Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Plug & record

Test de l’Izotope Spire (2nd Generation)

Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
iZotope Spire Studio (2nd Generation)
Photos
1/48
iZotope Spire Studio (2nd Generation)

Mais qu’est ce que c’est que ce truc qui ressemble au radio-réveil de Dark Vador ? Et depuis quand Izotope fait-il du matériel ? Inutile de dire que Spire intrigue ! Reste à voir ce qui se cache dans la boîte noire…

Connu pour ses algo­rithmes de haute volée au travers de produits comme Ozone ou RX, Izotope ne s’était en effet jamais illus­tré dans le domaine du maté­riel jusqu’à cet énig­ma­tique Spire qui nous arrive en déjà V2. De quoi s’agit-il ? D’une solu­tion compacte pour s’en­re­gis­trer simple­ment pour peu que vous possé­diez un smart­phone ou une tablette tour­nant sous iOS ou Android, sachant que le produit semble avoir d’abord été pensé pour les aficio­na­dos de la pomme. Vous voilà prévenu : nous ne sommes pas face à une inter­face que vous pour­rez utili­ser avec un ordi­na­teur, tout comme nous ne sommes pas face à un enre­gis­treur qui pourra se passer d’un appa­reil tactile pour être contrôlé.

Photo 29-04-2021 10 08 32En face de quoi sommes-nous alors ? D’un cylindre noir d’une douzaine de centi­mètres de haut et de diamètres et qui pèse 624 grammes. Autant le dire, avec ces dimen­sions et ce poids, on ne dira pas que le Spire est fait pour tenir dans la poche, mais Izotope encou­rage toute­fois l’usage nomade en propo­sant une housse pour un supplé­ment de 30 balles. Reste à s’in­té­res­ser aux équi­pe­ments de l’objet lui-même dont les contrôles se résument à un disque tactile gradué de led et cinq touches : Record, Play, New Song, Sound­check et Volume.

Photo 29-04-2021 10 08 21Côté connec­tiques, c’est rela­ti­ve­ment spar­tiate puisqu’on a droit à deux sorties casques au format minijack, deux entrées micro/instru­ment sur combo Jack/XLR avec alim fantôme et… et c’est tout ! Pas de connec­tique pour un éven­tuel câble USB 2, 3 ou C : nada. Juste un bouton-pous­soir pour allu­mer la machine et une petite grille à l’avant de l’ap­pa­reil qui indique la présence d’un micro embarqué, lequel est omni­di­rec­tion­nel.

Au-delà du design origi­nal, on voit mal ce qui justi­fie le prix comme le poids du Spire jusqu’à ce qu’on apprenne qu’il intègre une batte­rie offrant une auto­no­mie de 4 heures et qu’il commu­nique avec votre smart­phone ou tablette via le Wi-Fi. En regard d’une excel­lente fini­tion, on comprend bien mieux le prix du coup, comme le poids de l’en­gin qui n’en fait peut-être pas le must du portable mais lui permet d’être bien stable sur la table du salon.

Voyons main­te­nant la chose à l’usage.

Soun­check s’oc­cupe de tout

Izotope a très bien pensé son produit sur le plan de la prise en main : un assis­tant vous guide depuis votre smart­phone dans toute la confi­gu­ra­tion du Spire et on a vite fait de se retrou­ver prêt à enre­gis­trer son premier chef-d’oeuvre. Et c’est là que cela devient inté­res­sant…

Photo 29-04-2021 10 07 17Pour ce faire, il convient de pres­ser la touche Sound­check et de jouer ou chan­ter ce que l’on s’ap­prête à enre­gis­trer. L’ap­pa­reil va non seule­ment régler auto­ma­tique­ment le gain du préam­pli mais aussi recon­naître la source audio que vous lui présen­tez et la trai­ter intel­li­gem­ment au moyen des algos d’Izo­tope (Denoi­ser, Decli­cker, etc. )… pour peu que vous soyez abonné à Spire Pro sans quoi les trai­te­ments seront plus basiques.

Photo 29-04-2021 10 53 47Voilà qui s’avère idéal pour qui ne veut pas se prendre la tête, sachant qu’il est possible d’ap­pliquer un effet à la prise : cela va de la réverb à la simu­la­tion d’am­pli en fonc­tion de ce que vous vous apprê­tez à faire. Quelques taps sur le métro­nome inté­gré (un accor­deur eut aussi été le bien­venu et vous voici donc en train d’en­re­gis­trer votre première piste sur Spire Studio, puis une seconde et une troi­sième, etc.

Photo 29-04-2021 16 12 47L’ap­pli s’avère très claire et même si elle demeure spar­tiate au niveau de l’edi­ting, elle permet de vite obte­nir des choses inté­res­santes. La partie mix est notam­ment très bien faite dans son parti-pris graphique : chaque piste y est repré­sen­tée par un picto qu’on déplace sur un pad XY : plus le picto est haut, plus le volume monte, tandis que le pano­ra­mique se règle intui­ti­ve­ment en déplaçant le point laté­ra­le­ment.

