M-Audio Keystation Pro 88
+
M-Audio Keystation Pro 88
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test Du marteau au prix des clous

Test du Keystation Pro 88 de M-Audio

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Sorti depuis quelques temps déjà, le Keystation pro 88 est ce qu'on peut appeler un best seller controversé : si certains voient en lui un excellent 88 touches à marteaux, d'autres ont été très critiques à l'égard de son toucher. Vu qu'à ce prix, ce genre de produit ne court pas les rues, AudioFanzine se devait de jeter un coup d'oeil rétrospectif à la bête pour vous faire part de ses impressions.



M-audio Keystation Pro 88

On ne présente plus M-Audio tant sa gamme de produits au rapport qualité/prix relativement attractif s'est installée confortablement dans le monde du home-studio. Fort du rachat de la marque Evolution, le constructeur dispose d'ailleurs d'une offre relativement vaste en matière de claviers de contrôle (Oxygen, Ozone, eKeys, MK, Keystation et depuis peu, Axiom et Oxygen 2). Reste que si la branche Audio hardware d'Avid est passé maître dans l'art du petit 25 touches de voyage, elle a encore beaucoup de choses à prouver sur le marché plus pro des 88 touches à toucher lourd.

Avec le piano de scène ProKeys 88, le Keystation pro 88 est d'ailleurs le seul clavier du constructeur à proposer un toucher lesté par des marteaux. Combiner le feeling 'piano' en vis-à-vis d'un grand nombre de contrôleurs MIDI utiles pour piloter divers périphériques MIDI ou logiciels : tel est le pari tenté par les concepteurs de M-Audio avec ce produit. Reste à savoir s'ils l'ont réussi...

Le poids des marteaux

Le colis est immense et pèse son poids. En effet, la bête pèse pas moins de 21 Kg ! Si ce détail inspire le respect, on imagine dès lors qu'il ne sera pas tous les jours facile de la transporter pour aller répéter. Côté package, rien de très surprenant puisque le Keystation Pro, comme la quasi-totalité des produits M-Audio, est livré avec un CD de drivers, son câble USB, diverses applications et une version d'Ableton Live Lite 4.
M-audio Keystation Pro 88 : 21 kg sur la balance !

 

Une fois débalé, au premier coup d'oeil, on note un clavier de 88 touches d'assez bonne facture, une section de molettes pitch/modulation avec des boutons de transport, un très large écran de contrôle, un panneau de configuration de la machine, un pad numérique ainsi qu'une grosse partie de contrôleurs en tous genres comprennant 9 Faders de 60m, 24 potars rotatifs et 17 pads (non sensibles à la vélocité).

Au niveau de la connectique du panneau arrière, on trouve une prise USB, une embase MIDI In et sa jumelle en MIDI Out, une entrée pour pédale de volume, deux entrées pour pédale de sustain, une entrée d'alimentation en 9 V et un switch on/off. Bref, notre ami à 88 touches fait dans le complet et d'un point de vue esthétique, il est dans la lignée du matériel M-Audio : sobre, en différents dégradés de gris.

Connectique complète à l'arrière du Keystation Pro 88

Toujours en aperçu, le toucher est convaincant : les faders sont plaisants, les potards sont suffisament espacés pour que des doigts de taille moyenne puissent les manipuler sans problèmes, et les mini-pads sont vraiment très agréables. Même si la finition n'est pas absolument parfaite, ce Keystation pro 88 a enfin l'air robuste, et son poids relativement important est un gage de stabilité.

Bref, pour un clavier maître disposant d'autant de contrôles, et à ce prix, le premier contact se passe plutôt bien. Il est temps de brancher la bête...

Mise sous tension

M-audio Keystation 88 Pro

Comme pour tout bon home-studiste qui se respecte, l'installation passe par un petit cérémonial consistant à choisir l'emplacement parfait pour que tout reste accessible, dans l'axe des enceintes, etc... Sauf que le câble USB fournit par M-Audio ne mesure que 1,5 m (C'est à ce moment précis qu'on s'en veut de ne pas avoir câblé les prises USB en façade de sa tour). Ainsi, la disposition se fait surtout en fonction de la distance de câblage possible. Les plus aguerris pourront cependant choisir un adaptateur 9 V (non fourni) et utiliser un câble MIDI standard.

