Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Scarbee Rickenbacker Bass
Photos
1/36

Test Scarbee Rickenbacker Bass

Basse virtuelle de la marque Scarbee

Prix public : 99 € TTC
Acheter
Basse à donf !

Nouveau produit Native signé Scarbee, cette bibliothèque pour Kontakt présente un échantillonnage complet d’une Rickenbacker 4003. Voyons ce qui se cache sous le capot.

De tous ceux que l’on pour­rait appe­ler les « petits » éditeurs de banques d’échan­tillons, Scar­bee s’est parti­cu­liè­re­ment fait remarquer par la qualité de son travail, et des banques comme J-Slap & J-Finge­red ou RSP ’73 ont marqué leur époque et sont loin d’être ridi­cules plus de 10 ans après leur sortie. Ce qui a fait cette renom­mée tient autant au niveau de la réali­sa­tion même (enre­gis­tre­ment, nombre de layers et de samples, program­ma­tion, etc.) que de celui de la mise en œuvre, et plus parti­cu­liè­re­ment à partir du moment où l’édi­teur a adopté la plate­forme Kontakt. Son travail avec Nils Liberg a ainsi donné quelques-uns des scripts les mieux conçus et les plus trans­pa­rents pour l’uti­li­sa­teur sur le semi-échan­tillon­neur virtuel de Native. Même son unique incur­sion dans le domaine du plug-in, VKFX, a été couron­née de succès, puisque ce plug reste, à mon avis, le paran­gon du multi-effet virtuel pour claviers élec­tro­mé­ca­niques (il a été repris et conti­nué par Over­loud).

Même sa « récu­pé­ra­tion » par Native n’a pas conduit à une produc­tion plus orien­tée « masse », qui résulte la plupart du temps en une perte de qualité. L’en­thou­siasme de ces premières lignes peut sembler éton­nant, mais les produits Scar­bee sont les premiers auxquels je fais appel dès qu’il s’agit de repro­duire des Rhodes, Wurlit­zer, Clavi­net ou basses (la série des M-Bass, Pre-Bass et Jay-Bass est certai­ne­ment la plus jouable actuel­le­ment, de plus dotée d’un son irré­pro­chable). Ce qui n’em­pêche pas de moins appré­cier d’autres réali­sa­tions, telles que le Alicia’s Keys par exemple.

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz
OS 10.6.8
Scar­bee Ricken­ba­cker Bass
Kontakt 5.1.0.6066
Logic 9.1.8

L’an­nonce d’une nouvelle basse ne peut donc qu’at­ti­ser la curio­sité, d’au­tant que le modèle proposé est plutôt rare dans nos contrées virtuelles. Ce n’est pour­tant pas faute d’avoir marqué de sa touche sonore parti­cu­lière de très nombreux disques, d’un extrême à l’autre (de Motö­rhead à Duran Duran, en passant par les Wings, pour faire large). Voici donc la Ricken­ba­cker 4003, dernière version de la 4000, toujours en produc­tion, vue par Native et Scar­bee.

Intro­du­cing Native Instru­ments Scar­bee Ricken­ba­cker Bass

Native Instruments Scarbee Rickenbacker Bass

La biblio­thèque se télé­charge chez Native Instru­ments et occu­pera un peu plus de 7,2 Go d’es­pace disque une fois instal­lée. Comme nombre d’autres éditeurs, Native a recours à un gestion­naire de télé­char­ge­ment, pratique car permet­tant de reprendre un télé­char­ge­ment, de l’ef­fec­tuer en plusieurs fois, de diffé­rents endroits, etc. (il n’y a qu’un seul fichier de 6,7 Go à télé­char­ger).

L’ins­tru­ment est vendu 99 euros, et peut être utilisé avec le Kontakt 5 Player gratuit, ou avec la version complète du semi-échan­tillon­neur de Native Instru­ments. Les spéci­fi­ca­tions et compa­ti­bi­li­tés Mac/PC sont donc celles de Kontakt 5. Une fois l’ins­tru­ment installé via l’on­glet Library (et la routine habi­tuelle du Service Center), on dispose de deux programmes, l’un de la basse sonnant norma­le­ment, l’autre en palm mutes, dans les deux cas avec un jeu au média­tor. La basse est donc une Ricken­ba­cker 4003, dotée de cordes Roto­sound Swing Bass, tout pour obte­nir le son recher­ché. Les échan­tillons sont four­nis sous la forme de mono­lithes verrouillés, l’uti­li­sa­teur ne pourra donc y accé­der.