Photo 29-04-2021 10 56 31Et évidem­ment, lorsqu’on fina­li­sera le morceau, une sorte de mini Ozone inté­gré s’as­su­rera d’op­ti­mi­ser la balance spec­trale du mix et le loud­ness du morceau, avant de parta­ger cela sur les réseaux sociaux, les plate­formes d’hé­ber­ge­ment audio ou d’ex­por­ter les pistes sépa­rées…

Seul gros hic dans tout ce proces­sus : les effets appli­cables aux pistes a poste­riori ne sont pas dispo­nibles tant que le Spire est connecté au télé­phone. On le décon­necte donc pour s’aper­ce­voir alors qu’on ne dispose plus de retour son à moins d’uti­li­ser un casque Blue­tooth : pas vrai­ment pratique à l’usage sachant qu’il faudra donc jongler entre un casque filaire et un casque Blue­tooth, lesquels n’ont pas le même rendu… C’est pour moi le plus gros raté du concept Spire, d’au­tant qu’au moment de l’ex­port, si vous voulez jouir du mini Ozone inté­gré, vous devrez vous recon­nec­ter à Spire !

Reste à parler du micro­phone embarqué tout à fait conve­nable si l’on accepte les avan­tages et incon­vé­nients du choix d’un omni­di­rec­tion­nel : d’un côté, il est permis­sif sur le place­ment et confère un son natu­rel à la prise sans l’ef­fet de proxi­mité qu’on aurait avec un cardioïde, de l’autre, il chope géné­reu­se­ment la pièce… Heureu­se­ment, les trai­te­ments de Spire Pro sont là pour amoin­drir cela, pour peu que vous y soyez abonné, et rien ne vous empêche d’uti­li­ser un ou deux micros cardio pour faire vos prises. Petit détail inté­res­sant d’ailleurs, l’en­trée 2 du Spire ne shunte pas, contrai­re­ment à l’en­trée 1, le micro embarqué de l’ap­pa­reil : on peut donc tout à fait utili­ser un statique en close miking et récu­pé­rer le son d’am­biance de la pièce via le micro inté­gré. C’est vrai­ment très bien vu.

Notons-le par ailleurs : les entrées acceptent du niveau ligne sans que vous ayez rien à décla­rer. Vous pouvez donc connec­ter n’im­porte quel clavier ou boîte à rythmes sans vous prendre la tête : le Sound­check s’oc­cupe de tout. Voilà bien encore une chose qui ravira les débu­tants…

Bref, l’ex­pé­rience est convain­cante dans la mesure où le Spire est simple à utili­ser et consti­tue un excellent bloc-notes pouvant stocker plus de 8 heures d’en­re­gis­tre­ment. Nul doute qu’un album sortira un jour réalisé avec ce seul équi­pe­ment donc, ce qui n’em­pêche pas pour autant de lui trou­ver des défauts.

Grand public mais pas pour tout le monde ?

Au-delà des reproches adres­sés précé­dem­ment, on conti­nuera de trou­ver que même si le prix de l’ap­pa­reil est justi­fié par sa qualité et les équi­pe­ments embarqués, il demeure trop élevé pour ce qui reste une solu­tion d’ap­point. Certes le Sound­check et les algos Izoto­piens sont un plus non négli­geable, tout comme le work­flow global avec l’ap­pli, mais à trois fois le prix d’un Tascam DP-006, deux fois le prix d’un Zoom H4n et une fois et demie le prix d’une Apogee One, bien des utili­sa­teurs pour­raient ne pas céder aux promesses du Spire, même si ce dernier est bien plus qu’un simple enre­gis­treur portable sur bien des aspects et simpli­fie gran­de­ment la tâche du home studiste.

Cela est d’au­tant plus vrai que si Izotope commu­nique très fière­ment sur le côté Wire­less du Spire, ce dernier n’est pas aussi nomade qu’on l’au­rait voulu : sa taille comme son poids font qu’il demeure un outil plus trans­por­table que réel­le­ment portable, et le fait que la housse de trans­port ne soit pas four­nie avec l’ap­pa­reil est d’ailleurs parfai­te­ment cohé­rent avec son usage. Ce n’est pas un problème en soi, mais vu qu’à la fin, l’ap­pa­reil risque de passer sa vie sur un bureau ou la table du salon, on se dit que la batte­rie embarquée qui alour­dit l’ap­pa­reil et prend de la place n’est pas des plus essen­tiel­les…

