Comparateur de prix
Petites annonces
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

fp 6400 lab et pro 8001

 
AuteursMessages

marc34.o

offline
marc34.o
1959 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 161

41 Posté le 09/10/2012 à 21:02:22
Citation :
Ce que je souhaite c'est caler mes limiteurs peak non pas à la puissance RMS de l'ampli mais à leur puissance impulsionnelle (donc 1 ou 2 dB de plus?)

Citation :
Quel puissance peak pour le Lab sous 4 Ohms ?

Attention à ne pas faire l'amalgame entre puissance impulsionnelle et puissance peak/crête.

Tous les amplis étant mesurés avec un signal sinus, le signal sinus ayant un facteur de crête de 3 dB, la puissance crête est donc forcément 3dB au dessus.

La réponse à ta question: Si ton Lab est capable de 2300 watts RMS continu, sa puissance crête est de 4600 watts, et 3 dB au dessus de sa puissance impulsionnelle.

Pour rappel, les tensions sont mesurées comme ceci:
https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/1948694.gif

La puissance impulsionnelle peut être mesurée avec un burst
https://img15.hostingpics.net/pics/605288burst.gif

ou avec un signal impulsionnel de ce genre, une période forte suivie de quatre périodes moyennes, ce qui représente mieux un signal musical que le burst:
https://img15.hostingpics.net/pics/182166imp.gif

Si on considère un signal musical avec un facteur de crête de 6dB (ce qui correspond aux titres assez compressés des musiques actuelles), un ampli de 2300 watts attaqué en limite d'écrêtage avec ce signal de FC6dB pourra donc délivrer 4600 watts crêtes, mais seulement 1150 watts RMS.

igoranet

offline
igoranet
13 posts au compteur
Nouvel AFfilié

42 Posté le 10/10/2012 à 01:15:37
Citation :
Attention à ne pas faire l'amalgame entre puissance impulsionnelle et puissance peak/crête.


Tout à fait. Si le Lab est capable de 2300 W RMS , sur un sinus ça fera effectivement 4600 W crete puisque le facteur de crete d'un sinus est 3 dB (doublement de la puissance entre RMS et crete). Et là il n' ya pas besoin de se poser la question c'est mathématique et c'est même la même chose dite differemment.

Mais ma question porte sur la puissance impulsionnnelle du Lab, sous 4 Ohms. Puissance "efficace", donc en fait RMS, mais sur une impulsion courte.
Bref, la puissance RMS qu'il peut délivrer sur une impulsion, un burst, un train de sinus bref, sans pour autant saturer (et pendant combien de millisecondes il le peut ?)

Enfin si quelqu'un a fait des mesures sérieuses sur un 6400 je suis prenneur.

"Douter de tout ou croire en tout sont deux solutions également commodes, qui l'une et l'autre nous dispensent de réfléchir"

igoranet

offline
igoranet
13 posts au compteur
Nouvel AFfilié

43 Posté le 10/10/2012 à 11:38:21
Attention de ne pas faire la confusion en traduisant "peak power":

Il s'agit de la puissance (RMS) admissible en pointe (peak = pointe) souvent pendant une durée très courte, quelques mS voire 20 mS pour un boomer, et non pas la "puissance crete" admissible par le HP ou l'enceinte considérée...

"Puissance crete" ou "valeur crete" à fortiori "crete à crete" c'est un truc à oublier sauf cas particulier, seule la valeur RMS a une signification physique en electricité (la puissance RMS d'un signal perdiodique ou aléatoire a les mêmes effets energétiques (et eventuellement destructeurs) qu'auraient la meme valeur de puissance calculée à partir d'un signal constant). Et c'est valable quelque soit le signal et sa forme.

Pourquoi je dis "sauf cas particulier": Ben à propos d'un ampli. Comme Marc l'a tres justement fait remarquer, un ampli sera aussi limité par les valeurs extremes (crete) du signal qu'il peut "représenter" dans l'absolu en sortie pour copier le signal d'entrée. En pratique pas loin de son Vcc+ et de son Vcc-.
PAr exemple le Lab est spécifié pour une Vcrete = 149V (sans charge). Or son alim fournit du +155 V et du -155 V. Donc marge mise à part c'est cohérent.

MArc a parfaitement raison de souligner que cet ampli sera de toute façon limité sur ce point et que donc avec un signal de fort FC, c'est la valeur crete max isortie ampli qui sera limitante pour l'ampli au niveau de sa puissance RMS maxi.

Cela dit 149V peak c'est encore 2750 W RMS 4Ohms si le peak est obtenu sur un sinus d'au moins une periode (FC=3dB)
Ca fait sensiblement plus de 2300W 4Ohms RMS spec Lab.
Ai je de bonnes raisons d'espérer ça sur quelques millisecondes, le temps que les condos de l'alim se vident ?

