Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Mackie Onyx 820i
Photos
1/173

Test Mackie Onyx 820i

Console FireWire/USB/mLan de la marque Mackie appartenant à la série Onyx-i

Un Pro Tools dans une Mackie?

Après avoir sorti l’option FireWire sur ses Onyx il y a quelque temps, Mackie persévère avec l'Onyx 820i, une console FireWire fournie avec le logiciel Pro Tools 8 M-Powered. De quoi NRV M-Audio ?

 

Onyx 820i
Lorsque nous avons reçu le colis de la Onyx 820i dans les locaux d’Au­dio­Fan­zine, la surprise fut grande. En effet, nous n’avions pas du tout entendu parler d’une nouvelle série de consoles analo­giques chez Mackie, aucune info n’ayant filtré sur le net, et qui plus est, livrées avec ProTools M-Powe­red ! La bête est donc livrée avec des drivers « univer­sels » compa­tibles avec le séquen­ceur de Digi­De­sign. Nous ne savons pas s’il s’agit d’un accord entre le papa de ProTools et Mackie ou une liberté prise par le fabri­cant., Digi­de­sign France n’ayant pas, à l’heure où sont écrite ces lignes, eu vent de quelque accord que ce soit. D’ailleurs, si le carton reçu conte­nait bien une Onyx et un Pro Tools M-Powe­red, ce dernier ne fait en rien partie du produit que vous trou­ve­rez en maga­sin. Inté­res­sons nous donc à la conso­le…

 

Débal­lage

Le design géné­ral de la table est très bon et le côté alumi­nium donne un aspect robuste et plutôt classe, ce qui pour une table de mixage entrée de gamme est un très bon point. Les boutons en plas­tique seront fami­liers à tous les utili­sa­teurs de consoles Mackie, des switchs solo et mute aux poten­tio­mètres d’éga­li­sa­tion. Ses dimen­sions assez compactes (361×229×96mm) et son poids rela­ti­ve­ment élevé de 4,4 kg confèrent à la table une certaine impres­sion de soli­dité. À voir si cela se véri­fie en situa­tion « live ». Ajou­tez à cela quatre pieds en caou­tchouc, et vous obtien­drez une jolie petite table qui tient bien en place.

Passons main­te­nant au domaine plus tech­nique et passons en revue les possi­bi­li­tés de cette Onyx…

Tranches

 

Onyx 820i
La console possède 8 canaux en entrée : les deux premières tranches sont mono avec une entrée micro en XLR, une entrée jack 6,35 mm accep­tant un niveau ligne symé­trique et asymé­trique et un niveau instru­ment (sélec­tion­nable via un Switch) pour bran­cher une guitare élec­trique ou une basse. Une alimen­ta­tion fantôme 48 V est présente pour les micros statiques ainsi qu’un filtre coupe-bas à 75 Hz. Un réglage de gain allant de –20 à +40dB vous permet­tra de régler le niveau d’en­trée de votre source et vous serez aver­tis par une diode rouge « OL » (Over­Load) lorsque le signal commen­cera à satu­rer. Une LED verte « -20dB » vous indiquera que le signal entrant dépasse ce seuil. C’est trop peu pour faire un niveau correct, mais c’est malheu­reu­se­ment le cas sur beau­coup de petites tables de mixage, ques­tion de prix, mais aussi d’es­pace dispo­nible !

