Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
lmdsp Superchord
Photos
1/20

Test de LMDSP Superchord

Effet ou traitement logiciels divers de la marque lmdsp

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public : 99 € TTC
test
18 réactions
12 cordes à son arc
8/10
Award Innovation 2017
Partager cet article

Superchord : Le super héros des accords ? Presque ! Pour sa première réalisation, la jeune société LMDSP nous propose en effet de quoi donner plus de profondeur et de folie à nos pistes en misant sur les résonances sympathiques.

La gestion des réson­nances sympa­thiques a toujours été l’un des points centraux dans la virtua­li­sa­tion des instru­ments à cordes parce qu’au-delà de la gestion des diffé­rentes vélo­ci­tés ou des répé­ti­tions de notes, c’est essen­tiel­le­ment ce facteur qui confère son réalisme à l’ins­tru­ment virtuel, qu’il soit samplé ou modé­lisé. C’est un des notables progrès qu’avait appor­tés Modartt avec la sortie de Piano­teq, tandis que les pianos samplés se sont tous parés de scripts pour gérer la chose, avec plus ou moins de réus­site selon les cas. Or, c’est préci­sé­ment ce phéno­mène de réson­nance par sympa­thie qui est au coeur du plug-in qui nous occupe et qui s’avère être le premier produit de LMDSP, un jeune déve­lop­peur français. Au programme : 12 réso­na­teurs qui auront pour but de nous persua­der de leur sympa­thie… et de bien d’autres choses encore comme nous allons le voir.

Reso­na­tor : le retour de la revanche

Dispo sur Mac ou PC au format VST2, VST3, AU et AAX Natif, Super­chord s’au­to­rise au moyen d’un fichier clé à récu­pé­rer dans l’es­pace utili­sa­teur du site après achat. L’ins­tal­la­tion se fait sans encombre donc, et l’on a vite fait de se retrou­ver face à une inter­face grise et orange où trônent 12 tranches rela­tives à nos 12 réso­na­teurs. Pour chacun, on peut ainsi défi­nir une note et son octave corres­pon­dant à la fonda­men­tale, mais aussi le pano­ra­mique, le niveau et l’ac­cor­dage fin : une vraie petite table de mixage donc, propo­sant même deux boutons pour muter ou passer en solo tel ou tel réso­na­teur. 

lmdsp Superchord : Résonateurs
lmdsp Superchord : Modélisation

En vis-à-vis de cela, un panneau Model permet de défi­nir les para­mètres globaux de la modé­li­sa­tion : Damping joue sur l’at­té­nua­tion globale des réso­na­teurs, Shim­mer contrôle le 'damping’ rela­tif entre graves et aigus, Dark­ness est un passe-bas qui étouffe progres­si­ve­ment le son, Mistune joue sur l’ac­cor­dage rela­tif entre pola­ri­sa­tion verti­cale et hori­zon­tale (oui, je sais, on dirait une phrase des frères Bogda­noff, mais qui s’éclaire une fois qu’on a compris que la pola­ri­sa­tion renvoie au fait qu’une corde vibre de droite à gauche comme de haut en bas et qu’il s’agit donc de contrô­ler le désac­cor­dage de ces deux modes de vibra­tion). Quant à feed­back et coupling, ils permettent de gérer la sympa­thie entre les diffé­rentes cordes, pouvant mener à des choses bien violentes du point de vue sonore. Toujours sur ce panneau, un bouton permet d’ac­cé­der aux para­mètres avan­cés, de l’in­ci­dence de la posi­tion du pince­ment de la corde aux buzz géné­rés sur certains instru­ments comme le sitar. Pour être tout à fait honnête avec vous, la doc en anglais et mon petit niveau de physique ne m’au­ront pas permis de comprendre avec exac­ti­tude à quoi corres­pondent certains de ces para­mètres, mais comme tous les réglages sont effi­caces avec un effet audible, on parvient à s’en servir sans trop de peine.

L’ef­fet, rien que l’ef­fet

La partie haute du plug-in regroupe divers joujoux qui vont permettre de sophis­tiquer la sauce déjà bien dense qu’on peut brico­ler en bas. On y trouve un filtre multi­mode, une satu­ra­tion ainsi qu’un LFO syncro­ni­sable au tempo et un suiveur d’en­ve­loppe qui modu­le­ront au choix la fréquence de coupure du filtre, la hauteur tonale de chaque modu­la­teur en fonc­tion de sa fonda­men­tale, ou encore le gain global. Préci­sons aussi que le LFO propose 11 formes d’ondes dont quatre feront inter­ve­nir plus ou moins d’aléa­toire dans la modu­la­tion.

lmdsp Superchord : Section d'effets

Une sorte de compres­seur complète le tout. Pourquoi une sorte ? Parce qu’il ne s’agit pas à propre­ment parler d’un compres­seur clas­sique agis­sant sur l’en­semble du signal mais d’une modé­li­sa­tion de la limite d’am­pli­tude que peut connaître une corde vibrante et qui s’ap­plique donc à chaque réso­na­teur.

