Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Pédales Boost

Test des Boost R.V.B. & D.L.A. de Tech21

Partager cet article
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Tech 21 Boost D.L.A.
Photos
1/30
Tech 21 Boost D.L.A.

Tech 21, célèbre pour ses simulations d’ampli analogique, nous propose désormais deux nouvelles pédales de boost offrant, au choix, de la réverbe ou du délai. Possédant sur le papier des caractéristiques alléchantes, ces pédales passeront-elles le test pratique ?

Tech 21, célèbre pour ses simu­la­tions d’am­pli analo­gique, nous propose désor­mais deux nouvelles pédales de boost offrant, au choix, de la réverbe ou du délai. Possé­dant sur le papier des carac­té­ris­tiques allé­chantes, ces pédales passe­ront-elles le test pratique ?
Boost Tech21

Après avoir révo­lu­tionné le petit monde guita­ris­tique en sortant la petite pédale magique ‘San­samp’ en 1989, Andrew Barta, l’in­gé­nieur déve­lop­peur en chef de la firme Tech21 n’a cessé de décli­ner ses gammes de produits analo­giques. Les deux produits ici repré­sentent des évolu­tions certaines en termes de tech­no­lo­gie hybride analo­giques-numé­riques, et c’est un des points clefs de ce test.

Conçues et fabriquées aux USA, ces pédales sont livrées dans un embal­lage en carton de couleur noir, très sobre. Un manuel, de langue anglaise unique­ment, ainsi qu’un sticker Tech21 composent le packa­ging, très basique fina­le­ment. Les pédales Sansamp, très légères, disposent d’une coque en métal peu épaisse tandis que les inscrip­tions et le switch sont de couleur or. Il y a six poten­tio­mètres sur chaque pédale et la qualité de ceux-ci appa­raît comme évidente dès qu’on les tourne : on est bien là sur un pur produit US, pas de doute. Sur la pédale, un led très simple de couleur rouge indique si la pédale est acti­vée ou non. Chaque pédale dispose d’une entrée et d’une sortie jack : nous avons affaire à des produits mono­pho­niques. Au niveau alimen­ta­tion élec­trique, vous pour­rez, au choix, insé­rer une pile de 9 volts ou utili­ser une alimen­ta­tion secteur externe, malheu­reu­se­ment non four­nie. À ce sujet la trappe à pile est facile à ouvrir et à fermer, un bon point !

Un design sobre et élégant, un poids réduit : on reste à 100% sur le look qui a fait le succès des pédales Sansamp. De plus, elles donnent une très bonne impres­sion de robus­tesse.

Tech­no­lo­gie hybride

Accessoires

La marque tech21 se distingue de bon nombre de concur­rents par sa capa­cité d’in­no­va­tion. Fidèle à sa répu­ta­tion, les pédales boost ici présentes sont origi­nales à plus d’un titre. Dotées d’un noyau numé­rique basé sur des DSP, elles intègrent quatre contrôles analo­giques sur les six présents au total, ce qui est assez origi­nal pour être souli­gné. Les poten­tio­mètres de mix, feed­back, tona­lité et level sont en effet analo­giques, pour un son plus ‘orga­nique’, au grain réso­lu­ment vintage. Seules les commandes telles le delay time ne sont pas analo­giques. Pourquoi ? Car seule la tech­no­lo­gie numé­rique permet de géné­rer un déca­lage d’une seconde sans ‘abî­mer’ le signal. Ceci est égale­ment vrai pour la durée de réver­bé­ra­tion. En clair, l’idée géné­rale est d’of­frir un son propre que l’on pourra salir après au moyen des réglages flut­ter (pour le délai) ou Rumble (pour la réverbe)… Un bon point égale­ment pour le poten­tio­mètre de mix, qui, de par son fonc­tion­ne­ment analo­gique permet d’al­ler d’un signal 100% sans effet à un signal 100% dans l’ef­fet. Ceci rend très flexible l’usage de pédale, soit en série sur une chaîne d’ef­fets guitare, soit en paral­lèle sur une boucle d’ef­fets.