 

L’éga­li­seur est un trois bandes avec la bande des médiums para­mé­trique : vous pour­rez choi­sir la fréquence corri­gée. Les filtres de types shelve (palier) aigus ont été fixés à 12 kHz et les graves à 80 Hz. Le médium est un peak pouvant balayer les fréquences de 100 Hz à 8 kHz. Du fait du choix des fréquences, l’éga­li­seur devrait bien fonc­tion­ner avec les voix notam­ment. Chose inté­res­sante, l’éga­li­seur peut-être placé avant ou après l’en­voi vers la sortie Fire­Wire. C’était l’un des gros défauts de la 1220 testée précé­dem­ment dans nos colonnes, il était en effet impos­sible d’en­re­gis­trer sur son ordi­na­teur l’éga­li­seur de la table. Ce qui est fort dommage vu la qualité très hono­rable de l’EQ en ques­tion ! Avec la 820i, l’uti­li­sa­teur pourra donc choi­sir de tenir compte, ou pas, lors de l’en­re­gis­tre­ment des modi­fi­ca­tions faites avec l’éga­li­seur de la Onyx. L’er­reur commise par Mackie lors des précé­dentes séries est donc corri­gée, une bonne chose de faite !

Juste en dessous se situent les deux envois vers les circuits auxi­liaires, leurs sorties physiques en jack 6,35 mm (symé­trique ou asymé­trique) étant situées au dessous des tranches 5–6. Les retours pour­ront se faire en stéréo toujours en jack 6,35 mm. On retrouve aussi l’in­dé­bou­lon­nable potard de pano­ra­mique ainsi que les Switch mute, solo et le potard de niveau de tranche. Par manque de place, Mackie n’a pas pu mettre de faders linéaires pour les niveaux, dommage ! À part ça, rien ne semble manquer à l’ap­pel.

La tranche 3–4 est soit une tranche mono au niveau micro/ligne soit une tranche stéréo au niveau ligne.  L’éga­li­seur 3 bandes para­mé­trique devient un quatre bandes à fréquences fixes (400 Hz pour les bas médiums et 2,5 kH pour les hauts médiums) et l’en­trée au niveau ligne peut se faire en –10dBV ou +4dBu, à sélec­tion­ner via le Switch idoine.

Les tranches 5–6 et 7–8 sont iden­tiques à une excep­tion près : il est possible de renvoyer la sortie Fire­Wire 1–2 prove­nant de votre ordi­na­teur direc­te­ment sur la tranche 7–8 via un petit Switch situé au-dessus de l’éga­li­seur. Ce dernier est un trois bandes fixes (2,5 kHz pour les moyennes fréquences) et les entrées lignes se font en jack 6,35 mm symé­trique ou asymé­trique. Le gain en entrée balaye de –20 à +20 dB.

Master et control room

 

Onyx 820i
La table possède plusieurs circuits et sorties physiques : le « main mix » qui sortira via les prises XLR situées à l’ar­rière, les sorties « main out » en jack 6,35 mm, les canaux 7–8 du Fire­Wire (pratique pour envoyer un mix direc­te­ment à l’or­di­na­teur) en appuyant le switch idoine ou encore les sorties RCA « tape out ». Le circuit « control room » est routé vers les sorties jack 6,35 mm (symé­triques ou asymé­triques) du même nom situées à l’ar­rière et la sortie casque. Enfin, le « Alt 3–4 », qui sort lui aussi en jack 6,35 mm, sert de mix alter­na­tif. Il est en effet possible d’en­voyer une tranche sur le circuit alter­na­tif 3–4 en appuyant sur le mute. Elle sera alors reti­rée du « Main mix » et ajou­tée au « Alt 3–4 ». Cette fonc­tion est pratique dans pas mal de situa­tions, notam­ment pour véri­fier les sources avant de les envoyer sur la façade (main mix) pendant un concert.

 

Un pavé de contrôle est dispo­nible sur la table afin de sélec­tion­ner la ou les sources qui seront envoyées dans le circuit control room / casque.  Les deux ont des volumes indé­pen­dants, mais les sources seront communes. On pourra donc envoyer le main mix, l’en­trée « tape » en RCA, les sorties 1–2 envoyées par l’or­di­na­teur via le Fire­Wire ou encore le « alt 3–4 ».  Il sera aussi possible d’en­voyer le « control room » vers le « main mix », ceci aura évidem­ment pour effet de couper l’ar­ri­vée du « main mix » dans le « control room ». Le fait de mettre une voie en solo coupera toutes les autres sources et l’en­verra dans le circuit control room seule­ment. Cette piste ne sera pas routée vers le main mix mais ce dernier conti­nuera de fonc­tion­ner. On pourra donc écou­ter une source au casque avant de l’en­voyer dans le main mix, pratique !

