Tech 21 SansAmp Bass Driver DI
+
Tech 21 SansAmp Bass Driver DI

SansAmp Bass Driver DI, Simulateur d'ampli basse de la marque Tech 21 appartenant à la série SansAmp.

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail

A la recherche d'un son de basse metal et agressif + corriger le manque de basse

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

BassTiens!

membre non connecté
BassTiens!
1389 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 392

11 Posté le 07/05/2013 à 16:27:36Lien direct vers ce postSignaler un abus
Petite question : certains sansamps font DI, mais ont-ils aussi une sortie "dry" ?
Dans ce cas pour l'enregistrement et le live repiqué, tu peux repiquer le son avec disto sorti du sansamp par sa DI sur une première voie et envoyer le dry vers une 2nd DI qui elle est reprise sur une 2ieme voie en table de mix.

Dans le cas du live non repiqué : système LS2 ou ampli à 2 voies ou 2 amplis.

J'ai jamais vu une tomate chanter, mais j'ai déjà vu une carotte râpée.

Anonyme

membre non connecté
franckmfs
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 854

12 Posté le 07/05/2013 à 16:37:04Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
Petite question : certains sansamps font DI, mais ont-ils aussi une sortie "dry" ?
Dans ce cas pour l'enregistrement et le live repiqué, tu peux repiquer le son avec disto sorti du sansamp par sa DI sur une première voie et envoyer le dry vers une 2nd DI qui elle est reprise sur une 2ieme voie en table de mix.

exactement.
pour la 2° questions les bassiste seront mieux te guider. mais 2 amplis ça fait beaucoup non.

TheShield!

membre non connecté
TheShield!
369 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 590

13 Posté le 07/05/2013 à 17:01:51Lien direct vers ce postSignaler un abus

@ franckmfs : Je pense faire comme tu as dis mettre une DI entre ma basse et le préampli puis me faire reprendre par le sansamp pour le son distordu ou peu être un micro devant le baffle! ( si j'ai bien compris c'est comme ça que fesait le bassiste de Hatebreed aussi )

Mais ta deuxième solution qui parle du mélange avec le bass driver peut très bien convenir aussi c'est a voir ^^

A propos de la pédale sansamp classic, elle a été en rack: https://medias.audiofanzine.com/images/normal/tech-21-sansamp-psa-1-1-561430.jpg

et j'ai remarqué que ça avait exactement les mêmes réglages que le sansamp psa 1 donc je m'étais dit que c'était exactement la même chose hormis que le psa 1 est programmable ^^

Enfin tout sa pour dire que j'adore vraiment le son de mon psa 1 avec une basse et si je le mix comme dans la première méthode ça devrait être parfait en concert :)

SANSAMP + AMPEG = PARFAIT !

agent-m

membre non connecté
agent-m
60 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 27

14 Posté le 07/05/2013 à 19:13:38Lien direct vers ce postSignaler un abus
Yo !

Je plussoie avec pas mal de monde : les sons de basse dont COBHC parle sont généralement obtenus en mélangeant un son clair (souvent repris par une DI mais pas toujours), dont on garde essentiellement les graves et un peu de bas médiums, avec un son distordu (souvent repris par un micro devant un baffle mais pas toujours), dont on garde essentiellement les médiums, les hauts médiums et un peu d'aigus. La raison est simple : beaucoup de bassistes de metal veulent un son saturé, mais la saturation ça fait vite baver les graves d'une basse (ça dépend de la basse, mais en général.....), donc on règle le problème en filtrant ces graves dégueulasses pour les remplacer par des graves clairs.

Après, comment faire ça en live...

Si la basse n'est pas repiquée : certaines pédales d'overdrive possèdent un potard "low cut" permettant de virer les graves qui bavent, et un potard "blend" permettant de mixer le tout avec le son clair. J'ai fait ça pendant longtemps avec ma vieille DOD FX91, ça fait très bien l'affaire dans les bars et les petits clubs. Naturellement, il faut que l'ampli qui se trouve derrière fasse bien son boulot ; il ne faut pas hésiter à utiliser un égaliseur pour placer la basse dans le mix en fonction des autres instruments (ça demande du savoir-faire !), ni à mettre un compresseur dans la boucle pour contrôler la dynamique (qui est généralement très réduite dans le metal).

Si la basse est repiquée, ça devient une autre paire de manches... En effet, ni un son clair tout seul, ni un son saturé tout seul ne donneront le rendu souhaité. En théorie, c'est possible d'utiliser la même technique que ci-dessus en insérant une DI munie d'un simulateur d'ampli, mais encore faut-il que ce simulateur ait une réponse bien équilibrée, or je n'en ai jamais trouvé qui fonctionnent bien pour ça...