Et c’est tout ? Non, car si l’on ne s’at­tar­dera pas trop sur le navi­ga­teur de preset effi­cace mais perfec­tible ergo­no­mique­ment, il nous reste à préci­ser que dans les options du logi­ciel, on peut choi­sir entre diffé­rents jeux de couleurs pour l’in­ter­face. Une déli­cate inten­tion d’au­tant que le déve­lop­peur a d’ores et déjà prévu d’en four­nir d’autres prochai­ne­ment, même si un système à la Melda aurait sans doute été tout autant effi­cace.

Profi­tons de ce détail pour évoquer l’in­ter­face qui est rela­ti­ve­ment lisible grâce au flat design (atten­tion à quelques contrastes sur certaines skins toute­fois) et s’avère rela­ti­ve­ment bien orga­ni­sée même si, esthé­tique­ment, Super­chord n’est pas le plug-in le plus sexy qui soit : de prime abord, la densité de contrôles est un brin effrayante et il se dégage de l’en­semble une austé­rité que les jeux de couleurs ne parviennent pas à endi­guer. Enfin, quitte à opter pour du flat design, on aurait appré­cié d’avoir une inter­face redi­men­sion­nable, comme on le voit chez Valhal­laDSP.

Les plus obser­va­teurs auront remarqué que je n’ai fait aucune mention du bouton FX. Nous y revien­drons, car pour l’heure, il est temps de voir si tout cela est aussi sympa­thique qu’on nous le promet.

Tirer sur la corde

Sur ce genre d’ef­fet peu conven­tion­nel, un passage en revue des presets sur une boucle quel­conque est toujours très instruc­tif pour savoir à qui l’on a à faire et le terrain de jeu qui s’offre à nous. Or, ce dernier s’avère pour le coup assez vaste, comme nous allons le voir.

En premier lieu, Super­chord peut évidem­ment être utilisé dans une optique réaliste, appor­tant ce petit supplé­ment d’âme à une guitare ou piano grâce à ces fameuses réson­nances. Pour que la chose rende bien, on s’as­su­rera toute­fois que la fonda­men­tale de tous les réso­na­teurs acti­vés corres­ponde harmo­nique­ment au contenu que l’on traite.

Voici ainsi ce que donne un accord de MI avec la guitar nylon d’Ef­fi­mov :

Efimov­chord dry
00:0000:18
  • Efimov­chord dry 00:18
  • Efimov­chord wet 00:18

Puis avec la Delta Blues d’In­di­gi­nous :

delta­chord dry
00:0000:18
  • delta­chord dry 00:18
  • delta­chord wet 00:18
 

Et enfin avec le Grand Piano d’Ad­dic­tive Keys que j’ai d’abord essayé avec des réso­nances équi­li­brées puis en forcant sur le sol. Je vous ai mis une compa­rai­son pour mieux entendre comme le sol est mis en avant par les réso­nances :

piano­chord dry
00:0000:18
  • piano­chord dry 00:18
  • piano­chord wet 00:18
  • piano­chord G 00:18
  • piano­chord compare 00:09
 

Comme vous le voyez, le son est parti­cu­liè­re­ment enri­chi par le plug-in, ajou­tant du sustain à l’ins­tru­ment de façon très convain­cante. C’est plus flagrant encore sur des notes courtes :

delta­note dry
00:0000:06
  • delta­note dry 00:06
  • delta­note wet 00:06
  • Efimov­note dry 00:06
  • Efimov­note wet 00:06
  • piano­note dry 00:06
  • piano­note wet 00:06

Et on ne s’éton­nera pas à entendre ces extraits que quelques presets fassent allu­sion à la Réverb, Super­chord pouvant tout à fait servir à nimber d’am­biance un son un peu trop sec.

lmdsp Superchord : Mode instrument

Cette histoire de fonda­men­tale du réso­na­teur qui doit suivre le signal à trai­ter va vite se révé­ler problé­ma­tique pour un usage réaliste avec une progres­sion d’ac­cord. Et c’est là où LMDSP a bien fait les choses puisqu’en cliquant sur FX, on accède au mode instru­ment du plug-in (je sais, ce n’est pas très logique). Les 12 modu­la­teurs cèdent alors la place à un clavier et une enve­loppe ADSR flanquée de boutons d’ac­cor­dage et de trans­po­si­tion. Bon sang, mais c’est bien sûr ! On peut utili­ser Super­chord comme un instru­ment et le pilo­ter avec son clavier MIDI.

