Prise de Son & Mixage
Techniques du Son Prise de Son & Mixage
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Le grand guide de l’enregistrement — 39e partie

Bien débuter

L’enregistrement de la batterie - Room Stéréo (3e partie)

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Dans cet épisode, nous allons aborder une nouvelle méthode d’enregistrement de la « Room Stéréo » ainsi qu’une de ses nombreuses variantes qui est, selon moi, particulièrement intéressante.

Get a room

La technique que nous allons voir est somme toute simple de prime abord : utiliser un couple stéréo en configuration XY ou ORTF à bonne distance du kit de batterie dans l’axe de la grosse caisse. Derrière cette simplicité apparente se cachent plusieurs difficultés.

Tout d’abord, il convient de choisir la direction vers laquelle ce couple pointera : vers la batterie ou au contraire à l’opposé de cette dernière. Comme toujours, cela dépend du son que vous souhaitez obtenir. Dans le premier cas, le couple captera un mélange entre le son direct et le son réverbéré alors que dans le second, il n’y aura quasiment pas de son direct puisque l’instrument se situera dans la « zone aveugle » du couple. Ces deux façons de faire ont un intérêt, à vous de savoir ce que vous souhaitez privilégier.

Vient ensuite la question de la hauteur du couple. Plus il sera bas et plus vous favoriserez le bas du spectre, mais prenez garde à ne pas trop brouiller le bas médium. À l’inverse, plus le couple sera en hauteur et plus le son tendra vers le haut du spectre, avec le risque d’obtenir des cymbales trop agressives. Notez qu’à moins d’être à la recherche d’un « effet très spécial », il est déconseillé de placer ce couple trop proche du plafond ou d’un angle de la pièce ; cela donne rarement quelque chose d’intéressant à cause des multiples réflexions qui se parasitent entre elles à ces endroits-là.

Stereo Room Miking

Enfin, le dernier problème à régler concerne la distance entre ce couple et la batterie. Il n’y a malheureusement pas de formule magique, car ce sujet dépend à la fois du lieu d’enregistrement, de l’instrument et du jeu du batteur sur le morceau en cours de travail. Ceci étant, il y a tout de même une petite astuce qui vous facilitera certainement la vie. Le principe en est simple et repose peu ou prou sur le même concept que le raisonnement par l’absurde en mathématiques. À l’aide d’un casque fermé, écoutez les « Overheads » réduits en mono. Prenez alors l’un des micros du couple qui servira à la prise « Room Stéréo », inversez la polarité de sa tranche et baladez-vous dans la pièce. Lorsque la sommation mono des « Overheads » et de ce micro semble rendre le son de batterie agressif et/ou sans vie, c’est que vous êtes à un endroit intéressant. Rétablissez alors la polarité de votre micro, revenez en stéréo et placez le couple à ce point précis. En général, cette technique permet de facilement trouver des placements dignes d’intérêt pour ce couple « Room Stéréo ». Essayez, vous m’en direz des nouvelles !

Terminons à présent avec une variante particulièrement intéressante de cette méthode. En lieu et place du couple stéréo XY ou ORTF, il est payant d’opter pour une configuration M/S. Pourquoi donc ? Eh bien tout simplement parce qu’ainsi vous obtiendrez d’une part une excellente compatibilité mono ; et d’autre part, vous aurez un plus large contrôle sur le mélange entre le son direct et le son réverbéré, à condition bien sûr que votre couple M/S vise la batterie. En effet, le micro bidirectionnel de ce couple captera quasiment uniquement le son réverbéré alors que le cardioïde enregistrera pour sa part un mélange son direct/son réverbéré. En jouant sur le mélange Mid/Side lors du mixage, vous aurez donc tout le loisir de trouver l’équilibre qui vous conviendra le mieux. Elle n’est pas belle la vie ?

Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine pour les dernières techniques d’enregistrement de cette piste « Room Stéréo » !

← Article précédent dans la série :
L’enregistrement de la batterie - Room Stéréo (2e partie)
Article suivant dans la série :
L’enregistrement de la batterie - Room Stéréo (4e partie) →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail