Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou

Sujet Mémorisation d'un son sur un synthé hard

  • 9 réponses
  • 5 participants
  • 614 vues
  • 1 follower
1 Mémorisation d'un son sur un synthé hard
Salut,

Actuellement, je n'utilise que du soft (loin de moi l'idée de relancer le débat hard/soft), surtout pour des raisons de coût et d'espace. Sur un synthé soft, il est simplissime de mémoriser le réglage des différents paramètres, une fois que le son me plaît.

Mais sur un synthé hard, comment-faites vous ? Vous notez la position de chaque bouton sur un post-it ??? Ou bien ya-t-il un moyen de "sauvegarder" des réglages ?

Pour le moment, c'est juste de la curiosité, mais dans un futur plus ou moins lointain (quand j'aurai déménagé, quand j'aurai le budget, et surtout quand j'en ressentirai le besoin), je sauterai peut-être le pas du synthé hard. Alors autant savoir...

Aleksss
:D:
2
Salut,

Cela dépend du synthé, mais dans 99% des synthés, les programmes (c'est à dire l'ensemble des paramètres propres au son) sont mémorisés au sein du synthétiseur. Ensuite tu peux :
- les garder en RAM (non volatile)
- les sauver (disquette, ZIP etc)
- faire un MIDI Dump dans ton séquenceur

Mon blog sur l'écologie.

 

3
Mais quand tu charges un programme, les boutons se replacent automatiquement ? Ils sont motorisés ? Ou bien ils n'ont plus d'effet ?
4
Ben en fait je crois que c'est à partir du Prophet 5 que les synthés ont des mémoires qu'on appellent patchs...
Moi j'ai un Jupiter-6 de 1983, on sauvegarde ses sons dans des patchs, puis on sauvegarde certains parametres (comme l'arpégiatteur, le splittage du clavier, le portamento etc...) dans d'autres patchs dit preset. Le midi est juste not on/off, pas de sysex ni de dump.
Donc pour la plupart des belles machines analogiques, si tu veux qu'elles essaient de répondre au doigt et à l'oeil, faut modifier ou rajouter des kits midi très onéreux...
Un pote qui à un Mono/Poly d'époque avec le carton d'origine, m'a montré une enorme page de la taille du synthé, fournie par Korg, et avec des trous là où il y a les potards. Y'a des niveaux de réglages dessus, c'est très vintage...

Pour ce qui est des numériques les plus récents, tout est entièrement géré par le midi...
5
99% je n'irai pas jusque là ! :clin:
sur une grosse partie des analos, t'as que dalle pour sauvegarder tes sons, à part la bonne vieille feuille ou le polaroid (eh oui, faut tjs en avoir sur soi quand on a des vieux synthés ! en plus ça fait joli sur les murs du studio… :D: ). Donc ouais tout va dépendre du modèle de ton (futur) synthé. S'il est d'après 82/83, là y a de fortes chances que tu puisses sauvegarder, en ROM ou sur Tape… S'il date d'avant, y a de fortes chances que tu rende souvent visite au photographe du coin :clin:
6

Citation : Mais quand tu charges un programme, les boutons se replacent automatiquement ? Ils sont motorisés ? Ou bien ils n'ont plus d'effet ?



Les boutons n'ont plus effet, sauf dès que tu les bouges

Mon blog sur l'écologie.

 

7
Motorisés ?!! Les seuls potards motorisés que je conaisse sont sur un Mephisto !?! Non quand tu as accès à des potards sur un synthé, et que tu as la possibilité de sauvegarder tes sons, quand tu recall, le son est en "ram", mais la position des potards ne comptent pas : sauf que dès que tu commences à les bouger, là le son change. en clair tu peux avoir ton panneau fixe et charger 1,2,10 sons d'affilé sans que les potards influent sur le son (je sais pas si c'est clair ce que je viens de dire…) :|
8
Salut à tous !
voila une discussion intéresSante...
sur les machines analogiques, la mémorisation correspond à l'execution d'un programme par un microprocesseur faisant office de microcontroleur, ce dernier va distribuer des tensions continues aux cv input préalablement installés dans la machines, et cela en une fraction de seconde ( la vie est belle! ).
lorsque tu tournes un bouton sur le panneau central, tu modifies manuellement la tension de controle, en génétale de 0 à 5 volts, donc le son .
la RAM est couplé à une baterrie ( pile au lithium) sinon t'as plus rien à la prochaine mise sous tension.

analogiquement votre !
hum hum
:-)
9
Voilà, quand c'est expliqué électriquement, ça devient tout de suite plus clair ! :clin: ce qui voudrait dire
humhum que quand on a un ms20 par exemple, qu'on se fait à toute noter sur des paplards ou avec l'aide
d'un polar, il arrive fréquemment que le son "sauvegardé" de cette manière ne soit jamais exactement le
même : c'est à cause de la marge de la tension (0 / 5 V) ? est ce que ça se résout en chauffant la bête ou
en l'ondulant ? je sais que sur bcp de bécanes, faut faire chauffer pour stabiliser les composants et obtenir
un accordage droit (30' sur mon P5 quand même… mais est ce que ça influe sur la position des potards ?
et si oui, comment ce fait-ce que sur des analos récents (je pense à mes vermona et à mon MFB), il n'y ait
plus ce problème ? (excuse, j'en profites, t'as l'air calé en electricité… :P: ).
10
Ms 20 : problème insoluble, essaye un convertisseur midi/cvgate pour un controle externe plus précis
p5 : conversion en 8 bits un peu juste, 12bits c'est satisfaisant, 16 bits c'est mieux
mfb, vermona : machines récentes avec composants(tempco, circuits intégrés dédiés) plus performants assurant une température plus stable, donc une réponse plus précise du vco
c'est peut être un dco vendu comme un vco , à vérifier !
;-)