Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
nUX Recto Distortion
Photos
1/16

Test de la pédale NuX Recto Distortion

Distorsion Guitare de la marque nUX

Écrire un avis ou Demander un avis
test
3 réactions
Le Recto mis en boîte
8/10
Partager cet article

La marque NuX propose depuis quelques temps une série de pédales baptisée Reissue Series qui regroupe des recréations d’effets ou amplis qui ont véritablement marqué leur époque. Mon confrère NeoGeoFanatic s’était chargé de tester la Plexi Crunch issue de la même série, et qui reproduit le son et les réactions d’un ampli Marshall. C’est aujourd’hui à mon tour de poser le bout de la botte sur une pédale NuX. La Recto Distortion, comme son nom et son look peuvent l’indiquer, est donc censée reproduire les sonorités et comportements d’un ampli Mesa Boogie de la série Rectifier, véritable star dans les années 90 quand on parlait de grosse saturation.

Test de la pédale NuX Recto Distortion : Le Recto mis en boîte

NuX recti­fie la distor­sion

RectoDistortionOn l’avait vu avec la Plexi Crunch et c’est aussi le cas avec la Recto Distor­tion, NuX se plaît à déve­lop­per des visuels simplistes mais effi­caces pour ses pédales rendant hommage à des amplis clas­siques. Dès l’ou­ver­ture de la boîte en carton, on comprend sur quel ampli se base la Recto Distors­tion. Le boîtier est entiè­re­ment noir et les boutons de poten­tio­mètres sont visuel­le­ment les mêmes que ceux qu’on trouve sur un ampli Mesa Boogie Recti­fier. À la nuance près que ceux de la pédale sont en plas­tique et leur mani­pu­la­tion n’ins­pire pas vrai­ment confian­ce… Rela­ti­vi­sons quand même et souve­nons-nous que la pédale coûte 45 €. L’ins­crip­tion et la police employées pour le nom de la pédale rappellent égale­ment le logo apposé sur les amplis dont elle est inspi­rée, comme sur la Plexi Crunch, la Steel String ou la XTC Drive (inspi­rées des amplis Dumble Over­drive Special et Bogner Ecstasy). Le châs­sis a l’air assez robuste et le poids de la pédale (230 grammes) est rassu­rant. Le foot switch True Bypass semble solide, sans plus, comme les fiches jack d’en­trée et sortie. La fiche d’ali­men­ta­tion se trouve sur le dessus de la pédale et elle est parfai­te­ment alignée avec le perçage du châs­sis, ce qui n’est pas toujours le cas, même sur des pédales à plusieurs centaines d’eu­ros. La recto Distor­tion a donc droit à un bon point pour sa fini­tion plutôt soignée malgré des potards un peu fragiles.

RectoDistortion-6La pédale donne accès à des réglage de Bass, Treble, Gain et Master. L’ap­pel­la­tion « Master » est bien entendu un réglage de volume et nous rappelle bien que le circuit de la pédale est direc­te­ment dérivé de celui d’un ampli. Selon la marque, la Recto Distor­tion est donc conçue pour déve­lop­per un son de distor­sion lourd, épais et assez resserré dans les basses. On a même droit à un boost de gain sur le haut du spectre pour donner une sensa­tion de son plus direct et présent. Ce n’est pas tota­le­ment faux, mais cette satu­ra­tion plus pous­sée dans les aigus a pour effet de confé­rer au son un côté creusé dans les médiums qui surprend un peu. La pédale est imagi­née pour être utili­sée par-dessus un son clair, c’est donc ainsi que j’ai procédé en la bran­chant direc­te­ment sur la petite tête Ampeg GVT15H qui incarne une parfaite plate­forme à pédales d’ef­fet.

Gain Mini – EQ 12o’­clock
00:0000:52
  • Gain Mini – EQ 12o’­clock00:52
  • Gain 12o’­clock – EQ Messing02:28
  • Max Gain01:41
  • Boos­ted with Behrin­ger TO800 – Stan­dard Tuning02:33
  • Boos­ted with Behrin­ger TO800 – Drop C03:18

RectoDistortion-10Dès qu’on enclenche la pédale, même avec le gain à zéro, on sent que le son se trans­forme. Son carac­tère est très fort, et on constate immé­dia­te­ment ce côté « scoo­ped », typique des sono­ri­tés métal des années 90. Avec le gain au mini­mum sur une guitare équi­pée de humbu­ckers, on a droit à un léger crunch plutôt sympa d’ailleurs. Mais on n’est pas venus pour ça et on augmente le gain pour voir ce que la pédale a dans le ventre, en lais­sant l’éga­li­sa­tion à midi. En augmen­tant le gain, on sent une défer­lante de satu­ra­tion s’abattre sur nous, un son épais et riche, pas spécia­le­ment resserré dans les basses. On a le senti­ment de jouer sur un mélange entre les modes Vintage et Modern propo­sés sur l’am­pli origi­nal : l’éga­li­sa­tion creu­sée dans les médiums fait penser au mode Modern alors que la réponse un peu spon­gieuse de la pédale rappelle le mode Vintage.

