Akai MPC2000XL
+
Akai MPC2000XL

MPC2000XL, Séquenceur Sampleur de la marque Akai appartenant à la série MPC.

BadMoonRising 19/02/2014

Akai MPC2000XL : l'avis de BadMoonRising

4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Nous sommes donc en présence d'un séquenceur sampler complet. Voici un petit résumé des caractéristiques :

* La partie sampler
L'échantillonage se fait par le biais de deux entrées left et right symétriques au format jack 6,35 mm. Les extraits enregistrés sont échantillonés à 44.1 kHz au format WAV 16 bit. Ceux ci sont stockés en mémoire vive, celle ci aillant une capacité de 2 MB en standard (21.9 s de samples en mono), extensible à 32 MB. Le maximum de samples en mémoire est cependant limité à 256.

Chaque sample, par le biais d’un Program, peut-être assigné à un ou plusieurs des 16*4 pads (4 banques de pads sont présentes). On peut alors modifier la tonalité de l’échantillon, le filtrer par un filtre passe bas 12dB/octave résonant, et en modifier l'enveloppe (attack et decay). Des fonctions de resampling et de time stretching sont également intégrées.
La polyphonie de la machine est de 32.

* La partie séquenceur
La capacité du séquenceur de la machine est de 300 000 notes à une résolution de 996 pq.
Un maximum de 99 séquences peut être chargé en mémoire, chacune de celles-ci peut-être constituée de 64 pistes.

Ce séquenceur dispose de 2 sorties midi de 16 canaux.

Le mode song permet d’assembler et d’enchaîner les séquences produites. Ce mode est constitué de 250 pas, et 20 songs peuvent être chargés simultanément en mémoire.

Le séquenceur est synchronisable via les protocoles midi sync, midi clock, MTC et MMC.

Le stockage de données est possible grâce au lecteur de disquettes 3.5 pouces, via un périphérique de stockage externe SCSI, ou via une carte ROM optionnelle de 8 Mo. Un lecteur compact flash spécifique peut-être installé en remplacement du lecteur de disquettes.

* Les options
Certaines cartes additionnelles peuvent être intégrés pour ajouter des fonctions telles que 8 sorties séparées asymétriques supplémentaires, un quadruple multi effet, et une carte SMPTE.


UTILISATION

A la vue des possibilités, et du nombre de contrôles, l’interface se veut relativement bien conçue et ergonomique. On arrive rapidement à ce que l’on veut, et toutes les fonctions peuvent être modifiés pendant la lecture, à l'exception de celles qui nécessitent du calcul (modification de la longueur d’un échantillon, le resampling, le time stretch, ... ).
Chaque menu est divisé en 2 parties. A l’appel de ce menu, la première partie regroupant les fonctionnalités basiques s’affiche, séparées en différents onglets. Les fonctionnalités plus avancées sont regroupés dans la seconde partie du menu, accessible avec la touche Open Window. Ceci est bien vu pour ne pas encombrer inutilement l’écran de paramètres que l’on modifie plus rarement.

Le workflow pour la création d’une séquence ressemble à la description simplifiée suivante.
On connecte une source audio quelconque à la machine. Dans le menu sampling, on ajuste précisément les niveaux d’entrée grâce au préampli intégré et au vu mêtre. Le déclenchement de l’enregistrement de l’échantillon peut-être fait manuellement, ou bien via le franchissement d’un seuil de niveau paramétrable. La durée d’enregistrement est également ajustable. Une fois le sample enregistré, on peut, grâce au menu trim, éditer précisément la longueur du sample, en étant aidé d'une représentation graphique. Ce menu permet aussi d'accéder aux fonctions de bouclage de l'échantillon, de chopchop, de time strech, de resampling, de reverse, de slice, et d'autres fonctions d'édition.

Le sample enregistré est ensuite assignable à un pad via le menu Program. En plus des paramètres de tonalités, de fonctions de filtrage et d’enveloppe de volume, le mode de déclenchement via le pad est aussi modifiable. On a le choix entre le mode normal, qui joue le sample complet à chaque appui sur le pad, ou le mode note on qui coupe la lecture au relâchement. On peut également choisir entre un mode polyphonique, assignant donc une polyphonie maximale de 32 à l'échantillon, ou bien de sélectionner le mode monophonique. Toujours via ce menu, nous pouvons assigner jusqu’à 3 samples par pad, et rendre muet un sample en cours de lecture lors du déclenchement du pad que l'on édite.

Pour créer la séquence, deux modes sont possibles: par pas pour le premier, et temps réel pour le second.
Pour ce mode, il suffit de paramétrer le tempo, et de régler la correction temporelle (allant de 1/4 à 1/32 puis désactivé). Il faut ensuite choisir la piste sur laquelle on va enregistrer, et définir quel programme on y associe (parmi les 4 programmes d’assignation de samples qui peuvent être chargé en mémoire) et de lancer le mode record (normal ou en overdub). Il ne reste qu’à jouer la partie à enregistrer à l’aide des pads ou d’un quelconque contrôleur midi.
Chacune des pistes enregistrées peuvent être coupées via la fonction track mute.

Les pads sont relativement sensibles, et permettent d'accéder à un large panel dynamique. On peut également utiliser le mode 16 levels pour chaque sample. Celui-ci assigne le même sample aux 16 pads en ajustant chromatiquement un écart d'un demi ton entre chaque pads dans le premier mode, en ajustant 16 niveaux différents de volume pour le second mode, ou encore 16 niveau de decay, ou d'attack, ou de fréquence de coupure du filtre pour les modes suivants.

Un ajustement des niveaux et des panoramiques de chaque pad peut-être défini via le menu mixer. C'est également via ce menu que l'on peut assigner une des sorties séparées à un pad, envoyer un sample vers un départ auxiliaire connecté au multi-effet (optionnel).

SONORITÉS

La qualité de l’échantillonnage est dans la moyenne des machines de ce type du début des années 2000. Sans caractéristiques remarquables et identifiables, mais sans pour autant être neutre, le sampler rempli son rôle correctement.
L’aliasing obtenu lors des modifications de tonalités est très présent, ce qui est logique pour une fréquence d'échantillonnage de 44.1 kHz.
Les algorithmes de time stretch paraissent un peu désuets aujourd’hui, mais sont encore largement exploitables à des fins musicales.
Le séquenceur est stable, précis, et la fonction swing est comparable à celle que l’on retrouve dans les machines actuelles.

AVIS GLOBAL

La mpc 2000xl est une machine versatile. Elle peut constituer le centre de votre configuration grâce au puissant séquenceur midi, ou bien vous servir de sampler d’appoint pour compléter une boîte à rythme par exemple. Peu importe le style, cette machine remplira son job.

Pour conclure par mon avis personnel, j’adore cette machine. Je trouve que le workflow est un régal, j’aime son côté efficace, un peu vieillot. Il m’inspire beaucoup. J’aime son état d’esprit, et celui qu’il faut adopter pour en tirer le meilleur. Malgré tous les autres équipements dont je dispose, je me surprend encore parfois à composer exclusivement avec cette mpc, et avec la banque de samples que j’ai emmagasiné. C’est un vrai moment de plaisir, qui me donne l’impression de me recentrer sur les choses simples et élémentaires de chaque style que j’aborde.