Musique de film
Classique Musique de film
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail

Blade runner 2049 - Hans Zimmer

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

THOMAS LN77

membre non connecté
THOMAS LN77
7908 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 594

101 Posté le 13/06/2018 à 19:57:51Lien direct vers ce postSignaler un abus
...oui mais de la creme de balsamique monsieur, on a des valeurs meme quand on bitch! ^^
Thom'

THOMAS LN77

membre non connecté
THOMAS LN77
7908 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 594

102 Posté le 13/06/2018 à 20:02:36Lien direct vers ce postSignaler un abus
de toute facon ca aurait été dur de faire aussi interessant que le premier, qui s e basait sur un putain de bon bouquin et non sur un scenario hollywoodien (jai bien aimé neanmoins, bon divertissement)
en anticipation il n'y a pas 40 references cinematographiques originales et bien fichues.
sauf peut etre la servante ecarlate,respect à cette serie tv, qui aurait pu etre du k dick d'ailleurs, mais c'est plus une reflexion sur l'actualité que de l'anticipation qui flirte avec le futur.
si vous avez des references (en film hein?) du niveau de blade runner je suis tout ouie!
Thom'

kosmix

membre non connecté
kosmix
10916 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 1 802

103 Posté le 13/06/2018 à 20:10:50Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
pisser du vinaigre par pleines barriques


Faut pas exagérer non plus, je n'ai vu aucune aigreur ni aucune barrique d'ailleurs :-D

Si on n'a même plus le droit de dire qu'on aime pas un truc ; en plus c'est argumenté on a fait un effort :oops2:

« J'ai tellement faim que je pourrais bouffer un légume »

Al Bundy

[ Dernière édition du message le 13/06/2018 à 20:37:03 ]

youtou

membre non connecté
youtou
66106 posts au compteur
Diva d'AF

Score contributif : 2 821

104 Posté le 13/06/2018 à 20:24:10Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
si vous avez des references (en film hein?) du niveau de blade runner je suis tout ouie!


Interstellar. :oops2:

Citation :
Faut aussi intégrer la théorie d'Einstein, que la plupart des gens ne connaissent même pas, la relativité, courbure espace -temps. Difficile à avaler quand même.


c'est vrai que c'est plus sympa les blockbusters qui prennent leurs spectateurs pour de gros débiles incultes, plutôt que de considérer qu'ils connaissent les lois relativistes et sont open niveau théories quantiques.

mais sinon je passais juste ici pour voir si je trouvais des infos ou des trucs intéressants sur la façon dont la BO de Blade Runner 2049 a été composée et mixée, mais en fait je le lis que de l'aigreur de quarantenaires et plus parlant de l'ancien temps.

Perso j'ai beaucoup aimé la BO de 2049, parceque justement le piège de la comparaison avec celle absolument géniale de l'original a été habilement évitée : point de musicomètre -comme dans Rogue one ou Solo- ici, juste des réarrangements, parfois juste du bruit.

je trouve la démarche des ghost writers de Zimmer vraiment intéressante.

[ Dernière édition du message le 13/06/2018 à 20:24:40 ]

babaorum

membre non connecté
babaorum
5409 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 2 767

105 Posté le 13/06/2018 à 20:35:15Lien direct vers ce postSignaler un abus
Ben moi j'ai bien aimé 2049 , le premier l'histoire est bien mais la réalisation est pas oufissime je me rappelle qu'il y avait vraiment des longueurs (voilà l'avis d'1 pas aigri :-D )

kosmix

membre non connecté
kosmix
10916 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 1 802

106 Posté le 13/06/2018 à 20:39:59Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
mais en fait je le lis que de l'aigreur de quarantenaires et plus parlant de l'ancien temps.


Ne pas aimer quelque chose ne veut pas dire qu'on est aigri. Quant à l'ancien temps faut pas s'étonner qu'on en parle : c'est la suite d'un film de 1982. Impossible de ne pas mentionner l'ancêtre et le bouquin par la même occasion.
Le quarantenaire te dit qu'il a bien aimé Interstellar ; sans aigreur ni ancien temps ;)

« J'ai tellement faim que je pourrais bouffer un légume »

Al Bundy

[ Dernière édition du message le 13/06/2018 à 20:42:09 ]

youtou

membre non connecté
youtou
66106 posts au compteur
Diva d'AF

Score contributif : 2 821

107 Posté le 13/06/2018 à 20:42:04Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
la réalisation est pas oufissime


argh. c'est toi le ouf. :oops2:
Je pense pas que R.Scott ait fait exprès, vu la plupart de ses autres films, mais quand même c'est du high level...

