Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google

La compression après la réverbe

Le guide du mixage — 75e partie
Partager cet article

Continuons notre exploration du mariage réverbe/compresseur en nous penchant aujourd'hui sur le cas de la compression post-réverbération.

Accéder à un autre article de la série...

Placer un compres­seur juste après un plug-in de réver­bé­ra­tion sur le bus auxi­liaire lui étant dédié permet d’ob­te­nir diffé­rents résul­tats diamé­tra­le­ment oppo­sés. Commençons par le moins discret d’entre eux qui ravira les fans du son de batte­rie carac­té­ris­tique de Led Zeppe­lin…

Si John Bonham était un batteur hors-normes à la frappe profonde, il n’en demeure pas moins que les tech­niques de produc­tion jouent tout de même énor­mé­ment dans l’ob­ten­tion de sa patte sonore. Or, il se trouve qu’il n’y a rien de vrai­ment sorcier pour repro­duire la chose, un simple compres­seur réglé à bloc et placé juste après une réverbe de type « Room » fera la blague. Niveau réglage, essayez un ratio aux envi­rons de 8:1 avec une attaque ultra rapide (1 à 2 ms), un relâ­che­ment moyen en accord avec le groove grosse caisse / caisse claire ou ultra court pour un effet de pompage plus marqué, et un niveau seuil bas afin de faire travailler le compres­seur au maxi­mum. Remon­tez alors le « make-up gain » jusqu’à obte­nir un joli sourire sur votre visage et voilà ! Certes, cette astuce ne convien­dra pas à tous les styles musi­caux mais l’ef­fet est tout de même inté­res­sant. D’ailleurs, le gigan­tisme gran­di­lo­quent produit par cette tech­nique peut égale­ment être inté­res­sant sur d’autres instru­ments alors n’hé­si­tez pas à expé­ri­men­ter !

Informatique musicale

Le deuxième usage que j’ai­me­rais évoquer avec vous joue plutôt du côté subtil de la force. Il arrive parfois que l’on soit content du son d’une réverbe mais que cette dernière nuise tout de même à la préci­sion / défi­ni­tion d’un instru­ment malgré l’em­ploi d’une égali­sa­tion pour lutter contre les effets de masquage fréquen­tiel. Que faire alors ? Dans ce cas précis, un compres­seur dispo­sant d’un circuit de side­chain externe peut vous sauver la mise.

Prenons l’exemple d’une voix chan­tée. Si la réver­bé­ra­tion qui lui est dédiée nuit à son intel­li­gi­bi­lité, placez donc un compres­seur post-réverbe sur le bus auxi­liaire adéquat, nour­ris­sez le circuit side­chain du compres­seur avec le signal du chant « sec » et réglez le compres­seur comme suit : ratio modéré (2:1 à 4:1), seuil suffi­sam­ment bas pour que la compres­sion ait lieu dès que le chan­teur entre en piste, temps d’at­taque rapide pour la même raison (mais pas trop non plus pour un effet discret), et surtout « make-up gain » nul. Pourquoi ne pas utili­ser le « make-up gain » ? Eh bien tout simple­ment parce que le but ici est de bais­ser le niveau sonore de la réverbe lors du chant. Quant au temps de relâ­che­ment, tout repose sur lui. En effet, il faut régler ce dernier de façon à ce que le niveau de la réver­bé­ra­tion remonte natu­rel­le­ment en fin de phrasé. Ainsi, lorsque le chan­teur donne de la voix, le niveau de réver­bé­ra­tion bais­sera auto­ma­tique­ment et ne compro­met­tra donc plus l’in­tel­li­gi­bi­lité, puis, lorsque le chant cesse, la réverbe réap­pa­rai­tra comme par magie et complé­tera agréa­ble­ment la ligne mélo­dique.

Bien entendu, cette astuce fonc­tion­nera pour tous les types de sources et fera parti­cu­liè­re­ment merveille sur les instru­ments solistes. En effet, non content d’as­su­rer une belle défi­ni­tion à l’élé­ment concerné, cette méthode a aussi pour avan­tage d’ac­cen­tuer la sensa­tion de relief au sein de notre puzzle sonore. Atten­tion cepen­dant, n’al­lez pas appliquer cette recette à toutes les pistes du mix sous peine de vous retrou­ver avec un espace 3D foutraque qui n’aura vrai­ment rien d’at­trayant pour l’au­di­teur.

← Article précédent dans la série :
La compression avant la réverbe
Article suivant dans la série :
Réverbe : largeur vs. profondeur →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.