AutoProduction & Business
Forums thématiques AutoProduction & Business
La musique a beau être un art, elle n'en demeure pas moins liée aux réalités très matérielles de l'industrie du disque : de la problématique des droits d'auteurs aux divers moyens de s'autoproduire ou de promouvoir ses œuvres, ce forum a été créé pour permettre aux musiciens d'évoluer le plus sereinement possible dans la jungle économique et juridique qui entoure l'activité musicale.
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Bandcamp, une anarque? pour l'artiste oui, par pour le consommateur

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

clipper le dauphin

membre non connecté
clipper le dauphin
2721 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 687

31 Posté le 03/08/2019 à 19:03:26Lien direct vers ce postSignaler un abus
je trouve que limiter le nombre d'écoutes sur bandcamp c'est juste une fausse bonne idée, ça n'incitera pas plus l'auditeur à acheter , ça l'incitera juste à ne plus l'écouter et à passer à autre chose.

je pense qu'aujourd'hui, pour vendre de la musique en ligne, il y a interet à proposer en plus un objet physique ( k7, clé usb en coffret, 33t , tshirt, que sais je encore ).
mes derniers achats sur bandcamp étaient vraiment des gestes de soutient envers des potes ,et à la limite, la musique en elle même était presque secondaire.




Yokosho

membre non connecté
Yokosho
2828 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 1 022

32 Posté le 03/08/2019 à 20:03:57Lien direct vers ce postSignaler un abus
Je suis plutôt d'accord avec clipper. ça me fait penser à un pote dont la copine (dont c'est le métier...) a créé un vrai boitier (pas juste un artwork) qui tire parti de l'aspect miroir du CD. Pour ceux qui veulent encore du physique j'aurais tendance à privilégier ce genre de démarche si un jour je devais sortir un projet.

 

The only way to do it is to do it. (Merce Cunningham)

Jimbass

membre connecté
Jimbass
10738 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 1 355

33 Posté le 03/08/2019 à 23:50:54Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de clipper le dauphin :
je trouve que limiter le nombre d'écoutes sur bandcamp c'est juste une fausse bonne idée, ça n'incitera pas plus l'auditeur à acheter , ça l'incitera juste à ne plus l'écouter et à passer à autre chose.


+1
Tout comme les écoutes limitées à 30 secondes, ca va juste inhiber l'acte d'achat.

Madryal

membre non connecté
Madryal
112 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 2

34 Posté le 05/08/2019 à 01:07:23Lien direct vers ce postSignaler un abus
Cela ne dois pas poser tant de problème que ça sur Itune...
En tout cas, je dois avoir acheté une centaine d'album sur Itune. Les 30 secondes disponibles par morceaux me suffisent largement pour me faire une idée. Évidemmment cela laisse une part de risque, mais franchement je sais si les morceaux vont me plaire ou pas en 30s. Des fois j'ai des surprises, des fois c'est pourri mais c'est rare.
C'est le jeu. Il m'arrive même d'acheter des albums sans écouter, si je connais bien le groupe. Il est certain qu'il existe d'autres façons moins chers, et que entre Itune, les producteurs, la maison de disque, (voir camembert déjà partagé sur ce forum), l'artiste ne touche q'une petite part. Mais au moins ça fait vivre tout ce petit monde, y compris l'artiste.
Vous savez très bien que pour les indépendants, sans moyens, c'est dur, ce sont eux qui ont besoin de vendre, c'est aux consommateurs de comprendre cela, et ce sont ces mêmes indépendants qui utilisent ces plateformes pour se faire connaître, pour essayer de collecter quelques fonds pour se lancer.
Bizzarement il y a une contradiction, je m'explique:
La mode actuelle étant la dématérialisation, ce qui est drôle c'est que cette dématérialisation ne paye pas et que semble-t-il, les artistes du coup proposent le support physique en CD pour pouvoir vendre.
Sauf que du coup l'artiste indépendant doit investir pour le pressage!
Donc comprenez que si on suit la tendance que vous semblez défendre, il faudrait que la musique soit pratiquement gratuite, que l'artiste indépendant, donc sans moyens equivalent à un label ou une maison de disque, en plus d'avoir, composé, joué, enregistré, mixé, travaillé sur l'artwork, trouvé une plateforme pour diffuser sa musique, doit investir son argent pour proposer en plus un support physique, qui risque de lui rester sur les bras!!! Dans ce contexte, difficile de faire emmerger des artistes talentueux sans moyens. (Je ne me compte pas dedans).
Ben moi j'ai choisi de commencer en limitant les risques, en commençant par proposer une version digitale, si les ventes sont au rendez-vous, dans ce cas, je pourrai faire un support physique. Cela devrait fonctionner de cette manière, incitant l'aide plutôt que le simple intérêt du consommateur. Je sais que le client est roi, mais s'il veut continuer à écouter de la bonne musique, il faut qu'il participe.
Je finirait là dessus sur ce sujet: c'est dans ce sens que je trouvais que le systeme de la plateforme bandcamp n'incitait pas le consommateur à acheter, tout en profitant malgré tout de l'accès à la musique. Mais nuancé finalement par le nombre de lecture limité à 3 fois. Pour le prix a fixer, c'est un choix compliqué, donc je verrai bien. Mais à ce stade, pas une seule vente...
Nota: je n'ai pas du tout pris la mouche, c'est normal d'avoir des avis différents non?
Merci pour vos echanges en tout cas.