RectoDistortion-4C’est assez spécial mais on recon­naît bien le côté craquant de cette distor­sion si spéci­fique. En montant le gain davan­tage, on ressent le besoin de bais­ser un peu les basses qui deviennent vite boueuses et trop présentes. Pour un jeu à la maison ce n’est pas vrai­ment déran­geant, mais dans un contexte de groupe, il faudra veiller à garder le réglage Bass assez bas pour bien sortir du mix. Le réglage Treble fonc­tionne bien mais il est centré sur une fréquence assez étrange qui a tendance à déglin­guer les tympans si on le met à fond. Une fois les basses un peu atté­nuées et le niveau d’ai­gus satis­fai­sant, on augmente le gain jusqu’aux trois quarts. Le son s’épais­sit encore sans être trop brouillon et on recon­naît bien le timbre si parti­cu­lier des amplis Mesa Boogie, c’est chouette. En revanche, pour des basses bien resser­rées, il faudra repas­ser. Une fois n’est pas coutume, on place le gain à fond, histoire de. On gagne en sustain et un peu en épais­seur mais on perd beau­coup de défi­ni­tion, c’est dommage. Cela dit, on retrouve ce symp­tôme sur l’am­pli origi­nal si on pousse le gain trop haut, c’est donc plutôt logique que la pédale réagisse de la même manière. En revanche, le circuit manque de dyna­mique et on peut diffi­ci­le­ment obte­nir un joli son en bais­sant le volume de la guitare.

Chug chug

RectoDistortion-11Pour finir ce test, j’ai procédé comme beau­coup de guita­ristes posses­seurs de Mesa Boogie Recti­fier et j’ai placé une Tube Screa­mer devant la Recto Distor­tion. Pour rester dans le thème, mon choix s’est porté sur la Behrin­ger TO800 propo­sée à moins de 25 € en moyenne. En plaçant le gain à midi et en utili­sant la TO800 comme un clean boost (volume à fond, gain à zéro), on retrouve ce côté bien resserré dans les basses et très « tight ». La pédale réagit extrê­me­ment bien et on retrouve le son typique d’un Mesa Boogie boosté, son très appré­cié encore de nos jours par de nombreux guita­ristes cheve­lus. Dans ce contexte, avec une pédale inspi­rée de la Tube Screa­mer qui a tendance à gonfler les médiums, on obtient un son qui fonc­tion­nera très bien en groupe. Il faut cepen­dant passer pas mal de temps sur l’éga­li­sa­tion de la pédale et de l’am­pli pour trou­ver un bon son, les réglages de la pédale étant bizar­re­ment fichus.

Mesa vs NuX ?

Cela n’a pas beau­coup de sens de compa­rer le son d’un ampli à plus de 2 500 € et celui d’une pédale à 45 €. Cepen­dant, cette petite Recto Distor­tion est une bonne surprise. Le son rappelle sérieu­se­ment celui d’un Mesa, avec ce mélange bizarre mais pas désa­gréable des modes Modern et Vintage qu’on trouve sur la série Recti­fier. Elle peut consti­tuer une première approche plutôt sympa et ludique de ce son assez parti­cu­lier pour quiconque est curieux vis-à-vis des amplis Mesa. Bien que les potards semblent fragiles et que les boutons en plas­tique fassent fran­che­ment cheap, son tarif imbat­table de 45 € lui permet d’avoir un rapport qualité/prix plus que correct.

8/10
Points forts
  • Sonorités rappelant celles de l’ampli
  • Tarif imbattable
  • Châssis robuste
  • Sonne très bien une fois boostée, comme l’ampli
  • True Bypass
  • Fournie avec une pile Alcaline
Points faibles
  • Potards fragiles
  • Course du potard de gain pas très progressive, on tape (trop) vite dans le « graou »
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

  • nicosonic 50 posts au compteur
    nicosonic
    Posteur AFfranchi
    Posté le 12/06/2021 à 06:01:04
    J'ai eu cette pédale et elle est absolument atroce, une très mauvaise imitation du son Recto.
  • pie company 23 posts au compteur
    pie company
    Nouvel AFfilié
    Posté le 12/06/2021 à 11:55:52
    Merci de nous encourager à apprendre jouer proprement en son clair avec, pourquoi pas, une réverbe discrète.
  • pie company 23 posts au compteur
    pie company
    Nouvel AFfilié
    Posté le 12/06/2021 à 12:04:19
    Merci de nous encourager à apprendre à jouer proprement en son clair avec, pourquoi pas, une réverbe discrète (autant poster la version du message avec tous ses mots...)

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.