Prise de Son & Mixage
Techniques du Son Prise de Son & Mixage

Si un bon mixage doit pouvoir s'appuyer sur de bonnes prises de son, il dépend aussi grandement des décision qui sont prises à ce stade. Le choix des micros, leur placement sont autant de paramètres qui influeront sur le projet, avant même que le mixeur ne dégaine EQ, compresseurs et réverbs pour mixer les pistes en un tout cohérent.

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail

[Bien débuter] Le travail avec des instruments virtuels

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

Nantho

membre non connecté
Nantho
3403 posts au compteur
Rédacteur

Score contributif : 40

1 Posté le 24/05/2018 à 13:00:03Lien direct vers ce postSignaler un abus
Le guide de l’enregistrement - 79e partie
Le long chapitre consacré à l'enregistrement de la guitare électrique est à présent terminé. Ceci étant, les articles des semaines à venir traiteront de sujets qui auraient tout aussi bien pu s'intégrer à ce dernier. J'ai cependant fait le choix de les séparer clairement du reste car la portée des sujets qui y seront abordés dépasse largement le cadre de la six cordes. Ainsi, la fin de l'épisode précédent avec la question des simulations d'amplis m'amène par extension à dédier un article au monde des instruments virtuels. En effet, l'utilisation d'un certain nombre de VSTi est extrêmement courante dans les productions entièrement réalisées "à la maison". Or, il se trouve que la meilleure façon d'aborder le travail avec ce type d'outils se résume bien souvent aux méthodes que nous appliquerions si nous avions à réellement enregistrer l'instrument physique…

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !

Will Zégal

membre non connecté
Will Zégal
53897 posts au compteur
Will Zégal

Score contributif : 5 346Cet utilisateur possède un compte compos

2 Posté le 24/05/2018 à 13:59:25Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bon article :bravo:

Je me permets d'ajouter quelque chose.

Citation :
Bref, vous avez saisi l'idée : sélectionner soigneusement l'instrument virtuel à employer en fonction de vos objectifs sonores est une étape essentielle qu'il ne faut surtout pas prendre à la légère. Je me permets d'insister lourdement sur ce point car, en règle générale, lorsqu'une personne utilise une version virtuelle de tel ou tel instrument, c'est qu'il ne pratique absolument pas ledit instrument. Malheureusement, la personne est alors bien trop souvent beaucoup moins exigeante au regard du choix du VSTi…


J'ajoute donc qu'il faut faire gaffe aux tessitures des instruments. Plusieurs fois, je me suis retrouvé à réaliser la prod de morceaux créés par des gens qui avaient utilisé des instruments virtuels basiques (types romplers généralistes GM) ou des samples en les jouant en dehors de leur tessiture.

Moralité, quand on transformait toutes ces pistes avec de bons instruments virtuels ou qu'on voulait les faire jouer par des musiciens avec de vrais instrument... ben ça passait pas.

Dans ce cas, si on doit sortir de la tessiture de l'instrument (pourquoi pas si ça fonctionne), autant prendre un son de synthèse qui évoque l'instrument.

Attention aussi au réalisme du son si c'est ça qu'on cherche. J'ai le cas sur une prod sur laquelle je bosse en ce moment où le client a fait une mélodie de clarinette qui ne sonne pas mal (une fois la piste MIDI bien travaillée pour un peu de réalisme) ... sauf qu'elle monte quelques notes dans le suraigu qui figure bien dans la tessiture de la clarinette, mais est (à ma connaissance) très difficile à rendre jolie sur une vraie clarinette et qui pète tout réalisme sur l'instrument virtuel.

On n'a pas encore trouvé la solution. Il y a des pistes comme faire jouer la phrase par un autre instrument, passer sur un son synthétique (mais ça serait dommage pour d'autres parties où la clarinette sonne vraiment bien). Au final, il est probable que je doive réécrire une orchestration pour conserver la mélodie en la faisant jouer par plusieurs instruments au lieu d'un seul. Mais ça pète un peu l'ambiance initiale dépouillée du morceau.

Si le client avait dès le début pris ça en considération, on se serait bien facilité la vie.:bravo:

[ Dernière édition du message le 24/05/2018 à 14:01:11 ]

Riatto_Music

membre non connecté
Riatto_Music
280 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 654

3 Posté le 24/05/2018 à 14:54:31Lien direct vers ce postSignaler un abus
@nantho : excellent choix de topic :bravo:

le petit conseil du vieux : Ne pas hésiter à ajouter du vrai au faux, qui rend le faux moins faux. (comprenne qui pourra)

Empiler les instruments virtuels est souvent frustrant. Comme un rendu de poisson mort flottant dans son bocal...
Y ajouter un petit grain de sel "réel" peut aider à lier la sauce (une caisse claire jouée sur un carton, un vrai shaker ou un vrai tambourin au milieu d'une prog de batterie virtuelle...)

Voilà un sujet qui risque de t'occuper un bon moment ! Courage ;-)


Les amateurs de musique ont ceci de pénible qu'ils nous demandent toujours d'être totalement muet au moment même où nous préférerions être absolument sourds.

(O. Wilde)

[ Dernière édition du message le 24/05/2018 à 14:54:49 ]

wilbur

membre non connecté
wilbur
59 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 44

4 Posté le 24/05/2018 à 15:39:22Lien direct vers ce postSignaler un abus

Merci pour ce sujet.
Petite précision, c'est quoi "un niveau de cheval" ? :???:

Will Zégal

membre non connecté
Will Zégal
53897 posts au compteur
Will Zégal

Score contributif : 5 346Cet utilisateur possède un compte compos

5 Posté le 24/05/2018 à 15:50:34Lien direct vers ce postSignaler un abus
Un niveau hyper fort. Et effectivement, beaucoup d'instruments virtuels sortent entre -6 et 0dB, quand ils ne vont pas carrément taper dans le rouge.

ça n'a guère d'intérêt puisqu'il faudra les baisser fortement pour les mixer avec les autres pistes et qu'il n'est déjà pas souhaitable (ou en tous cas utile) que le master tape tellement au delà de -10 dB avant mastering.

Mais surtout, les effets sont calibrés pour travailler sur du signal plus faible. Si tu veux mettre une légère distorsion sur un signal qui tape déjà à -3 dB, tu vas galérer pour régler ta disto et il y a des chances pour qu'elle ne sonne pas de façon optimum, voire qu'elle sonne mal. Et en plus, la disto augmentant généralement la puissance sonore, tu vas encore augmenter le niveau de ta piste.

tctof

membre non connecté
tctof
878 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 124

6 Posté le 24/05/2018 à 16:00:36Lien direct vers ce postSignaler un abus
@un niveau de cheval Ça c’est bien un Truc que je ne comprends pas non plus il est vraie que beaucoup d'instruments virtuels ont ce "défaut" et je ne voie pas pour quelle la raison.
Il faudrait normaliser le niveau de sortie par défaut ce serais pas mal (et pas que pour les instruments virtuels) ;)
Faux pas sans fer

kubrick

membre non connecté
kubrick
50 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 3

7 Posté le 24/05/2018 à 16:03:07Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour.
Pour ma part, je trouve ce sujet totalement innovant.
Le nombre de prods utilisant quasiment que des VSTI est la norme aujourd'hui, et je ne parle pas exclusivement de musique electro.
Le choix, la qualité de l'instrument virtuel va donner tout son relief à la production.
Les éditeurs ne s'y trompent pas, vu la multitude de banques de sons sortant presque quotidiennement.
De plus, mixer avec comme base des VSTI, est véritablement une autre façon de mixer.
Comme le dit justement l'article, surveiller les niveaux, les vélocités, les articulations de jeux, les tessitures des instruments pour refléter le monde réel, les timbres des différents VSTI (et la bonjour!), est un travail parallèle à la compos, à la prod, au mixage.
L'avenir, est, je pense à "Apprendre à sonner comme les vrais mais qu'avec des VSTI"

Will Zégal

membre non connecté
Will Zégal
53897 posts au compteur
Will Zégal

Score contributif : 5 346Cet utilisateur possède un compte compos

8 Posté le 24/05/2018 à 16:16:03Lien direct vers ce postSignaler un abus
Hors sujet :
J'adhère moyennement. Pour ma part, je travaille avec des banques de samples d'instruments réels quand :
- c'est pratique pour savoir comment ça pourra sonner avant de présenter le morceaux aux musiciens qui vont le jouer
- je ne peux pas faire autrement parce que pas de musicien correspondant dans mes relations ou trop cher et que c'est la demande de mon client

Sinon, quitte à faire dans le synthétique, je préfère utiliser la synthèse. Quitte à faire des sons de synthés qui évoquent des instruments réels, mais ne les imitent pas.

Après, je ne juge absolument pas ceux qui travaillent à partir de banques instrumentales et d'instruments "réels virtuels". On n'a pas toujours un guitariste pour jouer une partie de guitare, on peut aimer faire de la musique orchestrale sans avoir accès à un orchestre, etc. D'une façon générale, je ne juge aucun outil ni aucune pratique.

Dire que c'est "l'avenir", par contre... Pas sur. Mais c'est apparemment déjà le présent puisque même certaines musiques de film orchestrales sont faites avec des banques de samples. Par économie.

Seulement, ça apporte tellement quand on peut bosser avec des musiciens. Et c'est pas forcément plus long et plus compliqué quand on sait le travail que c'est que de faire sonner de façon réaliste certains instruments virtuels (et je parle là plus du jeu que du timbre).

Ijaune

membre non connecté
Ijaune
1051 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 41

9 Posté le 24/05/2018 à 16:33:42Lien direct vers ce postSignaler un abus
Hors sujet :
Citation :
Mais c'est apparemment déjà le présent puisque même certaines musiques de film orchestrales sont faites avec des banques de samples.


Et on ne manquera pas de mettre une photo, le nom de l'orchestre et le nom du chef sur la jaquette de ton blue ray ou de ton jeux vidéo, par contre on va oublier de te dire que c'était pour la réalisation de la banque de sample :mdr:

jacker

membre non connecté
jacker
473 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 184Cet utilisateur possède un compte compos

10 Posté le 24/05/2018 à 16:45:57Lien direct vers ce postSignaler un abus
Article très intéressant .
Pour ma part les instruments virtuels m'ont permis tout simplement de continuer à assouvir ma passion , ayant du arrêté la batterie ( et la musique avec de " vrai " musiciens ) pour raison professionnelle après 25 ans de pratique , j'ai pu grâce aux VSTI continuer à faire de la musique , bien entendu les sensations ne sont pas du tout les même ;) , mais cela m'a permis aussi de mieux comprendre les autres instruments que la batterie , par exemple penser comme un bassiste ou un guitariste ( oupsss là çà été très dur ) résultat cela à enrichi mon vocabulaire musical .
Je vous mets le lien pour écouter un morceau dans un style rock progressif ( voir dépressif ... :oops2: ), tout est fait in the box avec des vsti ( à part le chant bien sur )
https://fr.audiofanzine.com/rock/compos/a.play,t.16940.html
Revenir en haut de la page