Talk­back et Auxi­liaires

 

Onyx 820i
Le circuit talk­back dispose d’un micro inté­gré à l’Onix, d’un bouton de volume et il sera possible d’en­voyer votre jolie voix vers le casque ou le circuit auxi­liaire 1–2 en appuyant simple­ment sur le bouton talk­back.

 

Enfin, les circuits auxi­liaires pour­ront être réglés en pre (pour les retours de scène) ou post fader (pour les effets, même si  la table ne dispose pas de fader à propre­ment parler, mais des poten­tio­mètres de volume), et l’on pourra régler les niveaux d’en­voi et de retour géné­raux pour chaque circuit auxi­liaire. À noter que le signal pre-fader est post-EQ, ceci pourra être modi­fié par le support tech­nique de Mackie si vous dési­rez avoir un pre-fader pre-EQ.  Enfin, un Switch « RTN to AUX 1 » est dispo­nible pour envoyer le retour de l’AUX 2 vers l’en­voi de l’AUX 1 : une réverbe reve­nant par les AUX return 2 pourra être direc­te­ment envoyée vers les retours de scène connec­tés à la sortie AUX send 1. Un dernier Switch permet­tra d’en­voyer une copie du send 1–2 vers les canaux 5–6 du Fire­Wire, pratique pour utili­ser un plug-in dispo­nible sur dans votre séquen­ceur avec le circuit aux de l’Onyx.

Avec la connexion Fire­Wire, il sera possible d’en­voyer chaque voie indé­pen­dam­ment vers votre ordi­na­teur, une copie de l’AUX send 1–2 et le main mix. En revanche, deux canaux seule­ment seront dispo­nibles en prove­nance du séquen­ceur, ils pour­ront être routés vers le circuit control room ou les canaux 7–8 de la table. Si vous optez pour cette deuxième solu­tion, il sera possible d’y appliquer l’éga­li­sa­tion de l’Onyx, la pano­ra­mique, le gain et le volume comme une source normale. On aurait aimé avoir plus de sorties prove­nant de l’or­di­na­teur… Dommage, on fera avec ! Pour finir, chaque envoi vers le Fire­Wire pourra se faire en pre ou post EQ comme expliqué plus haut, mais qu’en est-il des inserts et des faders ? Le canal Fire­Wire est pre-insert lorsqu’il est pre-EQ et pre-fader lorsqu’il est post-EQ. Mais que ceux qui suivent toujours ne paniquent pas, Mackie offre la possi­bi­lité de chan­ger ça en passant par le support tech­nique maison. Chacun fera en fonc­tion de ses besoins, même si devoir passer par le service tech­nique est un peu rébar­ba­tif…

Connexion et son

 

Onyx 820i
L’ins­tal­la­tion du « Univer­sal Driver » s’est dérou­lée sans accroche et nous avons pu utili­ser l’in­ter­face Fire­Wire avec Logic Studio 8 sans problème. Toutes les entrées (8) et les sorties (2) étaient dispo­nibles dans le séquen­ceur.

