Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

La réverbération au mastering

Home Mastering — 10e partie

Dans ce dixième épisode, nous nous intéressons à un effet très peu utilisé par les néophytes en situation de mastering : la réverbération.

Accéder à un autre article de la série...

S’il n’est abso­lu­ment pas néces­saire d’en mettre à tous les coups, c’est même plutôt rare, cela peut parfois être diable­ment effi­cace dans certains cas. 

Pour quoi faire ?

Il y a de fortes chances pour que vous ayez déjà utilisé des réver­bé­ra­tions lors du mixage de vos titres. Alors, pourquoi en remettre une couche au maste­ring ? Eh bien il y a plusieurs cas de figure comme nous allons le voir.

Reverb Mastering

En premier lieu, la réver­bé­ra­tion en maste­ring est très souvent utili­sée pour récu­pé­rer un titre coupé court lors de l’ex­port du mix. En effet, il n’est pas rare de rece­voir un mixage coupé avant l’ex­tinc­tion totale de la dernière note. Pour rattra­per le coup, une petite dose de réverbe en fin de morceau peut redon­ner une chute plus natu­relle à l’oreille au morceau. Cepen­dant, en situa­tion de « Home Maste­ring », vous devriez pouvoir refaire un export de votre musique sans problème. Donc si le cas se présente, mieux vaut retour­ner à la source et prendre garde à bien lais­ser les dernières notes mourir pour de bon.

La réver­bé­ra­tion peut égale­ment vous servir à ce stade pour donner un senti­ment de cohé­sion sonore à votre titre. L’idée est de trom­per l’au­di­teur en lui faisant croire qu’il a affaire à un tout et non pas à la super­po­si­tion de diffé­rents instru­ments enre­gis­trés à des moments diffé­rents, voire en des lieux diffé­rents. Ici, la réverbe tient un peu le rôle de la couche de vernis servant à unifier diffé­rents bois.

Enfin, une petite touche de réver­bé­ra­tion peut amener un gain en profon­deur lorsqu’un mixage semble « collé » aux haut-parleurs.

Recom­man­da­tions 

Nous ne trai­te­rons pas ici des para­mètres propres à la réver­bé­ra­tion. Pour en savoir plus à ce propos, nous vous renvoyons vers un de nos précé­dents articles.

Reverb Mastering

Comme d’ha­bi­tude, la première règle est d’y aller mollo ! Une réver­bé­ra­tion trop forte en maste­ring peut très vite assas­si­ner votre mixage en le rendant flou. Par consé­quent, le dosage du signal réver­béré (wet) ne dépas­sera jamais 10 %.

Pour ce qui est du type de réver­bé­ra­tion, tout dépen­dra du but recher­ché. Privi­lé­giez les réverbes à convo­lu­tion pour la simu­la­tion d’un espace acous­tique réaliste. Les réver­bé­ra­tions algo­rith­miques, quant à elles, sont plus indiquées pour gagner en profon­deur.

Dans tous les cas, coupez impé­ra­ti­ve­ment les graves du signal réver­béré aux alen­tours de 100 Hz sous peine de perdre en préci­sion en noyant votre basse et votre grosse caisse.

Ici plus que jamais, la réver­bé­ra­tion ne doit pas s’en­tendre à propre­ment parler, mais plutôt se ressen­tir. Elle doit se fondre dans la masse et vous manquer lorsque vous la coupez. Pour ce faire, il est souvent utile d’at­té­nuer le signal réver­béré au-dessus de 2,5 kHz.

Pour finir, en ce qui concerne la « taille » de la réver­bé­ra­tion, préfé­rez des réverbes courtes. Ces dernières sont plus discrètes, ce qui convient parfai­te­ment aux objec­tifs du maste­ring.

Tools of the trade

Une fois n’est pas coutume, nous ne fini­rons pas cet article par une liste de plug-ins tant le marché est inondé de réver­bé­ra­tions en tous genres. Cepen­dant, voici un lien qui vous mènera vers une page regrou­pant une liste ainsi qu’un descrip­tif des réver­bé­ra­tions récem­ment plébis­ci­tées par les membres d’Au­dio­Fan­zine. Cela devrait déjà vous donner quelques pistes. Et puis nous vous donnons rendez-vous dans les commen­taires pour discu­ter tous ensemble de la chose, dans la joie et la bonne humeur !

← Article précédent dans la série :
Utiliser les élargisseurs de stéréo au mastering
Article suivant dans la série :
Le Mid/side au mastering →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.