Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Première séance de retouche

Le guide du mixage — 126e partie

Après notre session d’écoute critique du mixage dans nos conditions habituelles de travail, une première session de retouche s’impose. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui d’aborder une méthode qui devrait vous faciliter la vie à ce stade.

Accéder à un autre article de la série...

Frappe chirur­gi­cale

Si vous avez suivi les recom­man­da­tions de l’ar­ticle inti­tulé « L’heure de vérité pour votre mix », vous devriez main­te­nant avoir à votre dispo­si­tion quelques notes concer­nant les problèmes rele­vés lors de l’écoute critique ainsi que des repères (marqueurs) vous indiquant où se situent ces problèmes du point de vue de la chro­no­lo­gie de votre morceau. C’est bien joli tout ça, mais un souci de mix iden­ti­fié n’est pas résolu pour autant. Que faire alors ? La métho­do­lo­gie que je vous propose est rela­ti­ve­ment simple à mettre en œuvre, pour peu que vous ayez pris la peine de suivre un autre de mes conseils récur­rents, à savoir l’ex­port du mixage à chaque étape impor­tante de celui-ci.

Si tel est le cas, la marche à suivre se résume ainsi :

  • Placez la tête de lecture de votre STAN à l’en­droit exact du problème à trai­ter ;
  • Réécou­tez atten­ti­ve­ment le passage afin de bien circons­crire ledit problème ;
  • Compa­rez alors le stade actuel de votre mixage avec les diffé­rents rendus précé­dents (du « Gain Staging » jusqu’à l’au­to­ma­tion) pour repé­rer à quelle étape le souci est apparu ;
  • Si le point précé­dent se révèle parti­cu­liè­re­ment diffi­cile, utili­sez au besoin les tech­niques d’écoute critique vues ces dernières semaines afin d’iden­ti­fier « la source du mal qui vous ronge » ;
  • Réglez la chose en utili­sant les outils rela­tifs à l’étape concer­née – volume, pano­ra­mique, EQ, compres­seur, etc. ;
  • Véri­fiez à présent que cette retouche n’a pas trop perturbé les étapes suivantes du mix, et agis­sez en consé­quence le cas échéant ;
  • Écou­tez le résul­tat final de façon à vali­der la retouche ;
  • Passez au problème suivant.
Large Console

Une fois que vous aurez pris l’ha­bi­tude d’uti­li­ser cette méthode, vous verrez qu’elle est diable­ment effi­cace et surtout plus rapide à mettre en œuvre qu’il n’y paraît. Atten­tion cepen­dant ! Pour être sûr et certain que vos retouches soient perti­nentes, méfiez-vous du satané syndrome « plus c’est fort, mieux c’est » lors de l’écoute des rendus anté­rieurs… En effet, il y a de fortes chances pour que le volume perçu de votre mixage ait enflé sensi­ble­ment d’une étape à l’autre, notam­ment lors de la campagne de trai­te­ment de la dyna­mique. Je vous encou­rage donc à compa­rer autant que faire se peut les diffé­rentes étapes du mix à volume perçu égal. Pour cela, vous pouvez par exemple utili­ser la version free­ware de l’ex­cellent plug-in 4U+ Blind­Test de l’édi­teur alle­mand HOFA Plugins dont je vous ai déjà parlé la semaine dernière.

Pour clôtu­rer cette première séance de retouche, il n’est pas inutile de refaire succinc­te­ment une session d’écoute critique une fois tous les problèmes réso­lus de manière à confir­mer le bien-fondé de vos correc­tions.

Une remarque avant de vous lais­ser vaquer à vos occu­pa­tions. Si à l’oc­ca­sion de cette session de retouches cosmé­tiques vous vous voyez dans l’obli­ga­tion de recti­fier à tout va, c’est malheu­reu­se­ment certai­ne­ment le signe d’un problème beau­coup plus profond… Dans ces cas-là, et bien que cela soit pénible, il est souvent préfé­rable d’en­vi­sa­ger la reprise du mix dans son ensemble depuis le départ. Cela n’est effec­ti­ve­ment pas très réjouis­sant, mais il vaut parfois cent fois mieux repar­tir de la base en prenant soin d’évi­ter au fur et à mesure l’ap­pa­ri­tion de problèmes plutôt que de perdre son temps et son éner­gie à répa­rer un mixage qui demeu­rera bancal quoi qu’il advien­ne…

Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine !

← Article précédent dans la série :
Les outils pour faciliter l’écoute critique
Article suivant dans la série :
L’écoute critique en extérieur →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.