Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
pédago

Qu’est ce que la repisse ?

Le guide du mixage — 45e partie

Continuons notre tour d'horizon des usages possibles d'un Noise Gate en nous penchant sur le cas de la repisse.

Accéder à un autre article de la série...

Derrière ce vilain mot se cache un phéno­mène rela­ti­ve­ment simple à comprendre. Lorsque l’on enre­gistre plusieurs instru­ments en même temps, il arrive fréquem­ment qu’un micro censé capter l’un des instru­ments enre­gistre égale­ment une portion des sons produits par les autres. C’est cette présence indé­si­rable que l’on nomme repisse – ou « spill » dans la langue de Shakes­peare. Si la chose était monnaie courante à l’époque où les enre­gis­tre­ments des groupes étaient effec­tués en condi­tion « live », elle l’est beau­coup moins à l’heure actuelle puisque l’over­dub règne aujour­d’hui en maître absolu dans la majo­rité des styles musi­caux. Cepen­dant, il ne faut pas croire que vous êtes complè­te­ment à l’abri du phéno­mène.

Tout d’abord, il y a bien évidem­ment de la repisse lors des prises de son de batte­rie. Mais ce n’est pas le seul cas, loin s’en faut ! Par exemple, il arrive souvent que des micros trop sensibles – au hasard, les micros statiques – captent le signal émis par le casque diffu­sant le « play­back » dans le casque du musi­cien, et ce, même si ledit casque est un modèle fermé de qualité. Un autre exemple malheu­reu­se­ment courant chez le home-studiste est le cas d’un enre­gis­tre­ment effec­tué dans une pièce à l’acous­tique discu­table et produi­sant donc une réver­bé­ra­tion venant para­si­ter la prise de son. Ce type de réver­bé­ra­tion peut être consi­déré comme une sorte de repisse.

Bref, comme vous pouvez le consta­ter, nul n’est à l’abri du phéno­mène. Mais pourquoi est-ce aussi gênant ? Dans quelle mesure la repisse peut-elle nuire à votre mixage ? C’est ce que nous allons voir…


La tâche aveugle

La repisse pose problème en situa­tion de mixage pour plusieurs raisons. La première est l’évi­dence même. Si vous avez placé des micros devant chaque instru­ment, c’est pour pouvoir gérer le son de chacun indé­pen­dam­ment des autres. Or, avec de la repisse, cela peut deve­nir rela­ti­ve­ment compliqué. Par exemple, si votre piste de caisse claire contient égale­ment du son prove­nant de la char­ley, et versa-vice, il sera bien diffi­cile de régler l’équi­libre entre ces deux éléments puisqu’aug­men­ter le volume de l’un ampli­fiera égale­ment l’autre. Sans parler des problèmes de place­ment dans l’es­pace que cela ne manquera pas d’en­gen­drer.

D’autre part, la repisse entraîne bien souvent des problèmes de phase avec le fameux phéno­mène de filtrage en peigne dont je vous ai déjà parlé à l’oc­ca­sion d’une autre série d’ar­ticles. De fait, la repisse peut être à l’ori­gine d’une perte en défi­ni­tion dans le son, d’un manque de punch, ou bien encore d’al­té­ra­tions du timbre des instru­ments.

Un autre problème commu­né­ment rencon­tré vient de l’in­tru­sion de la repisse dans la chaîne de trai­te­ment d’un signal, ce qui peut s’avé­rer catas­tro­phique. Par exemple, s’il y a suffi­sam­ment de repisse de caisse claire dans la prise de grosse caisse, le compres­seur placé sur le kick peut se déclen­cher pour de mauvaises raisons et provoquer ainsi une jolie pagaille.

Enfin, lorsqu’un instru­ment ne joue pas, la repisse sur sa piste peut provoquer des sons indé­si­rables. Cela est parti­cu­liè­re­ment vrai dans le cas d’une prise de batte­rie effec­tuée en même temps que l’en­re­gis­tre­ment de la basse. À l’oc­ca­sion des passages calmes où la batte­rie ne joue pas ou peu, les notes de basses peuvent faire entrer en vibra­tion des éléments du kit de batte­rie, produi­sant ainsi un son n’ayant rien d’ap­pré­ciable.

Vous l’au­rez donc compris, la repisse n’est pas vrai­ment votre amie. Afin de s’en préser­ver, rien ne rempla­cera jamais le travail à la prise avec un place­ment opti­mal des micros dans des condi­tions acous­tiques idéales. Toute­fois, il est égale­ment possible de mini­mi­ser l’in­fluence néfaste de cette sale bête à l’oc­ca­sion du mixage grâce à l’em­ploi de Noise Gates, comme nous le verrons dans le prochain épisode.

← Article précédent dans la série :
Eliminer le bruit de fond avec un Noise Gate
Article suivant dans la série :
Comment minimiser la repisse avec un Noise Gate ? →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.