Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
TC Electronic G-Natural
Photos
1/110

Test du G-Natural de TC Electronic

test
8 réactions
C'est tout natural

Le G-Natural est le premier pédalier compact à proposer des traitements d’effets de qualité professionnelle aux guitaristes acoustiques, qui du coup vont pouvoir gagner en autonomie en ne mettant plus la gestion de leur son dans les mains d’un sonorisateur. Mais l’ergonomie et les fonctionnalités de l’appareil sont-elles à la hauteur?

Le G-Natu­ral est le premier péda­lier compact à propo­ser des trai­te­ments d’ef­fets de qualité profes­sion­nelle aux guita­ristes acous­tiques, qui du coup vont pouvoir gagner en auto­no­mie en ne mettant plus la gestion de leur son dans les mains d’un sono­ri­sa­teur. Mais l’er­go­no­mie et les fonc­tion­na­li­tés de l’ap­pa­reil sont-elles à la hauteur?

Débal­lage
Boîte

Le packa­ging du G-Natu­ral est assez sommaire, mais l’es­sen­tiel y est : le produit, le manuel et un câble secteur. A ce propos juste­ment il est à noter que l’adap­ta­teur secteur est interne à l’ap­pa­reil : person­nel­le­ment je trouve cela plus pratique, ça évite d’avoir un transfo qui traîne par terre, surtout dans les clubs où la pous­sière et l’hu­mi­dité peuvent abîmer rapi­de­ment ce qui traîne par terre.

Le G-Natu­ral est fourni avec un manuel papier, malheu­reu­se­ment en Anglais. La version française devra être télé­char­gée sur le site du fabri­cant. Compre­nant 31 pages, celui-ci est assez expli­cite et je vous recom­mande de l’im­pri­mer et de le garder au chaud prêt de l’ap­pa­reil. D’au­tant plus que la notice détaille les diffé­rents modes de bran­che­ment possibles, avec des sché­mas.

Le G-Natu­ral s’an­nonce comme le seul multief­fet profes­sion­nel sous forme de péda­lier dédié aux guita­ristes acous­tiques. Bien que plusieurs marques se soient déjà essayées à la chose (Korg, Zoom, Boss, etc.) il faut recon­naître que ces produits ont eu un écho assez faible et un succès commer­cial rela­ti­ve­ment modeste. L’ar­ri­vée de TC sur ce créneau très parti­cu­lier en est d’au­tant plus inté­res­sante, car il n’y a pas, dans le domaine du multi effets acous­tique, de ‘stan­dard’ du marché.

Présen­ta­tion

Le G-Natu­ral se présente donc sous la forme d’un péda­lier et respire la qualité. Outre sa coque en métal assez épaisse et son poids de 2 kg, il est doté d’une grosse plaque de caou­tchouc collée sur sa partie infé­rieure pour adhé­rer au maxi­mum au sol. Il est clair que l’on est ici en présence d’un produit haut de gamme, à la robus­tesse garan­tis­sant des années d’uti­li­sa­tion, en studio et en live. À noter égale­ment la présence de poignées sur la partie arrière, permet­tant de porter faci­le­ment l’ap­pa­reil.
G-Natural

Les switchs, au nombre de 8, sont égale­ment très costauds, mais restent tout de même souples et agréables, et, chose impor­tante, ne sont vrai­ment pas bruyants lorsque vous appuyez dessus. On appré­cie. La partie supé­rieure offre un écran de contrôle d’as­sez bonne taille (LCD 48 carac­tères répar­tis sur 2 lignes) pour être vu et lu de quelques mètres, ce qui est pratique pour un usage live.

Sur cette même partie supé­rieure, le G-Natu­ral intègre 7 boutons de contrôles d’ef­fets plus 8 boutons de réglages divers (système, etc.). Nous avons égale­ment 4 poten­tio­mètres rota­tifs (sans fin) permet­tant d’in­cré­men­ter des valeurs. Nous verrons plus loin les diffé­rentes fonc­tions de ces réglages. Cette partie supé­rieure, dédiée aux réglages des effets et des mémoires est clai­re­ment trop petite pour être mani­pu­lée aux pieds et sera réser­vée à l’édi­tion unique­ment.

La partie arrière du G-Natu­ral est vrai­ment bien orga­ni­sée : entrée ligne et instru­ment sous format jack symé­trique, entrée micro XLR avec possi­bi­lité de désac­ti­va­tion via un switch, niveau d’en­trée réglable mais aussi une entrée ‘mic pass thru’ (dont nous verrons l’uti­lité plus tard), limi­teur et alimen­ta­tion fantôme. Les sorties analo­giques sont au nombre de 2, au format jack symé­trique. À noter égale­ment la présence de connec­teurs de type S/PDIF qui vous permet­tront d’en­trer dans une carte audio ou une console en numé­rique direc­te­ment sans passer par le conver­tis­seur de sortie du G-Natu­ral.

Outre cette connec­tique complète, le G-Natu­ral dispose d’une entrée/sortie MIDI ainsi que d’un connec­teur MDI Thru. Pour finir, une entrée (sous format jack) vous permet­tra de rajou­ter une pédale d’ex­pres­sion (ou de volume). À noter la compa­ti­bi­lité avec les jacks mono ou stéréo.

Un élément assez bizarre, curieux, voire éton­nant : il n’y a pas de switch on/off sur l’ap­pa­reil ! Dans les faits c’est très galère de devoir défaire le câble d’ali­men­ta­tion de la machine à chaque fois que l’on ne s’en sert plus. De plus, vu la puis­sance lumi­neuse de la bête, je vous recom­mande de ne pas la lais­ser allu­mer… L’ab­sence d’une sortie casque est regret­table, elle aurait été pratique pour jouer chez soi…

Fonc­tion­na­li­tés

En plus d’être bien bâti, le G-Natu­ral offre une pléthore de fonc­tions.

Les effets

G-Natural

Tout d’abord, il intègre une série d’ef­fets essen­tiels tels que le Chorus, Flan­ger, Réverbe, Delay, Vibrato, Tremolo, Detune, thicken mais offre égale­ment un compres­seur, un noise gate, un boost et des équa­li­seurs sans oublier un accor­deur. Ces effets sont para­mé­trables et chai­nables en série, en semi-paral­lèle, ou en paral­lèle. Ce mode inter­mé­diaire nommé semi-paral­lèle est très inté­res­sant, car il vous permet de plug­ger en série les trai­te­ments dyna­miques (EQ, compres­seur, noise gate, boost, chorus, etc.) et de trai­ter en paral­lèle les effets de spatia­li­sa­tions, c’est-à-dire la réverbe et le délai.

Au niveau des effets de spatia­li­sa­tion juste­ment, la réverbe compte 4 modes dispo­nibles : spring (réverbe à ressort), Hall (réverbe profonde), Room (réverbe type petite salle et chambre) et Plate (réverbe à plaque). Bien que TC nous ait habi­tués à plus de types de réverbes sur certains autres produits il faut recon­naître que l’es­sen­tiel est là. Le choix est plus large au niveau des délais, qui offrent 6 modes diffé­rents dont Clean (délai simple et clair), Analog (délai au grain analo­gique), Tape (délai type écho à bandes), Dynam (pour dyna­mique, repro­dui­sant le trai­te­ment d’une TC2290) et Ping pong (délai alter­nant gauche-droite). Le délai intègre égale­ment une fonc­tion ‘Spill over’, permet­tant de choi­sir quel type de répé­ti­tion vous souhai­tez appliquer au délai. Là c’est très bien four­ni…

Arrière

Fonc­tion Mix

Le G-Natu­ral permet de connec­ter des guitares équi­pées de piézo (jack ou XLR) mais égale­ment celles équi­pées de micros tradi­tion­nels. En fait, l’en­trée instru­ment/ligne et l’en­trée micro sont gérées indé­pen­dam­ment et le fait de plug­ger une guitare sur l’en­trée instru­ment n’en­lève pas l’en­trée micro. Vous pour­rez donc bran­cher une guitare et une voix, deux guitares (une en XLR et une en jack), voire bran­cher une guitare sur les deux entrées (une entrée servant pour les piézo et une pour les micros type bobi­nages) afin de mixer les deux signaux et vous créer des nouveaux sons.

Cette capa­cité à mixer deux sources est une des parti­cu­la­ri­tés très inté­res­santes du G-Natu­ral, car elle ouvre la voie à un usage live type club ou bars, ou il est souvent diffi­cile de faire un bon mixage guitare/chant (pas assez de temps, espace bruyant, etc.). On en vient à regret­ter que l’ap­pa­reil n’in­tègre pas une mémoire ou la possi­bi­lité d’en­re­gis­trer via une clé USB…(Les entrées/sorties du G-Natu­ral permettent toute­fois de router vers un mini­disque ou un enre­gis­treur numé­rique). Une autre chose un peu gênante : bien qu’ac­cep­tant 2 canaux (par exemple une guitare et une voix) le G-Natu­ral ne permet pas d’as­si­gner par exemple une réverbe et/ou un délai diffé­rent pour la voix et la guitare.

