Trace Elliot  AH600-12 Head
+
Trace Elliot AH600-12 Head

AH600-12 Head, Tête d'ampli Basse de la marque Trace Elliot appartenant à la série 12-Band.

Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
Sarakyel 23/05/2019

Trace Elliot AH600-12 Head : l'avis de Sarakyel

« Un bon compromis entre sonorités vintage et modernes »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Fonctionnalités

Cette tête d'ampli est très complète et bourrée de fonctionnalités, ce qui, à mon sens, la réserve aux utilisateurs avertis. La liste complète peut être consultée dans le manuel officiel dispo ici :
https://www.manualslib.com/products/Trace-Elliot-Ah1200-12-3625307.html

Ce que je retiens particulièrement c'est :
- Le potard de dosage entre le pré-ampli à transistor et celui à lampe.
- L'égaliseur 12 bandes qui offre pas mal de possibilités pour sculpter le son.
- La boucle d'effet montée en parallèle, et dont on peut doser l'équilibre à loisir.
- La possibilité d'utiliser des effets stereo dans la boucle.
- Le pédalier de contrôle, de construction solide et vendu avec la tête.
- Les excellentes sorties XLR directes qui offrent un son propre, dynamique et sans bruit, et présentes au nombre de trois :
  • dry (identique au signal en entrée de la tête) ;
  • left (identique au signal traité par le pré-ampli, avant envoi à la section de puissance) ;
  • right (deuxième canal dans le cas de l'utilisation d'effets stéréo dans la boucle, et sinon identique à la sortie left).


Tout n'est pas parfait cependant, et la première chose qui saute aux oreilles quand on allume la bête c'est... Le bruit du ventilateur. Pour une grosse scène en extérieur on s'en fiche, mais dans une petite salle de répète ce souffle constant est vite fatiguant. Heureusement le ventilo peut être changé pour n'importe quel autre modèle 80mm en 24V DC (je conseille les JSL brushless 0.20A, utilisés notamment dans les têtes GK).


Son

Quand on laisse l'EQ désactivé, cette tête propose 4 sonorités bien distinctes :

- Valve off / Pre shape off : ça sonne comme les bonnes vieilles tête Peavey à transistor (genre Mark IV). Basses profondes et énorme présence dans les low-mids, parfois un peu "boomy" en fonction du jeu.

- Valve off / Pre shape on : le son traditionel Trace Elliot, celui des têtes emblématiques de la marque dans les années 80 (genre GP11), avec des graves qui ont du corps et une bonne présence dans les mediums.

- Valve on / Pre shape on : la version "moderne" du son à lampe, similaire à celui des pré-amplis Trace des années 90 (genre GP12 ou V-Type), avec des graves bien maîtrisées et des mediums qui grognent.

- Valve on / Pre shape off : un son gras typé "vintage à lampe" qui fera plaisir aux amateurs de gros rock. C'est pas un SVT tout lampes, mais on est dans l'esprit et ça fait très bien le job.

Maintenant, si on ajoute la capacité à doser l'équilibre entre le circuit à lampe et le circuit à transistors, les possibilités deviennent vraiment nombreuses. Possibilités encore décuplées par l'utilisation de l'EQ, très simple mais très puissant (+/-15 dB par bande sur 12 bandes !!!). En fait la seule chose que cette tête ne sait pas très bien faire, ce sont les sons vraiment brillants, avec une grosse présence au delà de 2 kHz (là où certains constructeurs excellent, genre Mesa Boogie ou EBS). En effet, booster les bandes les plus aigües de l'EQ (5/10/15kHz) de quelques dB suffit à ajouter trop de bruit dans le signal pour être viable, ce qui se traduit par un souffle constant émit par le tweeter du baffle. D'ailleurs le manuel indique bien que les bandes les plus basses (30/40/60Hz) et les plus hautes sont surtout destinées à être atténuées afin d'obtenir un signal plus propre.