Une autre tech­no­lo­gie très inté­res­sante présente sur ces pédales se nomme ‘buf­fe­red bypass’. En effet, lorsque vous acti­vez le bypass d’une pédale, vous passez d’un circuit complet à un circuit ‘court’, entraî­nant parfois des clics, voire même des craque­ments. Le système buffe­red offre une haute impé­dance à la fois à l’en­trée et à la sortie de la pédale, afin de linéa­ri­ser le signal. Ce bypass, dit ‘actif’, est parfois critiqué, car il colore légè­re­ment le son.

Un autre incon­vé­nient à cette élec­tro­nique active : il vous faudra débran­cher le jack d’en­trée de la pédale dès que vous ne vous en servi­rez plus sous peine de vider vos batte­ries pour rien !

Boost de là

La pédale de délai est donc mono­pho­nique. Ce détail a son impor­tance, car cela limite le champ d’uti­li­sa­tion. Une seule source sonore sera donc trai­tée, et aucun effet de pano­ra­mique (ping pong, etc.) ne pourra être produit. D’autre part, Tech21 annonce que la commande time offre un réglage de la durée du délai de 30 milli­se­condes à une seconde, avec un réglage central ‘à midi’ de 300 milli­se­condes. C’est pas mal, sachant qu’en matière guita­ris­tique, 1 seconde c’est quand même énorme ! À noter égale­ment que la commande ‘flut­ter’ présente sur la pédale offre une émula­tion d’écho à bande, intro­dui­sant un léger chorus/dépha­sage du son. Le circuit boost donne quant à lui un signal pouvant aller jusqu’à +9 dB, ce qui est plus que suffi­sant pour le guita­riste soliste.
D.L.A.

Pour ce test, j’ai bran­ché la pédale non pas en paral­lèle sur une boucle d’ef­fets, mais en série, afin de profi­ter au maxi­mum du ‘grain’ donné par le produit. Dès l’al­lu­mage, on se rend d’ailleurs compte que l’on est sur une pédale de boost ! Le poten­tio­mètre de réglage du niveau de sortie est vrai­ment effi­cace et vous pour­rez ajus­ter votre volume très faci­le­ment. Lorsque l’on est en bran­che­ment série, on se rend compte malheu­reu­se­ment d’un élément quelque peu gênant : le souffle (voir extrait audio). Il est omni­pré­sent sur cette pédale, et s’in­ten­si­fie lorsque vous tour­nez le bouton mix vers la gauche (pour avoir plus de signal direct). Si vous souhai­tez une utili­sa­tion sans souffle, il faudra donc plug­ger la pédale en boucle d’ef­fets, et mettre le réglage mix à fond. Cet incon­vé­nient est dû très certai­ne­ment à l’en­trée active de la pédale. À vous de jouer avec les réglages pour limi­ter le souf­fle…

Passé cette petite décon­ve­nue, il faut admettre que cette pédale est remarquable ! Le délai se tient très bien même avec un réglage ‘time’ à fond d’une seconde. Les réglages feed­back et time sont vrai­ment effi­caces, et vous pour­rez régler des délais à la limite de l’au­dible ! Passés ces extrêmes il est aussi possible de régler simple­ment un très beau délai, très propre et surtout natu­rel. Ici, les sons offrent bon nombre d’har­mo­niques, on est loin des délais numé­riques. Cette impres­sion de natu­rel se renforce encore lorsque l’on active le poten­tio­mètre flut­ter. Celui-ci fait déri­ver le son jusqu’à provoquer un léger chorus détuné, à l’image des échos à bande vintage. Et c’est très réussi.

Le son géné­ral de cette pédale DLA est une pure réus­site : on a l’im­pres­sion de jouer sur une pédale 100% analo­gique, alors que seule­ment quatre des six réglages sont analo­giques et que la pédale est d’une manière géné­rale gérée par un DSP, donc numé­rique. On se retrouve à jouer avec les réglages comme un gamin, tant les sons peuvent être tritu­rés dans tous les sens. Miam on en rede­mande !