Fonc­tion­na­li­tés, suite

Ecran

Des mémoires et des presets

Outre des effets complets et un système de mixage de sources inté­res­sant, un des points forts du G-Natu­ral est d’in­té­grer 30 presets et 30 mémoires utili­sa­teurs. C’est même un critère essen­tiel pour un usage Live. Outre le nombre impor­tant de presets mémo­ri­sables, chacun offre pour chaque effet 4 varia­tions possibles, ce qui multi­plie d’au­tant le nombre de combi­nai­sons.

Système MIDI complet

Le G-Natu­ral intègre une inter­face MIDI complète. Sur le manuel, le tableau d’im­plé­men­ta­tion est d’ailleurs très détaillé. Vous pour­rez contrô­ler le chan­ge­ment de preset, mais aussi effec­tuer des Dumps, vous synchro­ni­ser sur une horloge externe, effec­tuer des mises à jour système, mais égale­ment para­mé­trer le numéro de contrô­leur pour chaque fonc­tion.

 

 

G-Natural

Une édition simple et effi­cace

Comme toujours sur un péda­lier que l’on découvre, la première réac­tion est de se dire ‘hou­lala par où on commen­ce’. Et bien là, je dois dire qu’il ne faut pas long­temps pour comprendre le système. Pour chaque effet, vous devez d’abord choi­sir dans la liste sur le panneau le mode souhaité (exemple : délai mode ‘pla­te’) vous dispo­sez ensuite de 4 réglages sous la forme de poten­tio­mètres sans fin, numé­ro­tés Edit A / B / C / D qui vous permettent de chan­ger les valeurs. Bien évidem­ment pour chaque type d’ef­fets les réglages dispo­nibles ne sont pas les mêmes, et l’écran LCD vous les affiche sur les deux lignes de manière claire et précise.

 

Une gestion des mémoires facile

Nous avons 30 presets d’usine modi­fiables et 30 mémoires utili­sa­teurs. Chaque preset repré­sente un bloc de réglage complet (on n’est bien sûr pas obligé d’ac­ti­ver tous les effets…). Les presets sont rangés par banque. Chaque banque accepte 3 presets, et l’on peut faci­le­ment appe­ler chacun de ces 3 presets au moyen des switch 1 / 2 / 3 . Pour chan­ger de banque, il suffit d’ap­puyer sur les 2 switchs ‘bank up’ sur la partie gauche supé­rieure ou ‘Bank DN’ (pour ‘down’, sur la partie infé­rieure). Cela demande un peu d’exer­cice, mais on s’y fait vite ! Pour chaque preset, vous pouvez égale­ment acti­ver ou désac­ti­ver à la volée la compres­sion, la modu­la­tion, la réverbe et le délai. Vous pouvez égale­ment acti­ver le boost via un switch réservé à cet usage à droite du péda­lier.

Tests audio

Switchs

Le test audio, afin d’être le plus neutre possible, va s’ef­fec­tuer sur une guitare acous­tique Wash­burn WD18 équi­pée d’un système BBAND A3–2, le tout bran­ché en stéréo sur une carte RME Fire­face 400 (entrées ligne).

Lors des essais, tout commence par un réglage de volume. Et là, bon courage, car il y a de quoi faire ! Le menu level est très très bien fourni, et il permet toutes formes de réglages (entrée, gain, sorties, réglage séparé gauche droite, etc.). Passée cette étape certes un peu longue, mais néan­moins primor­diale, je fais le tour des presets. Ceux-ci sont assez bien faits, même si on peut leur repro­cher d’ex­ploi­ter un peu trop les capa­ci­tés de l’en­gin : les effets sont un peu trop pronon­cés, et pour pouvoir en tirer le meilleur parti, bien souvent il faudra atté­nuer les valeurs de mix. Au niveau des sons, la décou­verte se fait de manière très agréable, mais sans surprises : TC sait faire des multief­fets, c’est clair ! Au niveau du rapport signal-bruit, c’est tout à fait conve­nable. À vide, l’ap­pa­reil émet tout de même un très léger souffle, prove­nant sans doute des diffé­rents réglages de gain et de volume. En jouant avec ces réglages, il sera assez facile d’ob­te­nir un rendu impec­cable. D’autre part, les piézo présents sur ma guitare ne sont pas les plus silen­cieux et génèrent une bonne partie du léger souffle que vous allez entendre sur les extraits..