Multiples possi­bi­li­tés

De prime abord, l’in­ter­face semble trop grande, comme l’était celle d’Action Strings, un bon tiers étant d’ordre pure­ment graphique. Mais Scar­bee innove, en propo­sant un mode jusque-là inédit chez Native de sélec­tion de fonc­tions et réglages. Le tiers infé­rieur affi­chera l’en­semble des réglages ou le manche de la basse, et le passage de l’un à l’autre se fera non plus par système d’on­glet ou de sous-menu, mais simple­ment en cliquant sur le maté­riel repré­senté dans l’in­ter­face : guitare basse, ampli, cabi­net, magnéto à bandes, compres­seur et EQ. Bien vu, très ergo­no­mique.

Native Instruments Scarbee Rickenbacker Bass

Reste quand même un menu pour l’ac­cès aux présets (avec l’en­semble habi­tuel Save/Delete, in/décré­men­ta­tion), ainsi qu’un menu Help affi­chant les fonc­tions de quelques-uns des KeyS­witches dispo­nibles (on y revien­dra), et un menu de Préfé­rences concer­nant Sound (avec réglages de vibrato, bruits et échan­tillons de relâ­che­ment) et Perfor­mance (profil du joueur, mode Chord, divers réglages de jeu et de slide).

Commençons par les réglages de la basse elle-même. En cliquant sur l’ins­tru­ment, on affiche les réglages de volume et tona­lité des deux micros (Neck et Bridge), la sélec­tion de l’un, l’autre ou des deux micros et l’ac­ti­va­tion du Rick-o-Sound. Un rappel rapide (sans rentrer dans les détails) : la Ricken­ba­cker dispose de deux jacks de sortie, un mono habi­tuel et un autre labellé Rick-o-Sound, qui permet (avec un câble idoine ou le boîtier de la marque) d’en­voyer le signal des deux micros vers deux desti­na­tions diffé­rentes, par exemple deux amplis avec deux boucles d’ef­fets diffé­rentes. Voici un exemple sur une même phrase du son des deux micros (Neck, Bridge, Both) et du son stéréo (pas d’ef­fets, sons utili­sant une D.I.). On enten­dra aussi deux des possi­bi­li­tés de recon­nais­sance de jeu de l’ins­tru­ment, ici le fait de forcer la première phrase dans une posi­tion donnée sur le manche, puis de faire jouer la seconde phrase sur une corde en parti­cu­lier.

00:0000:00
Native Instruments Scarbee Rickenbacker Bass

Le son est là (peut-être un peu trop de choses en dessous de 40 Hz), avec la clarté et l’at­taque qui rendent l’ins­tru­ment simple à mixer, la réponse au jeu est idéale, au sens où l’ins­tru­ment fait exac­te­ment ce que les doigts « demandent », et le sustain est sinon remarquable, du moins très suffi­sant dans la majo­rité des contextes (n’ou­blions pas que le manche est traver­sant sur l’ori­gi­nale). Les nombreux Round Robins (impos­sible de savoir exac­te­ment combien il y en a, le mapping employé étant très parti­cu­lier, et donc diffi­cile à lire dans les Mapping et Group Editors) empêchent toute sensa­tion de répé­ti­tion, sans pour autant donner l’im­pres­sion qu’il ne s’agit plus du même instru­ment…

Voici le même exemple avec la version Palm Muted.

00:0000:00

L’édi­teur a bien entendu implé­menté les diffé­rents glis­sés (commande via la pédale de sustain, trois vitesses) et le bruit de tapes sur les cordes/micros déjà présents dans ses précé­dents instru­ments, la prise en charge des legato, Pull-Off, Hammer-On étant immé­diate via recon­nais­sance de jeu, et la possi­bi­lité de jouer en trille (demi-ton ou ton) ou en mute est offerte via KeyS­witch. Le souci de réalisme est tel qu’un glissé entre deux notes placées sur des cordes diffé­rentes ne sera pas possible. L’exemple suivant fait entendre plusieurs de ces effets de jeu.