Sinon, matez l'intro des 2 films, je trouve vraiment que l'idée de repomper la ligne mélodique en la déstructurant totalement pour en faire un truc minimaliste, c'est vraiment super bien foutu : ça se réfère directement à l'original, en évitant totalement la comparaison, qui aurait obligatoirement tourné en faveur de Vangelis.



dart

membre non connecté
dart
8688 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 1 132

108 Posté le 13/06/2018 à 21:05:22Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
si vous avez des references (en film hein?) du niveau de blade runner je suis tout ouie!

ALors, c'est peut-être pas du niveau de BR, c'est sans doutes pas des films d'ambiance ou films noirs, mais il y a un point commun qui serait l'identité génétique et par extension, le clonage. A voir malgré tout pour la qualité de la réalisation, le jeu des acteurs, etc :

"Bienvenue à Gattaca" (1997) avec Ethan Hawke, Uma Thurman, Jude Law, traitant de l'identité génétique dans un centre d'études et de recherches spatiales
"The island" (2004) Avec Ewan McGregor, Scarlett Johansson, traitant du clonage et de ses dérives sur terre
"Moon" (2010) Avec Sam Rockwell, abordant aussi le clonage comme ressource ouvrière dans un contexte spatial

THOMAS LN77

membre non connecté
THOMAS LN77
7908 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 594

109 Posté le 13/06/2018 à 21:27:53Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bien vu dart!

Je viens de montrer blade runner à ma femme qui ne l’avait jamais vu (je sais, j’ai failli la quitter à cette revelation, elle a pas vu alien non plus pfff)
Du coup elle etait « neutre ».
Concept genial mais des longueurs et une image qui a quand meme bien vieilli.
Du coup, comme pour star wars , est ce qu’on est pas plus nostalgique de l’emotion que l on a eu en le regardant la premiere fois plus que du film lui meme?
Thom'

dart

membre non connecté
dart
8688 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 1 132

110 Posté le 13/06/2018 à 22:25:07Lien direct vers ce postSignaler un abus
Surtout que l'histoire du 1er volet est un vrai gruyère. Je sais pas ce qu'ils ont branlé au montage mais my God, pour un non initié, faut arriver à recoller les morceaux! Comment Pris a-t-elle identifié JF Sebastien (ok via Leon et Roy qui ont rencontré Chew mais bon c'est pas vraiment explicite)? Comment Deckard trouve-t-il l'adresse de l'appart dans lequel il trouve les photos et les écailles de serpent? Comment peut-il avoir le degré d'empathie suffisant pour évaluer un sujet à qui il fait passer un test de Voight-Kampff si il était lui-même un réplicant par définition dénué d'empathie? Comment Roy fait-il pour aboutir chez le gars qui conçoit les yeux des réplicants? Etc etc.

Bref, c'est vraiment un film où les événements s'enchainent sans explications claires. Après, perso, ça ne m'a pas vraiment dérangé vu que tout est supposé. Ca sert même l'imaginaire du spectateur comme bon nombre de films 80's se proposent de le faire (on pourrait parler des heures de "La chose" ou de "Christine" voire encore de "Dead zone"). Mais pour celui qui cherche le fil, qui n'est pas fondamentalement sensible à l'ambiance quand il regarde un film mais plutôt à la logique, ça doit dérouter un peu...

Dans les bonus, il y a un aveu clair que la post prod a été un enfer, de même que le tournage, avec des grèves sur le plateau et des conflits ouverts... La présence des voix off était d'ailleurs sensée rattraper quelques lacunes scénaristiques et Ford y était visiblement opposé, de ce que je me souviens.

Malgré tout, cette ambiance, très Cyberpunk, est ce qui a certainement marqué le plus les esprits, au point de faire passer l'histoire en elle-même au second plan.
Revenir en haut de la page