M-audio Keystation 88 Pro

Une fois câblé, et puisque nous sommes des habitués des installations sous windows xp (pas testé sous mac os), on met le CD de drivers M-Audio pour installer les pilotes. On va dans le menu "Drivers installer" et une jolie fenêtre nous indique qu'aucun driver n'est nécessaire... Merci à M-Audio pour ce petit clin d'oeil.

En effet, le Keystation est automatiquement reconnu comme "matériel audio USB" dès qu'on le met sous tension. Pour Mac OS 9.x ou les versions de windows antérieurs à xp, des drivers sont toutefois nécessaires et disponibles sur le CD.

L'alimentation se fait quant à elle sans problème via le câble USB et on peut d'ores et déjà noter que l'allumage du Keystation est instantané, chose appréciable par les temps qui courent. L'écran bleu et les LED de contrôle des "Group" et "Zone" (voir utilisation MIDI) sont des plus élégants malgré une police d'affichage quelque peu surdimensionnée. Le clavier est cependant opérationnel et on trouve sur le CD un logiciel "Enigma" qui sera très pratique pour l'édition MIDI du clavier. L'installation étant terminée, passons donc aux choses sérieuses.

Côté contrôleur

Pas de problème sous Reason avec le Keystation 88 Pro

Tout d'abord, on commence simplement en ouvrant Reason : la prise en main avec le Keystation est surprenante, le travail de concert entre les deux boîtes se sent vraiment, et on peut prendre le contrôle de tous les paramètres dont on a besoin d'une manière très intuitive.

Pourtant, dès les premiers instants de jeu, on trouve quelques étrangetés : bien qu'il donne la valeur du signal MIDI en cours, le Keystation pro 88 n'affiche pas le numéro de Control Change du bouton qui est manipulé, mais le nom physique du bouton... En effet, tous les contrôleurs du Keystation possèdent un numéro, de 1 à 60, qui ne peut être modifié dans l'affichage...

On peut malgré tout retrouver l'information MIDI en appuyant sur "control select" via une combinaison de touches et en selectionnant le numéro du contrôleur physique. C'est ainsi la seule manière qu'on aura de voir, par exemple, que "C08 envoie une information CC# 82" par exemple. Il n'y a également pas d'affichage du cannal MIDI d'envoi...

Outre cet aspect contraignant, l'utilisation en elle même est précise, les contrôleurs répondent bien et les boutons de type mini-pads sont vraiment très agréables à utiliser. L'écran est enfin d'une extrême lisibilité pour les informations qu'il donne.


Jeu en zone

Les zones sur le M-audio Keystation Pro 88

On trouve pour l'utilisation du Keystation 4 Zones. Elles peuvent être activées simultanément ou séparément et elles permettent de changer des informations concernant le clavier, le pitch bend, la molette de modulation, les pédales de sustain 1 et 2 et celle de Volume.

En analysant brièvement ce que permettent ces zones, on se rend compte qu'on possède 4 claviers maîtres sous la main basculables avec 4 boutons. On peut utiliser 4 périphériques différents l'un après l'autre ou simultanément. Cette option de zone s'avère très efficace en situation de live surtout qu'en plus des 88 touches, on trouve un selecteur d'octaves -3/+3...

A ce moment précis, j'entends hurler que ce n'est pas possible... Car 88 touches + 36 (+3 octaves) + 36 (-3 octaves) ça fait 160 touches quand le MIDI n'en gère que 127... Ils ont à la fois raison et tort car grâce au changement de 'Note Range', les instruments MIDI reçoivent bien seulement 127 notes et il n'est pas possible que le Keystation envoie 156 informations de note...

Programmation...

Tessiture...

Pour commencer cette descente dans un monde où le MIDI prends des allures étranges, nous allons observer les notes du keystation enregistrées dans un séquenceur. Pour ce faire, nous n'allons utiliser que les Do de -3 octaves à + 3 octaves (voir capture d'écran ci-contre).