"Douter de tout ou croire en tout sont deux solutions également commodes, qui l'une et l'autre nous dispensent de réfléchir"

Nick Zefish

offline
Nick Zefish
10204 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 170

44 Posté le 10/10/2012 à 21:19:55
Honnêtement, je pense que tu t'embêtes pour peu de choses:
- 1 ou 2 dB, ce n'est pas énorme.
- si l'ampli clippe un poil de temps à autres, ce n'est pas très grave non plus
- le temps d'attaque à zéro est assez théorique et la plupart des limiteurs peak ont quand même un très léger temps de réaction (la petite marge de l'ampli servira à ça)

Du coup, c'est une bonne idée de placer le limiteur crête au niveau de la puissance RMS de l'ampli sans trop s'occuper de la marge supplémentaire. Mais surtout, c'est encore une bien meilleure idée de placer un limiteur RMS sur la puissance AES du HP. Chercher à optimiser au quart de poil le seuil crête, qui ne changera à peu près rien sur le plan audible, est assez secondaire alors que tu ne parles pas de limiteur RMS, qui serait plus utile en terme de protection.

igoranet

offline
igoranet
13 posts au compteur
Nouvel AFfilié

45 Posté le 11/10/2012 à 00:10:02

Tout bien considéré c'est le choix le plus raisonnable. Je doute que le Lab Gruppen dispose de tant de marge que ça au dessus du RMS de part sa conception.
Mais j'ai eu un MA1200 sur des petits sub en bridge et il crachait bien plus que les 1300W théoriques, sur les peches seulement.
C'est sans doute aussi ce qui fait que ceux qui en ont essayé trouvent qu'un 8001 ou un 9001 dépote dans le bas par rapport à la puissance RMS qu'ils revendiquent.

Fin de ma question merci pour ces avis.

"Douter de tout ou croire en tout sont deux solutions également commodes, qui l'une et l'autre nous dispensent de réfléchir"

marc34.o

offline
marc34.o
1959 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 161

46 Posté le 11/10/2012 à 00:44:33
Citation :
C'est sans doute aussi ce qui fait que ceux qui en ont essayé trouvent qu'un 8001 ou un 9001 dépote dans le bas par rapport à la puissance RMS qu'ils revendiquent.

Ce phénomène n’est pas spécialement lié à la puissance impulsionnelle, mais tient surtout de la capacité de l'ampli à délivrer un fort courant sur une charge complexe qu'est une enceinte, charge qui peut donc être résistive, inductive, capacitive. Et la aucune fiche technique n'indique comment un ampli va se comporter dans la réalité. La seule solution est de le tester/comparer sur sa vraie charge, autrement dit l'enceinte. Toutes les enceintes sont différentes, les courbes d'impédance varient d'une à l'autre, tout comme la phase de cette impédance qui fait que l'ampli peut être mis à mal par une variation de phase excessive à faible impédance. L'ampli peut très bien fonctionner sur un caisson et être mou sur un autre, cas classique de certains amplis réputés pour bien marcher sur du BR, mais mal sur du Horn dont l'impédance est plus complexe que celle du BR.

Nick Zefish

offline
Nick Zefish
10204 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 170

47 Posté le 11/10/2012 à 19:29:25
Hors sujet :
A noter aussi que les Macrotech étaient fournis avec une tonne de mesures dans tous les sens, dont les puissances max éventuellement atteignables sur de courtes périodes. A la même époque, nombres d'appareils audio étaient fournis avec les schémas électroniques (super utile pour faire du dépannage ou customiser la bestiole). Aujourd'hui, t'as des appareils qui sont des boîtes noires, avec des presets lockés, et il faut acheter l'ampli chez le même constructeur que les enceintes pour profiter des optimisations et des protections. Ça a des avantages, ça a des inconvénients, mais dans tous les cas, on a changé d'époque.

ben 13

offline
ben 13
32 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 11

48 Posté le 15/01/2013 à 22:30:30
Salut à tous

J'ai entendu à plusieurs reprises un fp6400 sur 4 scoop en pd1850 et d'autres enceintes (larry dubz :bravo: , sb218...)

Le son est clean :aime: , limpide, dynamique et ne manque pas d'infra.
Lors d'un test, (2 canaux/4ohm) il a clairement surpassé un proline 3000 et un 8001 IMO
Après je n'ai jamais pu faire de comparaison directe avec un 9001 ou un 5000vz que nous n'avions pas sous la main.

Concernant le son sec, a mon avis, c'est plutôt les vieux toriques qui sont ''mou''
Comme dit précédemment, cela peut aussi imo faire ressortir le coté crade d'un mix.
Lorsqu'on c'est habitué à ce son ''mou'' et rond et qu'on a réglé son système en fonction, passer sur du 6400 peut surprendre. On redécouvre un dynamisme oubliée. Cela peu aussi demander certains réglages pour calmer des fréquences devenu trop percutantes. je pense au subs pavillonés en particulier.

Lors d'un essai, un horn en 18" type 1850 horn de speakerplan me paraissait optimal filtré de 30 à 120hz sur un 8001 et une fois passé sur du 6400, je le filtrait de 30 à 80 car le 80-120 était trop "violent"
il aurait était peut être plus judicieux d'égaliser ces fréquences. En tout cas ce test montre bien que les amplis on des sons bien différents et reconnaissables

J'espère que mon avis vous aidera :)

Ben

tome40

offline
tome40
45 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 34

49 Posté le 22/01/2017 à 13:40:08
j' ai un lab grup 6400
avec une comparaison sur CA12,3600ma ,vz 5002
je prefere le ca pour le punch le lab pour sa finesse quasi hifi le 3600ma legerement au dessous du lab et le 5002 vraiment pour du gros sub pas adapte sur top

Technotism

offline
Technotism
63 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 352

50 Posté le 10/07/2017 à 19:48:32
salut

est ce quelqu'un peu me confirmer le facteur de crête des fp6400 quand il sont bridgé svp ?

dans le manuel je lis :

Le mode mono bridgé associe la puissance des deux canaux dans un seul haut-parleur. On obtient ainsi une tension deux fois plus importante, une puissance de crête quatre fois supérieure et la puissance totale d’un seul canal presque trois fois supérieure.

ca veut dire que les crêtes sont de 23200w (5800Wx4) en Configuration mono bridgée 4 ohms ?

merci


Revenir en haut de la page