Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Mackie MC-40BT
Photos
1/18

Test du casque MC-40BT de Mackie

Autre casque (gaming, sans fil, micro casque...) de la marque Mackie

Écrire un avis ou Demander un avis
test
12 réactions
Croc-Bleu
8/10
Partager cet article

Fermés, ouverts, haut, milieu et bas de gamme... Tout ou presque existait dans la gamme de casque MC, chez Mackie. Voilà donc une extension inespérée : le casque Bluetooth, avec lequel le fournisseur américain affirme réussir le mariage du son "studio" avec la flexibilité du sans-fil.

Test du casque MC-40BT de Mackie : Croc-Bleu

Pour commen­cer ce test, il faut préci­ser que pour la première fois les mesures de réponse en fréquence et de THD sont réali­sées par nos soins. En effet, Audio­fan­zine a récem­ment fait l’ac­qui­si­tion d’un micro­phone EARS de MiniDSP, qui nous servira doré­na­vant à tester les casques. Il est impor­tant, dans un souci de cohé­rence, de préci­ser que la mesure de casque, en géné­ral, est une pratique dans laquelle il n’existe de pas de norme abso­lue : ainsi vous pouvez remarquer, d’un site à l’autre, qu’un même casque donnera des mesures parfois sensi­ble­ment diffé­rentes, selon le maté­riel de test utilisé, ou encore les courbes de correc­tions appliquées. Pour cette raison, les mesures de casque aujour­d’hui dispo­nibles sur Inter­net ne peuvent être consi­dé­rées comme étant juste dans l’ab­solu : ce qui importe dans leur lecture c’est plutôt de compa­rer les mesures de diffé­rents casques réali­sées par un même testeur dans des condi­tions simi­laires.

minidsp-ears-micro-de-mesure-omnidirectionnel-stereo-180-a-faible-bruitAlors quid des tests réali­sés jusqu’à présent ? En effet, c’est la conclu­sion logique de cette intro­duc­tion : les tests qui vont être désor­mais réali­sés par AF vont former une nouvelle « base de données » qui ne pourra pas tota­le­ment être compa­rée avec les tests que l’on peut déjà trou­ver dans nos pages.

Cela étant dit, il faut raison garder : même si des tests diffé­rents donne­ront des résul­tats diffé­rents, ces diffé­rences ne seront pas aber­rantes. Dans sa forme d’en­semble, une courbe de réponse en fréquence, pour peu que la méthode de test soit rela­ti­ve­ment fiable, donnera une idée correcte de ce que l’on peut attendre du casque.

Main­te­nant qu’on a donné cette préci­sion impor­tante, passons au débal­lage du casque.

Débal­lage

Notre première impres­sion, en sortant le MC-40BT de son embal­lage, est celle de soli­dité. Le casque, certes tout en plas­tique, nous a paru robuste et la présence d’un étui de range­ment confirme que l’en­tre­prise améri­caine a vrai­ment tenté d’orien­ter ce nouveau modèle sur les usages « nomades », selon l’ex­pres­sion marke­ting.

  • MackieMc40-BT intérieur2
  • MackieMc40-BT boîte2

 

 

Le casque n’est pas tota­le­ment pliable et, pour cette raison, prend quand même une certaine place (ou une place certaine), ce qui nous a paru partiel­le­ment contre­dire l’usage prévu par le construc­teur. Toute­fois, à 270 g, le MC-40BT a un poids modeste, et l’étui n’étant pas beau­coup plus lourd, il saura se faire oublier dans un sac à dos.

MackieMc40-BT contrôlesSur le casque, on trouve un port mini-jack TRRS, pour le raccor­de­ment du câble (profil droit, 1,50m de long) et une fiche USB-C pour la mise en charge du module Blue­tooth, ainsi que les contrôles habi­tuels (lecture/pause, volume) que l’on peut s’at­tendre à trou­ver sur un casque de ce type.

MackieMc40-BT oreilletteDe façon égale­ment logique, pour un usage en exté­rieur, le casque est fermé, de type circum-auri­cu­laire, et son niveau d’iso­la­tion nous a paru excellent. Cela ne va pas sans une pres­sion de serrage un peu forte, qui nuit légè­re­ment au confort du casque. Critique qui doit être prise avec un peu de distance car, on le sait, le confort d’un casque est très rela­tif à chaque utili­sa­teur, sa taille et forme de tête jouant sur le résul­tat.

Malgré cette impres­sion de serrage un peu fort, nous avons trouvé le casque plutôt confor­table sur la longueur : pas trop lourd, un peu chaud certes, mais assez stable en marchant et en courant (des points que nous testons rare­ment, mais qui corres­pondent exac­te­ment à ce que met en avant le fabri­cant).

Le MC-40BT béné­fi­cie aussi de la présence de nombreuses pièces main­te­nues entre elles par des vis, ce qui laisse à penser que le casque permet­tra plus faci­le­ment les répa­ra­tions ou les modi­fi­ca­tions, qu’elles soient faites par leur proprié­taire ou par un tech­ni­cien. C’est toujours un point posi­tif, et nous aimons le mettre en avant dans ces articles.

