Synthèse Sonore
Techniques du Son Synthèse Sonore
Qu'elle soit soustractive, additive, FM, granulaire ou encore à tables d'ondes, la synthèse a révolutionné l'histoire de la musique en ouvrant grand la porte à toutes formes d'expérimentation, de la musique au sound design.
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

[Bien débuter] La lecture d’échantillons – Des gros bouts faits de petits bouts

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

EraTom

membre non connecté
EraTom
2282 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 300

11 Posté le 07/05/2016 à 09:35:05Lien direct vers ce postSignaler un abus
Non parce que ce n'est pas comme cela que l'échantillonnage fonctionne ; il n'est pas question de lissage.
Même si une explication que l'on retrouve souvent et qui semble intuitive elle est fausse.

Si tu dois échantillonner un signal dont la largeur spectrale est de F, tu n'as besoin de l'échantillonner qu'à la fréquence de 2*F pour capter toute l'information qu'il contient et le reproduire sans erreur.
A partir de ce point augmenter le nombre d'échantillons n'apporte rien.

Donc la question seule question à se poser est : Est-ce que j'envoie au moins 2*F échantillons par seconde pour la sinusoïde dont la fréquence est F.

[ Dernière édition du message le 07/05/2016 à 10:09:25 ]

nujazzbes

membre non connecté
nujazzbes
452 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 9

12 Posté le 07/05/2016 à 16:07:53Lien direct vers ce postSignaler un abus
Déjà merci beaucoup de la réponse !

Du coup j'ai du mal comprendre ce qu'était l'échantillonnage.
Quand tu parle de 2*F tu parle bien du taux d'échantillonnage ? Le fameux 44.1kHz ?
Pour moi l'échantillonnage consistait à relever le plus de valeur possible en ordonnée possible au cours du temps pour obtenir un son le plus précis possible. Et que c'était justement ces valeurs qui étaient mises dans des cases.
Raaah je suis paumé !!!!

<3 <3 <3

miles1981

membre non connecté
miles1981
6979 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 82

13 Posté le 07/05/2016 à 19:11:47Lien direct vers ce postSignaler un abus
Non, l'échantillonnage, c'est dans les abscisses. En ordonnée, c'est la quantification. Le tout donne la numérisation.

nujazzbes

membre non connecté
nujazzbes
452 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 9

14 Posté le 07/05/2016 à 21:14:31Lien direct vers ce postSignaler un abus
Hmm... Mais du coup quel différence entre la numérisation et l'échantillonnage ?

<3 <3 <3

miles1981

membre non connecté
miles1981
6979 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 82

15 Posté le 07/05/2016 à 23:34:40Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de nujazzbes :
Hmm... Mais du coup quel différence entre la numérisation et l'échantillonnage ?

C'est ce que je viens de dire, la numérisation, ce sont les 2.

nujazzbes

membre non connecté
nujazzbes
452 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 9

16 Posté le 07/05/2016 à 23:49:09Lien direct vers ce postSignaler un abus
L'échantillonnage n'est donc en fait qu'une mesure de temps ?
et lorsqu'il est mêlé à la quantification ( l'ordonnée ) on obtient la numérisation ( un cycle de forme d'onde ).
Mais que représente les "cases" alors ?

<3 <3 <3

miles1981

membre non connecté
miles1981
6979 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 82

17 Posté le 08/05/2016 à 00:52:05Lien direct vers ce postSignaler un abus
Quelles cases ?
L'échantillonnage, c'est la discrétisation temporelle d'une donnée continue dans le temps, et la quantification la discrétisation "spatiale" d'une donnée continue.

EraTom

membre non connecté
EraTom
2282 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 300

18 Posté le 08/05/2016 à 02:43:06Lien direct vers ce postSignaler un abus
Pour numériser un signal deux opérations doivent être effectuées : l'échantillonnage et la quantification.

Le signal "analogique" évolue continûment au cours du temps ; l'échantillonnage consiste à prélever/mesurer régulièrement les valeurs prises par le signal régulièrement au cours du temps.
La fréquence des mesures et la fréquence d'échantillonnage.

La quantification consiste à arrondir la suite de valeurs (opération répétée sur chaque échantillon). Si l'on code les valeurs sur 8bits, par exemple, on obtient 2^8 = 256 valeurs possibles ; quand la valeur de l'échantillon du signal analogique tombe entre deux valeurs possibles parmi les 256 alors on arrondi à la valeur la plus proche.
Plus tu as de bits de quantif, plus l'erreur d'arrondi est petite (parce que tu as plus de valeurs possibles sur l'échelle de codage).

La quantification entraîne bien une dégradation irréversible du signal mais avec le matériel actuel on obtient une erreur d'arrondi bien plus faible que le niveau de bruit des chaines analogique.
Pour le dire autrement, l'information que l'on perd porte sur le bruit de fond qui s'ajoute au signal analogique d'intérêt ; donc on s'en fout (en prenant soin de ne pas faire n'importe quoi tout de même).

nujazzbes

membre non connecté
nujazzbes
452 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 9

19 Posté le 08/05/2016 à 11:51:36Lien direct vers ce postSignaler un abus
Super merci c'est déjà plus clair ! Intéressant tout ça !
Du coup dites moi si je me trompe la fréquence d'échantillonnage peut malgré tout être indirectement liée à une possible dégradation du son non ? Car finalement plus la fréquence d'échantillonnage est faible plus le nombre de bits de quantification devras être important pour compenser.

Le truc c'est que par contre j'ai du mal à mettre cela en lien avec les tables d'ondes. Les "cases" de l'article ce serait donc un bit et l'ensembles des bits une table d'onde... ?

<3 <3 <3

miles1981

membre non connecté
miles1981
6979 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 82

20 Posté le 08/05/2016 à 12:35:46Lien direct vers ce postSignaler un abus
Oui et non. Les deux sont en première approximation orthogonaux, et tu ne peux pas compenser une faible fréquence d'échantillonnage par une quantification plus élevée. Une fois que tu as un repliement de spectre parce que tu as échantillonné un signal dont la bande passante était supérieure à F, tu es mort, foutu.
En revanche, une fréquence d'échantillonnage plus élevée peut compenser une quantification peu précise si tu as un système derrière pour aider la compensation. C'est ce qui se passe en réalité dans les convertisseurs de ta carte son qui sont généralement des sigma delta qui quantifient sur... 1bit (d'ailleurs, à l'époque des premiers CDs, les lecteurs se targuaient d'être des 1bits car ils utilisaient un système identique dans l'autre sens si je me souvient bien), mais avec une fréquence d'échantillonnage très élevée et donc un système sigma delta qui permet de "trouver" les bits manquants.
Revenir en haut de la page