Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
comparatif
15 réactions
Il ne peut en rester qu’un

Imaginez-vous un moment, qu’un chic type déguisé en postier débarque chez vous, à l’instant même ou vous alliez jouer de votre instrument préféré : « Drelin ! Drelin ! C’est le facteur ! J’ai des colis pour vous ! », dit une silhouette bonhomme, tout en sueur, sur un ton qui se veut enjoué.

Comme vous êtes bassiste, donc gent­le­men et qu’il y a un triple rempart de bières qui tapisse votre frigo, vous lui en offrez une. Il la siffle, rote en La bémol et décampe sur son petit vélo. Vous le regar­dez partir, il vous fait un signe en dispa­rais­sant à l’ho­ri­zon. C’est beau, un peu comme une fin de western. Et vous ne vous posez même pas la ques­tion de comment il a bien pu faire pour se colti­ner tout ça : trois colis d’une ving­taine de kilos chacun, de la taille de petits frigos. Pour­tant le vôtre, dans la cuisine, fonc­tionne bien. Car la bière est fraiche et sa tempé­ra­ture est contrô­lée par vos soins quoti­dien­ne­ment. Vous n’avez rien commandé et votre femme non plus, car vous êtes seul. D’ailleurs depuis qu’elle est partie, vous jouez mieux le blues. Il y a un petit mot avec les colis, vous êtes un bassiste lettré donc vous le lisez : « Cher AFien, vous avez 24 heures pour choi­sir un de ces produits et nous renvoyer les deux autres. (Ce message ne s’auto-détruira pas, à vous de vous prendre en main pour le mettre à la poubelle, pensez au tri sélec­tif) ». Ni une ni deux, vous ouvrez tous les cartons en même temps, avec l’es­piè­gle­rie et l’âge mental d’un gamin de douze ans (dois-je vous rappe­ler que vous êtes bassiste ?). Et là, stupé­fac­tion ! Noël en octobre ! Il s’agit de trois combos de basse. Vous qui en cher­chiez un, c’est étrange.

Ils ont beau être balaises chez Google, tout de même…

Ne rêvons pas les amis

 EBS Classic Session 120

Dans la vraie vie, le type qui reçoit ces fameux colis et qui gère ce genre de dilemmes, c’est bibi. Et c’est d’ailleurs pour ça que je vous dois des comptes. Celui du jour étant la synthèse des trois derniers tests de combos à moins de 400 €. Pourquoi moins de 400 € ? Parce que c’est le prix que l’on peut mettre dans un bon ampli de répé­ti­tion, cela inclut aussi les petites scènes. Trois combos que j’ai testés dans des bancs complets et que je vais compa­rer pour vous. Mes critères seront ceux d’un ache­teur poten­tiel : logis­tique (poids et format, ergo­no­mie), la puis­sance exploi­table, la qualité sonore (perfor­mances et correc­tions possibles), la qualité de fabri­ca­tion et enfin les extras (effets et raccords).

Les tests : EBS Clas­sic Session 120Ibanez Prome­thean P3115 et Peavey Max 115

Logis­tique

Sur le format et le poids, tous les combos présentent des mesures idéales pour le trans­port. L’EBS étant le plus compact des trois à peu de chose près. Le poids donne la faveur à l’Iba­nez, qui affiche 17 kilos à la pesée, alors qu’on a 21 kilos pour l’EBS et presque 23 pour le Peavey. On mani­pu­lera les trois de la même manière, puisqu’ils ont chacun une poignée. L’EBS à l’avan­tage de propo­ser une posi­tion en « bain de pied » et donc d’être incli­nable.

Puis­sance exploi­table

Ibanez Promethean P3115

Sur le papier, l’EBS (120W) est loin derrière l’Iba­nez (300 W) et le Peavey (300 W) qui se veulent de même puis­sance. De ce que j’ai pu consta­ter subjec­ti­ve­ment lors de mes essais, l’EBS annonce vrai­ment la couleur alors que le Peavey et l’Iba­nez sont pour moi en dessous de la donne. Que je me fasse bien entendre : l’EBS est clai­re­ment un combo de 100 W, tandis que les deux autres ont plus le coffre d’un 200 Watts. Je juge person­nel­le­ment l’Iba­nez comme étant le plus puis­sant des trois, la diffu­sion (12 pouces pour l’EBS et 15 pouces pour les deux autres) jouant aussi dans cet écart de volumes, à l’écoute.

Qualité sonore

Pour ceux qui veulent se concen­trer sur le low-bottom, le gros son bien chargé en basses. Je leur conseille­rais l’Iba­nez et le Peavey, qui sont tous les deux montés en quinze pouces et exploitent bien ce format. Le Prome­thean a un grain plus droit que le Peavey qui sonne un poil vintage.

Je sais, l’ex­pres­sion est de plus en plus galvau­dée mais que voulez-vous, il faut bien le dire avec des mots qui fédè­rent… L’EBS aura un son légè­re­ment moins galbé mais apporte une ampli­fi­ca­tion réel­le­ment trans­pa­rente. Je juge aussi les correc­tions du Clas­sic Session comme étant les plus effi­caces, pour se tailler un son qui jouera véri­ta­ble­ment tous les styles.

Qualité de fabri­ca­tion

Peavey Max 115

Si les trois chal­len­gers se valent dans les fini­tions en géné­ral (tolex, collage, etc.), pour ce qui est de la qualité suppo­sée des potards, l’EBS est bien devant alors que le Peavey et l’Iba­nez pèchent sur ce point. Par contre, je signale que sur trois amplis, un seul a proposé une sortie directe faci­le­ment exploi­table et c’est l’Iba­nez. Sur l’EBS comme sur le Peavey, les signaux obte­nus par ces sorties sont assez médiocres. Serait-ce là un défaut géné­ral à consta­ter sur les amplis à petit budget ? La ques­tion est posée.

Les Extras

Sur le chapitre quan­ti­ta­tif des options embarquées, Peavey passe devant, avec un accor­deur qui fonc­tionne parfai­te­ment, un pousse gain et un enhan­cer inté­grés (qui pour moi sont moins perti­nents, mais soit). L’Iba­nez propose quant à lui un contour rota­tif et l’EBS un égali­seur semi-para­mé­trique.

Lesquels je rends ?

Si je devais n’en choi­sir qu’un (car dans les faits, j’ai bien rendu les trois amplis), je dirais l’EBS Clas­sic Session 120. Parce que j’aime le grain des 12 pouces en géné­ral et que la signa­ture sonore de la marque m’a toujours plu. Mais si vous avez bien lu, cette conclu­sion résume un choix bien person­nel. En fonc­tion de vos besoins parti­cu­liers, à ne point douter que votre choix se porte­rait vers le Prome­thean d’Iba­nez ou le Max 115 de Peavey. Le débat est ouvert, à vous de faire votre propre synthèse. Là-dessus, je m’en vais lever le coude à votre santé.

« Drelin ! Drelin ! », tiens, ça sonne…

Extraits Ibanez

Mix 7 Creux
00:0000:23
  • Mix 7 Creux 00:23
  • Mix 10 media­tor 00:38
  • Mix 8 Slap 00:23
Extraits Peavey
Bosse médium
00:0000:24
  • Bosse médium00:24
  • Slap00:23
  • Media­tor00:31
Extraits EBS
 
Exemple 3 Mix
00:0000:27
  • Exemple 3 Mix 00:27
  • Exemple 7 Mix 00:27
  • Exemple 9 Mix 00:43
 
 

 

 


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.