DJing
Instruments et matériels audio DJing
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Enregistrer ses sessions de mix DJ – Partie 4

Bien débuter Peaufiner et exporter le fichier final
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Dans les trois parties précédentes, vous avez vu comment préparer votre matériel DJ, comment configurer votre ordinateur pour enregistrer un signal optimal et les bonnes pratiques à appliquer pendant votre session. Maintenant que vous avez votre enregistrement "brut", voyons comment finaliser l'opération...

Nous allons voir comment traiter puis exporter votre session enregistrée pour obtenir un résultat de la meilleure qualité possible. 

Les traitements obligatoires

Enregistrer ses sessions de mix DJ

Logiquement, vous avez démarré votre enregistrement avant la lecture du premier titre, et vous l'avez stoppé après la fin du dernier. Vous avez donc des silences inutiles plus ou moins longs avant et après votre session : vous pouvez les supprimer dans votre logiciel d'édition audio (comme Audacity), afin de ne garder seulement qu'une à trois secondes maximum.

Les traitements facultatifs

Si vous avez appliqué les recommandations des parties précédentes de cet article, vous devriez avoir un enregistrement propre, quasiment sans bruit de fond, avec un volume constant sans pic, et à un niveau correct (proche du 0 dB sans le dépasser). 

Enregistrer ses sessions de mix DJ

Malgré cela, il vous est peut-être arrivé de faire une mauvaise manipulation comme un potard un poil mal réglé ou un gain légèrement trop fort avant de l'avoir corrigé... Dans ce cas, il peut être intéressant d'appliquer des traitements pour "rattraper" ces imperfections, mais gardez en tête qu'il vaut mieux vous concentrer sur une excellente prise de son à l'origine plutôt que de chercher à corriger un enregistrement moyen. Vous pourrez par exemple difficilement supprimer du bruit de fond sans altérer la qualité globale... 

Faites d'abord une sauvegarde du fichier source brut avant d'y appliquer des traitements qui seront exportés sur un fichier indépendant. De cette manière, vous pourrez toujours reprendre votre fichier source pour le traiter et/ou l'exporter différemment si besoin.

Si vous avez eu des pics de volume pendant votre session suite à des mauvaises manoeuvres, vous pouvez corriger ces erreurs et atténuer manuellement le volume de l'enregistrement spécialement sur les parties concernées. Zoomez suffisamment sur la forme d’onde pour délimiter précisément la durée du son à traiter. Sur certains logiciels, vous pouvez faire des automations de volume.

Enregistrer ses sessions de mix DJ

Si le volume global de l'enregistrement est faible, vous pouvez l'augmenter partout en "normalisant" à -2 ou -3 dB. Évitez d'utiliser un compresseur car ce traitement va modifier la dynamique de votre son de manière trop poussée.

Si vous souhaitez peaufiner votre intro et votre outro, et si vos titres s'y prêtent, vous pouvez éventuellement rajouter un effet de fondu progressif d'entrée de 0,5 à 5 secondes en début de set, et un fondu de sortie de 2 à 10 secondes (par exemple) à la fin. 

Dans tous les cas, testez avec et sans ces traitements pour voir quel rendu donne le meilleur résultat. 

L'export de votre session dans son format final 

Avant d'exporter votre bébé, vous pouvez éditer les métadonnées (ou "Tags ID3"), afin d'y préciser des informations comme le nom du set, votre pseudo, l'année de création, ou encore le style musical... 

Enregistrer ses sessions de mix DJ

Exportez l'enregistrement dans un format de fichier non compressé (en wav par exemple), afin de garder une sauvegarde en qualité optimale. Par la suite, vous pouvez faire un autre export à partir de votre logiciel d'édition audio, ou une conversion de format avec un logiciel dédié (comme Free MP3 WMA Converter) pour l'obtenir en MP3 320 kbit/s (par exemple), de manière à pouvoir l'envoyer à des proches et à le diffuser sur internet.

Pour votre export, choisissez le mode stéréo si le poids du fichier final ne vous pose pas de problème. Au contraire, si vous souhaitez l'alléger sans perte de qualité, vous pouvez l'exporter en mono.

Nommez votre fichier exporté avec le nom de votre Set en précisant votre pseudo de DJ. Je vous conseille de ne pas inclure d'espace, d'accent, ni de caractères spéciaux dans le nom de votre fichier afin que ça ne pose aucun souci lors des futurs téléchargements sur internet. Vous pouvez par contre utiliser les signes "_" ou "-" pour espacer des mots.

 

Article rédigé par YannOO (Yann Costaz) : DJ, compositeur et organisateur de soirées.
Découvrez tout de suite le Pack d'Initiation au Mix (GRATUIT) pour devenir DJ facilement...

← Article précédent dans la série :
Les bonnes pratiques à suivre pour enregistrer son mix DJ
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail