Apple Mac Pro Quad Xeon 64 Bits
+
Apple Mac Pro Quad Xeon 64 Bits

Mac Pro Quad Xeon 64 Bits, Ordinateur de bureau Apple de la marque Apple appartenant à la série Mac Pro.

Comparateur de prix
Petites annonces
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Grotesque!

 
AuteursMessages

Poussin du Ciel

offline
Poussin du Ciel
4851 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 377

21 Posté le 07/04/2007 à 01:59:00
Shruti pas la peine de mettre en gras, la simple citation aurait suffit ;)

Uilean, c'est toi mon poisson d'avril

Bon pour revenir à ces propos qui ont dû énormément choquer certains, j'ai bien dis "je crois"...

Jpa46

offline
Jpa46
71 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 212

22 Posté le 07/04/2007 à 12:47:38
Je vous répondrai en tant qu'électronicien car je ne peux laisser cette polémique absurde se développer sans réagir concrètement car on connaît l'origine de ces ennuis. L'électronique n'est pas parfaite et n'a pas des résultats sans faille au niveau de l'étude et du développement, comme le logiciel et comme aussi la mécanique, mais ça se corrige s'il y a eu erreur d'évaluation d'un paramètre, regrettable bien sûr pour la clientèle qui n'aime pas ça, mais bon, on s'en est toujours sorti.

Là où rien ne va plus c'est côté industriel aujourd'hui, le prix de vente doit être écrasé, la complexité et la miniaturisation maximales, les délais minimum, les profits les plus grands avec des seuils de rentabilité fixés par les actionnaires, des sous-traitants choisis le plus souvent pour le prix de revient dans la campagne française d'abord, étrangère ensuite, puisque le dit fabricant ne fait plus rien, parfois l'assemblage et le contrôle au démarrage qu'il délègue ensuite la plupart du temps à ses sous-traitants.

Mais depuis quelques années, progressivement depuis 1995, le grand public et le professionnel utilisent le composant électronique le plus dépouillé sur le plan de la protection mécanique et environnementale pour le câbler en "report à plat" ou CMS ou SMD suivant la langue. Cette technologie d'avant-garde dans le professionnel était réalisée par des équipes très compétentes en mécanique,physique et électronique dans le domaine du circuit hybride qui avait précédé souvent l'intégration monolithique il y a 30 ans, mais là tout le monde faisait attention à ce qu'il faisait, il y avait les moyens, le support de câblage était en alumine, généralement du même coefficient de température que le composant lui aussi sur support alumine. Les composants fragiles étaient collés, pas brasés, certains étaient reliés électriquement par un câblage en fils d'or, argent ou alu soudés par des techniques de bonding, l'ensemble encapsulé souvent en boitier céramique ou métal à sorties perles de verre hermétique.

Bref j'ai vu ces gens-là partir en retraite, ils coûteraient trop cher aujourd'hui, leur technologie aussi. On a gardé le principe du report à plat des composants qui a été appliqué à partir de 1990 avec des machines automatiques développées simultanément d'abord dans le domaine grand public puis, par boomerang, en industriel et professionnel.

Je peux vous dire que tout le malheur de l'électronique, que ce soit en électronique d'ordinateur grand public, en avionique, en militaire courant, en automobile, en médical ou ailleurs, est là. Les problèmes de fiabilité sont tous les mêmes, les composants électroniques étant les mêmes, fabriqués sur les mêmes chaînes pour tout le monde, parfois ont-ils dans un domaine comme l'avionique un avenant au contrôle qualité, mais si peu. ET la panne est latente, rarement révélée au contrôle de sortie, c'est le client et le SAV qui en récupèrent les ennuis. Pourquoi ? Parce qu'en plus des pannes ancestrales de l'électronique traditionnelle, on connaît la panne d'ordre mécanique voire environnementale avec le commposant CMS, dues à un non respect des coefficients de dilatation dans l'association composant/circuit-support de câblage que nous ne connaissions pas avec le composant à connexions par fils et trous d'insertion dans le support. Le composant au moment de son report et de son câblage sur le circuit est chauffé jusqu'à ce que la crème à braser déposée se fluidifie et le brase sur le cuivre étamé du support. Mais au moment du refroidissement contrôlé de l'ensemble brasé, les coefficients de dilatation du support et du composant n'étant pas les mêmes, dans un rapport x10, voire avec des sens et des directions différents, les composants sont contraints et se fissurent sans dégâts perceptibles au contrôle de sortie, sauf aux rayonx X. Ce n'est qu'ensuite sous tension avec l'aide de la pollution et l'humidité ambiantes que diverses électrolyses se produisent, transportant des atômes métalliques facilement mobiles et en quantité comme le nickel ou l'argent dans ces fissures et provoquant des court-circuits progressifs. Et ceci est totalement aléatoire dans le temps, ce peut être immédiat, ce peut être après 1000, 2000, 4000 heures de fonctionnement comme je l'ai vu en avionique, puisque la révélation dépend essentiellement de l'environnement.

