Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Hercules DJ Console 4-Mx
Photos
1/78

Test de la Hercules DJ Console 4-Mx

Surface de Contrôle MIDI DJ de la marque Hercules

Prix public : 449 € TTC
test
35 réactions
DJ Hercules revient

Hercules, plutôt spécialisé à l’origine dans les cartes graphiques 3D, s’est petit à petit diversifié pour aujourd’hui proposer aussi bien des enceintes, que des bornes WiFi ou encore du matériel pour DJ avec notamment ses fameuses DJ Console. Voyons voir ce que nous réserve la dernière née de la gamme, j’ai nommé la DJ Console 4-Mx.

Qu’y a-t-il donc dans la boîte ?

Hercules DJ Console 4-Mx

La console DJ Console 4-Mx est bien embal­lée dans une sacoche noire au sein d’un écrin en poly­sty­rène. Cette besace vous permet­tra donc de trans­por­ter votre mixer partout à l’épaule sans risque de l’abî­mer. Nous voilà devant un produit réso­lu­ment pensé DJ Mobile.  Nous trou­vons en plus une doc en français d’une tren­taine de pages et un CD d’ins­tal­la­tion (avec les drivers et Virtual DJ 7 LE, lui aussi accom­pa­gné de sa doc élec­tro­nique). Notons que la doc consacre une ving­taine de pages à l’ins­tal­la­tion et la confi­gu­ra­tion de la console et 10 pages seule­ment aux fonc­tion­na­li­tés en tant que telles.

 

Première impres­sion : cette console est bien finie avec un boîtier tout en métal, deux Jogs de bonne taille et à première vue de qualité.  En revanche, je suis un peu déçu par la qualité un peu légère des boutons, potards et faders. La connec­tique à l’ar­rière est en revanche bien four­nie : le port USB, les 4 IN en RCA, les 4 OUT en RCA et en Jack selon vos besoins.

 

Aucune alimen­ta­tion n’est four­nie, en effet cela n’est d’au­cune utilité, car la DJ Console 4-Mx est entiè­re­ment alimen­tée par le port USB de votre ordi­na­teur.

 

 

Instal­la­tion : les 6 premiers travaux d’Her­cules

 

Hercules DJ Console 4-Mx

J’ai sûre­ment quatre mains gauche, je vous l’ac­corde bien volon­tiers, mais quand même j’ai passé un temps incroyable à instal­ler la 4-Mx sur mon MacBook Pro. La version des drivers four­nie dans le CD n’est pas la bonne (V2.44) et il faudra aller télé­char­ger la dernière version des drivers ici (V 2.45 à la date d’écri­ture de cet article).

 

J’en profite pour saluer la réac­ti­vité du support Hercules qui a su plutôt bien m’orien­ter dans les diffi­cul­tés que j’ai pu rencon­trer. On trouve aussi dans la FAQ, sur le site inter­net d’Her­cules, des choses étranges concer­nant la compa­ti­bi­lité des ports USB de votre portable : https://ts.hercules.com/faqs/fr/her_fr_00362.pdf , bref un envi­ron­ne­ment plutôt hostile à première vue, pas 100% plug and play. Par contre la version 7 de Virtual DJ LE custo­mi­sée spécia­le­ment pour Hercules s’est instal­lée sans aucune diffi­culté.

 

 

Confi­gu­ra­tion : les 6 derniers travaux d’Her­cules

Hercules DJ Console 4-Mx

Deux icônes sont norma­le­ment appa­rues sur votre bureau. Une première pour la confi­gu­ra­tion des drivers et une deuxième pour le soft Virtual DJ.  La confi­gu­ra­tion des drivers donne accès à beau­coup de réglages : niveau d’at­té­nua­tion du Talk Over, acti­va­tion ou désac­ti­va­tion des Jogs, sensi­bi­lité des Jogs, réso­lu­tion Midi, canaux midi utili­sés, courbe du cross­fa­der, etc.  Vous pour­rez alors adap­ter le para­mé­trage de votre 4-Mx en fonc­tion du logi­ciel utilisé.  C’est le logi­ciel Virtual DJ LE que nous utili­se­rons dans ce test, mais cette mixette peut aussi être pilo­tée par d’autres logi­ciels (comme Trak­tor dont vous trou­ve­rez la confi­gu­ra­tion ici : merci Hercules !)

 

Pour la confi­gu­ra­tion de Virtual DJ, il vous faudra cliquer sur le bouton « Config »  pour para­mé­trer les entrées / sorties du logi­ciel. Les confi­gu­ra­tions possibles avec cette version de Virtual DJ LE sont très limi­tées (vous pour­rez en avoir beau­coup plus avec la version PRO), mais ce n’est pas pour cela que c’est intui­tif. En guise d’exemple, on peut choi­sir deux cartes sons : La DJ Console 4-Mx ou la 4 IN/4 OUT Card. Les diffé­rences entre les 2 cartes ne sont expliquées nulle part dans la doc, il faudra faire vos essais en fonc­tion de vos appa­reils connec­tés.  Par contre dans la doc, il est indiqué que deux enceintes doivent  être abso­lu­ment bran­chées à l’ar­rière de la console, car il est impos­sible d’uti­li­ser la carte son inté­grée de l’or­di­na­teur : c’est inexact, j’y suis parvenu sans diffi­culté. Bref, là encore pas intui­tif et loin d’être plug and play. Nous pouvons donc (enfin) passer à l’uti­li­sa­tion effec­tive de cette belle petite table.

 

Les Jogs

 

Hercules DJ Console 4-Mx

 

C’est ce que l’on remarque en premier sur cette table, 2 Jogs pas très lourds, mais dont on sent la poten­tielle effi­ca­cité. Atten­tion, il faudra préa­la­ble­ment les déver­rouiller grâce à un sélec­teur prévu à cet effet (sur le dessous de la table). En effet, un système de détec­tion du poids de la main est implé­menté et ce verrouillage permet­tra de ne pas abîmer le méca­nisme pendant le trans­port. Ces Jogs repro­duisent le fonc­tion­ne­ment d’une platine vinyle de façon assez réac­tive : voir la démons­tra­tion de DJ Spawn dans les bureaux d’Au­dio­Fan­zine. J’ai été plutôt très étonné par la réac­ti­vité de ces Jogs, supers effi­caces à utili­ser en mode « Scratch », mais aussi pour caler les beats à l’aide de la bande de défi­le­ment des ondes dans Virtual DJ. L’as­so­cia­tion des deux (VDJ et Jogs) est pour moi très réus­sie. La détec­tion de la pres­sion de la main est précise et permet soit de scrat­cher, soit de caler le morceau.

 

 

 

Les lecteurs

Hercules DJ Console 4-Mx

La console est symé­trique, vous avez les mêmes organes de contrôle à gauche et à droite. Chaque lecteur permet de pilo­ter deux pistes dans Virtual DJ LE (qui possède 4 pistes en tout).  Ces lecteurs vous permettent de choi­sir un morceau parmi vos biblio­thèques de fichiers : la plupart des formats usuels sont recon­nus, l’in­té­gra­tion avec iTunes est réus­sie. À chaque char­ge­ment de morceau sur une des pistes de VDJ, le calcul précis du BPM (Batte­ment par Minute) est effec­tué, vous pouvez aussi lancer l’ana­lyse avant votre set sur l’en­semble de vos morceaux (atten­tion ça peut être long). Un fader de « Pitch » permet de régler la vitesse de lecture, vous pour­rez régler l’am­pli­tude de ces faders entre 6% et 100% de la vitesse d’ori­gine. Un petit cade­nas « Keylock » unique­ment acces­sible à la souris vous permet­tra de « figer » la tona­lité du morceau indé­pen­dam­ment de la vitesse de celui-ci. Évidem­ment les boutons habi­tuels de réglage du gain, play, pause, cue sont présents, mais nous ne les détaille­rons pas ici.

 

 

L’éga­li­seur et les boutons mystère

 

Hercules DJ Console 4-Mx

Sur chaque lecteur vous avez 3 potards permet­tant de régler les basses, médiums, aigus. Ainsi que 3 boutons Kill asso­ciés permet­tant de couper d’un seul geste l’en­semble de la bande de fréquence. La surprise se situe dans le réglage des plages de fréquences, la plage de coupure des aigus me semble beau­coup trop élevée et ce potard se retrouve du coup assez peu utile, du moins avec Virtual DJ LE.

 

Six autres boutons rétro-éclai­rés sont dispo­nibles et numé­ro­tés de 1 à 6 (respec­ti­ve­ment 7 à 12 avec le bouton shift). Aucune autre indi­ca­tion sur la table : à quoi peuvent-ils donc bien servir ? En fait il vous faudra regar­der l’écran de votre ordi­na­teur pour connaître les corres­pon­dances. Le concept consiste à  utili­ser ces boutons selon vos besoins, dans le logi­ciel VDJ : vous pour­rez para­mé­trer chacun de ces 12 boutons avec une des 18 fonc­tion­na­li­tés dispo­nibles. Par défaut vous pour­rez contrô­ler la créa­tion de boucles (manuelles ou auto­ma­tique), posi­tion­ner 4 Hotcues, contrô­ler un sampler et enfin ajus­ter 4 effets (Flan­ger, Beat­Grid, Flip­pin­Double et BackS­pin).  En chan­geant le para­mé­trage, vous pour­rez accé­der aussi à un 5e effet « Brake », au reset du pitch et bien d’autres.

 

Toutes ces fonc­tion­na­li­tés peuvent néces­si­ter un réglage (longueur de la boucle, para­mètre d’ef­fet) qui sera acces­sible grâce à un petit potard cranté. Niveau effet, on ne présente plus le Flan­ger. Les effets Brake et Backs­pin consistent à repro­duire l’ar­rêt d’une platine vinyle, à l’en­vers ou à l’en­droit. Les effets Flip­pin­Double et Beat­Grid repro­duisent des bouts de mesures en répé­ti­tion, ce sont les deux effets les plus origi­naux de cette table. Quant aux Hotcues, ils sont sauve­gar­dés dans la base de données de Virtual DJ, vous pour­rez donc les retrou­ver même après le reboot de votre machine, pratique.

