Se connecter
Se connecter
Créer un compte

ou
1 Vos setup pour le live : quel matériel, les branchements (MIDI, audio), organisation de la performance, trucs et astuces...
Bonjour à toutes et à tous,
Tout est dans le sujet. Si vous êtes en train de constituer un setup pour du live ou si le vôtre est déjà bien rodé, quel matériel utilisez vous, comment est-il connecté (MIDI et audio), comment vous performez à partir de votre setup. Bref, partagez votre expérience et vos trucs et astuces et pourquoi pas vos bons plans.

"On parle d'écriture inclusive alors que les femmes n'arrêtent pas de dire qu'elles s'en "battent les couilles""

[ Dernière édition du message le 10/05/2023 à 14:23:15 ]

2
Je vous partage mon setup live en pleine "construction". Ce setup devra être constitué de matériel transportable et relativement léger mais quand même assez riche. Pour cela, il sera constitué de :
- 1 clavier maitre Korg Kross 2
- 1 Clavier portable Behringer MS-1
- 1 flightcase de type prologue 16 avec des modules et séquenceurs contenant :
- 1 MPC One pour tout piloter en MIDI,
- 1 MC-101 pour les sons Roland,
- 1 MIDI Thru box permettant d'envoyer ce qui sort de la MIDI out de la MPC One, vers MC-101, MB33, Blofeld, Kross2 et MS-1
La sortie MIDI out du Kross 2 est relié à l'entrée MIDI in de la MPC One pour la création des morceaux.

- 1 flight case de modwave aménagé avec des mixeurs et pédales d'effets contenant :
- 1 table Behringer Xenyx 1202 avec un envoi vers une pédale Zoom MS50G,
- 1 mixer 1010music BlueBox dont la sortie principale est reliée à un looper ElectroHarmonix 720 (pour faire les transitions en cas de besoin), lui même connecté ensuite à un Korg Kaosspad mini 2S, le mixer est contrôlé par USB avec un contrôleur Korg nanoKontrol 2.

"On parle d'écriture inclusive alors que les femmes n'arrêtent pas de dire qu'elles s'en "battent les couilles""

[ Dernière édition du message le 09/10/2023 à 22:16:52 ]

3
Photos de l'ensemble:
5703584.jpg

5703585.jpg

"On parle d'écriture inclusive alors que les femmes n'arrêtent pas de dire qu'elles s'en "battent les couilles""

[ Dernière édition du message le 25/05/2023 à 16:34:01 ]

4
... un bon sujet... et personne



C'est devenu un leitmotiv sur AF. :facepalm:

5
Depuis peu, le looper EH720 a été remplacé par une Blackbox 1010music, dont la sortie est mixée sur l'une des entrées restantes de la Bluebox. L'une des sorties de la Bluebox est quant à elle connectée à l'entrée de la Blackbox pour resampling/looping. La Blackbox permet de rajouter des boucles de transitions entre 2 morceaux pendant le chargement de la MPC One avec un nouveau projet.
Par projet, je limite volontairement l'utilisation à 2 plugins et 2 pistes audio par morceau, pour un total de 4 morceaux par projet. Il y a de quoi faire avec les autres instruments MIDI. Je limite aussi à 16 séquences par morceau pour pouvoir choisir l'enchainement en temps réel avec une seule banque de 16 pads. Au niveau MIDI, je dois tester le pilotage (synchro) de la MPC One par la Blackbox par l'interface USB Host de la Blackbox vers l'interface device de la MPC. En effet, la fonction MIDI start/stop ne fonctionne pas par l'interface MIDI traditionnelle.
Tous les instruments son séquencés par la MPC One. J'essaie de limiter une séquence MPC à :
- 4 pistes de drums internes séparées,
- 10 pistes MIDI externes distribuées vers MC-101 / MicroMonsta 2 / Blofeld / Kross 2 / MS-1 / MB33 MKII
- 2 pistes MIDI (via USB) vers la Blackbox pour le déclenchement de voix slicées par exemple
- 2 pistes de plugins ou keygroups MPC
- 2 pistes audio MPC
Ce qui fait énormément de pistes !!!!
Pour le jeu en temps réel, une combi par morceau est jouée sur le Kross 2; en général les 4 premières parts sont utilisées pour le jeu temps réel et les autres parts pour les séquences MIDI pilotées par la MPC. Une banque de 16 samples par morceau est utilisée pour déclenchée des riffs, des effets en temps réel sur le Kross 2 et comme il a 8 banques de 16 sample pads, on peut déjà faire au total un set de 8 morceaux avec 16 samples par morceau. Je déclenche les séquences via les pads de la MPC (1 banque de 16 pads) par morceau. Je ne déclenche rien sur la blackbox sauf à la fin du quatrième morceau du projet, où j'ai préalablement enregistré (samplé) les 4 dernières séquences par exemple sur la Blackbox, que je déclenche en même temps que je lance le chargement d'un nouveau projet sur la MPC. Une fois le nouveau projet chargé, je rappuie un coup sur "play" de la Blackbox qui va déclencher la séquence de la MPC. Une fois celle-ci en lecture, j'arrête la séquence de transition sur la Blackbox en appuyant sur le pad de celle-ci (avec un fadeout généré par le release de l'enveloppe), une fois que la séquence est arrêtée, je change de preset sur la Blackbox pour le nouveau morceau. Ouffffff