Alors pourquoi une recrudescence des problèmes sur les nouveaux matériels, eh bien c'est très simple. Pour 2008, une directive européenne qui se met en place depuis 2 ans chez les fabricants de composants et les sous-traitants, encore une, impose le sans-plomb dans la brasure. Deux conséquences à cela :
- température de brasure plus élevée entraînant un risque déjà cité et accru à cause du coefficient de dilatation;
- une ductilité de la brasure qui a diminué par l'absence de plomb allié auparavant à 60% d'étain et qui accroît le risque déjà cité, le composant ne pouvant plus travailler, "glisser" sur ses soudures de quelques microns pour se stabiliser dans un état d'équlibre de contrainte mécaniques acceptable pour lui.

Enfin on sait aussi que les composants en boitier plastique doivent être conservés sous atmosphère parfaitement sèche avant montage, c'est-à-dire sous azote par exemple, sinon le plastique des boitiers de semiconducteurs, très absorbeur d'humidité, éclate ou se fissure à la montée en température dans le four à braser. Encore une autre raison de création de fissures dans les boitiers qui vont permettre , chez l'utilisateur, à la pollution et à l'humidité de pénétrer rapidement au coeur du composant et réaliser son action de corrosion ou de migration électrolytique, un peu comme la chaîne du froid dans l'alimentation, une surveillance du stockage des composants est particulièrement recommandée pour minimiser les déboires ensuite.

Par dérogation le spatial a toujours le droit à au moins quelques traces de plomb pour une autre raison d'exposition dans le vide. Les ennuis vont donc se poursuivre pour les clients pendant un certain temps jusqu'à la brasure idéale très ductile et le circuit support qui ne varie pas ou seulement dans le même sens, la même direction que le composant, soient trouvés et à pas cher !!!!! Certains composants CMS ont des connexions souples rapportées qui éliminent ces défauts mais ils sont minoritaires et en général ce sont des composants de puissance ou de relativement grande taille.

La solution pour détecter ces défauts latents serait de soumettre le matériel en stockage, c'est-à-dire non allumé, à une série d'expositions ( 5 à 10 cycles ) à haute température, 100°C, et basse température, 0°C, brutalement, avec un pallier de stabilisation de 30 mn par exemple afin de voir s'avérer ces défauts durant la période de garantie au moins, à défaut que ce soit fait par le contrôle de sortie lui-même du fabricant, ce qui m'étonnerait. Encore qu'un fonctionnement intermittent en milieu très humide de l'ordre de 80%, resterait encore plus dangereux et fragilisant, puisqu'il permettrait cette électrolyse qui est irréversibble dans les composants électroniques. Peut-être faudrait-il utiliser ces deux tests l'un après l'autre mais dans quelle mesure les circuits ne sont-ils pas fragilisés par ces tests, on ne sait pas le dire non plus.

Voilà ce que je me devais de répondre aux utilisateurs qui s'étonnent d'avoir des ennuis, aux fabricants qui n'entendent pas et parlent la langue de bois, aux clients qui ne veulent pas payer la qualité et qui râlent, et c'est bien normal.

Imaginez les risques cumulés d'avoir des problèmes de fiabilité avec le matériel et sa complexité que vous avez payé 3000 Euros avec une garantie d'un an, soit au mieux seulement 500 ou 600 heures de fonctionnement avant la fin de la garantie, très insuffisant pour révéler les vices cachés, car c'en sont !

C'est une situation suicidaire tout simplement pour l'électronique, d'où le développpement accéléré de contrats de garantie proposés par les grandes enseignes pour faciliter leurs ventes et...gagner parfois de l'argent !