Dans les salles plus grandes, comme vous l'avez dit, y'a en effet pas le choix : une DI et une autre source (micro ou simu) s'imposent. Et y'a plusieurs façons de bosser avec ça, y'en a pas une meilleure que les autres... Perso, j'ai une technique pas très académique, adaptée de ce que je fais en studio avec les moyens du bord, et ça donne ça :
- je me suis acheté un préamp/DI Fishman Pro-EQ Platinum d'occase (il fonctionne comme la SansAmp BDDI, avec une EQ 5 bandes et un compresseur en plus, et la disto en moins - oui oui, c'est un préamp pour basses acoustiques, et je m'en sers pour faire du metal !) ;
- je règle son EQ de sorte à ne garder que les graves et un peu de bas médiums : je vire les subs (pour ne pas marcher sur le kick ni faire baver la sono) et tout le milieu/haut du spectre (je le laisse à mon son saturé) ;
- je mets une bonne dose de compression (la Fishman possède un compresseur optique, qui répond lentement et s'adapte aux fluctuations de mon attaque main droite sans réellement gommer les attaques), puis je sors sur la sortie Jack "traitée" ;
- j'envoie ça dans un autre compresseur plus rapide qui, lui, va couper les crêtes des attaques (ma fidèle EBS Multicomp) ;
- je colle une DI "pure" à la sortie de ce compresseur (en l'occurrence, ma Sansamp avec la simu désactivée) et ça part à la façade : voilà des graves bien équilibrés dont le niveau ne bouge pas d'un poil !
- ensuite, je branche le reste de ma chaîne (overdrive, autres effets et ampli repiqué par un micro) sur la sortie parallèle de ma Fishman...
- ... et dernier détail important : je coupe TOUS les graves sur mon ampli, histoire d'éviter que ça bave, et de ne pas créer d'interférences de phases dans les graves qui pourraient gêner mon ingé son. Si je veux entendre des graves sur scène, j'en demande dans les retours !

Et voilà le travail, l'ingé son a deux signaux propres avec lesquels il peut bosser tranquillement : d'un côté des graves propres qui ne bougent pas, et de l'autre des médiums et des aigus saturés avec un son bien ciselé... Et pas besoin d'un matériel de fou pour faire ça, en fait il suffit d'avoir deux DI dont l'une possède une sortie parallèle, et d'avoir de quoi égaliser et compresser le son clair. Pour le coup, la Fishman m'aide bien, c'est pour ça que je l'ai achetée d'ailleurs !
Why should I come down ? From here I can see forever...

Doktor Sven

membre non connecté
Doktor Sven
6453 posts au compteur
Membre d'honneur

Score contributif : 1 103

15 Posté le 13/05/2013 à 09:49:10Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonne description du principe !
L'idée est effectivement d'avoir, globalement, un schéma comme ça

basse -> première DI -> signal "pur" avec de beaux graves envoyé à la console
-> sortie parallèle de cette DI 1 -> préampli ou sansamp ou n'importe quoi
qui fait la saturation -> DI de ce signal saturé.


ou l'équivalent avec un ampli


basse -> première DI -> signal "pur" avec de beaux graves envoyé à la console
-> sortie parallèle de cette DI 1 -> ampli saturé -> reprise micro


En terme de matos, y'a 10.000 manières de faire ça. On pourrait même imaginer, sans achat supplémentaire, que tu valorises le fait d'avoir à la fois un PSA et un bass driver. Le bass driver étant avant tout une DI, tu peux faire un schéma comme ça :


basse -> bass driver réglé avec un son ampeg "rond" genre B15 -> signal "pur" avec de beaux graves
envoyé à la console
-> sortie parallèle du bass driver -> PSA réglé en saturation -> DI de ce signal saturé.


Là tu as tes deux signaux en DI, propres et bien réglés, à envoyer à la console où l'ingé son sera très content. Pour l'écoute dans ton ampli, à toi de voir ce que tu préfères entendre sur scène, le son clean ou le son saturé (et donc envoyer le signal de l'un des deux préamps dans l'ampli de puissance.

I must not fear. Fear is the mind-killer. I will face my fear.

[ Dernière édition du message le 13/05/2013 à 09:54:44 ]

TheShield!

membre non connecté
TheShield!
369 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 590

16 Posté le 13/05/2013 à 12:16:30Lien direct vers ce postSignaler un abus

Génial ! Merci de l'info je n'y avais pas pensé ! icon_wink.gif

SANSAMP + AMPEG = PARFAIT !

Doktor Sven

membre non connecté
Doktor Sven
6453 posts au compteur
Membre d'honneur

Score contributif : 1 103

17 Posté le 14/05/2013 à 11:57:38Lien direct vers ce postSignaler un abus
D'ailleurs en me relisant, je m'aperçois que pour ton écoute sur scène, tu peux soit envoyer le signal de l'une des deux DI au choix, ou bien utiliser un blender (le retour de la LS2 Boss) pour te faire ton propre mélange avant envoi à un ampli.

De cette manière tu as à a fois deux DI séparées à envoyer à la sono (ou à l'enregistrement) et un signal déjà mélangé à envoyer à l'ampli pour les répets, l'écoute sur scène, voire la diffusion par l'ampli uniquement dans les petites configurations où y'a pas de reprise sono.

I must not fear. Fear is the mind-killer. I will face my fear.

Revenir en haut de la page