Bref, face à ce parti-pris semi-nomade par réel­le­ment convain­cant, on serait bien inté­ressé par une variante séden­taire et simpli­fiée du Spire, ce qui permet­trait de descendre son prix comme son poids… Quitte à faire des écono­mies, on pour­rait aussi tout à fait se passer de l’ar­ceau tactile à LED au profit d’une bête molette flanquée d’un petit vu-mètre. Ce dernier est en effet très joli, mais aussi proba­ble­ment coûteux à produi­re…

Ces reproches ne ternissent toute­fois pas le vrai capi­tal sympa­thie du produit qui permet de mettre en boîte une idée très vite, la preuve :

audio­fan­zine-spire
00:0000:52

(avec la parti­ci­pa­tion invo­lon­taire de ma descen­dance en fin de morceau, attes­tant le fait que nous sommes bien en présence d’un micro omni­di­rec­tion­nel…­Pour le reste, notez qu’un ampli virtuel d’Izo­tope a été utilisé sur la basse comme la guitare, ainsi qu’une réverbe sur la voix qui, une fois l’op­ti­mi­sa­tion avant export faite, se retrouve plus au fond qu’il me semblait l’avoir mixée… Mais bon…)

  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 08 32
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 08 21
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 07 17
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 07 10
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 28-04-2021 14 49 19
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 28-04-2021 14 42 53
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 28-04-2021 14 42 49
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 28-04-2021 14 42 47
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 28-04-2021 14 42 43
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 28-04-2021 14 29 19
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 50 58
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 56 31
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 55 56
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 55 12
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 53 57
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 53 47
  • iZotope Spire Studio (2nd Generation) : Photo 29-04-2021 10 51 39
  • Photo 29-04-2021 16 12 47
  • Photo 29-04-2021 16 12 43

 Préci­sons aussi pour finir, car nous ne nous sommes pas attar­dés dessus n’ayant pas testé le Spire premier des nom, ce que sont les nouveau­tés de cette 2nd Gene­ra­tion par rapport à la première : on dispose de meilleurs préamps, d’une capa­cité de stockage interne éten­due, permet­tant plus de 8 heures d’en­re­gis­tre­ment et on nous offre 6 mois d’abon­ne­ment à Spire Pro pour iOS sont égale­ment four­nis à l’achat de l’in­ter­face. Tout cela pour 500 euros. Bref, sans doute pas de quoi revendre son Spire pour ache­ter le second vu que les fonc­tions de l’ap­pa­reil demeurent les mêmes.

Conclu­sion

On sent le produit conçu pour ce large public ayant envie de réali­ser ses chan­sons sans avoir à inves­tir l’uni­vers un peu inti­mi­dant du home studio clas­sique qui pose tant de ques­tions sur l’équi­pe­ment à choi­sir et néces­site un temps d’ap­pren­tis­sage non négli­geable. Ici, il suffit d’un smart­phone et d’un casque (enfin deux plutôt) pour commen­cer à produire sans trop se prendre la tête grâce à une ergo­no­mie d’en­semble bien étudiée. Sur ce point, Spire ne déçoit pas en propo­sant un maté­riel perfor­mant et les fameux algos d’Izo­tope amélio­rant sensi­ble­ment la qualité de vos prises.

Le seul hic vien­dra en fait du prix réclamé pour une solu­tion rela­ti­ve­ment fermée que vous ne pour­rez pas utili­ser au-delà de vos équi­pe­ments tactiles et qui s’avère plus trans­por­table que réel­le­ment portable. On serait donc bien inté­ressé de voir débarquer un Spire Lite sans batte­rie et avec une clas­sique molette pour rempla­cer l’ar­ceau tactile à LED, histoire d’es­sayer de se rappro­cher de la barre des 300 euros où le concept global sédui­rait un bien plus large public. À bon enten­deur…

7/10
Points forts
  • Look réussi
  • Concept original
  • Autonomie de 4 heures sur batterie
  • 2 entrées et 2 prises casques pour jouer avec un(e) pote
  • Le Soundcheck : juste génial à l’usage, on voudrait ça sur toutes les interfaces
  • Bonne qualité du micro et des préamps
  • Possibilité d’utiliser le micro embarqué en même temps qu’un micro
  • L’appli Spire Studio extrêmement simple à utiliser
  • Les algos d’Izotope embarqués
  • Globalement, c’est fun et parfait pour les néophytes de l’enregistrement
  • Le prix est certes compréhensible en regard des équipements (batterie, wi-fi, arceau à LED) et de la qualité…
Points faibles
  • …mais un peu cher tout de même pour une solution d’appoint…
  • …surtout si l’on considère l’abonnement à Spire Pro, la housse non fournie…
  • …et l’impossibilité d’utiliser ça avec un ordinateur en l’absence de connectique USB
  • Obligé de se déconnecter du Wi-Fi Internet pour se connecter au Spire
  • Obligé de se déconnecter du Spire pour appliquer des effets a posteriori, ce qui fait qu’on devra utiliser un casque Bluetooth ET un casque filaire
  • Plus transportable que réellement portable
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.