Exemples audio : 1 seconde, flut­ter, rock reverb, small, souffle

Boost ton atti­tude

Après avoir sincè­re­ment pris mon pied à jouer sur le délai, voilà que je branche la réverbe dans les mêmes condi­tions (bran­che­ment en série). La pédale de réverbe possède grosso modo les mêmes fonc­tion­na­li­tés que celle de délai, à l’ex­cep­tion près du réglage ‘rum­ble’ qui remplace le ‘flut­ter’ du délai. Là aussi, on a un super boost (+ 9dB, ça se sent dans l’am­pli…) plus la réver­bé­ra­tion. Toujours le problème de souffle, mais on s’y habi­tue à la longue…

R.V.B

Dès le bran­che­ment de cette réverbe, on se rend compte que l’ef­fet est de très bonne qualité. Les réglages sont là encore très effi­caces (il aurait été éton­nant du contraire) et il est simple de régler une petite réverbe sympa, voire plein de réverbes très sympas tant les combi­nai­sons sont nombreuses (reverb small)… J’ai rare­ment vu une réverbe aller aussi loin dans les réglages de cette manière : lorsque l’on pousse la profon­deur et le feed­back, on obtient des couleurs de sons magni­fiques (big extrem), on peut même faire larse­ner la pédale ! (big avec larsen). Dans tous les cas de réglage possibles, la spatia­li­sa­tion est excel­lente et l’ef­fet n’est jamais plat.

Le grain analo­gique est ici aussi très présent et on n’a jamais le senti­ment d’être sur une pédale moderne. Ce son ‘à l’an­cien­ne’ est renforcé par le réglage ‘ram­ble’ qui permet de contrô­ler les contours extrêmes graves de l’ef­fet pour produire des sons encore plus ‘con­tou­rés’, chauds et vintages. Lorsque le réglage ‘ram­ble’ est poussé à fond, on a le senti­ment que l’ef­fet prend de la rondeur, il s’épais­sit (rvb rumble).

Dispo­sant d’un tronc tech­no­lo­gique commun avec le délai, cette pédale de réverbe permet un nombre incal­cu­lable de spatia­li­sa­tions, toujours en mono, mais avec un grain, une épais­seur que l’on ne retrouve pas en géné­ral sur un produit numé­rique. D’autre part, il est vrai­ment facile de trou­ver un bon son de réverbe : les réglages sont faits pour être exploi­tés à n’im­porte quel niveau. On appré­cie !

Conclu­sion

Ces deux pédales de boost ont les quali­tés de leurs défauts. Elles ne sont pas stéréos, soufflent pas mal et ne disposent pas de tous les réglages que l’on pour­rait souhai­ter. Nous regret­tons notam­ment l’ab­sence d’un tap tempo pour le délai (les mesures sont en plus assez impré­cises sur le poten­tio­mètre..) et l’ab­sence de preset (il faudra mémo­ri­ser vos réglages ou les noter sur le manuel, Tech1 ayant prévu des pages vierges repre­nant la façade des pédales). Mais fort est de consta­ter que ces produits sont desti­nés au musi­cien avant tout : ludiques, dotées de sono­ri­tés vintage, d’une fonc­tion boost plus que pratique et d’une dyna­mique énorme. Ces deux pédales Sans Amp possèdent une réelle person­na­lité sonore et le concept hybride offre véri­ta­ble­ment une avan­cée en matière sonore. Ces deux petites boîtes ne colorent pas le son à propre­ment parler, et, bien au contraire, respectent le grain de votre instru­ment et de votre ampli. Les trai­te­ments analo­giques donnent moel­leux et rondeur, le son reste vivant après trai­te­ment. Encore une fois, Tech21 sort des produits hors normes, simples et bien pensés.

[+] Bonne ergo­no­mie, prise en main facile
[+] Robus­tesse
[+] Son vintage grâce aux trai­te­ments analo­giques
[+] Boost super effi­cace

[-] Sorties mono limi­tant le champ d’ap­pli­ca­tion
[-] Pas de presets
[-] Pas de tap tempo sur le délai
[-] Souffle

Points forts
  • Bonne ergonomie, prise en main facile
  • Robustesse
  • Son vintage grâce aux traitements analogiques
  • Boost super efficace
Points faibles
  • Sorties mono limitant le champ d’application
  • Pas de presets
  • Pas de tap tempo sur le délai
  • Souffle
Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.