les valeurs de trans­po­si­tion comme d’éti­re­ment peuvent être assez élevées et qu’on dispose d’un outil de lissage de la courbe pour éviter les tran­si­tions trop brusques . Ces deux modules sont assu­ré­ment les bien­ve­nus même s’ils présentent bien moins de para­mètres que Time & Pitch (et notam­ment rien qui permette de travailler sur l’évo­lu­tion des formants) et que l’ab­sence de pré-écoute en temps réel rend l’usage un peu fasti­dieux : sur Time & Pitch, on s’en accom­mo­dait, mais réali­ser une courbe en devant à chaque fois faire des rendus pour juger de la justesse d’un réglage a vite fait d’être pénible. On comprend toute­fois mieux où Izotope veut en venir avec ces modules lorsqu’on s’aperçoit que ces tech­no­lo­gies sont au coeur du nouveau Dialogue Contour.

Lorsqu’on fait du montage audio avec des voix, il faut parfois couper des segments de phrases pour de multiples raisons (bruit para­site, marques d’hé­si­ta­tion ou propos confus du locu­teur) et en char­cu­tant ainsi le flux natu­rel de la parole, on a vite fait d’abou­tir à des inco­hé­rences dans les into­na­tions vocales. Le but de l’ou­til d’Izo­tope est du coup de pouvoir corri­ger ces problèmes en jouant sur la hauteur tonale de la voix. Mais au-delà de cet usage, on peut parfai­te­ment utili­ser l’ou­til pour chan­ger assez fine­ment la percep­tion d’un discours. Écou­tez ces exemple :

Prof-nocon­tour
00:0000:02
  • Prof-nocon­tour00:02
  • Prof-contour00:02
  • giscard00:10
  • giscard­mo­dule00:10

Au prix de quelques arte­facts, la voix est moins mono­tone, elle module plus, de sorte qu’il en ressort plus de convic­tion, notam­ment pour Valery. On peut aussi faire plon­ger celui-ci dans les graves, au toute­fois prix d’une dégra­da­tion très audible du signal (on n’a hélas pas la main sur les formants pour limi­ter cela) :

00:0000:00

iZotope RX 7 Advanced : dialoguedereverbAutre petit nouveau, Dialogue Dere­verb permet de suppri­mer la réver­bé­ra­tion sur de la voix parlée et s’avère de fait très complé­men­taire et surtout plus simple à utili­ser que le Dere­verb clas­sique. Évidem­ment, comme toujours avec ce genre d’ou­til, cela marche mieux avec certaines réverbes qu’avec d’autres et il faut en outre ne pas avoir la main trop lourde sous peine de se retrou­ver avec un résul­tat bien peu natu­rel.

dere­verb-origi­nal
00:0000:22
  • dere­verb-origi­nal00:22
  • dere­verb-gene­ral00:22
  • dere­verb-final00:22

Préci­sons pour finir ce tour des nouveau­tés qu’en vis-à-vis de petites évolu­tions de l’in­ter­face, RX 7 gère désor­mais le multi­ca­nal jusqu’en Dolby Atmos 7.1.2 et que les utili­sa­teurs de Pro Tools auront le plai­sir de décou­vrir que les modules Dialogue Isolate, De-rustle, Breath Control et Music Reba­lance sont dispo­nibles au format Audio­suite.

On peut toujours mieux faire

Vous l’au­rez compris : en dépit de certaines réserves sur les modules Variable Time et Variable Pitch, le bilan de cette septième version est très large­ment posi­tif. La perfec­tion n’étant toute­fois pas de ce monde, on adres­sera deux reproches à Izotope. Le premier, c’est son inté­gra­tion avec les diffé­rents logi­ciels du marché qui demeure soumise à l’usage de la passe­relle logi­cielle RX Connect avec certaines STAN seule­ment (Pro Tools, Media Compo­ser, Audi­tion, Sequoia/Sampli­tude, Pyra­myx, Cubase, Nuendo, Wave­lab, Sound Forge). Pour les autres ? Il faudra soit décla­rer RX comme éditeur externe dans les préfé­rences du logi­ciel, soit… rien. Si vous êtes sous Bitwig, FL Studio, Studio One, Reason ou encore Ardour, Acon Acous­tica ou Mixcraft, vous n’au­rez d’autre solu­tion que de passer par des imports et des exports audio entre vos diffé­rents logi­ciels, ce qui s’avère vrai­ment labo­rieux. Bref, on rêve de voir l’édi­teur travailler un peu plus cela, soit en portant l’uti­li­taire RX Connect sur toutes les plate­formes, soit en rendant RX compa­tible avec la plate­forme ARA de Cele­mony qui est un vrai bonheur en termes d’in­té­gra­tion pour l’uti­li­sa­teur.

Tant qu’on en est à parler de Cele­mony, on souli­gnera enfin que malgré tous ses modules, RX n’a toujours pas d’ou­til dédié qui puisse riva­li­ser avec Caps­tan pour la restau­ra­tion de bandes ayant beau­coup souf­fert, comme une cassette aban­don­née sur la plage arrière d’une R12 en plein soleil… Gageons que Variable Pitch et Variable Time sont peut-être un début de réponse à ce genre de problé­ma­tique, même s’il nous manque encore la phase de détec­tion qui permette d’uti­li­ser ces modules pour cela…

Bref, il y a encore une marge de progres­sion et c’est tant mieux pour RX 8 comme pour ses concur­rents…

Conclu­sion

Plus simple, plus puis­sant et plus poly­va­lent que jamais, RX 7 reprend les choses là où la sixième version du logi­ciel les avait lais­sées, et sans pour autant négli­ger de progres­ser sur ses domaines de prédi­lec­tion, le produit phare d’Izo­tope s’ouvre un peu plus encore au monde de la produc­tion musi­cale. Ainsi, on ne se lasse pas de passer tout et n’im­porte quoi dans son module Music Reba­lance tandis que le Dialogue Contour et le Dialogue Dere­verb, même s’ils sont encore perfec­tibles, permettent de sensi­ble­ment amélio­rer la qualité des voix parlées. De fait, ce qui était à l’ori­gine un produit s’adres­sant à une niche se révèle de plus en plus incon­tour­nable pour un large public et, parfai­te­ment conscient de cela, l’édi­teur a à coeur de simpli­fier l’ac­cès à son logi­ciel, que ce soit via une gamme bien pensée ou via un Assis­tant qui ravira les débu­tants comme les pres­sés. En un mot : bravo !

On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine Voir tous les épisodes de "On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine"
9/10
Award Valeur sûre 2018
Points forts
  • Un Assistant bien pensé fonctionnellement
  • Music Rebalance, très fun et intéressant
  • Dialogue Contour pour redonner du naturel à une voix ou même changer son intention
  • Dialogue Dereverb, simple et efficace
  • Gestion du multicanal en Dolby Atmos 7.1.2
  • Les plug-ins Audiosuite pour les Pro Toolsiens
Points faibles
  • L’Assistant aux fraises quelquefois…
  • Intégration absente pour la plupart des logiciels du marché
  • On attend toujours un module pour concurrencer Capstan
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.