Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Faire un premier bilan de son mixage

Le guide du mixage — 54e partie

Je vous l’avais annoncé dès le premier article, cette série sur le mixage est un bien long voyage, pour vous comme pour moi  ! Et comme dans tout périple, une pause est parfois nécessaire afin de faire le point et de mieux repartir sur des bases saines. Après plus d’un an de rendez-vous hebdomadaires, il me semble que le moment est opportun pour un tel entracte.

Accéder à un autre article de la série...

Compte-rendu provi­soire

Alors, où en sommes-nous exac­te­ment ? Nous avions commencé par établir une stra­té­gie de mixage de façon à arti­cu­ler au mieux les diffé­rents éléments de la musique à travailler au sein d’un puzzle sonore en quatre dimen­sions, et ce, en accord avec l’in­ten­tion émotion­nelle première du morceau. Suite à cela, nous nous sommes atte­lés à la tâche en commençant par une mise à plat afin de consti­tuer les fonda­tions de notre mix. Les quatre dimen­sions étaient alors déjà bel et bien présentes avec les volumes respec­tifs des instru­ments ainsi que l’in­ter­pré­ta­tion des musi­ciens pour la profon­deur, la tessi­ture natu­relle des instru­ments pour la hauteur, les pano­ra­miques pour la largeur, et bien sûr l’ar­ran­ge­ment instru­men­tal en soi pour l’évo­lu­tion dans le temps.

Vint alors le temps d’une campagne d’éga­li­sa­tion. À cette occa­sion, nous avons pu affi­ner l’ar­ti­cu­la­tion entre les éléments du puzzle grâce à un dégrais­sage fréquen­tiel en bonne et due forme ainsi qu’à quelques retouches afin d’en­di­guer les éven­tuels phéno­mènes de masque. D’autre part, nous avons égale­ment accen­tué le relief de certains instru­ments tout en façon­nant le contraste des pistes les unes par rapport aux autres. Enfin, nous avons effec­tué les prémisses du travail sur la sensa­tion d’es­pace. Et tout ça en respec­tant les buts que nous nous étions fixés au départ bien entendu.

Le mixage audio en home studio

Après un réajus­te­ment de la mise à plat – car n’ou­blions pas que nous sommes dans une boucle - nous avons abordé le déli­cat passage du trai­te­ment de la dyna­mique. Grâce aux diffé­rentes tech­niques présen­tées, nous avons été capables de trai­ter les pistes qui en avaient besoin, et surtout, nous avons laissé tranquilles celles dont les varia­tions de la dyna­mique respi­raient déjà natu­rel­le­ment. Et bien sûr comme toujours, cela s’est fait en accord avec notre vision du mixage. Puisque nous sommes toujours en plein cœur de notre fameuse boucle, il y a de fortes chances pour que notre étape de gestion de la dyna­mique ait entraîné de légères révi­sions au niveau de la mise à plat ainsi qu’en regard de l’éga­li­sa­tion.

Et main­te­nant, qu’avons-nous obtenu ? Eh bien, si tout s’est passé comme prévu nous devrions nous retrou­ver face à une phase char­nière du mixage. Je m’ex­plique… À ce stade, 75 % du travail est fait. Notre titre doit présen­ter une belle cohé­rence sonore tant sur le plan fréquen­tiel qu’au niveau dyna­mique, ce qui se traduit par des instru­ments clai­re­ment iden­ti­fiables par l’au­di­teur, mais formant tout de même un ensemble harmo­nieux. Chaque élément « respire » à l’unis­son de l’es­prit du morceau. Si nous compa­rons avec le rendu effec­tué après l’étape de « Gain Staging », nous devrions consta­ter un gain signi­fi­ca­tif par rapport aux objec­tifs fixés. Notre puzzle sonore en quatre dimen­sions se révèle de plus en plus et il ne manque plus qu’à renfor­cer la sensa­tion d’es­pace 3D, puis à exacer­ber le mouve­ment natu­rel du morceau.

Si pour une raison ou une autre, vous ne vous retrou­vez pas dans la situa­tion décrite dans le para­graphe ci-dessus, c’est qu’il y a « quelque chose de pourri dans l’em­pire du Dane­mark ». Et ne comp­tez malheu­reu­se­ment pas sur les prochaines étapes pour résoudre le problème. Votre salut passera forcé­ment par un retour à la racine de notre boucle, à savoir la mise à plat suivie de tout le tralala.

En revanche, si votre morceau suit paisi­ble­ment son chemin en regard de votre vision du mix – et c’est bien là tout le mal que je vous souhaite – rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de nos aven­tures !

← Article précédent dans la série :
Du bon usage des présets
Article suivant dans la série :
Pourquoi utiliser une réverbe ? →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.