Théorie musicale
Forums thématiques Théorie musicale
Comme tout langage, la musique a sa grammaire, son orthographe et son vocabulaire. Si vous êtes las de ne composer qu'à partir des 3 mêmes accords depuis des lustres, nul doute que ce forum vous ouvrira des horizons créatifs insoupçonnés, quel que soit l'instrument que vous pratiquiez.
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

[Bien débuter] Les notes caractéristiques dans le système modal

 
AuteursMessages

newjazz

offline
newjazz
8658 posts au compteur
Rédacteur

Score contributif : 870

21 Posté le 11/03/2018 à 16:50:23

Citation de Darkmoon

Car si je dois penser pour assembler des trucs selon des principes logiques, cela m’empêche d’être totalement concentré à ressentir ce qui se passe.

 Bien entendu.

Mais ça, c'est quand le savoir n'est pas encore totalement intégré.
Quand il l'est en revanche, le va et vient intérieur entre ressenti et savoir est immédiat et permanent.

Il n'y a pas d'opposition entre travail "à l'oreille" et "à l'écriture" .
Les deux se complètent.

Ce n'est que lorsque l'un d'entre eux est défaillant (une oreille insuffisamment entraînée ou une faible connaissance technique) qu'il devient un handicap à la complémentarité des deux, et qu'on n'est alors plus "totalement concentré à ressentir ce qui se passe".
Dans ce cas-là, chacun d'entre nous se rabat sur ce qui fonctionne le mieux pour lui ("moi je travaille qu'à l'oreille, je pige rien à la théorie" / "moi je ne compose que suivant les règles car si les règles existent depuis 300 ans, c'est qu'il y a une bonne raison")... et dans les deux cas on se prive. icon_wink.gif

 

Accepter qu'on n'sait pas, c'est déjà l'premier pas.

 

MUSICIENS ET PUBLIC, PROTEGEZ VOS OREILLES!

patrick_g75

offline
patrick_g75
4984 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 657

22 Posté le 11/03/2018 à 17:47:18
Avec l'échange initié ici par darkmoon, nous sommes dans un des coeurs du sujet de TOUS ces articles sur l'harmonie, l'écriture ("écriture" dans le sens de conception, élaboration, etc.) : l'importance relative à accorder à l'inné et à l'acquis (si l'on permet cette formulation abrupte).
Je suis pour ma part le cul entre deux chaises : du côté des "instruits" par formation, et sachant tout ce que cette formation a de bénéfique, mais aussi un peu lassé par certaines approches proprement musicologiques, là où seul le poétique est éclairant.
Je trouve ton intervention, newjazz, parfaitement juste dans son fond, et mesurée dans sa forme. Je n'ai rien à y ajouter...
:bravo:
(Sinon que je dis pour ma part : Science et Transe sont les deux mamelles de la bonne musique...
;) )




"Le jugement est un outil à tous sujets, et se mêle partout... "  (Montaigne / Essais I / chap L)

http://patrickg75.blogspot.fr/

 

https://fr.audiofanzine.com/membres/1073574/tracks/

 

Darkmoon

offline
Darkmoon
3352 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 416

23 Posté le 12/03/2018 à 02:32:50
Idem, d’accord avec newjazz. Parce que, de toute façon, même quand on joue à l'oreille (depuis plusieurs années), ça ne veut pas dire qu'on ne connaît pas les structures/aspect logiques. Forcément, nous finissons par les piger (réinventer la roue), mais en leur donnant plus ou moins des noms perso (ou alors, pour certains, tout s'imbrique inconsciemment sans avoir besoin de formaliser en nommant les choses). Combien de fois, en parcourant un forum/article, je me suis dit : « ha, ok, c'est comme ça "qu'ils" nomment cela ».

Les premières années, je « tâtonnais » comme tout le monde! Et même peut-être (assurément) plus que certains qui suivent une instruction classique et/ou les cours d'un prof. Mais ça dépend des personnalités et des aptitudes. Étant autodidacte, j'éprouve un certain plaisir à réinventer la roue (et cela a l'avantage de nous faire passer par des « chemins » non conventionnels, même si cela a parfois le désavantage de nous faire « atteindre Rome » plus tardivement). Au final, peu importe comment nous avons acquis nos connaissances et peu importe que ces dernières soient plus ou moins formalisées/conscientisées, l'important est d'arriver à intégrer afin de pouvoir se laisser aller sans trop penser!

Et je trouve tjrs intéressant de lire les articles comme ceux de ce sujet. Ça me permet justement de relier des trucs que je fais et/ou de parfaire ma culture de musicien. :D:

"Si t'enregistres à Poudlard, avec l'ingé son Dumbledore, les lois physiques tu peux t'en foutre. Mais dans l'monde réel, les lois physiques, les mesures, le dBFS, tout ça existe bel et bien." youtou

[ Dernière édition du message le 12/03/2018 à 02:34:39 ]

aream

offline
aream
249 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 7

24 Posté le 01/06/2018 à 15:35:43
Bonjour,
Je suis un peux hors sujet mais j'ai une question à propos de ce que je lis ici :
http://lediato.free.fr/accordstroissons.htm#accords4s
Dans la partie "RESUME sur les acccords à 3 sons"

Pouvez vous m'expliquer rapidement ?

Citation :
Ainsi par exemple : L'accord de trois notes Do-Mi-Sol appartient au Do M, Sol M, Fa M , Fa min et Mi min, on comprend de suite comment on va pouvoir harmoniser un morceau en exploitant ce principe. L'accord de trois notes Do#-Mi-Sol 5ième diminuée appartient à Ré M, Si m, et Ré m


L'accord Do Mi Sol il appartient de quelle façon au Sol M, Fa M etc ?
Ces Fa M etc c'est des tonalités ?
Des gammes ?

Aidez moi si vous le pouvez svp...
Merci !!

tropdeg'

offline
tropdeg'
855 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 283

25 Posté le 01/06/2018 à 15:48:12
Oui ce sont des tonalités : tu trouves la triade de do majeur au degré I de do majeur, IV de sol majeur, V de fa majeur ou fa mineur, et vi de mi mineur. Et ailleurs, d'ailleurs...

aream

offline
aream
249 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 7

26 Posté le 01/06/2018 à 16:24:47
Citation de tropdeg' :
Oui ce sont des tonalités : tu trouves la triade de do majeur au degré I de do majeur, IV de sol majeur, V de fa majeur ou fa mineur, et vi de mi mineur. Et ailleurs, d'ailleurs...


Merci !

aream

offline
aream
249 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 7

27 Posté le 01/06/2018 à 17:01:16
Mais alors quelles tonalités choisir et comment savoir Citation de tropdeg' :
Oui ce sont des tonalités : tu trouves la triade de do majeur au degré I de do majeur, IV de sol majeur, V de fa majeur ou fa mineur, et vi de mi mineur. Et ailleurs, d'ailleurs...


"on comprend de suite comment on va pouvoir harmoniser un morceau en exploitant ce principe"
Comment ça de suite ...

Est ce que tu pourrais me donner un exemple d'enchainement possibles dans les tableaux en bas de page ? Sur Deux ou trois tonalités ? De mineur à majeur si possible .

[ Dernière édition du message le 01/06/2018 à 18:03:54 ]

Revenir en haut de la page