Non, le Keystation n'envoie pas plus de 127 valeurs de note, cependant il peut bel et bien envoyer 160 signaux MIDI à partir de son clavier en utilisant un canal midi différent relié par exemple à un instrument dont on a donné un registre différent. Ce qui permet une chose : exploiter au maximum les tessitures de chaque instrument midi contrôlé.

Lorsqu'on touche un peu au MIDI, il n'est pas rare d'avoir recours des configurations étranges et des astuces diverses pour arriver à nos fins. Dans le cadre de ce clavier, quelques données peuvent paraître très bizarres : c'était le cas des notes du clavier, mais c'est encore plus étrange lors de la programmation des contrôleurs...

Cas typique : j'ai de jolis mini-pads, et je souhaiterais envoyer une information de note on/off pour déclencher la lecture dans mon sampleur préféré. En temps normal, un clavier maître en mode édition afficherait "bouton x envoie information MIDI Note On (1001 xxxxx)". Dans le cas du Keystation pro 88, ce n'est pas le cas...

Lorsqu'on veut envoyer une information de Note On, il faut utiliser un control change 147... A priori, l'information MIDI envoyée et l'indication présente dans l'édition du Keystation diffèrent car, sauf nouveauté dans la norme MIDI, les Control Change sont encodés sur 4 bits (1011 xxxx), ce qui ne permet qu'un maximum à 127. En fait, un système de conversion au sein de la machine effectue l'opération pour envoyer le bon type de message MIDI. Un tableau d'équivalence est d'ailleurs présenté dans le guide avancé qui n'est disponible qu'en PDF mais en français sur le CD.

En résumé, on peut utiliser ce clavier pour l'envoi de toutes les informations traditionnelles, mais, la terminologie au sein du clavier ou du soft d'édition sont quelques peu destabilisantes pour un habitué du MIDI.


Enigma, l'éditeur livré avec tous les claviers M-Audio

...et édition !

A propos de l'édition en elle-même, on peut paramètrer la totalité des boutons, potars et faders via le mini-os du clavier et via Enigma. Une fois la logique de l'utilisation des CC# acquise, la programmation est assez simple à effectuer, tant au niveau du logiciel où l'ergonomie est agréable, qu'au niveau du Keystation lui-même.

La mémoire du clavier possède 10 Presets, et grâce à une sauvegarde par Enigma, il est possible d'enregistrer un très grand nombre de configurations. Le dump se fait par l'USB directement ou par le MIDI de la même manière et est suffisament rapide pour être effecutée entre deux morceaux.

Vu des doigts...

L'un des atouts du Keystation pro 88 est d'être lesté pour offrir un toucher proche de celui d'un piano grâce à l'utilisation de la technologie des marteaux. Bien que n'étant pas pianiste, il m'a été donné de jouer sur bon nombre de pianos dont les réponses étaient différentes. Cependant, veuillez observer ce qui suit comme l'avis d'un "débutant" en piano.

Early Reflexions :
"Quoi qu'il arrive, le toucher d'un clavier maître ne sera pas identique à celui d'un piano (à moins peut être de faire vibrer la touche en fonction de la fréquence...). En l'occurence, même si la réactivité de la touche peut sembler aux premiers abords quelque peu spéciale, elle n'en reste pas moins exploitable, bien au contraire.

Les différentes courbes de vélocité du M-audio Keystation Pro 88

Les premiers instants, le jeu est froid, inexpressif, plat... Par défaut, la réponse en vélocité du piano est linéaire, et pour un débutant, elle est très difficile à dompter. Cependant, M-Audio a programmé des réponses en vélocités complexes et en nombre conséquent, ce qui permet une utilisation confortable qui s'adapte en tous cas aux jeux débutants. Agissant de la même manière qu'un compresseur, le calcul de la vélocité a été developpée de manière non-linéaire, ce qui confère des réactions vraiment différentes et permet une exploitation du sampler/piano virtuel vraiment précise.