La chose se fait très simple­ment : on insert le plug-in sur la piste à trai­ter et on route une piste MIDI vers le plug-in. Et nous voici près à pouvoir suivre en temps réel notre progres­sion d’ac­cords.

Rien à redire sur cette partie donc, Super­chord pouvant être utilisé pour donner un peu plus de profon­deur et d’âme au plus morne des samples. Mais c’est un tour­nant quelques boutons et en soumet­tant diffé­rentes sources au plug-in qu’il révèle tout son poten­tiel car on vite fait de tomber dans des choses beau­coup plus barrées, du son de sitar à celui de drones en passant par des simi­lis distos ou diffé­rents effets à modu­la­tion (phaser, chorus, tremolo) grâce notam­ment à la section modu­la­tion.

C’est ainsi qu’on peut créer des harmo­nies autour d’une simple partie de batte­rie : 

drums
00:0000:04
  • drums 00:04
  • drum­schor­deon 00:04

Et grâce au para­mètre Damper, rame­ner cela à quelque chose de plus chip­tu­nesque :

00:0000:00

On se rend vite compte aussi que la bête peut s’avé­rer sinon dange­reuse, du moins méchante : en tour­nant quelques potards, on a tôt fait de se retrou­ver avec des réson­nances instables prêtes à partir en larsen à tout instant. C’est un des aspects très inté­res­sants de Super­chord qui s’avère parfois impré­vi­sible et permet de rendre plus orga­nique la source qu’on lui soumet, à plus forte raison lorsqu’on utilise les formes d’onde chao­tiques du LFO.

Voici quelques exemples de ce que vous pouvez obte­nir avec une simple note de synthé :

synth­bass
00:0000:08
  • synth­bass 00:08
  • synth­crazy 00:08
  • synth­dogs 00:08
  • synth­dry 00:08
  • synth­mod 00:08
  • synth­mys­tic 00:08
  • synthrain 00:08
  • synthrez 00:08
  • synth­sick 00:08
  • synth­troll 00:08
  • synthw­hale 00:08
 

Voyez qu’il y a de quoi faire ! Et pour­tant, on sent bien que le concept de cet effet instru­ment pour­rait être poussé plus loin encore, notam­ment en enri­chis­sant la section de modu­la­tion. En vis-à-vis du fonc­tion­ne­ment global de cette dernière, on aurait en effet adoré dispo­ser de plus de LFO/Suiveurs d’en­ve­loppe (et même soyons fous : d’un Step Sequen­cer) et surtout de plus de desti­na­tions de modu­la­tion pour pouvoir préci­sé­ment instil­ler du mouve­ment dans tel ou tel réso­na­teur (que ce soit au niveau du pan, du volume, de l’ac­cor­dage ou même de la fonda­men­tale). Je suis par ailleurs curieux de voir le mouve­ment que pour­rait appor­ter un delay, si simple soit-il dans tout ce mael­strom de réson­nances.

Évidem­ment, chaque para­mètre du logi­ciel étant pilo­table en MIDI, il ne sera pas trop dur de conduire de telles expé­riences en usant soit d’au­to­ma­tions, soit de modu­la­teurs externes, soit d’une surface de contrôle. Et bien entendu, on pourra s’amu­ser à combi­ner Super­chord avec d’autres effets.

Mon petit doigt m’a dit en outre que le déve­lop­peur avait pas mal de plans pour son bébé et que pas mal de ces choses sont dans les tuyaux. Moi je dis : chouette !

Conclu­sion

Avec cette première réali­sa­tion, LMDSP nous tend une bien belle carte de visite. Il ne s’agit pas d’un compres­seur ou d’un EQ de plus venant se noyer sur un marché archi saturé mais d’un effet origi­nal pouvant tout aussi bien servir à épais­sir des instru­ments qu’à taper gaillar­de­ment dans le sound design. Outre une inter­face perfec­tible, on espère fran­che­ment que le plug-in va encore se sophis­tiquer car on sent bien qu’il y a plein de choses à faire avec les réso­nances sympa­thiques, et qu’il suffi­rait de déve­lop­per un peu la section de modu­la­tion et d’ef­fets pour embras­ser des hori­zons plus vastes encore. Mission accom­plie donc, mais on attend déjà la suite. ;-)

8/10
Award Innovation 2017
Points forts
  • Originalité de l’effet
  • Modélisation convaincante
  • Utile pour améliorer un son comme pour faire des choses plus barrées
  • Un mode effet et un mode instrument
  • Interface skinable
Points faibles
  • Interface perfectible
  • Certains paramètres pas évidents à comprendre
  • On aimerait plus de modulateurs et de destinations de modulation.
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.