LiveAujourd'hui à 12h30, on étudie les différentes offres de la Komplete 14 et on tire des conclusions
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
37 réactions

L’effet « glue » avec la réverbe

Le guide du mixage — 80e partie

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au sixième bus de ma configuration de travail avec les réverbérations.

Accéder à un autre article de la série...

Comme je vous l’ai déjà dit précé­dem­ment, ce dernier est censé produire un effet « glue ». Pour être plus clair, l’en­voi à plus ou moins forte dose de chacune des pistes du morceau vers ce bus doit produire un rendu sonore global du titre plus cohé­rent.

Oui, mais non…

Avant de commen­cer, je tiens à vous signa­ler qu’à titre person­nel, je n’uti­lise que très rare­ment ce bus. En effet, la plupart du temps, j’ob­tiens cette fameuse cohé­sion sonore entre les divers éléments d’une façon diffé­rente : soit par la créa­tion d’une sensa­tion d’es­pace sonore réaliste que nous verrons dans le prochain épisode, soit via d’autres tech­niques que nous étudie­rons ulté­rieu­re­ment. Cela étant dit, si malgré ça je ne suis pas encore tout à fait convaincu du « liant » exis­tant entre mes pistes, je fais alors appel à ce bus histoire d’ar­ran­ger la sauce.

Musique d’am­biance

Si vous êtes un tant soit peu atten­tif, vous devez vous souve­nir qu’à l’oc­ca­sion de la descrip­tion des diffé­rents algo­rithmes de réver­bé­ra­tion, j’avais évoqué le candi­dat idéal pour ce genre de tâche. Quelqu’un peut-il me dire de qui il s’agit ? Non, vrai­ment personne ? Votre assi­duité laisse à dési­rer les amis… Enfin bref, je parle bien sûr des algo­rithmes du type « Ambience ». En effet, ces derniers n’ont pas leur pareil lorsqu’il s’agit de suggé­rer l’am­biance sonore d’une pièce, et donc la cohé­sion qui en découle, sans pour autant impar­tir une quel­conque sensa­tion de place­ment spatial. Ainsi, je vous conseille donc forte­ment de piocher dans cette famille de réver­bé­ra­tion afin d’ob­te­nir l’ef­fet « glue » sans avoir à vous soucier des éven­tuelles « inter­fé­rences spatiales » avec les trois derniers bus.

Informatique musicale

En ce qui concerne le choix du préset au sein de cette famille, il faut bien entendu qu’il soit en adéqua­tion avec l’as­pect émotion­nel que le morceau est censé véhi­cu­ler. Nous avons déjà suffi­sam­ment discuté de la chose pour que vous puis­siez effec­tuer ce choix conve­na­ble­ment. 

Pour le temps de pré-délai, le préset choisi devrait norma­le­ment faire la blague, mais n’hé­si­tez pas à le modi­fier si vous consta­tez que la réverbe a tendance à trop modi­fier la profon­deur du mix.

Comme d’ha­bi­tude, le decay devra être réglé en fonc­tion du tempo du morceau. Pour une action ultra trans­pa­rente, de l’ordre de la sensa­tion subtile et non de l’ef­fet de style, descen­dez cette valeur au plus bas, mais toujours en respec­tant le groove. Travaillez ensuite le rendu spec­tral de cette réverbe de façon à ce qu’elle soit des plus discrètes et n’entre jamais en conflit avec l’un ou l’autre des instru­ments.

Enfin, pour le dosage de l’en­voi de chacun des éléments vers ce bus « glue », j’uti­lise une tech­nique un peu parti­cu­lière en deux étapes. Tout d’abord, je mets ce bus en solo afin de n’en­tendre que les signaux réver­bé­rés. J’ajuste alors l’en­voi de chacune des pistes vers le bus de façon à obte­nir peu ou prou une sorte de « reflet » légè­re­ment flou de mon puzzle sonore tel que je le conçois depuis le début du mixage. Puis, dans un deuxième temps, j’en­lève le solo afin d’en­tendre l’en­semble du mix, je baisse complè­te­ment le fader du bus « glue » et je le remonte petit à petit. Dès que j’en­tends distinc­te­ment la réver­bé­ra­tion, je m’ar­rête et recule légè­re­ment le fader. Le résul­tat est alors norma­le­ment d’une trans­pa­rence exem­plaire : lorsque le bus est actif, rien ne se remarque, en revanche, lorsque je le coupe, son absence doit cruel­le­ment se faire sentir. Si vous parve­nez à ce résul­tat, c’est que vous avez bien fait votre boulot et que vous pouvez passer serei­ne­ment à l’étape suivante. Mais nous verrons ça la semaine prochaine !

← Article précédent dans la série :
La réverbe sur la voix et les instruments
Article suivant dans la série :
Créer un espace sonore réaliste avec des réverbes →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.