Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
12 réactions
Frih Deh Bi De Uh !

Oui je sais, l’instant norvégien ça n’est pas la Suède. Sous nos latitudes, où le soleil se couche tous les soirs de l’année, on a tendance à confondre les deux. Il n’est pourtant pas compliqué de faire le distinguo quand on est bassiste : les Suédois ont EBS, donc les Suédois aiment la basse. Un peuple qui aime groover ne peut pas être si froid que ce qu’on en dit. Gageons que la chose est culturelle : les Russes luttent contre le froid avec de la vodka, tandis que les Suédois se chauffent à l’infra basse.

Livré monté

Depuis sa créa­tion en 1988, suite à l’as­so­cia­tion de deux bassistes ambi­tieux, la compa­gnie a fait bien du chemin. Bien implan­tée sur le secteur du haut de gamme, avec des amplis monstres comme la Fafner et une série de pédales d’ef­fets qui n’a pas pris une ride, cette société s’ouvre depuis 2012 aux budgets plus modestes avec la série Clas­sic Session

EBS Classic Session 120

Le Clas­sic Session 120 est un combo équipé d’un douze pouces et d’un twee­ter, bien compact (c’est un quasi-cube dont les cotés ne dépassent pas 50cm) et déli­vrant cent vingt watts, pour à peine plus de vingt kilos. Conçu en Suède et fabriqué en Chine, il propose un tableau de bord discret, mais bien équipé : un égali­seur à trois bandes, un contour, un canal auxi­liaire en RCA avec un volume inté­gré en façade, une sortie casque, une sortie directe et une entrée instru­ment. Ce combo est incli­nable, il est possible de le poser droit ou en bain de pied. Il est conçu pour assu­rer en répé­ti­tion, sur les petites scènes et acces­soi­re­ment comme enceinte de retour sur les plus grosses. Son prix, en-dessous des 500 €, fait de lui un client parfait pour notre compa­ra­tif actuel, mettant en compé­ti­tion cinq combos de marques confon­dues. Atten­tion à la concur­rence, la Suède est dans la course et la Suède est funky !

Même son design cadre avec l’image d’une marque un poil trop sobre quand il s’agit d’ha­biller ses produits, avec une petite pointe de rétro pas fantai­siste pour un sou. 

Une poignée unique permet les opéra­tions de manu­ten­tion et la grille se démonte faci­le­ment grâce à une fixa­tion velcro à l’an­cienne. Le twee­ter n’est pas débrayable sur ce combo, la section préam­pli ne l’est pas non plus en sortie directe. La fini­tion est propre, il y a un ou deux plis de tolex qui jurent un peu, mais rien de grave. Les potards ont l’air solide et fiable quand on les mani­pule. L’en­semble donne une première impres­sion assez posi­tive, autant pour ses quali­tés d’en­com­bre­ment mini­mum que pour le sérieux de sa fabri­ca­tion.  

En piste Olof !

EBS Classic Session 120

Comme pour tous les tests de ce compa­ra­tif, je vais utili­ser une série de samples de ma Jazz Bass Stan­dard via ma pédale BOSS RC20. L’idée étant d’avoir un même réfé­rent pour tous les amplis testés. Évidem­ment, avant de passer aux enre­gis­tre­ments, j’ai pris le temps de tester l’am­pli pendant un bon moment pour me fami­lia­ri­ser un peu et l’en­tendre réagir à mon jeu. J’ai pu appré­cier d’em­blée le son carac­té­ris­tique de la marque, que l’on retrouve à n’en point douter sur cette version. Avec ce coté un peu Hi-Fi que l’on pouvait entendre sur la série Drome, que fut un temps j’ai bien connu et qui aujour­d’hui n’existe plus. Un rendu très propre, mais pas asep­tisé, avec un trai­te­ment de la dyna­mique qui a de la niaque et des aigus cris­tal­lins. En fait, je pense que l’ana­lo­gie du Drome est parfaite pour résu­mer la chose : le Clas­sic Session 120 est en fait un Drome 12 à moitié prix ! Et la fabri­ca­tion asia­tique de cet ampli ne doit pas y être pour rien.

