Beyerdynamic M 160
+
Beyerdynamic M 160

M 160, Microphone à ruban de la marque Beyerdynamic appartenant à la série M.

Robin Schneider 22/01/2014

Beyerdynamic M 160 : l'avis de Robin Schneider

« Un de mes micros préférés »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
2016-02-08 : quelques corrections et ajustements.

Le M160 Beyer est un microphone produit depuis les années 60 et qui n'a pour ainsi dire pas changé depuis. Il semble même que ce micro n'utilise toujours pas d'aimants au néodyme, pourtant devenus courant chez Beyer notamment sur le M88TG.
Il est utilisé à la base comme microphone pour instruments, mais peut très bien marcher sur des voix.

C'est un microphone à double ruban, ce qui lui donne une directivité hypercardioïde là où la majorité des rubans sont bi-directionnels.
On peut citer le KU3A RCA et le KU4 AEA qui sont cardioïdes, leurs prix tournent aux alentours de 4000 euros, voire plus.

Il ne faut pas le confondre avec son frère le M130 qui lui est bidirectionnel. Ensemble ils forment un excellent couple M/S.

Note pour le stockage : le M160 a deux point bleus sur l'anneau noire qui ferme la grille. Ces points indique les attaches des rubans. Il faut faire attention de stocker le microphone avec un point au dessus, ce qui garanti une position verticale des rubans et donc une meilleure longévité, sachant que ces rubans sont vite sujets à la fatigue.

Sa courbe de réponse est assez atypique. Elle mélange à la fois la douceur et le naturel des rubans avec le corps et la présence typique de la marque Beyer. Le son se caractérise par une petite bosse qui s'étend de 2,5Khz à 9Khz. L'effet de proximité est très prononcé sur ce micro puisqu'il affecte la courbe de réponse bien au delà du grave. Ainsi à 10cm d'une source attendez-vous à un boost jusqu'à 500Hz.

Il a une excellente réponse aux transitoires sans atteindre la précision cruelle d'un microphone à condensateur. C'est de là que vient en grande partie la sensation de naturel et de réalisme de ce micro malgré ses irrégularités frequentielles.

Attention en revanche aux manipulations et à la solidité générale. Ce microphone est fragile, au point même que j'en ai perdu un qui a juste fait une chute d'environ 1m. Il n'aime pas le 48v et le ruban peut se détendre lorsqu'il est soumis aux courants d'air. Le filtre anti pop est obligatoire sur les voix et même devant les amplis guitares poussés très fort si les haut-parleurs génèrent des courants d'air. Lorsque le microphone n'est pas utilisé, il convient de le mettre à l'horizontale avec sa housse protectrice pour garantir sa longévité. Attention donc aussi aux portes claquées ainsi que les courants d'air si vous laissez les micros en place quand on ouvrez les fenêtres pour aérer. Si ce que je dis est valable pour tous les rubans, ça l'est encore plus pour le M160.
Notons aussi que depuis quelques années Beyer n'assure plus la maintenance de ces microphones et la plupart des ateliers de réparations de microphones refuseront de les réparer parce que le moteur à ruban seul coute 100 euros + les frais de port. En bref, ce n'est pas très rentable par rapport à l'achat d'un nouveau microphone.

Il faut aussi tenir compte de sa sensibilité très faible qui peut mettre à genoux beaucoup de préamplificateurs, même lorsqu'on l'utilise en overhead batterie. Comptez au moins 65dB de gain sans souffle pour vous en servir correctement.

AVIS GLOBAL

Je possède une paire de M160 que j'utilise depuis presque un an maintenant.
J'utilise aussi des R84 AEA, un Saturn Sontronic ou encore des Helga Ear trumpet labs.

Le M160 est pour moi un bon rapport qualité-prix du marché si on en prend soin et qu'on a un preampli costaud derrière. Son prix tend malheureusement à augmenter avec la baisse de la demande.
C'est un microphone vraiment bon à tout faire qui donnera un bon rendu sur toutes les sources, surtout si elles ont un rôle important dans l'arrangement.
Il peut aussi compléter à merveille d'autres microphones. Il fait par exemple un excellent complément au R84 devant un ampli guitare.

J'utilise ce microphone pour ainsi dire partout. Surtout sur les amplis guitare, en overhead batterie, devant une guitare acoustique. J'ai aussi sonorisé un violoniste avec.
Il bat à plate couture à mon sens de nombreuses références dans ces domaines, en particulier le Sm57 pourtant toujours très utilisé sur les amplis.

Sa petite taille le rend très facile à placer aussi. En overhead c'est un vrai bonheur en douche au dessus du kit, le seul micro faisant mieux dans ce domaine à mon sens étant le Helga qui est encore plus réaliste et récupère plus l'environnement.

Sa directivité en fait un excellent compagnon en home studio, où il ne captera rien d'indésirable autour de la source. Il est capable de donner un son ruban tout en ayant une directivité que seuls les dynamiques à bobine mobile ou les statiques peuvent offrir.

Notons que dans un enregistrement de groupe avec de nombreux instruments dans la pièce, le M160 permet d'obtenir facilement un son assez isolé du reste, encore une fois à cause de la directivité hypercardio. Ainsi, le micro ne capte que le kit et pas ce qui se passe autour ce qui peut être vitale dans des pièces inférieures à 20m2.

En clair, c'est pour moi un must have pour les studios d'enregistrement, surtout si ils ont déjà de bons préamplificateurs.