Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
pédago

Configurer sa table pour enregistrer son mix DJ

Enregistrer ses sessions de mix DJ – Partie 1

S’enregistrer quand on mixe est une excellente habitude à adopter pour apprendre et progresser en DJing. Réécouter un set « à tête reposée » permet de prendre du recul par rapport à ce qu’on a fait, ce qui est clairement impossible quand on est dans le feu de l’action !

Accéder à un autre article de la série...

Cet article en plusieurs parties s’adresse prin­ci­pa­le­ment aux DJs vinyles et CD, les utili­sa­teurs de logi­ciels de mix tels que Virtual DJ ou Trak­tor ne sont pas concer­nés car ces outils incluent une option d’en­re­gis­tre­ment en natif. Voici comment prépa­rer votre maté­riel hard­ware pour enre­gis­trer vos sessions sur un ordi­na­teur :

Les platines et les disques

Enregistrer un mix DJ

Dans un premier temps, véri­fiez que :

  • Les vinyles ou les CD que vous allez utili­ser sont propres et qu’ils ne risquent pas de sauter pendant votre session 
  • Le poids appliqué sur les cellules des platines vinyles est suffi­sant pour ne pas les faire sauter pendant des « rembo­bi­nages » ou des « baby-scratches », mais il ne doit pas non plus être trop fort pour ne pas user les disques et les diamants inuti­le­ment 
  • Les fils de masse des platines vinyles sont bien reliés à la terre sur la table de mixage (sinon vous enten­drez un bruit para­site continu) 
  • Les diamants des platines vinyles ne sont pas trop usés (sinon vous risquez de perdre en qualité sonore et/ou en volume) 
  • La table de mix ne produit pas de bruit de fond (du « souffle ») suscep­tible d’être enre­gis­tré

Si votre table de mixage permet de gérer le pano­ra­mique (aussi appelé « balance » ou « pan ») des voies, véri­fiez qu’il est centré et qu’il ne modi­fie donc pas le signal sonore d’ori­gine. Certaines tables permettent de bascu­ler du mode stéréo vers le mode mono (c’est par exemple le cas de la Pioneer DJM 700 : je vous suggère de lais­ser en stéréo pour garder le mixage origi­nal des titres.

Les faders

Enregistrer un mix DJ

Concer­nant le cross-fader :

  • Si vous l’uti­li­sez lors de vos sessions : véri­fiez sa posi­tion et son réglage de courbe (progres­sif, « on/off »…) avant de démar­rer l’en­re­gis­tre­ment pour qu’il convienne à vos mani­pu­la­tions, surtout si vous scrat­chez 
  • Si vous ne l’uti­li­sez pas, placez-le en milieu de course et réglez sa courbe sur « on/off » pour qu’il ne modi­fie pas le volume des voies, ou mieux : désac­ti­vez-le complè­te­ment si votre table vous le permet (par exemple avec un mixer 4 voies : n’at­tri­buez aucune voie au cross-fader)

Pensez aussi à régler la courbe des faders linéaires si votre table vous le permet. Si ce n’est pas le cas, c’est que les courbes sont progres­sives de façon linéaire, ce qui convient à la plupart des DJs.

Le câblage

Passons ensuite au câblage. L’idéal est d’uti­li­ser la sortie « REC » de votre table de mixage si elle en a une, car son signal est indé­pen­dant de celui de la sortie master (son volume est constant, ce qui permet d’en­re­gis­trer faci­le­ment).

Si vous n’avez pas de sortie REC mais que vous avez une sortie « Booth » (prévue pour les enceintes de retour), utili­sez-la : elle permet d’ajus­ter le volume d’en­re­gis­tre­ment indé­pen­dam­ment de celui des enceintes dont vous vous servi­rez pour mixer. Enfin, dans le pire des cas : vous n’avez qu’une sortie master.

Dans cette situa­tion, soit vous pouvez connec­ter vos enceintes en Jack 6,35mm et votre enre­gis­treur en RCA (par exemple), soit vous devez dédou­bler votre bran­che­ment unique avec un connec­teur comme celui-ci ou celui-là.

Enregistrer un mix DJ

Vous aurez peut-être besoin d’uti­li­ser des adap­teurs mini-Jack -> Jack, mais ce genre de bidouille est clai­re­ment à appliquer en dernier recours ! Comme le signal qui sera envoyé à l’or­di­na­teur sera le même que celui envoyé aux enceintes (la sortie master unique), vous devrez faire très atten­tion à ne pas envoyer un signal trop fort : allez-y progres­si­ve­ment en commençant par un faible volume !

Véri­fiez la bonne santé des câbles et des éven­tuels connec­teurs, puis reliez ensuite votre table de mixage à la carte son de votre ordi­na­teur : préfé­rez une entrée au niveau ligne.

Article écrit par YannOO (Yann Costaz), passionné de DJing et de MAO.

Du même auteur : le Pack d’Ini­tia­tion au Mix (GRATUIT) à décou­vrir d’ur­gence : Cliquez ici.

 

Article suivant dans la série :
Configurer son ordinateur pour enregistrer son mix DJ →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.