Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Mise à Plat

Le guide du mixage - 11e partie

Faisons un petit bilan. La superposition de votre vision première du mix avec la réalité actuelle du morceau devrait vous avoir donné une "image" cohérente de votre puzzle sonore, conforme à l'intention de la musique et en adéquation avec votre ressenti. D'autre part, vous devriez également avoir à ce stade un début de plan pour attaquer l'assemblage. Attelons-nous donc à la tâche en commençant par le premier point de la méthode décrite la semaine dernière, à savoir la mise à plat.

Accéder à un autre article de la série...

Pourquoi ?

La mise à plat est un mixage rapide effec­tué à l’aide des faders de volume et des potards de pano­ra­mique de vos pistes, et rien d’autre. Cette étape est loin d’être anodine puisque c’est à partir de cette mise à plat que tous les éléments vont se mettre en place. Il s’agit en quelque sorte d’une trame consti­tuant l’os­sa­ture de votre mix/puzzle. Ce n’est qu’une fois cette trame géné­rale construite que votre vision des choses pourra s’af­fi­ner un peu plus et s’at­tar­der sur les détails à peau­fi­ner. Mine de rien, à mon sens, la mise à plat repré­sente faci­le­ment 50% d’un bon mix ! Et c’est juste­ment dès ce stade-là que les choses se gâtent pour le débu­tant… 

La mise à plat dans le mixage audio

En géné­ral, plusieurs phéno­mènes se super­posent. Tout d’abord, le novice s’at­tarde souvent trop long­temps et intel­lec­tua­lise la chose à outrance alors qu’il vaut mieux lais­ser parler l’ins­tinct. En effet, les premières impres­sions sont souvent les bonnes, pourquoi donc se tritu­rer le cibou­lot et perdre du temps pour rien. Vous avez un but à atteindre, vous en avez conscience, c’est là, au fond de vous, faites-vous donc confiance !

Le deuxième phéno­mène est encore plus incom­pré­hen­sible et contre­pro­duc­tif. Après s’être fait des noeuds au cerveau, l’as­pi­rant ingé­nieur du son finit immanqua­ble­ment par agir… par habi­tude ! Les guitares vont toujours du même côté, les niveaux rela­tifs de la caisse claire et de la grosse caisse sont iden­tiques au dB près, etc. Qu’im­porte le titre, il fait ça méca­nique­ment. C’est bien évidem­ment un réflexe assas­sin. Rien de mieux pour flin­guer l’in­té­rêt et la person­na­lité d’un titre. Chaque morceau est diffé­rent, il mérite donc un trai­te­ment, une atten­tion qui lui sera propre.

Dernier point, et pas des moindres, le novice a tendance à sortir l’ar­tille­rie lourde tout de suite. EQ, compres­seur, gate, tout y passe pour soi-disant régler des « problèmes » alors que la base n’est pas encore là. C’est malheu­reu­se­ment humain de vouloir tout, tout de suite. Mais ça ne marche pas comme ça dans la réalité. Il faut y aller petit à petit si l’on veut atteindre le but que l’on s’est fixé. Utili­ser une armada de plug-ins alors que la mise à plat n’est pas encore faite, c’est se tirer une balle dans le pied, point barre. 

Bref, vous l’au­rez compris, la mise à plat est essen­tielle à un bon mixage et si vous arri­vez à réfré­ner vos ardeurs, je vous assure que cette étape ne devrait pas vous prendre plus d’une demi-heure.  

Comment ?

La mise à plat dans le mixage audio

Person­nel­le­ment, je procède d’une façon un peu parti­cu­lière. Je commence toujours par m’oc­cu­per des pano­ra­miques. Pourquoi ? Tout simple­ment pour que mes choix de pano­ra­miques ne soient pas influen­cés par la ques­tion du niveau sonore rela­tif des pistes. 

Une fois cela fait, je bascule en mono et je m’oc­cupe des faders de volume. Pourquoi en mono ? Eh bien encore une fois, pour ne pas être distrait par les choix de pano­ra­miques que je viens juste de faire. 

La semaine prochaine, je vous présen­te­rai en détail une façon ludique et diable­ment effi­cace pour régler la ques­tion du pano­ra­mique de vos pistes en seule­ment un petit quart d’heure. D’ici là, je vous invite à jeter un oeil à l’un de nos précé­dents articles concer­nant les lois de pano­ra­mique.

← Article précédent dans la série :
Plan d’attaque pour le mixage
Article suivant dans la série :
L'utilisation du panoramique →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.