Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
22 réactions

A vos setlists, prêts, partez !


Une préparation stratégique de votre prestation fera toute la différence

Bien réfléchir à votre setlist est l’une des clés d’un concert réussi. Que vous jouiez solo ou dans un groupe, un même concert pourra être formidable ou simplement bon selon l'ordre dans lequel vous jouez vos chansons. Il arrive qu’une partie du public s’en aille au beau milieu du spectacle pour cause de setlist mal élaborée.

Clas­sez vos chan­sons par caté­go­ries

Pour commen­cer, on recom­man­dera de dres­ser une liste de base de toutes les chan­sons dispo­nibles pour votre concert. En face de chaque nom de chan­son, indiquez sa tona­lité et son tempo approxi­ma­tif. Pour ce dernier, vous pouvez utili­ser une nota­tion en BPM ou simple­ment indiquer s’il est lent, modéré ou rapide. Une fois vos chan­sons ainsi clas­sées, vous aurez moins de mal à prépa­rer votre pres­ta­tion (ou vos pres­ta­tions).

Quel que soit le lieu où vous vous produi­sez et le genre de musique que vous jouez, il est essen­tiel de se mettre le public dans la poche dès le début, de rete­nir son atten­tion tout au long de la pres­ta­tion, d’ar­ri­ver à un cres­cendo à la fin, et de quit­ter la scène en lui donnant envie d’en entendre plus.

Si vous parta­gez l’af­fiche avec d’autres groupes, véri­fiez bien le nombre de minutes qui vous sont allouées, de façon à prévoir votre liste en fonc­tion. Ça peut chan­ger sur le lieu du concert, si jamais des groupes durent un peu trop ou pas assez long­temps, mais au moins vous aurez d’em­blée une esti­ma­tion la plus précise possible de la durée de votre pres­ta­tion.

Commençons par le commen­ce­ment

Si vous voulez séduire le public dès la première chan­son, celle-ci devra être forte. Car dans la musique comme partout, les premières impres­sions sont fonda­men­tales. Cela étant dit, il y a des para­mètres à prendre en consi­dé­ra­tion lors du choix de votre première chan­son. 

Tout d’abord, dans le cas où plusieurs groupes sont à l’af­fiche et que pour cette raison vous ne pouvez pas faire de balance digne de ce nom, alors votre première chan­son sera en gros utili­sée à cet effet. À moins que vous n’ayez déjà l’ha­bi­tude de jouer dans ces lieux, il vous faut partir du prin­cipe qu’il vous faudra plusieurs chan­sons pour faire les ajus­te­ments requis par la salle, même si vous avez pu faire une balance correcte.  

Il est donc primor­dial de choi­sir en ouver­ture un morceau que vous connais­sez sur le bout des doigts. Ça n’est ni le lieu ni le moment de tester une nouvelle chan­son ou d’en jouer une qui contienne des harmo­nies vocales piégeuses, car vous avez de grandes chances de ne pas encore être en phase avec le niveau des retours de scène. Vous risquez d’être désta­bi­lisé dans une certaine mesure par l’am­biance sonore de la scène, raison pour laquelle il est essen­tiel que vous n’ayez pas à réflé­chir en plus aux arran­ge­ments ni à faire des efforts pour vous souve­nir de votre partie. Dans le même ordre d’idées, il vaut mieux aussi partir sur quelque chose d’éprouvé pour la seconde chan­son, dans la mesure où il vous faudra proba­ble­ment plus d’une chan­son pour être à l’aise avec le son du lieu.

On conti­nue…

Vous avez choisi vos deux ou trois chan­sons d’ou­ver­ture, fortes mais pas diffi­ciles ; vous allez main­te­nant dres­ser une liste de morceaux pour le reste du concert, en gardant présent à l’es­prit de : A) rete­nir l’at­ten­tion du public tout au long du concert et B) présen­ter vos meilleures chan­sons. 

Prenez en compte le tempo et la tona­lité, dans cet ordre. Si vous avez deux chan­sons d’af­fi­lée dans la même tona­lité, il n’y a pas mort d’homme. En revanche, vous devrez faire plus atten­tion à la ques­tion du tempo. Faites votre possible pour ne pas mettre à la suite plusieurs chan­sons au tempo lent-à-modéré, car vous risquez de perdre votre public. À mesure que vous avan­cez vers la fin du concert, essayez de faire monter la tension jusqu’à la dernière chan­son. Passez d’une grande éner­gie à une éner­gie plus grande encore. 

Sur vos setlists, indiquez les tona­li­tés et toute remarque utile à chaque chan­son

Si vous ne jouez que des chan­sons acous­tiques douces, l’idée d’une grande éner­gie n’est pas forcé­ment perti­nente, mais même dans ce cas-là vous devez vous méfiez du risque de longueur. Si ce que vous jouez est globa­le­ment calme, vous pouvez rempla­cer l’éner­gie par de l’in­ten­sité. 

Encore quelques remarques sur les facteurs à prendre en compte dans le choix de l’ordre : Si votre groupe a plus d’un chan­teur et que les deux chan­teurs se partagent le chant à parts égales, on recom­man­dera dans la mesure du possible de ne pas faire se suivre deux morceaux chan­tés par la même personne. Pensez aussi à qui entame et qui conclut le concert.

Dans le cas où vous êtes un groupe de reprises et où certains de vos morceaux sont peu iden­ti­fiables alors que les autres sont plus connus, ne jouez pas trop de morceaux mécon­nus à la suite. On appliquera le même prin­cipe si vous mélan­gez des compo­si­tions avec des reprises. Effor­cez-vous de placer stra­té­gique­ment vos compo­si­tions entre et autour des reprises plutôt que d’en aligner plusieurs ensemble.  

Si votre pres­ta­tion se répar­tit sur plus d’une appa­ri­tion, consi­dé­rez chacune comme un concert en soi, mais ne perdez pas de vue l’en­semble de votre pres­ta­tion. Si vous vous produi­sez dans un club suscep­tible de se remplir davan­tage après la première partie, gardez vos chan­sons les plus fortes pour la ou les partie(s) suivante(s). Si au contraire ce sont les premières parties qui retiennent le public, n’éco­no­mi­sez pas vos meilleurs titres pour la suite. L’im­por­tant, c’est de jouer ce que vous avez de mieux lorsque le public est le plus nombreux.

Enfin, choi­sis­sez une chan­son que vous pour­rez jouer en rappel le cas échéant, sans avoir à perdre du temps sur la scène à vous deman­der ce que vous allez bien pouvoir jouer.

On met tout ça sur papier

Une fois votre liste de titres termi­née, il est toujours utile d’en impri­mer une copie pour chaque membre du groupe, avec une police de carac­tères la plus grosse possible dans la limite d’une seule page (par partie de pres­ta­tion). Incluez-y les tona­li­tés et les remarques ; par exemple pour le cas où, sur un titre donné, ça n’est pas la personne habi­tuelle qui lance le tempo, de façon à ce que tout le monde s’en souvienne. 

Ne perdez pas de temps entre les chan­sons, afin de main­te­nir la dyna­mique de la pres­ta­tion. Si vous perdez trop de temps entre vos chan­sons, ça rallon­gera la durée du concert, et vous risquez de voir le club vous deman­der de jouer votre « dernière chan­son » alors qu’il vous en reste encore plusieurs sur la liste si chère­ment plani­fiée.  


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.