Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
22 réactions

L’écoute comparative

Le guide du mixage — 124e partie

Cette semaine, je vous propose de nous pencher sur une technique particulière d’écoute de votre mix : l’écoute comparative. D’entrée de jeu, je vous invite à considérer très sérieusement cette méthode de travail, car il s’agit sans doute de la forme d’écoute la plus importante en situation home studio…

Accéder à un autre article de la série...

Tout est rela­tif !

Comme son nom l’in­dique, le prin­cipe de base de l’écoute compa­ra­tive se résume à l’éva­lua­tion du fruit de votre travail en regard d’un ou plusieurs titres issus d’un mixage profes­sion­nel. Cette pratique est beau­coup plus répan­due qu’on ne le croit dans le milieu pro, mais sa néces­sité est tout bonne­ment indé­niable en home studio. Pourquoi donc ? Eh bien toujours à cause du fameux problème numéro un de tout home studio : l’acous­tique bien loin des canons du genre. Votre lieu de travail a forcé­ment des faiblesses dans certaines zones du spectre ainsi que des excès à d’autres fréquences. Il est donc certai­ne­ment diffi­cile de savoir sépa­rer le grain de l’ivraie afin d’être certain que votre mix sonnera ailleurs comme vous l’en­ten­dez chez vous. Cepen­dant, lorsque vous écou­tez un titre du commerce dans cette même pièce, les lacunes de celle-ci sont égale­ment présentes. Dès lors, la compa­rai­son de votre mix avec un titre de réfé­rence vous permet­tra de juger votre travail rela­ti­ve­ment à un morceau dont vous êtes sûr qu’il sonne bien en toute circons­tance. Mine de rien, cette tech­nique est un véri­table Graal pour tout MAOïste averti tant elle permet de travailler en toute confiance. Que demande le Peuple ?

Reste à savoir manier cette écoute compa­ra­tive afin d’en tirer le meilleur…

Chacun ses choix

Avant de pouvoir compa­rer, encore faut-il savoir avec quoi. Afin de choi­sir le ou les morceaux de réfé­rence, il convient de prendre deux choses en consi­dé­ra­tion selon moi.

Tout d’abord, il y a la qualité du mix de cette réfé­rence. Cela peut vous sembler être une évidence, mais cette phrase sous-entend un fait de taille : ce n’est pas la qualité artis­tique de la compo­si­tion qui doit guider votre choix, simple­ment la finesse du mixage. Mettez donc vos goûts musi­caux de côté pour l’ins­tant et concen­trez-vous sur l’en­ver­gure « tech­nique » du titre qui servira de réfé­rence.

MCompare01

L’autre point à prendre en compte, c’est le rapport qu’il y a entre le morceau que vous êtes en train de mixer et cette fameuse réfé­rence. Serait-il oppor­tun de compa­rer un titre de musique clas­sique avec de la Dub ? Ou bien encore un morceau compre­nant une contre­basse sauce slap avec un autre arbo­rant une ligne de basse synthé­tique façon Moog ? Bien sûr que non. Tâchez donc de prendre comme réfé­rence un titre dont l’or­ches­tra­tion et le genre soient cohé­rents avec celui sur lequel vous êtes en train de travailler.

Pour finir, voici trois petites remarques qui me paraissent néces­saires.

Premiè­re­ment, veillez à utili­ser une source de qualité en guise de réfé­rence : ici, pas de fichier compressé du style MP3 et consorts, le format .WAV en 16 bit/44.1 kHz est le mini­mum de rigueur.

Ensuite, n’ou­bliez pas de prendre en compte le fait que votre titre de réfé­rence a déjà subi un maste­ring. Prenez bien garde à la diffé­rence de volume sonore perçu entre ce dernier et votre mix, car, comme d’ha­bi­tude, cela pour­rait faus­ser votre juge­ment. Essayez donc, autant que possible, de faire corres­pondre le niveau d’écoute des deux mixes.

Enfin, lors de votre écoute compa­ra­tive, je vous conseille de compa­rer des passages ayant une « densité orches­trale » simi­laire. Pour être plus clair, mettre face à face un refrain à l’ar­ran­ge­ment hyper chargé avec un couplet léger du point de vue de l’ins­tru­men­ta­tion n’a pas vrai­ment de sens. Une fois de plus, soyez cohé­rent dans vos choix de compa­rai­son.

Voilà, c’est tout pour aujour­d’hui. Dans le prochain épisode, je vous présen­te­rai quelques outils qui pour­ront vous faci­li­ter la vie à l’oc­ca­sion de l’écoute critique de votre mix.

← Article précédent dans la série :
L’écoute critique en home-studio
Article suivant dans la série :
Les outils pour faciliter l’écoute critique →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.