Beyerdynamic TG D57c
+
Beyerdynamic TG D57c

TG D57c, Autre microphone de la marque Beyerdynamic appartenant à la série TG.

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

TG D57C ou TG D58C sur toms 8, 10, 12

 
AuteursMessages

Graad

offline
Graad
435 posts au compteur
Posteur AFfamé

1 Posté le 03/10/2016 à 11:19:09
Bonjour,

Je regarde pour changer mes micros (des TBone CD56) sur mes toms de 8, 10 et 12".
J'hésite principalement entre les Audix D2 et un des deux modèles de chez Beyer que sont les TG D57C et TG D58C.
Ayant entendu tellement de bien des anciens Opus, je pensais partir vers les Beyer.

Mon souci étant de savoir lequel des deux modèles correspond le mieux à des petits toms : le 57 ou le 58 ?
J'ai déjà attrapé plusieurs fois deux de mes TBone et ils grésillent tous les deux, je n'ai donc pas envie que les Beyer soient trop à portée de baguettes (je joue principalement du rock/metal symphonique/progressif).

Merci d'avance pour vos retours !
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son il est normal que beaucoup de personnes paraissent brillantes jusqu'à ce qu'elles ouvrent leur gueule...

rroland

offline
rroland
24678 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 3 256

2 Posté le 03/10/2016 à 12:17:32
Les deux modèles sont identiques, sauf en ce qui concerne le col de cygne. Je préfère les D57C qui permettent de varier (un peu) plus la position du micro que l'autre.

Graad

offline
Graad
435 posts au compteur
Posteur AFfamé

3 Posté le 03/10/2016 à 12:45:59
Oui, j'avais vu cette différence, j'ai peur que le 58 avec moins de réglage ne me permette pas de le mettre "à l'abris" en particulier sur un tom de 8" où l'espace est réduit.

Quid des autres micros dans la même catégorie ?
Le fameux Sennheiser E604 et autres Audix D2, sachant que c'est avec eux que j'hésite principalement...
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son il est normal que beaucoup de personnes paraissent brillantes jusqu'à ce qu'elles ouvrent leur gueule...

berl

offline
berl
10916 posts au compteur
Membre d'honneur

Score contributif : 36 235

4 Posté le 03/10/2016 à 13:16:24
J'utilise avec bonheur les TG d35d pour les toms.

Bernard

http://sonotrad.org --- http://diato.org --- "Collectionneur" de tables numériques Innovason et de micros DIY --- Fer à souder toujours chaud...

Graad

offline
Graad
435 posts au compteur
Posteur AFfamé

5 Posté le 03/10/2016 à 19:10:44
Quels sont les avantages des d35d par rapport aux autres ? Mis à part qu'ils sont dynamiques ?
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son il est normal que beaucoup de personnes paraissent brillantes jusqu'à ce qu'elles ouvrent leur gueule...

rroland

offline
rroland
24678 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 3 256

6 Posté le 03/10/2016 à 22:07:05
Les attaques sont mieux rendues avec les TGD57/58 selon moi. Le D35d est moins cher (et sans doute plus solide et plus adapté à la scène). Il me semble que la pince n'est pas fournie et doit s'acquérir séparément, ce qui fera au final jeu égal avec les 57C. Par contre, le D25 D sera plus polyvalent : on peut le placer sur un pied de micro et il pourra servir dans d'autres situations que simple micro "toms" (mais j'adore les TG57C même s'ils ne font que les toms, il le font très bien).

[ Dernière édition du message le 03/10/2016 à 22:09:21 ]

berl

offline
berl
10916 posts au compteur
Membre d'honneur

Score contributif : 36 235

7 Posté le 03/10/2016 à 23:12:31
Plus solides, oui.
La pince (fournie) est la meilleure que je connaisse, elle passe absolument partout.
Son avantage sur ceux que je connais bien (chez Beyerdynamic les opus67, sennheiser e604, et Shure beta56) est qu'ils sont très faciles à faire rentrer dans le mix, avec un son plus punchy que les opus67 mais dans la même veine.
Désavantages : pas de col de cygne donc distance non modifiable. Difficiles à trouver en France (du moins l'an dernier). Et aussi le nombre de sondiers qui ne veulent QUE du Shure https://img.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_facepalm.gif ... dommage Beyerdynamic c'est carrément pas mal.
NB : je ne fais que du live, donc mon avis concerne avant tout le Live ;-)

Bernard

http://sonotrad.org --- http://diato.org --- "Collectionneur" de tables numériques Innovason et de micros DIY --- Fer à souder toujours chaud...

[ Dernière édition du message le 03/10/2016 à 23:14:47 ]

Graad

offline
Graad
435 posts au compteur
Posteur AFfamé

8 Posté le 04/10/2016 à 08:14:43
Merci beaucoup pour vos avis ;)

Je ne fais pas de Live du tout, donc mes micros ne bougeront pas, voire jamais.
Cependant, j'ai un parc de cymbales assez imposant va-t-on dire, donc il me faut quand même de la flexibilité dans le placement afin de pouvoir placer le micro le plus confortablement possible.
Dans ce cas précis, je pense que les Opus partent devant, mais c'est leur solidité qui me fait peur. Un petit coup de baguette lors d'un roulement un peu raté, j'ai peur de faire exploser le micro.
Je me doute que les TBone que je possède sont moyens de ce côté-là, mais je suis quand même étonné de les voir grésiller après un ou deux coups. En jouant un peu avec le micro je récupère un son normal, mais les vibrations semblent le replacer dans de mauvaises conditions...

Bref, je veux juste être sûr de faire le bon choix rapport/qualité prix/solidité.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son il est normal que beaucoup de personnes paraissent brillantes jusqu'à ce qu'elles ouvrent leur gueule...

Anonyme

offline
Bullien
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 6

9 Posté le 04/10/2016 à 08:28:27
Bon, après, expérience faite, TBone c'est particulièrement fragile. En règle générale, même quand Thomann arrive à se rapprocher du grain du micro qu'ils essaient de copier, au niveau construction (isolation, solidité,...) on reste très, très en dessous de l'original.

rroland

offline
rroland
24678 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 3 256

10 Posté le 04/10/2016 à 12:01:56
Nous avons des Opus depuis des années au studio, et ils tiennent le coup sans problème.
Revenir en haut de la page