Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou

Sujet Changer de vie : se lancer dans la musique ?

  • 85 réponses
  • 27 participants
  • 5 755 vues
  • 1 follower
1 Changer de vie : se lancer dans la musique ?
Salut à tous, je savais pas ou poster ça, j'espère ne pas trop me tromper.

Je pense que je ne suis pas le seul ici à connaître cette situation, beaucoups on du passer par là. J'ai terminé de longues études menant à des métiers très serieux, ou on porte des cravates, on doit fréquenter des gens pas très rigolos et en plus on doit lire des journaux chiants avec plein de chiffres dedans... Je suis en stage dans une entreprise (à la con) dont le travail est de faire fructifier l'argent de clients riches. Je deteste mon boulot, je deteste mes collègues, je sais pas ce que je fais là en fait.

Je suis devant le triste constat suivant : mes rêves de musique s'envolent, et je me dirige tout droit vers une vie bien chiante (mais sécurisante).

Aujourd'hui, je songe à changer de vie, à me lancer à fond dans la musique. C'est de la douce utopie, je le sais, mais si je ne le fais pas maintenant, je ne le ferai jamais. Je joue dans un groupe serieux, on a tous envie de se lancer et que faire que la musique soit plus qu'un "passe temps". Mais je ne me fais pas trop d'illusion : c'est 99,9 % de chances de devoir au bout d'un an retourner à la dure réalité du travail "classique"...

Qui ici est ou a été devant ce genre de situation ? y'a -t-il des erreurs à ne pas faire ? Je lirai avec plaisir les expériences que vous avez pu vivre, je suis dans une période de doute extrème, merci...
2
Waou, ça m'intéresse très sérieusement cette histoire, sauf que moi je suis loin de la fin de mes études... mais je crois que ça traverse l'esprit de tout le monde tot ou tard, lorsqu'on a l'impression que le chemin à suivre est tracé et que l'étau se resserre, de se dire qu'on pourrait tout lâcher et qu'on a peut être fait une erreur...

Développeur de Musical Entropy | Nouveau plug-in freeware, The Great Escape

3
Salut

ven moi je me suis posé la question voila un an...
Je suis presque dans la meme situation que toi, longues etudes blah blah, sauf que moi je manipule des bits :clin:

Le groupe que j'avais avant marchais bien, des espoirs d'etre reperés, pas mal de relations, environ 60 concerts par an, un putain de repertoire que je qualifierais de prometteur.
Simplement j'ai eu un choix a faire, rester et faire de la musique, partir pour un stage super interessant... Je suis parti, laissant a regret mes amis la bas, et la musique aussi, pour le coup :(( .

Resultat: stage sympa, embauche future avec un salaire pas mal, la montagne (a grenoble), mais plus de musique :((( .

J'ai toujours un petit pincement au coeur en repensant a la bonne epoque, mais je pense que cette motivation doit rester un doux reve, une utopie...
Dans ton cas, tu es plus chanceux, tu peut peut etre continuer ta vie professionnelle, sans quitter la musique (pour le moment du moins).
ALors un conseil: toi et ton groupe, continuez dans la voie amateur, comme ca ca restera bon esprit, pas de tensions, pas de galeres d'argent qui mettent tres souvent le feu aux poudres.
Mais sache que la question te titillera longtemps :((( , (surtout lorsque mon ancien groupe me dit, ouais on fait la premiere partie de stephane Escher a Nancy, 20000 personnes, c'etait super, mais il manquait un guitariste electrique :((( :((( :((( :((( :((( )

Enfin c'est la vie, garde ton boulot, but never forget the music ( theme musical : violons + violoncelles bien grave et lancinants :clin: ) et pas de regrets

a+
fx
4
Ahlala cette question on doit être pas mal à se l'être posée...
Moi je bosse depuis 2 ans et plus ça va plus ça me soule. A mon humble avis, si tu sens qu'il y a une chance pour que tu bosses dans ta passion, tente le coup mais vas-y à fond, les places doivent être très chères.
Mais ça vaut 100000 fois un boulot chiant.

 

 

5
Même situation.

Je fais de la musique en groupe et il est vrai que les choses avancent, peut etre un peu plus doucement que la normale mais ca commence à battre des ailes (signatures contrat de distrib et label indé).
Bref, a coté de ça je bosse. Boulot un peu chaint mais pas trop quand meme. Mais il est vrai qu'un moment va falloir surement faire un choix. Parce que va falloir bosser d'avantages la musique.

Moi le seul conseil que je peux donner c'est :
Fais les 2 un maximum. Mets pleins d'argent de coté. Continu la musique. Puis le jour ou tu as un choix à faire. Fais de la musique. C'est ce que tu veux. A la fin, si t'es pas trop con, tu trouvera toujours un moyen de rebondir. :clin:
6
Ouais c'est sûrement la bonne solution, faut arriver à pas péter un plomb et à conciler travail, musique et vie privée...
Moi ce qui me blase le plus c'est l'impression de perdre mon temps au boulot, et de n'avoir jamais le temps de faire la musique... Mais bon faut s'accrocher. C'est mon salaire qui me paie mon matos... C'est une histoire de compromis.

 

 

7

Citation : C'est mon salaire qui me paie mon matos..


Voila ma consolation a moi aussi :(
8
Bah c pareil pour moi, sinon ca me serai impossible.

D'ailleurs j'ai toujours eu du mal avec les fils à papa qui on jamais eu besoin de bosser et qui avait des trucs à 20 000 boules à 15 ans1/2 payé par maman et papa.... :furieux:

M'enfin...
9
Même chose pour moi, même si c'est plus les jobs d'été et les boulots à côté - et les parents qui tirent la tête quand on leur dit qu'on veut s'acheter du matos MAO plutôt que du matos pour son appart :mdr: -
10
Le problème est que mon boulot est incompatible avec la musique. En ce moment, j'ai pas beaucoup de temps à moi, les repetitions les soirs en semaine c'est usant, surtout quand le lendemain il faut se lever tôt pour aller se faire chier au boulot. C'est pas un rythme supportable pendant plusieurs années. Il m'est presque impossible de faire un concert avec mes horraires, je peux pas me barrer avant 18 heure, donc en semaine c'est niqué.

J'ai pas mal d'amis qui étaient des gros déconneurs, qui avaient des passions qui sont devenus des "vieux cons" depuis qu'ils bossent, tout simplement parce qu'ils n'ont pas le temps de vivre. Je sais que si je commence à bosser "sérieusement", tôt ou tard je deviendrai un musicien du dimanche, c'est pas péjoratif, mais ce n'est pas ce que je souhaite.