Boost

Les effets de trémolo sont vrai­ment propres, et au vu des réglages possibles vous pour­rez les accom­mo­der suivant votre humeur du moment ! Le rendu est très natu­rel, bien que l’ef­fet soit 100% numé­rique. Le chorus (et asso­cié avec un detune) égale­ment est vrai­ment beau, certai­ne­ment la meilleure surprise de ce test. À la fois doux, présent mais pas agres­sif, doté d’une bonne clarté : ultra exploi­table !

Les réverbes, bien choi­sies pour un univers acous­tique (plates, Hall, room, spring) offrent un panel assez vaste pour un usage live, voire studio. On peut aisé­ment rentrer une guitare dans une réverbe assez mate, pour créer une ambiance feutrée. Les délais, autre point fort de ce multi effets, donnent leur pleine mesure en stéréo : je vous recom­mande forte­ment d’évi­ter la mono­pho­nie sur le G-Natu­ral : il est fait pour la stéréo !

Passés les essais sur une guitare, j’ai testé le G-natu­ral sur un micro chant (je vous épargne les tests audio, je ne suis pas un chan­teur). Le préam­pli inté­gré est doté d’une puis­sance assez impor­tante, et les réglages de volume et de gain permettent faci­le­ment de travailler en guitare/voix dans de nombreux registres : l’ou­til idéal pour enre­gis­trer des idées ou jouer dans les bars/clubs.

C’est d’ailleurs le prin­ci­pal argu­ment de ce produit, tant l’er­go­no­mie a été pensée pour inté­grer à la fois l’ins­tru­ment et le chant. À noter égale­ment que le G-Natu­ral se comporte très bien sur une guitare hollow body, voire même sur une élec­trique dotée de piézo.

Conclu­sion

Ce G-Natu­ral est une réus­site dans un domaine qui n’est pas le plus popu­laire (celui de l’ef­fet pour guitare acous­tique), d’où la faible retom­bée média­tique à sa sortie. Fabriqué en Thaï­lande, il n’en reste pas moins un produit à la norme TC, c’est-à-dire solide et bien assem­blé, taillé pour la route. Ses fonc­tion­na­li­tés, très avan­cées ne retirent cepen­dant en rien à sa simpli­cité d’uti­li­sa­tion en live : bien qu’il soit riche en para­mètres, la navi­ga­tion entre les programmes est simple et rapide.

Les effets sont de très bonne facture (le contraire aurait été éton­nant avec TC) et le côté numé­rique des trai­te­ments se fait réel­le­ment oublier. Le G-natu­ral offre une solu­tion tech­nique aux guita­ristes chan­teurs ou aux duos acous­tiques souhai­tant trai­ter leur signal à la source, avant console. Dommage que le produit n’in­tègre pas un séquen­ceur, voire une mémoire, pour permettre des enre­gis­tre­ments live, ou tout simple­ment de pouvoir enre­gis­trer chez soi des maquettes guitare/chant. Dommage égale­ment qu’il n’ait pas été prévu une sortie casque, car le G-Natu­ral a vrai­ment besoin de sortir en stéréo pour offrir le meilleur. Cet appa­reil n’en reste pas moins, à mon avis, la réfé­rence en matière péda­lier de trai­te­ment de signal acous­tique. De la belle ouvrage !

[+] Sérieux de fabri­ca­tion, maté­riaux utili­sés
[+] Qualité des effets et des réglages
[+] Faci­lité d’uti­li­sa­tion
[+] Possi­bi­lité d’en­trer deux sources
[+] Dyna­mique sonore

[-] Pas de trai­te­ment d’ef­fets de modu­la­tion, de boost, de réverbe et de délai sépa­rés pour les deux sources
[-] Pas de sortie casque
[-] Pas de commu­ta­teur on/off

Points forts
  • Sérieux de fabrication, matériaux utilisés
  • Qualité des effets et des réglages
  • Facilité d’utilisation
  • Possibilité d’entrer deux sources
  • Dynamique sonore
Points faibles
  • Pas de traitement d’effets de modulation, de boost, de réverbe et de délai séparés pour les deux sources
  • Pas de sortie casque
  • Pas de commutateur on/off

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.