MackieMc40-BT vis

Atten­tion, l’im­pé­dance n’est pas commu­niquée par le construc­teur. Toute­fois, à en juger par les autres casques de la gamme, elle ne doit pas dépas­ser 40 ohms. Nos tests ne révèle d’ailleurs pas de diffé­rence criante entre une écoute sur ampli casque et sur télé­phone portable.

Passons main­te­nant au bench­mark !

Bench­mark

Voici donc le nouveau proto­cole de mesures objec­tives, réali­sées par nos soin afin de complé­ter l’écoute subjec­tive. Avec l’aide précieuse de notre testeur EARS de MiniDSP, nous avons le plai­sir de pouvoir vous four­nir des courbes de réponse en fréquence et distor­sion harmo­nique totale (THD), réali­sées dans notre atelier.

Comme d’ha­bi­tude avec les casques sans fil que nous rece­vons, les tests et les écoutes sont réali­sés en filaires et non pas en Blue­tooth. Toute­fois, nous avons testé le bon fonc­tion­ne­ment de la connexion BT, avec succès, et cela sans surprise.

Courbe de réponse (expri­mée en dB SPL – avec moyenne RMS en bleu – et en dBu)

  • Mackie test 2
  • Mackie test dBu 2

 

On remarque que nous avons affaire à un casque avec trois plages d’ac­cen­tua­tion : de 10 khz à 18 kHz (pic à 15 kHz), de 700 Hz à 1,5 kHz (pic à 1 kHz) et de 130 Hz à 300 Hz (pic à 200 Hz). On s’at­tend donc à des aigus assez brillants, peut-être un peu sifflants, des voix bien présentes (bien que le creux à 6 kHz devrait atté­nuer certaines harmo­niques, et jouer sur le timbre des instru­ments aigus, on est ici dans des fréquences très sensibles de l’oreille) et des basses pas trop pronon­cées, au profit des bas médiums. Ce dernier point est assez rare sur les casques testés ces dernières années : souvent lorsque le bas y est accen­tué, on trouve une bosse commençant géné­ra­le­ment à 60 Hz et attei­gnant son maxi­mum à 100 Hz (et non 200 Hz comme c’est le cas ici). A voir à l’écoute, mais cela pour­rait donner des graves assez « nets », car pas trop surac­cen­tués, au risque d’un médium dont les détails seraient noyés par une présence trop impor­tante du bas-médium (c’est une zone sensible qui peut créer des flous au mix).

Distor­sion harmo­nique totale (THD)

Mackie test distorsion

En dessous de 1% à partir de 60 Hz, sous 0,5 % après 400 Hz et entre 0,2 et 0,1 % à partir de 1 kHz. C’est plutôt très bien, typique de ce que l’on rencontre géné­ra­le­ment dans les casques de cette gamme de prix.

Et main­te­nant passons aux écoutes !

Ecoutes

Richard Hawley – Don’t Get Hung Up In Your Soul (sur True­lo­ve’s Gutter)

Une ballade acous­tique, avec beau­coup de réverbe et une diffé­rence de dyna­mique impor­tante entre la voix et la guitare. La première chose qui nous frappe, c’est le haut du spectre : sur la guitare et la voix, on est dans un rendu assez aigu, précis avec beau­coup d’ar­ti­cu­la­tion mais pas néces­sai­re­ment beau­coup de « coffre ». Pour autant, pas de sifflantes fati­­gantes et le pano­ra­mique de la réverbe s’en trouve vrai­ment bien mis en valeur. On le remarque parti­cu­liè­re­ment sur la scie musi­cale, avec sa réverbe longue, qui donne beau­coup d’es­pace à l’ins­tru­ment. Autre point agréable, la contre­­basse n’est pas trop « gonflée » arti­fi­ciel­le­ment par des grosses basses, ce qui lui permet de gagner en préci­­sion et de ne pas noyer le grave de la guitare. 

Sun Kil Moon – Butch Lulla­bye (sur Common As Light And Love…)

Sur l’in­tro, on doit entendre à la fois les notes graves, les harmo­niques médiums ajou­tées par la distor­sion, l’at­taque légè­re­ment piquée des notes, tout en sépa­rant bien la grosse caisse qui sonne assez sèche et médium. Ici, on a beau­­coup d’har­­mo­­niques, avec un grave en retrait. Résul­tat, le casque ne réus­sit pas vrai­ment à rendre l’ex­trême grave de certains passage, mais il fonc­tionne très bien pour ce qui est de rendre l’at­taque de la basse, indé­pen­dam­ment de l’at­taque de la grosse caisse. Le drive, joué à la croche par le batteur, très en retrait dans le mix, est bien percep­tible rela­ti­ve­ment au reste de la batte­rie : encore une fois, c’est un casque précis dans les arti­cu­la­tions et les détails (merci la bosse au dessus de 10 kHz). La voix est assez douce, sans trop de sifflantes. Pour l’ins­tant dans cet écoute, les bas-médiums ne semblent pas trop « noyer » l’en­semble. Atten­dons des morceaux plus four­nis en instru­men­ta­tion.

MackieMc40-BT logoMassive Attack – Tear­drop (sur Mezza­nine)

Un titre avec beau­coup d’ex­trême grave, mais qui ne doit jamais masquer les nombreux détails dans le haut médium et l’aigu. Même consta­ta­tion que précé­dem­ment : l’in­fra-grave n’est pas présent, mais pour ce qui est du reste, on est plutôt impres­sionné : voix sans sifflante désa­gréable (un risque avec ce morceau), largeur pano­ra­mique, très bonnes attaques de la grosse caisse. On manque un peu d’in­fos dans le bas, c’est vrai, mais ce casque se révèle excellent pour une écoute agréable de morceaux dont le mix peut être très touffu. Et en parlant de touf­fu…

Char­lie Mingus – Solo Dancer (sur The Black Saint And The Sinner Lady)

Voilà un morceau avec beau­coup de souf­flants jouant dans des tessi­tures simi­laires : c’est très touffu et le but est d’es­sayer de discer­ner les timbres. Le casque se sort plutôt bien de l’en­­che­­vê­­tre­­ment de cuivres. En revanche, dans le grave, on y est moins :  le mix complexe de la contre­­basse, du trom­­bone contre­­basse et du saxo­­phone bary­­ton est assez brouillon (le bas médium gonflés n’aident vrai­ment pas ici, tout se trouve un peu « flouté »), et surtout on perd la diffé­rence entre la grosse caisse et la contre­basse. Les cymbales ont aussi tendance à « manger » certains autres instru­ments, en parti­cu­lier le piano. Le petit moment solo du saxo­phone est bien rendu dans sa dyna­mique, et sa réverbe est bien suivie.

Edgar Varèse – Ioni­sa­tion (New York Phil­har­mo­nic, dir. Pierre Boulez)

Ici on cherche à juger de l’image stéréo et du suivi de la réver­bé­ra­tion natu­relle de la salle, qui joue sur l’im­pres­sion d’es­pace. L’écoute se fait entre 0:30 et 1:15 mins. Dans l’en­semble, le timbre des instru­ments est bien rendu, ainsi que l’acous­tique de la salle. À ce propos, on remarque encore une fois une belle image stéréo, très large, avec un beau rendu de la réver­­bé­­ra­­tion de la salle, mise en avant par les aigus accen­­tués. Les percus­sions médiums (gong, cloche, fouet, sirène) sont plutôt bien rendues, mais souffrent un peu de l’ac­cen­tua­tion vers 200 Hz qui a tendances à les « gros­sir » du bas, de façon indue.

Conclu­sion

Après écoute, il nous a semblé que le MC-40BT est un plutôt bon casque dans sa gamme de prix (autour de 149 €, prix variable selon les vendeurs), avec une bonne isola­­tion et un design (légè­reté, câble court, possi­bi­lité d’uti­li­ser la Blue­Tooth) qui le prédis­pose vrai­ment bien à l’écoute nomade.

MackieMc40-BT casqueDans cette optique-là, il nous a semblé qu’il offrait un rendu sonore assez fin, sans pour autant tomber dans l’ana­ly­tique, ce qui est tant mieux lorsque qu’on souhaite l’uti­li­ser pour des écoutes de loisir. Le fait de ne pas tout avoir axé sur le grave surgon­flé (comme trop de casques qui visent le grand public) est un point inté­res­sant pour Mackie, et il est assez remarquable de voir un construc­teur rester dans une optique assez proche du moni­to­ring, même pour un casque « nomade ». Assez pour en faire aussi un casque valable pour le studio ? Il nous semble qu’à ce niveau, et en prenant en compte les préfé­rences de chacun, cette bosse du bas-médium consti­tue malgré tout une limi­ta­tion : pour du mix, par exemple, elle risque­rait d’of­frir une image sonore un peu floue. Une remarque pour conclure : si le Blue­tooth n’est pas une néces­sité abso­lue pour vous, la plupart des autres casques de la gamme MC sont acces­sibles à des prix égaux ou infé­rieurs à celui du MC-40BT, et sont presque tous fermés, avec des impé­dances basses, ce qui peut en faire autant d’op­tions pour l’écoute de loisir (une série de tests compa­ra­tifs pour­rait être inté­res­sante à ce sujet).

8/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Robuste
  • Aigus précis
  • THD basse
  • Léger
  • Câble de charge fourni
  • Sac de transport aussi
Points faibles
  • Un peu serré
  • Bas médium un peu surgonflé
  • Un peu cher si ce n'est pas l'usage BlueTooth qui vous importe

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.