Versatilwave 30/06/2020

Teenage Engineering OP-Z : l'avis de Versatilwave

« Excellent séquenceur stimulant la créativité  »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Utilisation en studio comme séquenceur pour du matériel externe principalement. Utilisation en déplacement pour de la compo sur l’appareil lui-même, pour trouver des idées, à élaborer plus tard dans un DAW. Je l’utilise pour de la musique style électro principalement.

La prise en main est plutôt simple, l’ergonomie excellente. Les réflexes arrivent vite, et une application smartphone iOS et Android permet de palier l’absence d’écran pour gérer tous les paramètres et mémoriser les manipulations. Passés un certain temps rapide, on peut facilement tout gérer directement sans application, à l’exception peut-être du routage des chaînes midi, qui sont quand même facilitées via écran, ainsi que l’organisation des instruments virtuels. Le clavier est minuscule et peu pratique, mais on peut utiliser un clavier midi tout simple comme le korg microkey directement avec un adaptateur usb c et le tour est joué. Cette connexion sert aussi pour synchroniser ou contrôler des synthés dotés d’un port usb.

Dans l’ensemble le produit est plutôt robuste, à l’exception de certaines pièces souples qui font office de vis en lego mais qui peuvent s’acheter en ligne, par exemple sur ifixit, pour moins de 10€ en lot. Ces pièces maintiennent la façade arrière qui peut s’enlever pour placer des modules. Il existe à ce jour 2 modules optionnels et vendus séparément mais que j’utilise tous les jours : un module d’entrées et sorties pour contrôler et synchroniser d’autres machines (modulaire, synthés, PO...) et un module type rumble pack qui sert à avoir le métronome en vibration au lieu des traditionnels bip bip ou à ressentir les vibrations des basses en retour haptique.

Le son est vraiment pas mal. On peut faire beaucoup de choses rien qu’avec la machine en standalone. Je conseille à ce propos les vidéos YouTube, par exemple de Son Wu, qui n’utilise que l’op-z pour certains morceaux qui rendent pas mal du tout. Après personnellement, je trouve que les sons d’usine font quand même un peu cheap, mais ils sont régulièrement alimentés par Teenage Engineering et le dernier batch de sons a apporté un piano électrique très correct. Aussi, comme avec l’OP-1, les sons des drums de base sont vraiment biens. Et le mixage entre les basses et les kicks est vraiment optimisé rien que par la machine. Il n’y a limite pas besoin de retravailler le mix.

Tous les prérequis sont cochés : parametrages ADSR, vélocité, quantification, ajustement des samples. Manipulations du séquenceur rapides et intuitives : copier-coller, supprimer, mute-solo... Originalité de l’appareil : gyroscope intégré permettant de gérer des lfo et également de l’utiliser comme micro si mis à la verticale. Autre point original : les steps components, qui sont des actions à appliquer aux différents steps (notes programmées dans la séquence) et qui peuvent être cumulées pour créer des randomisations, des répétitions, silences, variations en tout genre. Il y a aussi une piste master permettant de transposer le morceau, une piste audio cassette permettant de reproduire les effets du tape mode de l’OP-1 (exemple: effet disque rayé, accélération, ralentissement...).

Toutefois des petites contraintes : par exemple, pas de fx pour les instruments individuellement. Ce sont plus des pistes auxiliaires sur lesquelles on envoie les instruments. Quasiment pas possible de faire du ternaire, on reste principalement sur du gros 4:4 binaire.Les samples sont courts (6 secondes seulement). 8 pistes instrumentales pour l’appareil en standalone, les autres servant à gérer la lumière, la vidéo, les fx... mais comme séquenceur midi il peut gérer jusqu’à 16 instruments ce qui est vraiment pas mal, par exemple dans ableton. Pas de possibilité d’exporter plusieurs pistes en même temps, il faut enregistrer les pistes une par une dans un daw pour l’export audio, ou sinon l’export du master directement est possible et rend pas mal en usb audio. Audio mono et pas stéréo.

Bon rapport qualité prix par rapport à l’OP-1. Mais moins robuste dans sa fabrication. La vraie force de cet appareil c’est sa taille très petite, permettant une utilisation nomade très poussée. Il permet de séquencer jusqu’à 16 instruments en midi. Combiné avec un iPad doté de l’application AUM, ça fait une configuration portable super efficace. Je pense que c’est l’un des appareils les plus polyvalents et avec l’un des meilleurs rapports qualité prix. Il permet vraiment de s’amuser, en déplacement comme chez soi, stimule la créativité et donne de bonnes bases pour construire des morceaux.