http://madryal.bandcamp.com

Yokosho

membre non connecté
Yokosho
2828 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 1 022

35 Posté le 05/08/2019 à 11:33:52Lien direct vers ce postSignaler un abus
Oui Madryal c'est pour ça que je t'en remerciais, c'est rare sur les forums.

Très honnêtement, ton cas tout comme celui des musiques électroniques exclusivement conçues en studio (quand elles sont non-adaptées au live) est clairement le chaînon le plus vulnérable des pratiques de créations musicales (je te compte dedans parce que si j'ai bien compris ce qui est indiqué sur ton bandcamp, tu ne joues plus en groupe mais produis tout ça seul, bien que ta musique me semble en elle-même tout à fait adaptable en live). Et je n'y vois aucune solution si ce n'est d'admettre pour toi-même que cette pratique t'épanouit déjà suffisamment pour elle-même et que la rétribution de sa diffusion n'est qu'un bonus non nécessaire (parce que si il devient vraiment nécessaire, on a bien vu que c'était moins fiable que la roulette russe)

Je citais l'exemple de Colleen pour ça. C'est à mon avis un exemple vertueux de ces artistes qui misent sur le fait que la seule chose qui puisse réellement s'échapper de la dématérialisation aujourd'hui c'est la présence de l'artiste et sa rencontre avec un public. La production d'un album pour eux, en fait c'est surtout la production d'un live à tourner. Le support dématérialisé (quand il existe, ce qui n'est pas toujours le cas comme Reignwolf dont je parle ci-dessous c'est juste un bonus offert à la fanbase constituée en live.

Hors sujet :
Reignwolf aux états unis, le mec a sorti 2/3 singles qui trainent, ça fait des années qu'il annonce qui sortira peut-être un album qui ne vient jamais en fait, et au final il explique souvent que de toute manière il tourne plus ou moins tout le temps donc si tu veux l'entendre ya le live et les quelques capta live pour se le remémorer

 

The only way to do it is to do it. (Merce Cunningham)

[ Dernière édition du message le 05/08/2019 à 11:35:36 ]

Madryal

membre non connecté
Madryal
112 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 2

36 Posté le 05/08/2019 à 19:52:44Lien direct vers ce postSignaler un abus
Totalement en phase:bravo:
En fait je n'ai pas vraiment voulu cette situation, je fait un petit récap pour ceux que ça intéresse évidemment.
A la base, Madryal créé en 1998 par le batteur de l'époque et moi-même était bien évidemment voué au live. Nous avions un guitariste rythmique et un bassiste.
Nous avions sorti une demo 4 titres, puis après avoir vécu ensemble dans la même maison, nous répétions souvent, nous avions composé ces 10 morceaux, qui figurent sur l'album.
Malheureusement, les circonstances ont fait que les motivations de chacun n'ont pas été au rendez-vous. Etant impatient de faire de la scène, du live, du studio, j'ai fini par prendre une decision radicale, stopper le groupe et partir vers de nouveaux horizons.
Rapidement j'ai retrouvé des groupes, en reprenant mon instrument de predilection la batterie. J'ai alterné les groupes de brutal death et de Black metal comme Azziard, qui tourne bien en ce moment, ils ont même fait le Hellfest.
Avec ces groupes, j'ai fait pas mal de live. Mais au niveau compo, ayant composé pour Madryal, je ne m'y retrouvai pas. Je cherchai une ambiance bien spécifique.
Comme je me lançait aussi dans la prise de sons, le mixage, la Mao, je commençais à être équipé, avec un home studio.
J'ai fini par quitter les groupes pour m'enfermer dans mon studio, afin de continuer Madryal seul. J'ai composé 6 morceaux, dans lesquels j'ai mis tout ce qui me semblait être ce que je cherchais. Mais pareil la vie a fait que je ne l'ai jamais sorti.
Puis j'ai commencé un nouveau projet " NO2" avec mon beauf au chant. J'y fait tous les instruments. D'ailleurs on peut visionner une vidéo sur youtube. Nous avons sorti 2 CD en physique, avec un pressage très limité. Pareil pas de live, comme nous sommes que 2. Difficile de trouver des bons musiciens dans ma région, sensibles à ce style. Faut dire je suis aussi difficile. Je n'aime pas trop les mecs qui se pointent en disant, moi je ne prend pas la tête.... Je n'aime pas chercher mes réglages etc...
Bref encore une fois pas de chance, mon beauf choppe une saloperie de cancer, aujourd'hui terminé mais nous avons perdu 3ans...
Puis en attendant, poussé par un mec qui m'a contacté et qui avait écouté la vieille demo de 99, j'ai tout réenregistré, mixé etc.. 1an et demi de boulot. Pas a plein temps bien sûr, je bosse à côté.
Donc impossible de reformer le groupe, certains ont arrété. J'ai quand même l'intention de sortir le 2eme album bientôt, celui avec les 6 morceaux. Idem sur Bandcamp.
Pour No2, nous avons peut être un guitariste, donc peut être du live en perspective.
Voilà le topo.