Mais le vrai gros bémol pour moi sur le plan sonore, c'est le compresseur intégré. En soi je n'ai rien contre l'idée d'avoir un compresseur 2 bandes, à condition que le circuit employé ne cumule pas les problèmes ici constatés, à savoir...
  • Les réglages sont bien trop drastiques et la dynamique est écrasée dès qu'on enclenche le compresseur, même si on laisse les potards à zéro.
  • Les potards qui, d'après le manuel, contrôlent "la quantité de compression appliquée à chaque bande", mais dont il est difficile de savoir ce qu'ils font exactement : abaisser le seuil, augmenter le ratio, la combinaison des deux ? En tout cas je n'ai jamais réussi à trouver un équilibre entre les 2 bandes qui sonne bien. Peut-être en slap...
  • C'est un circuit qui compresse "vers le haut", c'est à dire qu'au lieu d'atténuer les pics, il augmente le volume global du signal, ce qui réhausse immédiatement le seuil de bruit. Bref, ça souffle...

Quand on a l'habitude d'utiliser des compresseurs de studio, il est évident que celui embarqué dans cette tête n'a pas grand intérêt. Je ne saurais trop conseiller d'investir dans un modèle racké abordable en occasion (genre dbx 160A ou BSS DPR 402) qui fera un meilleur job à tous points de vue !


Ergonomie

Globalement ça fonctionne plutôt bien de ce côté : les divers contrôles sont réactifs et leur emplacement est plutôt bien pensé (même s'il aurait pu y avoir quelques petites choses de plus en façade). Mention spéciale pour l'éclairage des contrôles, dont l'intensité lumineuse est réglable grâce à un potard situé à l'arrière.

Les deux plus gros reproches que j'aurais à faire sont, d'une part, le poids tout de même conséquent (dans les 16-17 kg), et d'autre part le manque de "recall", c'est à dire que le circuit ne sauvegarde pas les derniers paramètres utilisés, et il faut s'assurer que chaque section du pré-ampli est dans le bon état ON/OFF chaque fois qu'on rallume la bête (sélection du canal, pre-shape, EQ, compresseur...). Heureusement, de ce côté le pédalier de contrôle aide bien.


Prix

J'ai eu la chance d'acheter cette tête chez Thomann quand ils ont bradé leur stock de matériel Trace Elliot en 2016. A moins de 500€ la bête, toute neuve avec garantie, je ne trouve vraiment rien à redire, même si je suis conscient que c'est loin de refléter son prix de vente initial... Qui allait chercher dans les 1200€. Clairement à ce prix là j'aurais plutôt regardé du côté de l'occasion. Quand je vois les offres chez la concurrence ces 2 dernières années (2018-2019), je pense qu'aujourd'hui il serait compliqué de justifier un prix de vente neuf à plus de 800€. En occasion, certainement pas plus de 500€.


Conclusion

Cette AH600-12 est vraiment une bonne machine, très polyvalente grâce à son circuit hybride lampe/transistors. Il me se semble aussi que c'est l'une des plus avancées, dans le sens riche en fonctionnalités, parmis les têtes basse "à l'ancienne" avec de lourdes et volumineuses sections d'amplification. Elle est à l'aise dans tous les styles, elle offre une grosse réserve de puissance avec une grande dynamique, et elle encaisse très bien les effets, que ce soit en amont du pré-ampli ou dans sa boucle très bien conçue. Pour peu que l'on accepte de passer outre ses plus gros défaut (poids, compresseur médiocre, manque de recall...), c'est probablement l'une des meilleures options pour les allergiques aux "petits amplis" en classe D !

+ Solide et bien construite (la mienne a survécu à plusieurs concerts et 3 déménagements).
+ Double pré-ampli à transistor et à lampe, avec possibilité de les mélanger à loisir.
+ Grande réserve de puissance avec 600W sous 4-Ohm ou 360W sous 8-Ohm.
+ Pre-shape débrayable pour un son soit orienté vintage, soit plus moderne.
+ Egaliseur 12 bandes avec 30 dB d'amplitude par bande.
+ Boucle d'effet stéréo mixée en parallèle.
+ Sorties XLR silencieuses en amont (mono) et en aval (stéréo) du pré-ampli.
+ Pédalier de contrôle fourni avec la tête.
+ Eclairage des contrôles en façade

- Poids lourd.
- Compresseur bruyant et pas assez subtil pour être réellement utilisable.
- Pas de recall : il faut vérifier les réglages à chaque allumage.
- Ventilateur bruyant à changer d'urgence.
- Impossible de sortir un son très brillant sans ajouter du souffle (à moins de passer par un autre pré-ampli en amont).