Or aujourd'hui j'ai besoin d'acheter un ordinateur et une interface audio, je ne sais plus comment m'y prendre car, étant du métier, je suis trop bien informé sur les risques de ces années sans plomb devant nous.... La seule solution serait que le fabricant donne une garantie prolongée équivalente à 2000 ou 4000 heures de fonctionnement restrictive aux circuits électroniques seulement.

uilean

offline
uilean
3423 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 18

23 Posté le 07/04/2007 à 18:54:19
:oo:

Citation : Uilean, c'est toi mon poisson d'avril

:oo:
ne jamais acheter de high tech sur C Discount pas de SAV

crown_quarto

offline
crown_quarto
2781 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 248

24 Posté le 10/04/2007 à 13:04:03
J'ai acheté un PowerBook G4 en 2005, j'y ai ajouté une barette d'1Go en RAM ce qui portait le tout à 1,5Go.
Au bout de 13 mois, je ressent un ralentit de la bestiole.
ça pedale plus qu'à l'habitude.
Je regarde dans le panneau du profil du mac: 1 seule barette detectée par le PowerBook ! la 500 Mo d'origine.
J'ouvre le capot, je fait un test croisé en invertissant les deux barettes. Plus aucune barette mémoire detectée!!!!!!!! le PowerBook ne démarre plus!
Après y avoir passé plus d'une heure, je réussi à avoir 500Mo reconnu et la machine redémarre à nouveau.
J'appelle Apple.

On me dit qu'il faut passer la machine au SAV.
Je leur demande combien ça va me couter.
Et là c'est le drame.

200, 300, 450 € ces chiffres sortent au hasard... Ils ne peuvent même pas me dire combien ça peut couter. Affolant.
La dessus je vois sur un forum que je ne suis pas le seul dans le cas.
Et que TOUTE une série de machines a le même problème.
Apple a donc reconnu le problème et ajoute une extension automatique de garantie pour tout les modèles compris entre ABC12000 et ABC13500. Mon PowerBook est ABC13560 : Apple refuse de m'apporter l'extension de garantie.

La dessus je gueule, et argumente.
On me passe des chefs, puis à d'autres chefs...
Apple conçoit à me faire cadeau des pièces et la mains d'oeuvre reste à ma charge. Je les previens que si c'est au dessus de 100€ de Md'O ça va chier grave.
Le lendemain, j'appele mon "apple center" : on me dit que je vais en avoir pour 300€ minimum !!!!
Je rappelle Apple: Ultra gueulage, très bon argumentage...Et très rapidement, j'obtiens réparation intégrale pour 0€ avec extension de garantie sur 3 mois(le truc classique suite à réparation).

Hormis cette affaire, je continuerai à acheter Apple.
Depuis que j'ai mon mac je fais de la musique, avant je passait mon temps à tripatouiller mon PC...et j'avais fini par aandonner tout espoir de faire de la MAO un jour.

Alors c'est clair quand ça marche plus, ça fait super chier.
Mais quand ça marche, c'est du grandiose.

La semaine dernière, j'avais un concert à enregistrer.
Je branche tout mon matos, et je plug l'alimentation secteur du Mac.
Là j'entends un 'clak'. L'alimentation vient de cramer.
"Allo Houston, on a un probleme..."

J'ai tout fait sous batterie...en gérant à fond les ressources...
Le lendemain, j'ai fait 350 bornes pour trouver une alimentation car personne ne pouvait me livrer sous 2 jours (autres jobs en vue).

Mais si un jour j'ai l'argent pour, j'aimerais bien tester ce mac pro 8 core...

musnoz

offline
musnoz
213 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 46

25 Posté le 10/04/2007 à 13:29:09
Puisque chacun y va de sa petite anecdocte : j'ai un Pismo G3/400 Mhz depuis donc 2000, fonctionnant comme un charme et sur lequel je continue de travailler et regarder des DVD ainsi que d'écouter de la musique.
J'ai également un iPod Shuffle depuis 2005 qui ne m'a jamais fait faux bond et pourtant, je ne le ménage pas !
Je crois que c'est le parallèle entre l'iPod et le nouveau MacPro qui est grotesque, de même qu'ériger des problèmes particuliers en généralités est quelque peu tendancieux.
@+

« L'ennui dans ce monde, c'est que les idiots sont sûrs d'eux et les gens sensés pleins de doutes. » (B. Russell)

meltear

offline
meltear
465 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 26

26 Posté le 11/04/2007 à 12:32:04
Interessant, merci JPA
m'étonnait pas qu'il y avait des histoire de la sorte derrière tout ca...
vu le prix qu on paye, c est de plus en plus absurde
Revenir en haut de la page