http://madryal.bandcamp.com

harmonius100

membre non connecté
harmonius100
85 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 21

37 Posté le 10/09/2019 à 15:52:21Lien direct vers ce postSignaler un abus
Oui et n'oubliez pas que si vous ne publiez qu'un single, vous n'apparaissez pas dans les listes, du coup, personne ne peut vous trouver.

JepMetalway

membre non connecté
JepMetalway
1389 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 450

38 Posté le 06/10/2019 à 14:43:09Lien direct vers ce postSignaler un abus
Si ça peut te rassurer, j'ai mis près de deux ans pour pouvoir vendre mon premier album ! C'est comme ça quand on commence, on n'est pas connu, rien d'anormal à cette situation à mon avis !
Des évolutions depuis ?

 "Je n'aime pas les spécialistes. Pour moi, se spécialiser, c'est rétrécir d'autant son univers."

Claude Debussy

 

TLH - Thus Live Humans : Bandcamp Facebook

Nouvel album "Dual Duality" disponible

Billybilly

membre non connecté
Billybilly
106 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 168

39 Posté le 06/10/2019 à 16:03:39Lien direct vers ce postSignaler un abus
Pour rebondir concernant l'offre quasi illimitée de bandcamp et le support physique, il faut savoir que désormais pas mal d'artistes se servent de la plate forme comme d'un soundcloud, c'est-à-dire en tant que vitrine plutôt qu'en magasin en ligne. Ça entraîne le fait que n'importe qui peut mettre en ligne sur bandcamp la répète de son groupe enregistrée au zoom H2 dans son garage (et vendue à 3€).

Du coup, pour arriver à se démarquer dans ce gros flot, un objet physique est vraiment pas mal, ça montre déjà que tu es impliqué dans ton projet et que c'est pas juste un truc mis à la va vite sur un coup de tête. Et ça peut très bien être un poster avec juste la musique en numérique. Le fait d'être rattaché à un label ou un collectif aidé énormément aussi. Je pense qu'en musique indé, le rôle du label est assez particulier, en général, il ne va pas avancer un seul centime pour la production, les sorties physiques sont parfois à la charge du musicien mais par contre tu profites de l'aura du label auprès d'un certain nombre de passionnés et là ça peut clairement donner un gros coup de pouce.

Et pour revenir à la problématique de l'écoute illimitée de bandcamp, c'est à mon avis clairement pas ça qui fait perdre de l'argent au musicien/producteur. Ça m'arrive d'acheter des albums sur bandcamp après les avoir écouté une dizaine de fois, soit parce que mes finances me permettaient pas sur le moment de l'acheter soit parce que la musique m'intriguait et que j'avais besoin de temps pour l'apprécier dans sa pleine mesure.

Vraiment, je crois qu'il faut être naïf pour croire que l'auditeur qui a écouté deux fois ta piste va acheter ton album parce que tu l'empêches de l'écouter une troisième fois. Comme dit plus haut, il va juste passer à autre chose. Personnellement c'est la manière que j'ai de réagir puisque j'ai l'impression d'être infantilisé en tant que consommateur/auditeur. Et au passage, si vraiment je veux continuer à écouter malgré la limite atteinte, je me mets en navigation privée et je continue.

Dominique Le Bars

membre non connecté
Dominique Le Bars
1786 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 523

40 Posté le 30/10/2019 à 16:10:48Lien direct vers ce postSignaler un abus
intéressant tout ce qui dit ici..

Citation de -KooL- :
Pour ma part, avec Bandcamp, il m'a fallu au moins 8 mois pour commencer a vendre et a partir que tu commences a vendre, tu te retrouves dans la liste des acheteurs qui est pratique car certains acheteurs prennent souvent des sons que l'on aime bien et d'autres acheteurs vont voir la liste, ça fait découvrir d'autres artistes grâce a ça (effet boule de neige)

Pouvez vous m'en dire plus sur ce fonctionnement ? J' étais pas au courant...

Revenir en haut de la page