L’éga­li­seur est vrai­ment réac­tif et simple d’uti­li­sa­tion, les trois bandes avec le sélec­teur de plage de fréquences pour celle des médiums est la confi­gu­ra­tion la plus facile à utili­ser pour moi. Les repères sont sobres, mais effi­caces, il faut juste prévoir de poser l’am­pli au sol et pas en hauteur pour faci­li­ter l’ac­cès à son tableau de bord. Voilà une série d’ex­traits qui présentent les correc­tions appor­tées par l’éga­li­seur. Sur le premier extrait, les médiums sont à 150 Hz, puis à 500 Hz et enfin à 3,3 kHz :

Exemple 3 DI
00:0000:27
  • Exemple 3 DI 00:27
  • Exemple 3 Micro 00:27
  • Exemple 3 Mix 00:27
  • Exemple 4 DI 00:26
  • Exemple 4 Micro 00:26
  • Exemple 4 Mix 00:26
  • Exemple 5 DI 00:26
  • Exemple 5 Micro 00:26
  • Exemple 5 Mix 00:26
EBS Classic Session 120

En plus de l’éga­li­seur, l’uti­li­sa­teur dispose d’un contour qui filtre rapi­de­ment les médiums pour creu­ser le son et faci­li­ter les percus­sions. Simple inter­rup­teur, la correc­tion de ce dernier, quand on l’ac­tive, est assez discrète, mais se révèle tout de même à l’écoute. Si on peut regret­ter l’ab­sence de contrôle supplé­men­taire permet­tant de faire varier la courbe, on appré­ciera néan­moins son action subtile.

J’ai souvent l’im­pres­sion que les circuits de contour propo­sés sur nos amplis sont exces­sifs, ça n’est pas le cas de ce combo. Écou­tez cette série d’en­re­gis­tre­ments : le premier est pris avec un égali­seur neutre, le second avec le contour activé. Même chose avec les extraits en Slap : d’abord une version avec l’éga­li­seur creusé dans les médiums et ensuite l’éga­li­seur à plat et le contour activé. Vous pouvez vous rendre compte que la correc­tion du contour est moins marquée que celle opérée manuel­le­ment. Voilà pourquoi je trouve ce filtre subtil et c’est pour moi un bon point. 

Exemple 1 DI
00:0000:23
  • Exemple 1 DI 00:23
  • Exemple 1 Micro 00:23
  • Exemple 1 Mix 00:23
  • Exemple 2 DI 00:22
  • Exemple 2 Micro 00:22
  • Exemple 2 Mix 00:22
  • Exemple 7 DI 00:27
  • Exemple 7 Micro 00:27
  • Exemple 7 Mix 00:27
  • Exemple 8 DI 00:27
  • Exemple 8 Micro 00:27
  • Exemple 8 Mix 00:27

Et un peu de média­tor pour finir, avec pas mal de low bottom, de la brillance et des hauts médiums pour pous­ser le growl. Comme le rendu natu­rel des EBS est très précis, je trouve que le jeu au plectre y est sublimé, ça n’est pas Carlos Benavent qui me contre­dira.

Exemple 9 DI
00:0000:43
  • Exemple 9 DI 00:43
  • Exemple 9 Micro 00:43
  • Exemple 9 Mix 00:43
EBS Classic Session 120

Concer­nant les 120 watts de puis­sance, même si le format du 12 pouces et son petit cais­son ne permettent pas forcé­ment de pous­ser l’am­pli dans des retran­che­ments extrêmes, on dispose large­ment de quoi s’amu­ser et on peut pous­ser le volume assez fort pour couvrir une forma­tion moyenne. À vous les  joies des répé­ti­tions, petites scènes et du repiquage si plus grand. J’en arrive à la seule zone d’ombre au tableau puisqu’il nous a été diffi­cile de correc­te­ment exploi­ter la sortie directe. Le signal obtenu de cette dernière étant un poil trop brillant et pas vrai­ment séduc­teur. La chose devait être dite, c’est donc fait et cela n’en­lève rien aux quali­tés de ce combo qui se prévoit plus pour les petites scènes.  

Plutôt que de traî­ner chez Ikea un same­di…

Allez donc faire un tour dans un bon maga­sin de musique pour me tester ça. J’ai été person­nel­le­ment très agréa­ble­ment surpris par cette nouvelle entrée de gamme chez cette marque. Et contrai­re­ment à la concur­rence, le passage par la case délo­ca­li­sa­tion de la produc­tion ne se fait abso­lu­ment pas sentir, que ce soit sur la qualité de fabri­ca­tion ou le rendu sonore. Il y a bien un ou deux défauts au système, mais à ce prix là, le Clas­sic Session 120 joue dans la cour des cham­pions. Merci la Suède !

Points forts
  • Format et poids
  • Puissance
  • Le grain EBS à moitié prix
  • Corrections simples, mais efficaces
Points faibles
  • La sortie directe

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.