Cet avis est bien entendu à prendre avec des pincettes, mais ce clavier répond parfaitement à mes attentes en matière de toucher. En effet, habitué à travailler en studio avec un clavier non lesté, la différence d'expressivité est impressionante. Par la même occasion, j'ai fait de rapides progrès en piano et j'ai pu rapidement doter mon jeu de plus de nuances. Par ailleurs, à moins de jouer comme un acharné dessus, il semble que ce clavier soit taillé pour tenir la distance dans des situations difficiles. Le fond est en bois, le cadre métallique, ce qui lui confère une sensation (apparement justifiée) de robustesse.

Un molette de pitch un peu molle sur le M-audio Keystation Pro 88

Au niveau de l'utilisation du Keystation dans sa globalité, on note que la façade est bien pensée et permet un jeu type 'piano' tout en ayant un contrôle efficace sur tous les éléments MIDI environnants. au rang des détails, on aurait peut-être aimé un ressort de la molette de pitch un peu plus tenace.

En effet, le relâchement de la molette est un peu lent et dans les chorus endiablés ou les lignes de basse jouées au shift, on aime bien sentir un retour en position initiale un peu plus virulent. (temps observé pour le retour 1/10 ème de seconde. En comparaison, la molette de pitch d'un Remote 25 réagit en 1/25ème de seconde soit plus de deux fois plus vite...).

 

Question de toucher

Il en va du toucher d'un clavier comme du son d'enceintes de monitoring. En la matière, tout est affaire de goût et d'expérience. Si, à lire leurs avis, la plupart des utilisateurs du Keystation Pro 88 semble globalement satisfaits du clavier, d'aucuns ont été grandement déçus par son toucher, trouvant que les touches revenaient trop vivement, qu'elles étaient trop dures ou au contraire pas assez (nombre de pianistes semblent en fait le considérer comme un semi-lourd), que les touches noires s'enfonçaient trop... ou pas assez ! (voir cette discussion)

Si de telles variations dans les appréciations peuvent être mises sur le compte de petits soucis de fabrication sur certains exemplaires, elles sont plus certainement liées aux habitudes prises par les utilisateurs sur leurs précédents claviers. En terme de piano acoustique, on note d'ailleurs de grosses différences de toucher d'un clavier à l'autre...

Qu'en conclure ? Que la seule façon de savoir si le clavier vous convient est de vous rendre en magasin et de ne faire votre achat qu'au terme d'un comparatif de plusieurs modèles. En effet, un clavier maître ne s'achète pas sur des specifications techniques, et bien qu'au prix où il soit vendu, le Keystation Pro 88 offre, avec l'UF8 de CME, l'un des meilleur rapport qualité/prix du marché, vous ne ferez aucune affaire si ce dernier ne permet pas à votre jeu pianistique de s'exprimer pleinement.


Conclusion

M-audio Keystation Pro 88

Dans la guerre que se livrent les constructeurs en matière de claviers maîtres (CME, Roland, Novation, pour ne citer qu'eux) M-Audio présente un produit extrêmement complet pour sa catégorie de prix. Basé sur une logique de programmation MIDI assez personnelle, il n'en reste pas moins un outil pointu pour l'exploitation de matériel MIDI, tant en studio qu'en live. Offrant une facture de qualité et semblant robuste malgré une finition pas absolument parfaite, ce Keystation pro 88 est paré pour la sueur et la scène (NDRC : roadies à prévoir...).

Sans pour autant dire qu'il peut remplacer un véritable piano, ce clavier maître a sa place dans les home-studios en quête de "tout sous la main", avec un toucher lourd et une grande quantité de contrôleurs. De plus, au prix de 549 €, il est loin d'être inabordable pour une bourse à la recherche d'un clavier pro et multifonction.

Points forts Points faibles
  • "Tout en un".
  • Robustesse.
  • L'édition très complète.
  • Prix.
  • Programmation déroutante.
  • Informations données par l'écran.
  • Poids.
À propos de nos tests
Soyez le premier à réagir à cet article
Soyez le premier à réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail