Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Audio-Technica AE2500
Photos
1/114

Test de l'AE2500 d'Audio-Technica

test
Un micro statynamique ?

Pour compléter votre parc, vous êtes en quête d'un micro qui puisse encaisser comme un dynamique tout en procurant le détail d'un statique. Ne cherchez plus et jetez une oreille à l'Audio-Technica AE2500 : le premier statique dynamique (à moins que ce ne soit l'inverse...).

 Quiconque a déjà sono­risé ou enre­gis­tré une batte­rie s’est forcé­ment frotté de près au problème de la capta­tion du son puisant que four­nit la grosse caisse. C’est l’un des instru­ments les plus déli­cats à retrans­crire, d’au­tant que le style dans lequel il doit figu­rer modi­fie de façon dras­tique la manière de le trai­ter.

Le AE2500 vient donc répondre à cette attente : four­nir au sono­ri­sa­teur un outil simple à mettre en œuvre, lui offrant une souplesse d’uti­li­sa­tion rare, par sa poly­va­lence, sa neutra­li­té… mais aussi par son concept atypique.

feuillageDétail peu banal, ce micro est en effet pourvu de deux capsules : une dyna­mique, desti­née à encais­ser de fortes pres­sion acous­tiques, et une élec­tro­sta­tique plus adap­tée à capter les tran­si­toires et réso­nances subtiles. Ces deux trans­duc­teurs sont logés côte à côte dans le corps du micro, majo­ri­tai­re­ment occupé par la grille de protec­tion. L’avan­tage de cette dispo­si­tion est de four­nir deux signaux parfai­te­ment en phase, faci­li­tant le mélange à la console.

Il n’est pas rare d’opé­rer avec plusieurs micros pour un même instru­ment. On peut béné­fi­cier, ainsi des quali­tés de chacun, à la condi­tion que les problèmes de phase nie viennent pas déna­tu­rer la nature du son repiqué.

Pour une reprise de grosse caisse, le déca­lage de deux trans­duc­teurs peut abou­tir à l’an­nu­la­tion de certaines parties du spectre (notam­ment dans les haut médiums et les aigus, partie où se trouve juste­ment toute l’at­taque de l’ins­tru­ment. Il devient alors impos­sible de façon­ner un rendu cohé­rent.

insideallInver­se­ment, le regrou­pe­ment géogra­phique des deux trans­duc­teurs peut poser problème. En effet, les deux tech­no­lo­gies employées néces­sitent des place­ment diffé­rents. Un micro dyna­mique aura plus tendance à suppor­ter (voir adou­cir) des pres­sion sonores très impor­tantes et sera donc placé assez près de la source (le point d’im­pact de la batte pour la grosse caisse).

Au contraire, le micro statique fera profi­ter de ses qualité avec un place­ment plus loin­tain, captant ainsi une éten­due plus equilli­brée du spectre (les réson­nances des diverse parties de la grosse caisse comme le fut et les peaux.Il faut alors jouer énor­mé­ment de ruses et de tech­niques pour ne pas annu­ler certaine parties du spectre sonore.

Le AE2500 est fourni avec sa pince, son adap­ta­teur de file­tage 5/8'' – 3/8'', un câble spécial permet­tant de récu­pé­rer sépa­ré­ment les signaux de chaque capsule, tout cela dans un étui semi-rigide garni de mousse protec­trice.

  • box
  • atten

La qualité de fabri­ca­tion ne surpren­dra pas les habi­tués de la marque. Sobre, robuste et effi­cace avant tout, dans sa robe anthra­cite, il ne se fera pas remarquer sur scène.

Il est équipé d’un filtre passe-haut à 80 Hz et d’un atté­nua­teur de –10dB (tous les deux commu­tables), ceux-ci n’agis­sant que sur le signal en prove­nance de la capsule statique.

Il faudra cepen­dant faire atten­tion à la stabi­lité du pied sur lequel il sera fixé, son poids étant rela­ti­ve­ment élevé.