00:0000:00
Native Instruments Scarbee Rickenbacker Bass

On trou­vera aussi une octave et une quarte (en rose sur le clavier virtuel de Kontakt) de glis­sés de main qui, asso­ciés au bruit de micro et aux dead notes (mutes), rendront le jeu plus réaliste. Un conseil, toujours être plus acous­tique que l’acous­tique, c’est-à-dire ne pas hési­ter à mettre (un peu) plus d’ac­ci­dents dans le son que l’on en trouve natu­rel­le­ment. Toutes propor­tions gardées, bien enten­du…

Autres effets cette fois, ceux sur le son. On dispose donc d’un ampli (un seul, hélas, alors que l’on peut avoir un son stéréo), un cabi­net, qui peut être double (un pour chaque voie en mode Rick-o-Sound, par exemple) et les Solid EQ, Solid Compres­sor et satu­ra­tion de bande déjà évoqués dans de précé­dents bancs d’es­sai sur Audio­fan­zine. Chacun d’eux dispose d’un Bypass et des réglages néces­saires.

Native Instruments Scarbee Rickenbacker Bass

L’am­pli fait appel au récent Jump et le cabi­net à des réponses impul­sion­nelles d’am­pli plutôt qu’à une modé­li­sa­tion ou une simu­la­tion, y compris pour les confi­gu­ra­tions à deux cabi­nets. On peut ainsi choi­sir entre deux confi­gu­ra­tions 4×10, une confi­gu­ra­tion 4×12, deux 8×10, et deux 8×10 asso­ciées à un 4×12 ou à un 1×12. Dommage que l’on n’ait pas la main sur un double circuit, ce qui aurait permis de repro­duire une tech­nique souvent employée. Reste un truc : copier la partie enre­gis­trée, lui assi­gner un autre canal, et char­ger une autre Ricken­ba­cker avec un autre réglage d’ef­fet. Les réponses impul­sion­nelles sont incluses dans les mono­lithes, on ne peut donc récu­pé­rer les fichiers Wave pour un usage dans d’autres réverbes à convo­lu­tion. En revanche, rien n’in­ter­dit de sauve­gar­der ces réponses sous forme de présets afin de pouvoir les réuti­li­ser dans Kontakt et sa réverbe à convo­lu­tion pour d’autres programmes.

L’édi­teur four­nit 25 présets, l’oc­ca­sion d’écou­ter sur cet exemple quelques réglages d’ef­fets (ligne de basse choi­sie au hasard…). On pourra aussi écou­ter les démos sur le site de l’édi­teur, fidèles aux possi­bi­li­tés de l’ins­tru­ment.

00:0000:00

Bilan

Les deux éditeurs ont encore une fois réussi leur produit. Les quali­tés sont très nombreuses, du son si typique à l’ex­cellent script d’ana­lyse de jeu/sélec­tion de notes corres­pon­dantes, les effets sont plutôt bien choi­sis (on peut en rajou­ter très faci­le­ment), et l’er­go­no­mie effec­tue un nouveau progrès avec la sélec­tion via l’in­ter­face de l’af­fi­chage des effets, amplis, etc. La réali­sa­tion de la version Palm Muted est aussi maîtri­sée et concluante que celle de l’ins­tru­ment joué norma­le­ment, chapeau (cliquez d’ailleurs sur celui de l’in­ter­face). Le seul réel reproche est l’ab­sence de véri­table double circuit afin de trai­ter diffé­rem­ment les deux micros simul­ta­né­ment mais indé­pen­dam­ment. Un autre plus bénin est la pente finale de la durée des notes, un peu rapide (mais après 12 secondes de tenue !). On pour­rait aussi souhai­ter d’autres types d’am­pli, mais il est très simple d’ou­vrir son simu­la­teur préféré, voire de faire du re-amping réel.

Il reste encore quelques basses mythiques (et pourquoi pas un Chap­man Stick, aussi…) qui n’ont pas de versions virtuelles, ou de moins bonne qualité que celles présen­tées par Scar­bee et Native, messieurs les éditeurs, sans vouloir vous comman­der…

Télé­char­gez les fichiers sonores (format FLAC)

Points forts
  • LA Rickenbacker virtuelle
Points faibles
  • Absence de double circuit d’amplification/diffusion

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.