"On parle d'écriture inclusive alors que les femmes n'arrêtent pas de dire qu'elles s'en "battent les couilles""

[ Dernière édition du message le 09/10/2023 à 22:51:58 ]

6
Je poste bientôt une photo de mon setup.
Mpc2500
Syntakt
Minibrute
...

Pour les transition, c'est la moc qui s'en charge. Tout dépend de mémoire.
Mais le truc est de ne pas dépasser 128mo par live.
J'avais pensé à une option looper et compagnie mais ça fait du matos et des pistes en plus. Sur scène c'est pas ergonomique ergonomique sinon veut privilégier la fluidité (ou limiter les bug, erreurs d'installation etc) entre chaque artistes.

Je reviens plus tard avec qlq photo et qlq lignes pour expliciter mon organisation...

Évidemment, ce n'est pas figé et si on peut me donner des tips et astuces je suis à l'écoute !
7
8
La mpc 2500 est le sequenceur central.
Elle envoie un clock au syntact et à la tr8s.
De son côté, le syntakt pilote le minibrute.
9
C"est sympa et je suppose que pour mixer l'audio, tu passes par des entrées de tes modules?
Quels types de samples utilises tu sur la MPC? Pourquoi ne sequences tu pas le brute par la MPC par exemple?

"On parle d'écriture inclusive alors que les femmes n'arrêtent pas de dire qu'elles s'en "battent les couilles""

[ Dernière édition du message le 11/10/2023 à 22:47:59 ]

10
Pour commencé, je dois préciser que le setup est orienté techno (style Berlin underground ou melodic ça depend). A une époque je faisais du Dub ou du rock electro. Le setup était très différent. La mpc jouait un rôle plus important que l'envoi de clock.

Le jeu sur scène c'est avant tout une gestion matérielle. Le poids est déterminant. Mais il y aussi les risques de vol ou de casse à prendre en compte, puis les bugs, les oublis du genre cable, carte mémoire, et je ne sais quoi encore. C'est peut-être stupide, mais tant qu'on n'a pas une équipe backstage avec soi, on doit penser à tous... c'est donc là aussi un truc qu'il faut conciderer.

Du coups, je ne peux pas apporter sur scène beaucoup de matos. Aussi, la mpc sert à sampler des loops, des phrases etc venant de matos hardware qui restent dans le home studio (waldorf, ms20, expandeur rack etc) ou de software.

Le minibrute est mono. Le son entre dans l'audio in du syntakt pour bénéficier de fx ou poyr faciliter le ducking.
De plus, programmer la mpc à toujours été fastidieux pour moi.

Le sequenceur du syntakt n'est pas meilleur que celui de la mpc. Ils sont différents. L'un est orienté vers la synthèse tandis que l'autre vers la gestion de son. Toutefois, je trouve que le sequenceur du syntakt est plus fluide, plus intuitif, et la modification des paramètres midi plus aisée (p-locks, notamment).

La mpc contient donc des samples (pads, arps ou keys). Elle envoie aussi des messages cc ou des "programme change" spécifiques comme la sélection de banque ou de pattern, histoire de ne pas se planter. Les numéros de pattern ou de kits du syntakt ne correspondent pas tjr à ceux de la tr8s. Et je n'ai pas le courage de tout apprendre par cœur.

Pour ce qui est des morceaux joués, j'utilise 4 paterns max venant du syntakt. On a 8 banques de 16 paterns. C'est largement suffisant.
De son côté, la mpc joue soit une longue séquence (venant de la conversion en une séquence d'une song faite de plusieurs séquences), soit je sélectionne une séquence courte, et le choix des tracks qui la compose se fait à la volée, via le menu "seq". Dans ce cas, il n'y a que 4 ou 8 tracks dispo par morceau. Les 4 banques suffisent alors à couvrir entre 8 et 64 morceaux!

La difficulté, en ce qui concerne la mpc25000, est de ne pas dépasser les 128mo par projet afin d'éviter d'en charger un en plein set.
Je respecte cette limite physique afin d'éviter de evoir créer des transitions via des loopers ou autres. J'évite donc de ramener encore du matos en plus qu'il faut programmer, brancher, vérifier et gérer en direct. C'est également un risque accru d'erreurs.

Je soigne donc les transitions par la sélection de paterns (syntakt) prévus pour cela. Ce genre de patern mélange le dernier patern du morceau précédent avec le premier du morceau suivant. Il n'y a donc aucun problème de tempo ou de décalage.

Voilà je crois que c'est tout!

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.