Les carac­té­ris­tiques prin­ci­pales sont les suivantes :

CAPSULES

Conden­sa­teur, dyna­mique

DIREC­TI­VITÉ

Cardioïde

Réponse en fréquence

20–17 000 Hz (conden­sa­teur)
30–10 000 Hz (dyna­mique)

ATTÉ­NUA­TION DES GRAVES

80 Hz, 12 dB/octave (conden­sa­teur)

NIVEAU DE SORTIE

–51 dB (2,8 mV) réf 1V/Pa (conden­sa­teur)
–54 dB (1,9 mV) réf 1V/Pa (dyna­mique)

IMPÉ­DANCE

100 Ω (conden­sa­teur)
600 Ω (dyna­mique)

NIVEAU DE PRES­SION ACOUS­TIQUE MAXI­MAL

148 dB SPL, 1 kHz à 1% T.H.D. (conden­sa­teur);
158 dB SPL avec l’at­té­nua­teur 10 dB (nomi­nal)

DYNA­MIQUE (typique)

124 dB, 1 kHz à SPL max. (conden­sa­teur)

RAPPORT SIGNAL/BRUIT

70 dB, 1 kHz/Pa (conden­sa­teur)

SPÉCI­FI­CA­TIONS ALIMEN­TA­TION FANTÔME

11–52V CC, 3 mA typiques
(conden­sa­teur)

COMMU­TA­TEURS

(Conden­sa­teur) Plat, atté­nua­tion;
atté­nua­teur 10 dB (nomi­nal)

POIDS

390 g (13,8 oz)

DIMEN­SIONS

Longueur 165,0 mm (6,50"),
diamètre maxi­mal 55,0 mm (2,17")

CONNEC­TEUR DE SORTIE

Type XLRM 5 broches inté­gré

In Situ

piedLa mise en condi­tion du micro­phone s’est dérou­lée en deux temps. La première pour le repiquage d’un cuivre, et la deuxième, pour la reprise d’un grosse caisse de batte­rie, l’usage par excel­lence du AE2500

Première impres­sion, une fois le micro bran­ché à la console : l’im­mu­nité aux vibra­tion du corps est très faible pour la capsule dyna­mique. L’uti­li­sa­tion de prédi­lec­tion étant la grosse caisse, cela ne posera pas forcé­ment de problème, tant que le pied sera raison­na­ble­ment décou­plé du reste de la batte­rie. On veillera donc à utili­ser de préfé­rence un pied à embase lestée.

 

La reprise du bary­ton basse

Instru­ment de la famille des cuivres, proche des tubas, le bary­ton basse nous a semblé être une source de choix pour un premier essai. En effet le design du AE2500 n’est pas sans rappe­ler celui de son cousin le RE20 de la société Elec­tro­voice, bien connu pour son rendu très agréable sur les cuivres de ce type.
La prise de son a été effec­tué dans une pièce non trai­tée, d’une ving­taine de mètre carrés. Le maté­riel utilisé lors de cette session fut : Le AE2500 bran­ché direc­te­ment sur une mixette Yamaha MG10/2 elle même reliée à un DAT portable.

Malgré les inévi­tables problèmes de contrôle de la dyna­mique (mons­trueuse sur ce type d’ins­tru­ment) et la piètre qualité de la mixette, voici quelques extraits qui donnent un bref aperçu du rendu du AE2500.

Le trans­duc­teur dyna­mique encaisse sans bron­cher les pointes de volume sonore tandis que le statique inter­vient plutôt joli­ment dans le détail et les bruits de souffle. La resti­tu­tion finale est assez équi­li­brée, mais méri­te­rais quelques retouches tonales à l’équa­li­seur.

 

La reprise de la grosse caisse

comparPour ce test, nous avons choisi de mettre en concur­rence quatre micro­phones couram­ment utili­sés dans ce type d’ap­pli­ca­tion (même si le MD421 fait un peu figure d’out­si­der). Nous avons eu le plai­sir d’être invi­tés par un groupe amateur en répé­ti­tion dans un local prévu à cet effet. Ceci explique la reprise des autres instru­ments. Une situa­tion somme toute clas­sique pour le preneur de son en spec­tacle.

Les enre­gis­tre­ments on été fait direc­te­ment sur DAT, les micros étant pré ampli­fiés par un SPL GOLD­MIKE. Il n’y a donc pas de trai­te­ment (ni équa­li­sa­tion ni compres­sion), donnant ainsi une idée de ce que l’on peut obte­nir en condi­tion réelle en entrée de console.

Tous les micros ont été placés à l’in­té­rieur du fut de la grosse caisse, à une distance d’en­vi­ron 15cm et légè­re­ment déca­lés par rapport au point d’im­pact de la batte. Ce proto­cole ayant pour but de compa­rer direc­te­ment le rendu de chaque maté­riel, nous n’avons bien sur pas opti­misé chaque place­ment, celui-ci étant rela­ti­ve­ment impor­tant dans ce cas.

Le Shure Beta52 est utilisé fréquem­ment pour une reprise dans un style rock, voire Metal. Il procure un son avec beau­coup de claquant grâce à une bosse dans sa courbe de réponse aux alen­tour des 4kHz.

Shure Beta 52
sans pad
Shure Beta 52
avec pad d’at­té­nua­tion

Le RE20 d’ ELECRO­VOICE est une réfé­rence pour la grosse caisse. Il fut énor­mé­ment utilisé dans les années 80 et même avant, marquant à jamais le «  son disco  » par une grosse caisse puis­sante et riche. Sa parti­cu­la­rité (outre sa soli­dité exem­plaire) est la régu­la­rité de sa courbe de réponse :

Elec­tro­voice RE20
avec pad d’at­té­nua­tion

Comme nous le faisions remarquer, le Senn­hei­ser MD421 n'est pas à propre­ment parler un micro pour grosse caisse. Cepen­dant son utili­sa­tion peut appor­ter un grain parti­cu­lier à la batte­rie, notam­ment en rock ou en jazz. Sa réponse en fréquence impose des correc­tions impor­tantes.

Senn­hei­ser MD421
avec pad d’at­té­nua­tion

Enfin, le AE2500, sujet prin­ci­pal de ce test, véri­table outil poly­va­lent. L’at­té­nua­teur de la partie statique était enclen­chée afin de suppor­ter la pres­sion sonore à cet empla­ce­ment.

La piste Droite corres­pond à la capsule dyna­mique et la gauche à la statique (Vous pouvez ainsi réali­ser le mélange entre les deux pistes dans un éditeur audio afin d’ob­te­nir le rendu qui vous convient le mieux)

Des quatre micros, le AE2500 est le plus poly­va­lent, même si l’on aura du mal à obte­nir un son vrai­ment claquant comme celui que procure le Beta52. Il s’adresse donc plutôt à des styles plus « acous­tiques » comme le jazz et les musiques cubaines, dans tous ces genres où les réso­nances de la grosse caisse sont un aspect impor­tant du jeu du batteur.

Conclu­sion

Audio-Tech­nica signe indé­nia­ble­ment une belle réus­site avec l’AE2500 : en juxta­po­sant dans un même corps une capsule élec­tro-statique et une capsule dyna­mique, le construc­teur offre un outil d’une rare poly­va­lence qui simpli­fiera la vie de plus d’un preneur de son.

Certes, à près de 550 €, l’AE2500 ne s’adresse pas à toutes les bourses, mais compte tenu de ses grandes quali­tés et de sa fini­tion exem­plaire, il convient de recon­naître que son prix n’a rien d’exa­géré.

S’il devrait donc rencon­trer un beau succès auprès des home studistes exigeants, il ne fait aucun doute que cet hybride devrait séduire un large éven­tail de profes­sion­nels dans les années à venir.

 

Remer­cie­ments : Isabelle d’Au­dio Tech­nica pour sa patience, Fmarine pour sa science des micros et son inef­fable jeu au bary­ton basse, Sat et le groupe «  Oula-Oula  » pour l’ac­cueil sympa­thique pendant leur répé­ti­tion.

Points forts
  • La qualité de fabrication et la finition.
  • La palette sonore offerte au sonorisateur / ingé-son.
  • La polyvalence insoupçonnée.
Points faibles
  • L'amortissement interne des capsules, perfectible.
  • La suspension un peu primaire.
  • L'accessibilité aux interrupteurs de filtre et pad.
Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.