 

Les samplers et auto­ma­ti­sa­tion

Hercules DJ Console 4-Mx

Vous dispo­sez de 12 samplers acces­sibles direc­te­ment avec la souris dans le logi­ciel VDJ. Un seul d’entre eux est pilo­table grâce aux boutons de la 4-Mx (voir ci-dessus). Par défaut 6 samples pré-enre­gis­trés sont four­nis (archi connus, mais toujours sympa pour s’en­traî­ner). Chacun de ces 8 samplers peut se para­mé­trer indé­pen­dam­ment des autres : volume, boucle, synchro sur le tempo, auto play, etc.

 

Un bouton « Sync » est dispo­nible sur chaque lecteur afin de synchro­ni­ser le tempo et caler les beats des deux morceaux. J’ai trouvé cela rela­ti­ve­ment peu utili­sable. En effet, même si le calcul du BPM est précis, ce qui fait défaut c’est la préci­sion de calage des beats (certai­ne­ment dû à l’al­go­rithme de détec­tion des beats utili­sés par Virtual DJ). Il faut donc très souvent rattra­per à la main. Une petite décep­tion certes, mais c’est compensé par le réel plai­sir d’une synchro­ni­sa­tion « à la mano » avec l’aide visuelle des formes d’ondes super­po­sées de Virtual DJ.

 

Un bouton « auto » permet de lancer auto­ma­tique­ment la tran­si­tion du cross fader et la synchro­ni­sa­tion des deux morceaux, mais pour les mêmes raisons cela sera peu utili­sable (la vitesse de tran­si­tion n’est d’ailleurs pas réglable et trop rapide). Bref, il ne faudra pas ache­ter cette table pour les fonc­tion­na­li­tés de synchro­ni­sa­tion auto­ma­tique de Virtual DJ.

 

Entrées audio externes

 

Hercules DJ Console 4-Mx

Il vous sera possible de raccor­der des péri­phé­riques analo­giques en entrée de votre table : lecteur CD, platines vinyles, micro… Dans la confi­gu­ra­tion des drivers de la 4-Mx, il faudra juste para­mé­trer le niveau de gain en entrée : micro­phone, niveau ligne stan­dard, pro (+4 dB) ou ampli­fié (+ 8 dB), phono. En effet, tous ces équi­pe­ments se raccordent sur une unique entrée RCA et il convient donc d’adap­ter cette entrée aux équi­pe­ments que vous allez connec­ter. Notons la présence de la masse utile pour vos platines vinyles.

 

Un bouton « Source » permet de passer le lecteur d’une confi­gu­ra­tion « lecteur de fichiers numé­riques » à la confi­gu­ra­tion source analo­gique. Une bonne surprise : Virtual DJ analyse en temps réel le signal analo­gique en entrée, la forme d’onde s’af­fiche donc sur votre écran en temps réel et vous sera d’une grande aide pour caler vos morceaux « à la main ».

Cible d’uti­li­sa­tion

 

Nous ne sommes clai­re­ment pas sur le segment des profes­sion­nels, mais ce n’est pas non plus un jouet en plas­tique (critique que l’on a souvent pu faire aux produits DJ Hercules). Le produit me semble très attrayant pour les Sono Mobiles qui cherchent à allé­ger au maxi­mum le volume trans­porté : plus de caisses de CD, plus de lecteurs, juste un petit portable et une sacoche avec la DJ Console 4-Mx. Le prix est bon (450 € envi­ron), même si l’offre logi­cielle n’est pas extra­or­di­naire avec Virtual DJ en version LE.

 

Conclu­sion

 

L’en­semble est attrayant, plutôt réussi, de bonne facture avec de nombreuses fonc­tions dispo­nibles (samplers, hotcues, scratch, effets), il reste cepen­dant quelques défauts assez gênants concer­nant la partie logi­cielle : la plage de fréquences aiguës mal choi­sie de l’éga­li­seur, la synchro­ni­sa­tion auto­ma­tique pas abou­tie et une instal­la­tion/confi­gu­ra­tion pas des plus simples. Cela dit, ces petits défauts pour­raient très bien être corri­gés dans une prochaine évolu­tion des drivers ou du logi­ciel Virtual DJ. À suivre donc…

 

Points forts
  • Qualité des Jogs notamment pour le scratch
  • Réglage de la courbe du crossfader
  • Fichier de configuration pour Traktor téléchargeable
  • Alimentation via USB
  • Compatibilité avec de nombreux fichiers
  • Intégration iTunes
  • Samplers
  • Hotcues gardés en mémoire
  • Aide visuelle pour synchro des morceaux (ondes superposées)
Points faibles
  • Installation et configuration pas intuitive
  • Boutons mal identifiés dans le noir
  • Calage automatique des morceaux dans Virtual DJ
  • Plage de fréquences aiguës dans l’égaliseur de Virtual DJ
  • Souris nécessaire pour certaines fonctions

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.