 

Nous instal­lons main­te­nant le ProTools M-Powe­red qui nous a été livré avec la console (mais qui, répé­tons-le, ne fait pas partie du produit Mackie et devra donc être acheté sépa­ré­ment) via le CD et la clé iLok. Tout cela se fait norma­le­ment, le soft se lance et tout a l’air de fonc­tion­ner. Pour infor­ma­tion, il faut désins­tal­ler au préa­lable tout driver M-Audio de la machine, sinon ProTools refu­sera de se lancer. En regar­dant dans les proprié­tés audio du séquen­ceur, on se rend compte que l’Onyx 820i est recon­nue comme M-Audio ProFire 2626. Cela ressemble donc plus à un « hack » qu’autre chose… Toutes les entrées et sorties sont présentes et ça a l’air de fonc­tion­ner parfai­te­ment. Reste à savoir si cette solu­tion ne pourra pas être contrée dans le futur par Digi­de­sign/M-Audio à grand coup de procès ou à grand coup de mise à jour ! À l’heure où nous écri­vons le test, nous n’avons que peu d’in­for­ma­tion concer­nant un hypo­thé­tique accord entre Digi­de­sign et Mackie. Il n’y a plus qu’à espé­rer que Mackie ne bluffe pas et que les utili­sa­teurs se retrouvent un jour avec une mise à jour de ProTools bloquant les inter­faces Onyx…

Afin de tester les préam­plis, les égali­seurs Perkins et les conver­tis­seurs de cette petite Onyx, nous avons enre­gis­tré une guitare acous­tique Garri­son avec un micro DPA 4099.

Voici le résul­tat sans égali­sa­tion puis avec une petite égali­sa­tion maison, le tout enre­gis­tré dans ProTools bien sûr !

00:0000:00

00:0000:00


Les fichiers wav sont dispo­nibles dans l’es­pace media.

Les préam­plis ont une réserve de gain assez juste, nous avons été obli­gés de pous­ser le poten­tio­mètre quasi­ment jusqu’au bout de sa course ! On retrouve le même genre de problème que sur les inter­faces audio bas de gamme et milieu de gamme avec un gain expo­nen­tiel diffi­cile à régler préci­sé­ment sur les sources faibles et appor­tant pas mal de souffle en fin de course.  Préci­sons tout de même à la décharge des préam­plis que le niveau de sortie du micro utilisé n’est pas des plus élevés, loin de là. Les EQ se sont révé­lés en revanche assez effi­caces et plutôt de bonne qualité ! Les conver­tis­seurs nous ont enfin paru tout à fait respec­tables pour du maté­riel situé dans cette gamme. Dans cette gamme? Oui, car l’ul­time argu­ment de cette 820i, c’est son prix, bien infé­rieur à celui des anciennes Onyx avec option Fire­Wire : 599 € TTC!

Conclu­sion

Mackie frappe un grand coup en propo­sant une petite console analo­gique avec 3 préam­plis micro, des EQ effi­caces et une inter­face Fire­Wire 8 entrées / 2 sorties sous la barre des 600 €. Le design et la fabri­ca­tion sont soignés, et ils font de cette petite Onyx une bonne surprise. Les erreurs faites par le passé ont été corri­gées et la 820i se montre très complète et prête à servir pas mal de musi­ciens live et studio. Quant à la compa­ti­bi­lité Pro Tools, elle fait déjà l’objet de vives polé­miques puisqu’il semble­rait que Mackie ait bidouillé ce détail dans le dos de Digi­De­sign. Quoi qu’il en soit, il vous faudra débour­ser 250 €supplé­men­taire pour dispo­ser du séquen­ceur, ce qui porte l’ad­di­tion à un total de 850 € . Ce n’est certes pas très cher mais du coup, plutôt que de nous inci­ter à ache­ter en sus une logi­ciel concur­rent, on se demande pourquoi le très recom­man­dable Track­tion ne fait pas partie du bund­le…


 


Points forts
  • Rapport qualité/performance/prix
  • Qualité de fabrication
  • EQ Perkins efficace
  • Connectique complète
  • FireWire pre ou post EQ
Points faibles
  • Préamplis parfois limites
  • Seulement deux canaux provenant de l’ordinateur
  • La compatibilité Pro Tools sent plus le hacking qu'autre chose...
  • Pro Tools M-Powered n'est pas livré et il côute 250 €...
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.